- Je suis rentré, lança Naruto en passant la porte de chez lui.

- Bon retour, répondit Sasuke en arrivant dans l'entrée.

Des bruits d'ustensiles se firent entendre dans la cuisine et il haussa un sourcil suspicieux. Sasuke, récupérant le pain dans ses mains, attira immédiatement son attention :

- Tu rentres tôt, tu ne devais pas aller voir ton père ?

- Si, mais ma mère avait prévu de l'amener au restaurant pour la fête des pères donc ils se préparaient et je dérangeais un peu. Du coup, tu vas aller voir le tien ?

- Non, tu sais très bien que ce n'est pas le style de mon père, je lui ai envoyé un message ce matin, ça suffit.

- Même s'il ne te le dit pas, je suis sûr que ça lui fera plaisir de temps en temps que tu passes un moment avec lui, autre qu'au travail, assura Naruto.

Le même bruit recommença et Sasuke attrapa tendrement la nuque de son homme pour l'embrasser. Un chaste baiser mais appuyé. Naruto y répondit amoureusement mais il était clair que sa moitié cherchait à le distraire. Quand leurs lèvres se séparèrent dans un petit bruit de succion, il pencha la tête sur le côté.

- Tu ne m'auras pas comme ça, qu'est-ce qui se passe ici ?

Tout en disant ça, il contourna Sasuke et rentra dans la cuisine. Il remarqua le lavabo rempli de vaisselle et le plan de travail sale avant qu'une voix familière attire son attention.

- Bienvenue à la maison, papa.

Naruto regarda sa fille de 16 ans dans un vieux slim brut, troué aux genoux et un de ses t-shirt orange, trop grand pour elle mais qui masquait sa poitrine déjà bien développée pour son âge. Elle se tenait près de la table à manger et l'invitait silencieusement, avec sa main, à venir s'asseoir. Septique devant le carnage, il prit quand même place et Himawari posa un bol de ramen devant lui.

- Bonne fête des pères ! s'exclama-t-elle.

Il n'avait pas besoin de plus d'explication pour comprendre que sa fille, sûrement aidée par Sasuke, avait préparé sa nourriture préférée. Il retint difficilement ses émotions. Ses ramens, il en avait rêvé depuis des années, depuis qu'il l'avait fait promettre à Hinata. Promesse à présent remplie.

- Et vous ? Demanda-t-il, ne voyant qu'un seul bol.

- C'est que…, commença sa fille en baissant les yeux et se triturant les doigts.

Naruto s'attendrit devant le tic de sa fille, tic qu'elle tenait de sa défunte mère.

- Je n'arrivais pas à faire la pâte, j'ai essayé plusieurs fois avant de demander à papa de m'aider, mais, du coup, y en avait plus assez pour trois.

- Ce n'est pas grave, on va partager, sourit-il.

Himawari répondit à son sourire et s'apprêtait à venir s'asseoir quand Sasuke l'interpella :

- Pas si vite, jeune fille, la vaisselle ne va pas se faire toute seule.

- Mais ça va refroidir, bouda-t-elle.

Son homme se résigna devant l'argument et vint prendre place, autour de la table, avec eux. À trois, ils trempèrent leurs baguettes dans le bol pour attraper des nouilles. Naruto regarda sa fille et Sasuke se chamailler dans le bol. Il était là, son vrai cadeau de fête des pères : sa famille.

En grandissant, Himawari ressemblait de plus en plus à sa mère, de longs cheveux arrivant jusqu'au bas du dos et une peau blanche sans imperfections. La seule chose qu'elle tenait de lui était ses magnifiques yeux bleus. De Sasuke ? Et bien, elle avait décidé de se teindre les cheveux de la même couleur que lui car avec l'âge, sa couleur s'était éclaircie. Himawari aimait Sasuke plus que tout et apprendre qu'ils n'étaient pas liés par le sang, qu'il n'était pas vraiment son père, lui avait brisé le cœur. Elle avait pleuré pendant des jours avant que Sasuke arrive à la consoler en lui expliquant que ça ne changeait rien à leur sentiment et ce qu'ils étaient l'un pour l'autre. Suite à cette révélation, elle avait décidé d'entretenir sa peau opaline, même si c'était son incarnation naturelle. Pour ses cheveux, elles faisaient soin sur soin pour les avoir aussi doux et soyeux que Sasuke, elle les lissait pour enlever les épis naturels qu'elle tenait de sa tignasse blonde et voulue se teindre en bien brune, limite noire. Au début, Sasuke avait refusé ce changement, mais elle l'avait travaillé au cœur et pour ses 15 ans, il avait cédé. En fait, en cet instant précis, elle ressemblait plus à une Uchiha, qu'à une Hyuuga ou une Namikaze-Uzumaki et ça ne le dérangeait absolument pas. Elle savait d'où elle venait et ne cherchait pas à le renier, elle voulait juste créer plus de liens avec Sasuke.

Une fois fini, Naruto se leva pour faire la vaisselle.

- Ce n'est pas à toi de le faire, reprocha Sasuke.

- C'est bon, ça va, souffla-t-il en embrassant son homme sur le front.

Naruto jeta un regard discret à sa fille qui comprit, elle se leva à son tour pour s'éclipser.

- Qui t'a autorisé à sortir de table ? Gronda Sasuke.

- Papa ! Je reviens, lança-t-elle en sortant de la cuisine.

Le brun grogna et Naruto rigola. Ce dernier s'amusait toujours des tentatives d'autorité sur Himawari.

- Ce n'est pas drôle, c'est une ado qui a besoin de limite.

- Elle s'en met déjà toute seule, elle est responsable, bien plus que toi ou moi à son âge.

- Même, tu es trop gentil, l'engueula Sasuke.

- Dis celui qui a retiré une punition au bout de cinq minutes.

Sasuke ne trouva rien à répondre et fit la moue. Naruto se pencha sur lui et toucha le bout de son nez avec le sien.

- Hey, vous avez déjà eu votre moment ce matin.

Le couple reporta son attention sur l'adolescente qui était revenu à leurs côtés.

- D'ailleurs, je pense qu'il serait temps d'aménager le sous-sol pour moi.

- Et en quel honneur ? Demanda Sasuke.

- Ça devient gênant de vous entendre quand vos faites l'amour. Surtout toi, papa, accusa-t-elle en regardant Sasuke. Quand je suis à côté, tu devrais prendre les choses en main, papa est moins bruyant.

Sasuke cramait de honte devant les paroles de sa fille pendant que Naruto rigolait à gorge déployée. Oui, il était vocal quand son homme le prenait, bien plus que lorsqu'il prenait Naruto, mais ça n'avait rien à voir avec la qualité de l'acte. Dans la vie, Naruto était bruyant et très expressif, mais pas au lit et l'inverse était pareil chez lui. La première fois que Naruto l'avait pris, il avait cru mourir de honte. Il ne connaissait pas cette partie de lui et Naruto non plus, mais ils avaient aimé la découvrir ensemble.

- Et c'est toi qui vas payer les travaux peut-être ? Se renseigna Naruto.

- Ce sera mon cadeau de Noël et anniversaire, de vous, papis et mamis.

- Mouais, tu dis ça parce que tu sais que Tonton Neji et Itachi, te gâtent autant que nous tous, si ce n'est plus.

Himawari sourit de plus belle et Sasuke tiqua en voyant les mains de sa fille dans son dos.

- Qu'est-ce que tu caches derrière ton dos ? Demanda le brun.

Naruto se retourna et commença la vaisselle tandis que leur fille s'avançait vers Sasuke. D'une main dans son dos, elle sortit une feuille qu'elle posa devant lui. Il ne lui fallut pas longtemps pour la décrypter. Il releva ses onyx vers sa fille et plongea dans ses yeux bleus qu'il aimait tant, ceux qui lui rappelaient les magnifiques lagons de son homme.

- Je…

Il s'arrêta pour ravaler la boule d'émotion dans sa gorge.

- C'est vraiment ce que tu veux ?

Sa fille hocha vivement de la tête, mais ça ne lui suffisait pas, il se retourna lentement sur sa chaise pour regarder son homme, de dos, les mains dans l'évier.

- Naruto… Tu es d'accord avec ça ?

- Oui.

- Mais…

Naruto coupa l'eau et se retourna, un chiffon dans les mains pour s'essuyer.

- Je préférerais porter le même nom que ma fille, mais Himawari Uchiha, sonne bien. Bonne fête des pères, chéri, lui souhaita-t-il en l'embrassant furtivement sur la bouche.

Comme si de rien n'était, le blond repartit dans le nettoyage de la cuisine et Sasuke attira sa fille contre lui.

- Tu me chatouilles papa, ricana-t-elle alors qu'il nichait son visage dans le cou fin.

Naruto regarda sa fille et son homme se faire un câlin, il décida de se retirer pour leur laisser ce moment. Himawari, lui avait fait part de ce choix et, malgré le petit pincement au cœur qu'il avait ressenti, il ne s'y était absolument pas opposé. Ils étaient une famille depuis le début alors qu'il s'agisse de la famille Namikaze-Uzumaki, Hyuga ou Uchiha, ça lui importait peu. Sa fille voulait être une Uchiha, soit, elle l'était déjà à ses yeux, à ceux de Sasuke et à ceux de sa belle-famille.

Sasuke poussa un peu sa fille pour la détailler, sa peau, ses cheveux et maintenant son nom, Himawari était une Uchiha à présent et rien ne pouvait lui faire plus plaisir, son plus beau cadeau.

- Je t'aime.

- Je t'aime aussi ma fille.

Il passa sa main dans les cheveux colorés dans une tendre caresse puis termina sur la joue douce, Himawari pencha la tête pour approfondir la caresse.

- Tu as prévu un cadeau pour papa ?

- Oui, mais après ce que vous avez fait, je vais être ridicule.

- Moi, j'ai une idée.

Elle récupéra une boîte à bijoux dans sa poche de jean et lui posa devant. Il la reconnut aussitôt. Cette petite boîte refermait les deux bagues gravées que Naruto et lui s'étaient offertes, il y a vingt ans. Même après leur mise en couple et tant d'années ensemble, ils ne l'avaient jamais remise à leur annulaire gauche. Sasuke l'avait proposé entre deux conversations, mais le blond n'avait pas voulu. Non, parce qu'il ne l'aimait pas assez, mais parce qu'il ne se sentait pas digne de la remettre et Sasuke avait respecté son choix. Finalement, ils l'avaient offert à Himawari après lui avoir racontés leur histoire, qu'elle adorait entendre. Ils ne lui avaient rien caché, ni Gaara, ni Neji, ni même Suigetsu ou les sentiments non partagés du départ. Elle savait tout et parce qu'elle savait tout d'eux et les connaissait par cœur, Sasuke sut que si sa fille lui tendait ces bagues, ce n'était pas pour rien.

- Il est temps.

- Il est temps pourquoi ? Demanda soudainement Naruto en revenant dans la cuisine.

- Temps pour te demander si tu veux redevenir ma personne et mon âme soeur, avoua Sasuke. Et prendre mon nom.

- Je n'ai jamais cessé d'être ta personne, sourit son homme. Mais je ne pense pas que ce soit possible de prendre ton nom pour ce motif.

- Et sous le motif d'être mon mari ?

Naruto écarquilla des yeux en même temps que Sasuke s'agenouillait devant lui.

- Il y a vingt ans, c'est toi qui t'agenouillais devant moi pour me demander d'être ta personne. Ce jour-là, nous nous sommes fais une promesse et j'ai été le premier à la rompre. À cause de ça, tu l'as aussi rompue. Je sais que tu t'en veux, que tu penses ne pas mériter cette bague que tu as abandonnée et que tu regrettes, mais pas moi. J'aimerais te dire que c'était une erreur de te laisser partir à Suna, deux fois, de ne pas m'être rendu compte de mes sentiments quand nous avons couché ensemble la première fois, mais je mentirai. Je mentirai aussi si je disais qu'avoir rencontré Gaara, de l'avoir aimé, de t'être marié avec lui n'aurait jamais dû arriver. De même qu'avoir rencontré Hinata et de t'être lié à vie avec elle. Les quatre ans que nous avons passés séparés n'étaient pas la pire chose qui pouvait nous arriver et je suis content qu'ils aient existés, parce que si tu n'avais pas été aussi imprudent et irresponsable, nous n'en serions pas là. Tu m'as offert la vie dont j'ai toujours rêvé, tu m'as donné une famille et c'est grâce à cette promesse que tu as rompue, alors, je t'interdis de t'en vouloir parce que si tu ne l'avais pas fait, Himawari ne serait pas là et nous n'existerions pas. J'aime tout de toi, j'aime ce que tu as été et ce que tu es devenu. Tu étais mon âme-sœur et tu l'es toujours. Naruto, je t'aime et je veux t'offrir tout ce que tu mérites. Je veux que tu portes le même nom que ta fille, le même nom que moi, je veux que nous formions une famille dans les moindres détails. Le veux-tu aussi ? Veux-tu redevenir ma personne, Naruto Namikaze-Uzumaki ? Pour toujours et à jamais ?

Himawari retenait son souffle devant ses deux pères. Elle savait que son père d'adoption exprimait rarement ses sentiments. À part avec elle, il ne l'avait fait qu'une seule fois à Naruto, quand ils étaient rentrés définitivement de Suna mais elle savait le pouvoir que la déclaration avait eu sur son père biologique. Ça faisait plusieurs mois qu'elle les étudiait et cherchait à savoir leurs vrais sentiments puis elle avait fini par comprendre. Ils ne se cachaient pas leurs sentiments, ils avaient simplement peur. L'un d'être rejeté et l'autre de commettre les mêmes erreurs qu'autrefois, et donc elle avait décidé d'agir pour ses pères.

Naruto regardait l'homme de sa vie, à genoux, combien de fois avait-il voulu ? Autant de fois possible en seize ans de vie commune, mais il avait déjà été marié et se sentait honteux de laisser Sasuke la deuxième place, il aurait dû avoir la première et la garder. Pourtant, en l'écoutant parler, il réalisa qu'il valait mieux, la deuxième et dernière place avec tout ce qu'ils avaient, plutôt que la première sans rien. Les expériences avaient fait d'eux, ce qu'ils sont aujourd'hui, elles avaient solidifié leurs sentiments et amour. Il n'y avait plus aucun doute, aucune barrière, plus de murs infranchissables. Sasuke et lui n'avaient pas eu besoin de cet anneau pour s'aimer, se le prouver ou appartenir l'un à l'autre, n'en ayant toujours pas besoin, même maintenant, pourtant, ils le voulaient. Inconsciemment, même s'ils ne regrettaient pas ces quatre ans de séparation, ils voulaient quand même revenir à la Saint-Valentin et revivre leur promesse. Aujourd'hui, ils s'en faisaient une nouvelle, une qu'ils se devaient de tenir. C'était de leur responsabilité.

- Oui, je le veux.

Sasuke prit sa main et passa l'anneau à son annulaire gauche, Naruto attrapa sa jumelle et fit de même.

- Himawari… Tu devrais aller dormir chez Tonton Itachi ce soir, suggéra Sasuke le sourire aux lèvres.

- Pourquoi ?

- Parce que je vais tellement faire crier ton père que le sous-sol ne suffira pas à t'épargner ça, affirma Naruto, en regardant son futur mari droit dans les yeux.

L'adolescente explosa de rire et se jeta dans leurs bras. Ils la réceptionnèrent et se joignirent à elle dans son rire.

La vie est un chemin de responsabilité où chacun doit choisir un chemin.
M.A.D


Petite note de l'auteur :

Merci bcp de m'avoir suivit sur cette histoire et j'espère que vous serez au rdv pour les prochaines ^^ Pour les guest sur l'épilogue, identifier vous dans les prochaines histoires que je puisse vous répondre =)

Bon j'avoue, pour le moment, je n'ai plus d'autres longues histoires, du moins pas terminées, alors j'hésite à la poster…

Après en général, cette année, avec mon nouveau poste, voir même début 2019, je pense faire principalement des OS et TS car je n'ai vraiment pas le temps et l'envie de me pencher sur de longue histoire sans vous faire attendre plus d'une semaine entre chaque chapitre… ( je déteste moi-même attendre lgtps sur les histoires que je lis alors vous le faire à vous =S ) Mais si ça ne vous dérange pas d'attendre, je le ferais comme ça, à vous de me dire.

En tout cas, rdv demain pour le second chapitre de LE PROCES DE MA VIE

Petite réponse à Snowkiss38 : Exactement, elle ne pouvait pas vouloir autre chose et je crois qu'elle a obtenue ce qu'elle voulait dans ce chapitre ^^ Bon et bien c'est un gros saut dans le temps mais normalement l'évolution des relations entre Sasuke et Naruto a dût ressortir. Pour moi un parents devrait toujours faire passer ses enfants en priorité surtout à cet âge là après avec le temps quand ils ont leur propre famille ça se discute. Malheureusement oui je te comprends, le passé c'est le passé et on peut rien changer après faut essayer de prendre le meilleur et dans le pire, généralement on arrive à ce dire « c'est grâce à ça que je suis devenue comme ça » je ne sais pas si je me fais comprendre ^^

Petite réponse à ma plus grande fan africaine : J'adore quand tu commences comme ça, si tu as tout ressenti, c'est le top^^ que de déclaration dans le chapitre précédent et si elles t'ont plus tant mieux, j'espère que cet épilogue clôtura l'histoire comme tu le voulais =)

Petite réponse à flo : Merci même si c'est en avance ça fait plaisir ^^ Merci à toi de l'avoir suivit. J'espère que tu t'es bien reposé, que ça t'a fait du bien !

Petite réponse à leilachan : Normalement les mouchoirs sont terminés ^^ et oui tout le monde a pris ses responsabilités, j'espère que ça t'a plut =)