Ohayô minasan ^^ Comment allez-vous ? Bien ? Moi perso ça va suuuuuuuuuuuuuper ^^ Et pourquoi que le Darky il vas bien ? Bah parce qu'il publie enfin cette sublime fanfiction ! YEAH !

(pour ceux qui se le demandaient, non je n'étais pas mort, je bossais, alors pas facile d'écrire et de gérer la publication en même temps xD)

Des heures et des heures de travail acharnées. Des kilomètres de lignes écris (5 chapitres d'avance) des personnages avec des histoires pleines de drama ! Des Oc comme vous en avait jamais vue ! Des morts par centaines de milliers ! Enfin bref, un bon projet qui me tenait à cœur ^^

Sans plus attendre je vais vous laisser lire le premier chapitre ^^

N'hésitez pas à laisser une Reviews, un petit Fav et un Follow, ça me ferrait super plaisir ^^

Bonne lecture à tous ^^

Ja ne :)


Entre Ombre et Lumière.

Chapitre 1

Un nouveau problème.

Janvier 2082. Le monde est plongé dans les ténèbres les plus absolues. L'horreur a remplacé la joie. Les cris de joies des enfants a changé pour les effondrements des bâtiments. Pour qu'elle raison le monde est-il plongé dans cet enfer ? La réponse est simple ! Des vampires. Ils nous ont envahi depuis l'enfer !

Ils sont arrivé il y'a un peu plus de 15 ans. Je me souviens du jour quand c'est arrivé. Nous étions à table avec mes parents, quand la terre a été secoué par un énorme séisme ! Nous avions pensé qu'il s'agissait d'un de ces dragons provocateur de tremblement de terre. La réalité fut bien plus atroce à avaler une semaine après...


15 ans plutôt.

Le monde était en proie au chaos ainsi qu'à la guerre. Alors que l'espèce humaine sciait littéralement la branche sur laquelle elle s'était assise, en élisant au pouvoir des personnes mauvaises, malintentionné, des dictateurs ou autre, il restait encore et toujours un énorme problème. En effet, les dragons, et cela depuis des milliers d'années, vivent et inspirent la terreur chez l'être humain. Tuant sans raison apparente. Vivant où bon leurs semblaient.

En plus des conflits religieux, politiques et des guerres civiles ainsi que les attentats orchestré par de multiples organisation terroristes, les dragons, ajoutaient dans ce cocktail de la mort n'arrangeait rien ! À chaque guerre, ou éclat civique, ou attentat, les corps et les pertes s'entassaient. Les batailles entre les différents cultes humains, ainsi que les dragons qui s'invitaient, faisaient preuve d'une telle rage et étaient d'une telle violence que la terre entière en tremblait par moment ! Ce qui causa pire que la fin du monde. Pour les humains comme pour les dragons.

En effet, au centre de la Terre, dormait une civilisation aussi vieille que la planète elle-même. Qui étaient-ils ? Étaient-ce une menace ? À l'époque, lorsque c'était arrivé, personne n'avait pensé à s'en occuper. Ils auraient dû pourtant... Car après une énième bataille, le sceau qui gardait prisonnier cette population s'était brisé ! Des fissures s'étaient donc formé sur une partie de la surface de la Terre, et des créatures monstrueuses en sortaient par la suite !

Des vampires.

Était-ce l'enfer qu'ils avaient ouvert intentionnellement ? En tout cas, les créatures qui en sortaient ressemblaient à celle des écrits religieux et des légendes, sauf qu'ils ne craignaient pas le soleil. Chaque famille de ces créatures maléfiques prenaient très facilement leurs aise ! Et en un ans l'empire des vampires s'était installé très facilement, transformant les petites et moyennes villes en Villes à bétails.

Les villes à bétails étaient les principaux moyen pour les vampires de toujours avoir à manger sous la main. À rythme bien défini, les humains rabaissé au statu de bétail, donnaient leur sang à leur maître et en échange, ils assuraient leur « sécurité » ! Le bétail avait également le droit de travailler pour produire nourriture, vêtements et médicaments pour leur convive mais personnes n'était autorisé à sortir, sauf les vampires. Le bétail ne devait en aucun cas subir de mauvais traitement qui serait susceptible de les abîmer, de les tueurs, ou qu'un vampire les vident totalement de leur sang, sans raison valable. Quelque jeune vampire fraîchement transformé avaient tenté de se servir malgré les mises en gardes, mais avant que le mal soit fait ils avaient été pris de court. Ils s'étaient fait tuer sur le coup, soit par leur supérieur, ou par la première génitrice.

Lors de la première apparition de ces démons, les humains, peu importe leur penchant politique ou religieux ou encore l'endroit où ils habitaient, se demandaient qui étaient cette bande de clown ! Tous étaient vêtu avec des vêtements qui semblait venir d'époque lointaine, et leur teins pâle n'était pas plus intriguant !

Les familles vampires étaient peu nombreuses et comptaient que très peu de partisans au début, alors, ils recherchaient partout les pires crapules que le monde humain gardait en prison, ainsi que des ingénieurs pour leurs apprendre à vivre dans ce monde. Car ayant passé les 900 dernières années enfermé sous terre, ce monde n'avait aucune ressemblance avec celui qu'ils avaient quitté contre leur volonté.

Ceux qui acceptaient de se soumettre et de suivre à la lettre les règles se voyaient transformé en vampire ! Les autres devenait du bétail. Certains humains, de base non hostiles et sans intérêt, étaient prêt à vendre leurs âme pour ne pas finir en bétail ! Si ils étaient jugé digne de devenir l'un des leurs par l'assemblé des chef et de la première génitrice, alors leurs vœux serraient accordé. Dans le cas contraire, ce serra direction dans les villes bétail !

Chaque famille vampire avait son chef suprême, leur premier géniteur. Mais même eux, les chefs, avaient un maître. Ou plutôt, une maîtresse, qu'ils adoraient et admiraient comme une déesse ! À première vue, cette femme ne semblait pas si cruelle que cela.

Elle était d'une taille assez petite mais pas naine non plus, de très long cheveux rose qui lui tombait jusqu'aux chevilles, et un visage d'ange avec des oreilles pointu comme un elfe.

Elle portait à son cou, sur le côté droit, un énorme nœud papillon rouge, avec une pastille jaune en son centre.

Sa tenu était composé d'un bustier noir, fermé par des lacets dans le dos et possédait deux bretelles fine enlacé de part et d'autre de son cou. Muni à l'avant de plusieurs paire de petit bouton jaune pour décorait, ces derniers étaient suivie parallèlement de deux files rouge qui rejoignaient des nœud de la même couleur qui se trouvait en bas du vêtements qui se terminait quelque centimètre plus bas en jupe très courte. Une double jupe en dentelle blanche avait été ajouté entre les nœud et la terminaison de la jupe.

Ses épaules étaient dénudé, mais le reste de ses bras étaient couverts par des grandes manche noir où se trouvaient de la dentelle blanche à chaque extrémité, aussi bien en haut qu'en bas. Elles n'étaient pas relié au bustier, alors des nœuds lui enlacé les bras fermement pour pas qu'elles tombent.

Elle avait, pour finir, des grandes bottes noires à talons blanc, qui montaient jusqu'aux genoux et qui étaient ouvertes légèrement en « V » pour que ses mouvements ne soit pas limité au niveau des genoux.

Avec son allure gracieuse et son accoutrement assez léger, elle semblait douce et attentionné au premier regard, voir même d'être une sacré dépravé, une pauvre fille qui s'amusait à se faire sauter dans tout les sens. Pourtant, dès que quelqu'un prononçait son nom, le monde des vampires semblaient comme s'arrêtait de respirer.

Mina Tepes.

Elle était la toute première vampire. Leur Reine. La première qui avait vendu son âme et son corps au diable ! Puis, au fil des siècles, elle s'était constituée une grande famille de fidèle. Des hommes et des femmes habitaient par un seul et même désir. Vivre pour l'éternité et en paix. Ils n'avaient pas la même signification de paix que les humains...


6 mois après que l'armée vampirique soit arrivé, elle s'était chargé d'éliminer une grosse parties des groupes terroristes, ils avaient également attaqué les pays trop arrogant, comme l'empire d'Asie, le Japon, une bonne grosse partie de la Russie. Les dragons étaient également sur leurs liste, et ceux-ci disparaissait à une vitesse affolante ! En un ans et demi, ils avaient tous disparue... L'armée vampirique s'était chargé en même temps de l'Amérique du nord, ou leur objectif principal, après tuer le dirigeant, été de trouvait le pentagone !

Après des multiples interrogatoires, Mina avait appris où se trouvait son plus vieil allier. Un vampire à la réputation et au palmarès plus que respectable ! À lui seul, avant leur disparition, il avait assouvi tout ce qui formait l'Europe à l'aide de sa seule force. Ce vampire, plus proche d'un archidémon qu'un simple suceur de sang, n'avait pas eu cette « chance » de se retrouvait enfermé en enfer et donc, il se trouvait prisonnier des humains depuis tout ce temps. Pourquoi ne s'était-il pas trouvé condamné en enfer ? Seul ce vampire le savait.


Pentagone. État-unis d'Amérique. 17 Juillets 2069.

« Retrouvons nôtre frère ! » Cria un vampire aux cheveux blanc « Ses misérables humains ont bien dû l'enfermé quelque pars !

-Reine Mina nous a dis de ne faire aucun prisonnier. Si vous croisez un humain, libre à vous de choisir comment sa vie doit se terminer ! » Informa un autre vampire au cheveu noir et vêtue de vêtements tout aussi sombre.

« Tu crois qu'il vas être ravi de nous revoir, après tant d'année ?

-Il vas certainement être affamé si tu veux mon avis, Carmine. » Répondit avec certitude le même vampire.

« Je vais chercher dans mon coin. Prévenez-moi si il y'a des blessés !

-Mimine, enfin ! » se mit à glousser une vampire au cheveux blond « Tu sais bien que tes pouvoirs de guérison ne nous serons d'aucune utilité ! Les humain ne peuvent pas nous blesser.

-Nous verrons qui de nous deux aura raison, Berineda. Je jubile d'avance de voir venir le jour ou l'un de ces bétails te tranchera la tête ! Et ne n'appelle pas comme ça espèce de fausse blonde !

-Assez de dispute les filles ! Concentrez-vous sur la mission !

-Oui, Second Géniteur Sunoha. » Répondirent les deux femmes en inclinant respectueusement la tête.

Comme l'avait signalé Carmine, elle partait donc de son côté pour ses recherches, tendis que le dénommé Sunoha et cette Berineda poursuivaient leur route, suivi des vampires sbires.

Ces trois-là semblaient avoir une grande expérience en plus d'un grand âge.

Carmine était une belle jeune Femme vampire, vivant depuis l'époque du moyen-âge. Yeux rouge, comme tout les vampires. Cheveux long, brun, avec une mèche rouge ondulé qui descend jusqu'à l'œil droit. Ses cheveux à l'arrière son coiffé en un chignon, ses cheveux avant gauche sont uni dans une tresse fixé avec deux barrette rouge avec des mini crâne dessus, alors que ceux à droite son libre. À son cou était placé un pendentif en argent en forme de crâne qu'elle affectionnait tout particulièrement

Elle était vêtu d'un corset de plusieurs plaque de fer noir superposé, enlacé les un aux autres en leur centre par un lacet rouge, couvrant la zone du ventre et de la poitrine, ainsi que le dos. Un chemisier ouvert rouge surplombe le corset, les manche s'arrête avant les coudes. Les boutons du vêtement avaient également la forme de petites têtes de mort.

Sur le bras droit, le même genre de plaque que pour son corset, englobait toute son épaule par-dessus le vêtement rouge, pour laisser ensuite son coude dégagé pour pas qu'elle soit gêné pour se défendre et pour bouger à son aise. L'amure reprenait après le coude et se terminait avant la main où, à l'intérieur de celle-ci était gravé un pentagramme.

Elle possédait un pantalon noir, mais la patte gauche était coupé court, à la taille d'un mini short. Sur cette zone ou la peau était à vue se trouvait un étuis renfermant différentes babioles.

Elle avait également des grandes bottes à talons. Composé d'acier noir, de tissue rouge dépassant aux extrémités.

Pour finaliser le tout, elle avait une double ceintures noir où sous elles se trouvait une jupe rouge fendu en deux et qui atteignait ses genoux.

Sunoha était le second chefs d'une puissante famille de vampire depuis une époque lointaine.

Ses cheveux long de couleur noir était attaché en une longue tresse qui arrivé à hauteur des omoplates, tendis que ceux à l'avant avaient été placé de façon à ce qu'ils ne le gêne pas. Il avait également un bouc bien prononcé qui entourait parfaitement sa bouche et atteignait son menton.

Pour la tenu, il portait un uniforme noir. Le haut possédait un long col noir assez large et qui atteignait ses oreilles.

À son cou il arborait une croix renversé, légèrement couverte de peinture rouge.

La manche droite de l'uniforme était entièrement couverte d'une protection noir en cuire, sanglé et relié sous son bras gauche. Par-dessus ce dernier se trouvait une cape noir, comme celle des toréadors.

Il portait un pantalon noirc, basique, souple et sans protection.

Et pour finir, il avait des rangers noir, dans les quelles étaient rangé les pattes du pantalons.

Berineda. Femme vampire datant également du moyen-âge, tout comme Carmine.

Elle avait des long cheveux blond qui dévalait de chaque côté de son visage, mais placé de façon ingénieuses pour que la gente masculine ait un point de vue imprenable sur sa forte poitrine. Et ses cheveux étaient si long qu'ils lui arrivaient jusqu'aux fesses ?

Elle portait un corset en acier, comme celui de Carmine ainsi qu'une courte jupe qui laissait ensuite voir des bretelles de jarretelle raccroché à ses collants noir. Elle avait aussi des grandes botte à talons très séduisante.

(Vous en avez marre des description physique ? Alors place à l'action ! N'ayez crainte, Harold et compagnie arriveront très vite. ^^)

Leur mission était de retrouver leur ami captif. Ils faisaient tous partie d'une des meilleurs équipe d'intervention et puis, le prisonnier était l'une de leur vieille connaissance. Sunoha et Berineda continuaient sur leur chemin, accompagné des sbires du géniteur, tendis que Carmine fouillait les salles annexes qui étaient en partie toute vide. Seul le mobilier s'y trouvait encore. Les zone étaient toute entassé les unes sur les autres, séparé par des simples baies vitrées. Ça ressemblait beaucoup à un hôpital psychiatrique...

Elle trouvait ça bizarre, car en règle générale, quand ils arrivaient quelque pars, les humain tentait d'emporter le maximum de chose ! Hors là, tout les tiroirs étaient plein à craquer de document super confidentiel ! Enfin, ils étaient sûrement important vue qu'ils étaient gardé dans des endroit fermé à double tours. Mais il fallait plus que ça pour arrêter un vampire ! Ils leur suffisaient de tiré un bon coup sec et hop !

Tendis que Carmine était plongé dans son tri de document, un humain, bête mais courageux, venait de se jeter sur elle avec une matraque électrique ! Au contact de l'arme, la vampire se mit à crier, mais pas de douleur, mais plutôt de surprise ! Elle avait très vite repris ses esprits pour envoyé valser l'humain avec une bonne baffe qui le fit traverser plusieurs compartiment !

« Espèce de mal élevé ! On t'as jamais dis que c'était déconseillé de surprendre une jeune dame ?! » Cria-t-elle en le rejoignant.

« Une dame... T'es plus un monstre qu'autre chose pour moi ! »

L'homme tentait de se relever, mais étant quelque peu étourdit par le vol-plané qu'il venait de faire, il rechutait au sol plusieurs fois sous le regard neutre de la vampire.

« Qu'est-ce que t'attend, hein ?! T'aime voir ta viande souffrir c'est ça espèce de traînée ?! »

Cette dernière, se sentant offusqué et blessé par les propos de ce type, s'avançait vers lui avant de s'accroupir à son niveau. L'homme avait fermé les yeux s'attendant à recevoir une correction, mais rien ne venait... Il se risquait donc de les ouvrir pour tomber face à un visage souriant. Elle... lui souriait ?

« Dis... Comment tu t'appelle ? »

Sa voix sonnait comme du velours ! Elle se glissait dans ses oreilles et faisait frissonner l'homme.

« Chr... Christopher...

-Christopher... »

Elle plongea sont regard rouge dans le sien. L'homme se sentait tout chose, comme s'il était aspirer par ses yeux, envoûté même !

« Tu as vraiment de beaux yeux, Christopher... » Dit-elle avec sincérité.

Il était vrais que cet homme aux yeux bleu et aux cheveux noir avait un certain charme. Pendant un court instant, il se sentait sauver ! Peut-être était-ce une vampire... gentille ?

« Dommage que ce soit ceux d'un lâche et d'un pervers ! »

Elle se relevait comme une furie, le contact visuel rompu, le dénommé Christopher semblait avoir repris ses esprit ! Elle lui adressait un regard dégoutté, puis elle lui plantait son talon dans le crâne !

« Bonne nuit. » Cracha-t-elle sans une once de gentillesse.

Que s'était-il passé ? Carmine faisait partie d'une minorité de vampire pouvant lire dans les esprits et voir les actes dépravés dans ceux-ci, et ce qu'elle y avait vue était écœurant ! Homme marié, 3 enfants et ça ne l'empêchait pas de tripoter ses collègues, surtout les jeunes stagiaires ! Le tuer était donc pas un souci !

Elle rejoignait le groupe après deux bonnes heures de recherches qui n'avaient pas été inutiles ! Leur ami se trouvait au 13ème sous-sol, cellule 24-b. Elle avait également un passe et les codes pour avoir accès à toute les zones. Ils se dirigeaient donc vers cet endroits, tout en tuant quelque humains hostiles sur le passage ! En arrivant à l'étage, celui-ci était truffé de caméra armé de minigun qui ouvraient le feu dés leurs apparition dans le couloir ! Aussi vite que possible ils s'étaient mise à l'abri tendis que les balles sifflaient dans tout les sens !

« T'es sûre que c'est par-là ?! » Hurla Sunoha à la brune.

« Il doit être au bout du couloir certainement ! Je vois pas pourquoi prendre autant de précaution si ce n'est pour garder un spécimen unique ! »

Carmine calait sa mèche derrière son oreilles avant de serré son poing disposant du pentacle. Celui-ci, normalement noir, se mit à luire d'un rouge écarlate et un arc apparue dans cette même main. Il était fait de branches torsadées, de couleur rouge cramoisie, et disposait de petit crâne là où la corde était attaché. Elle bandait ce dernier, puis de la même façon qu'il était apparue, une flèche avait prit place dans l'endroit adapté dans un éclair de flamme verte. Elle se précipitait dans le couloir à toute vitesse pour tirait une flèche après l'autre sur toute les armes ! Pas une seule ne manqua sa cible. Une fois la dernière carmera détruite à l'aide d'un coup de pied donné dans un gracieux salto-arrière, elle atterrissait sur le sol avec grâce avant de se tournait vers le groupe avec un grand sourire tout en joignant ses mains dans son dos. Elle se précipitait ensuite vers la cellule 24-b ou elle activait le déverrouillage de la porte avec son passe. S'en suivi l'ouverture presque indéfinissable d'une quinzaine de portes blindés. Ils attendaient tous bien sagement en discutant de chose et d'autre.

« Vous autres ! Fouillez cette endroit et ramenez nous de quoi manger avant de partir ! » Ordonna Sunoha.

Tous obéissaient, excepté la blonde et la brune qui voulaient revoir leur ami.

« En 900ans tu pense qu'il a changé ? » Demanda Berineda.

« Aucun d'entre nous a changé, alors je vois pas pourquoi Lui aurait changé. »

La dernière porte s'ouvrait à ce moment là. Ils s'engagèrent dans un long couloir sombre qui débouchait sur une salle blanche très lumineuse. Cette dernière était fermé par une vitre blindé. Problème, il n'y avait aucune commande pour l'ouvrir... Sunoha se préparait à utiliser son arme, mais il avait eu tout juste le temps de se décaler pour éviter une salve de balle qui s'était abattue sur la pauvre Carmine ! Le brun ténébreux fonçait aussitôt sur l'humain armé du fusil tout en dégainant son arme de la même façon mystérieuse que carmine ! Comme s'il dégainait son arme d'un étui, Sunoha extirpait de la main droite un katana à la lame noir et avec une poignée rouge ou des caractères japonais étaient écris. Après l'avoir transpercé et découpé en deux, il avait rengainé son katana dans son étui invisible tout en se dirigeant vers ses deux amies.

« Berineda. Ouvre-moi ça. » ordonna-t-il tout en s'accroupissant à côté de la brune. « Et toi arrête de dormir ! »

Il lui tira la joue violemment, ce qui la fit hurler de douleur !

« Aie aie aie aie aie ! Mais ça va pas la tête ?! » Cria-t-elle en se tenant la joue, alors que de la fumé sortait de ses multiples blessures.

Pendant ce temps la blonde avait enfoncé la vitre blindé avec son marteau de guerre ! Ils pénétraient ensuite dans la salle ou en son centre reposait un corps en boule qui pleurnichait... Était-ce lui ?

« Kasain... ? » Appela Carmine.

L'individu avait sursauté et reculait jusqu'à toucher un des murs ! Ce n'était pas lui, mais un scientifique. Mais alors, où se trouvait ce fameux Kasain ?

« Il y a un souci, Docteur Alshey ? Ne vous avais-je pas dis que cela arriverait un jour ? »

Tous levèrent la tête au plafond pour voir un homme au cheveux noir suspendu au plafond. Il était habillé d'un simple pantalon blanc fait d'une matière semblable au papier. Il marchait d'un air naturel sur les murs jusqu'à toucher la terre ferme, puis il se dirigeait vers le scientifique avec un mauvais air.

« Je vous l'avez bien dis... Que j'aurais votre peau.

-Pi-pi-pi-pitié ! Je faisais qu'obéir aux ordres moi !

-Et moi je ne fais qu'obéir à mon instinct . Sunoha. Tue-le... »

Sans bronché, le susnommé décapita le docteur à l'aide de son katana. Les quatre vampires firent demi-tour pour rejoindre leurs semblable qui festoyaient comme bon leur semblait. L'un d'eux s'était approché de Kasain et s'inclinait respectueusement.

« Vos vêtements... Nous n'avons rien trouvé, premier géniteur.

-Hé bien on dirait que je vais devoir rester à moitié à poil un moment...

-Ce n'est pas si grave... C'est même plaisant. » Chuchota Berineda à sa voisine qui avait roulé les yeux au ciel.

xoOox

Retour dans le présent.

France. Secteur 34 : Une Villes sous contrôle du Bataillon d'Extermination des Vampires.

« Tout le monde en rand ! »

Plusieurs lignes d'hommes et de femmes obéissaient sans bronché à leur chef, un homme pas très grand, chauve, barbue et moustachu, répondant au nom de Ryker. Celui-ci dévisageait chacune des recrut avec un salle air.

« Vous avez peut-être eu de la chance lors des testes ces cinq dernières années, mais n'attendaient pas de moi à ce que je deviennes vôtre pote ! Vous êtes et vous serrez toujours des tas de merde pour moi, c'est bien compris ?!

-Chef, oui chef !

-Vous êtes le régiment 588 ! Le plus minable groupe du B.E.V ! Une bande bras cassé ! Vous n'êtes même pas capable d'escorter une petite vieille à l'épicerie de la ville sans qu'elle ne prenne feu ! Et malgré ça, vous restez fier ?!

-C'est vrais qu'elle a sacrément bien flambé la vielle. » fit remarqué un garçon au cheveux blond coiffé en dreadlocks à sa voisine qui se mit aussitôt à rire.

« Ça vous fait rire les jumeaux ?! Sortez du rand et faite moi cinquante pompes ! ALLEZ ET PLUS QUE ÇA ! »

Les jumeaux, qui répondaient au drôle de nom de Kognedure et Kranedur, s'exécutèrent et firent leur série de pompe, sous les rires discrets de certain de leur camarades.

« Psst. Hé Astrid ? »

L'interpellée se tourna vers sa voisine, une jeune fille de son âge aux cheveux noir.

« Il est où Harold ? » chuchota-t-elle.

« J'en sais rien » Répondit-elle sur le même ton.« Mais quand je lui aurais mis la main dessus je peux te jurer qu'il vas m'entendre !

-C'est lui qui fait les conneries et c'est nous qui trimons !

-Y'a plus qu'à espérer que monsieur-propre ne remarque pas son absence...

-Très bien ! Je vais maintenant faire l'appel ! » Fit le chauve

Astrid et sa voisine du nom d'Ingrid se frappèrent le front tout en soupirant « on est mort. » La blonde regardait ensuite la mini tablette qu'elle avait a son poignée et faisait défiler la carte dans l'espoir de le voir pas loin.


Harold ? Qui était Harold ? Un jeune homme d'une vingtaine d'années, brun aux yeux vert. Certains diraient qu'il n'est personne. Un type commun comme n'importe qui d'autre dans ce monde sombre.

Sur une autoroute abandonné, une personne sur une moto roulait à toute vitesse. Une magnifique Kawazaki H2R, conduite par une beau jeune homme en combinaison noir orné sur plusieurs partie par des logos en forme de crâne barbare rouge (celui qu'Harold a dans dragon 2 sur sa combinaison de vole.) Casque avait eu un petit rajout également comme un énorme sourire carnassier au niveau de la mâchoire. La couleur principal du casque était noir sur le derrière et le dessus du crâne, rouge au niveau du menton, tendis que le reste était blanc, excepté la visière. À son conteur était affiché 260Km/H mais ça ne semblait pas lui suffire car il mettait aussitôt les gaz !

Harold était le genre de garçon qui avait le chique pour s'attirer toute sorte de problèmes sans jamais les chercher. Il détestait également les contrariétés, ce qui était difficile à gérer avec son entêtement à vouloir protéger tout le monde. Voila pourquoi il vagabondait la plus part du temps, pour éviter à son entourage d'en avoir... Même si dans la ville d'où il venait de partir ses amis allaient en avoir encore vue qu'il manquait à l'appel. Certe, il avait des amis sur qui compter, plus quelque supérieur qui fondaient secrètement leurs espoirs sur lui, mais ça n'empêchait pas à Harold d'être triste lorsqu'il est éloigné de tout. Son passé, il ne souhaiterait même pas à son pire ennemi... Enfaîte si. Il voudrait que tout les vampires souffre pour ce qu'il lui avait fait !

À l'approche d'une station il avait décidé d'y faire une halte histoire de ne pas rentrer les mains vide. Béquille au sol, casque sous le bras et des sac dans les mains il s'en allait fouiller l'endroit. En cas d'extrême urgence, il pouvait toujours lancé un signal avec IALSA (Intelligence Artificiel de Localisation et de Survie Avancé) L'engin que tout humain résistant portait à son poignée, ou bien se servir de son arme. Un Beretta 9mm chromé.

Il entrait donc dans la station abandonné et commençait son investigation. Tout y passait, même les toilette ! Son butin se résumait à une trentaine de barre chocolaté, quelque bouteille d'eau, une boite de cigare et du papier... C'était pas vraiment ce qu'il espérait mais ça ferait sûrement le bonheur de quelqu'un ? Soudain, il entendit du bruit ! Une boite de conserve vide venait de rouler sur le sol. Il jeta un rapide regard sur IALSA, aucun signe de présence humaine ! Il n'y avait pas de temps à perdre ! Si il tombait sur un groupe de vampire, à lui tout seul il ne ferait sans doute pas le poids, mais d'un côté si il arrivait à les tuer, il pourrait les dépouiller ! Il préférait ne pas prendre de risque et d'emprunter la sortie de secourt pour ensuite courir vers sa moto. Malheureusement cette dernière était encerclé par deux vampires qui avaient aussitôt signalé sa présence !

« Hé merde... »

Un premier vampire s'avançait vers lui, la gueule grande ouverte ! Il reçu le casque en pleine tronche et s'en mordit la langue ! Le second venait en aide à son collègue, mais il se reçu un coup de sac dans la tronche ! Avant que les autres ne viennent, Harold s'empressait de récupérer son casque puis enfourchait sa moto avant de partir à toute vitesse ! Il pensait être en sécurité, mais les vampire s'était également lancé à sa poursuite à bord de Jeep. Trois véhicules étaient à sa poursuite, mais ils n'avaient clairement aucune chance de le rattraper ! Poussant les rapports à fond, Harold prenait énormément d'avance, jusqu'à les semé. Il était déçu qu'ils n'insistaient pas plus que ça. Il aurait aimé jouer avec eux...

*Bip-bip !*

« Un message d'Astrid ?

Message : Rentre immédiatement espèce de crétin !

-Encore de bonne humeur cela-là... Oh putain ! »

N'ayant plus son attention sur la route, Harold avait failli mangé une barrière !

Comme l'avait si gentiment demandé Astrid, Harold était rentré sans plus attendre. Il avait croisé quelque vampire sur la route, mais malheureusement, ses minutes étaient compté. Ryker l'accueillait, armé de son sourire le moins chaleureux.

Alors qu'il était peine descendu de sur sa monture, le chauve l'avait saisie au col en lui hurlant dessus !

« Je peux savoir où t'étais espèce de guignole ?!

-J'ai... Été prospecter, chef. Rien de mal.

-Et à cause de toi, tout tes p'tits camarade on dû faire une centaine de pompes !

-...

-Tu n'dis rien ? Pas de souci, ça me vas très bien. »

Il le déposa au sol avant de lui annoncé que le chef de secteur l'attendait. Tout en ronchonnant, le brun déposait son casque sur l'un des rétros avant de se diriger vers les quartiers du responsable. De là ou il était il entendait clairement des hurlements provenir de cet endroit ! Deux hommes s'y engueulaient sans aucune retenu ! Cela faisait doucement sourire Harold, se disant qu'il n'était pas le seul à se faire sermonner ! Avant d'atteindre la tente, sa route avait croiser celle de deux enfants qui semblait mal en point. Par bonté d'âme, Harold leur céda chocolat et bouteille d'eau et reçu de chaleureuses étreinte à en remerciement.

« Vous êtes un irresponsable ! Que dis-je ! Un con ! Même un porc serait plus malin que ça !

-Bah allez-y. Excluez-moi, chef. » dis calmement un jeune homme avec un ton acide. « Il faudra juste expliquer à vos supérieurs, pourquoi est-ce que l'un de vos membres les plus importants a été banni !

-...

-Mes méthodes et ce que je fais de mes journées ne regarde que moi. J'ai été déporté dans cet endroit pourri pour vous montrer comment cassé du vampire. Pas pour jouer aux p'tits soldats. Si vous voulez passer vos nerfs sur quelqu'un, pourquoi pas le faire sur celui qui attend dehors ? »

Harold était repéré, nul besoin de s'annoncer pour entrer.

« Ha ! Voila notre prodigieux vagabond ! » Fit un troisième homme au côté du chef.

« Lieutenant Viggo. » Salua-t-il poliment. « Soldat Erwin.

-Soldat Harold... Sur ce, je vous laisse messieurs. »

Les deux brun s'échangèrent un bref regard, avant que ce dernier ne sorte. Harold, quant à lui, restait là sans bouger. Viggo l'invitait à s'asseoir, ce qu'il fit par politesse, mais il restait une personne qu'il n'avait pas saluer. Une personne qui pourtant était loin d'être discrète, aussi bien par sa présence que par son caractères ! Et cette personne était.

« Bonjour, papa... »

Stoick Haddock. Capitaine et gestionnaire du secteur 34.