La voix de Lara résonnait encore à travers les murs froids du monastère. Pourtant, ses lèvres tremblantes avaient depuis un moment perdu la capacité d'articuler des paroles compréhensibles. Les mots ne parvenaient pas à trouver leur chemin dans sa gorge nouée. Ses tentatives avaient pour seul résultat des gémissements étouffés. Vidée de son énergie, Lara s'écroula, impuissante. Autour d'elle, tout était si confus, les murs si épais, la neige si opaque. Tout lui était étranger, froid, mystérieux.

Pendant un moment elle essaya de se persuader qu'elle était tourmentée par un cauchemar et qu'elle se réveillerait bientôt en sursaut, baignant dans sa sueur. Mais elle savait que c'était faux et qu'il était inutile de se faire des illusions. L'air glacial du Népal qui la mordait jusqu'aux os, le socle de pierre d'où avait surgi le portail, tout cela lui semblait bien trop réel pour n'être qu'un simple cauchemar. Le pire étant que tout était de sa faute ! Pourquoi avait-il fallu qu'elle touche à cette maudite épée ? Mais tout s'était passé si vite, elle ne savait même plus si elle avait agi consciemment ou non. C'était comme si l'épée avait été vivante et l'appelait d'un chant irrésistible, envoûtant. Un champ magnétique où le premier aimant, l'épée, exerçait une puissante attraction sur le deuxième, sa main. Lara avait tenté de résister, mais elle avait vite perdu le contrôle sur sa main. Celle-ci s'était levée mécaniquement pour aller rencontrer cet objet mystique. Puis le portail s'était formé.

Lara revoyait sa mère, morte d'inquiétude, la tirer en arrière et prendre sa place en face de l'épée. Le portail était devenu lumineux et des voix féminines en étaient sorties. Lara n'avait entendu qu'un flot de paroles confuses, puis sa mère avait retiré l'épée du socle et le drame s'était produit. Une explosion de lumière verte avait privée Lara de ses capacités visuelles. Quand Lara avait recouvert l'usage de sa vue, sa mère n'était plus là.

Etait-ce les personnes de l'autre côté du portail qui avaient enlevées sa mère ? Et si oui pourquoi ? Et surtout qu'était devenue sa mère ? Allait-elle bien ? Les questions tourbillonnaient dans l'esprit de Lara. Son imagination se représentait toute sorte de scénarios peut rassurants.

Lara ferma les yeux et souffla un bon coup. Elle sentit la peur la quitter ce qui lui permit de retrouver son sang-froid. Pleurnicher et imaginer toute sorte de scènes ne sauveraient pas sa mère. Il lui fallait des réponses et vite. Le père à Lara était un spécialiste des anciens artéfacts. Lui pourrait peut-être comprendre ce qui s'était passé. Lara devait se dépêcher de le rejoindre. La vie de sa mère en dépendait peut-être.

- Je te retrouverai maman, quoi qu'il m'en coûte. Je te le promets, s'entendit-elle dire.