Hello,

Tout d'abord, un grand merci aux personnes qui ont pris le temps de lire "Le sauveur aux yeux bleus" et qui m'ont laissé un petit message d'encouragement. Cela fait toujours plaisir et c'est motivant pour continuer.

Me voilà avec la version longue de ma fic "l'anniversaire". J'ai essayé de reprendre toutes les infos que j'avais pu glisser dedans pour faire quelque chose de sympa à lire.

Je ne possède pas Divergent, à mon grand regret, car si cela avait été le cas, ça ne serait pas fini comme ça ^^.

Bonne lecture.

POV Tris

Je traverse la salle de réception de la base, les bras chargés de verres de toutes sortes que je pose sur la table attenante au buffet. Aujourd'hui, nous tout mettons en place pour une cérémonie qui aura lieu pour l'arrivée des nouvelles recrues de la base militaire de Chicago. Elle se fera en présence des gradés et des soldats voulant y participer. . Ma mère, puéricultrice s'est proposée pour gérer la logistique de l'événement. Elle aime participer à la vie de la base, tout comme moi.

Uriah, mon meilleur ami n'habite pas sur la base mais il est avec moi pour tout préparer. Nous nous amusons le plus discrètement possible car il n'est pas bien vu que la fille du commandant en second Prior se fasse prendre entrain de faire des bêtises.
Mon ami est ravi de revoir Zeke son grand frère. Il a 3 ans de plus que lui mais ils sont très proches malgré leurs caractères si différents. Zeke vient de finir sa formation pour devenir militaire à son tour. Il a toujours été fasciné par ce métier et voulait rendre hommage à son père, mort alors qu'ils étaient encore enfants, en choisissant cette carrière.

Je suis sortit de mes pensées lorsque je reçois une serviette en papier pliée en boule dans la tête. Je regarde en direction de là où venait le projectile et je vois Uriah se retenir de sourire en installant un tas de serviettes sur le buffet.
Je vais pour lui renvoyer quand ma mère m'interpelle.

« Béatrice ! Ce n'est pas le moment de jouer. Fini de poser les verres et va dans le bureau de ton père. Nous devons bientôt partir pour aller accueillir les recrues sur la base aérienne et tu dois encore te changer. »
« Mais maman c'est pas moi c'- »
« Béatrice, stp, je ne veux pas savoir qui a fait quoi, fait juste ce que je te demande. » Le ton est sec mais sans colère. « Quant à toi Uriah, je pense que ta mère doit t'attendre pour l'accompagner retrouver ton frère ? »
« Oui Natalie. »
« Alors place les dernières serviettes et dépêche toi de partir. » Elle lui fait un clin d'œil, montrant qu'elle ne lui en veut pas.

Uriah et moi faisons les 400 coups ensemble depuis que nous sommes petits. Cela ne plaît pas trop à mon père car il a beau être le meilleur papa du monde, il est très à cheval sur la discipline. Je dois véhiculer une image de petite fille parfaite pour ne pas faire honte à mon père sur la base. C'est parfois pesant mais c'est le jeu.

J'enlace mon ami en lui disant à tout à l'heure et je me dirige vers le bureau de mon père. Il fait partie des hauts gradés de la base mais il est sous les ordres du Commandant Eaton ce qui crée parfois quelques tensions entre les deux hommes tant ils sont différents dans la manière de diriger leurs hommes.
Mon père est un homme sévère mais bon. Il se soucie réellement des hommes qu'il a sous ses ordres et fait ce métier pour protéger son pays et les habitants qui y vivent.

Marcus Eaton est tout son contraire. Il est inhumain, prend ses subordonnés pour des robots qui n'ont pas le droit d'avoir d'émotions. Il paraît que sa femme l'a quitté et je me demande comment elle a même pu se marier un jour avec lui. Il me donne des frissons dans le dos et fait régner la terreur sur la base depuis près de 3 mois. Je suis sûre qu'il a choisi cette voie pour profiter de cette sensation de pouvoir qu'il à maintenant.

Je déambule dans les couloirs du bâtiment où le bureau de mon père se trouve. Il s'occupe maintenant des nouvelles recrues et travaille depuis plusieurs mois à la création d'une école militaire sur Chicago. Le processus est long et difficile mais le Commandant Eaton semble s'investir dans le projet et le soutenir à son niveau. A côté de cela, mon père assure encore l'organisation et la supervision d'événements sur la base et gère aussi les militaires lors de rassemblement public où leur présence est obligatoire pour le maintien de la sécurité.

J'arrive devant la porte de son bureau et il m'invite à rentrer quand il m'entend taper à la porte. Je m'exécute puis je contourne son bureau pour aller l'enlacer.
« Les préparatifs avancent bien ? »
« Oui papa, on a quasiment fini. Maman m'a dit que ma tenue était dans ton bureau ? »

Mon père hoche la tête et m'indique la petite porte se trouvant face à son bureau. Sur celle ci, j'aperçois une belle robe bleue ciel, légèrement resserré au niveau de la taille. Elle est très simple mais belle. Des tas de filles tueraient pour porter ce type de vêtements de manière régulière mais ce n'est pas mon cas. Cependant, mon père tient à ce que sa fille soit présentable lors des événements officiels de la base alors je fais un effort pour lui car je sais que c'est important. Je me rend dans la toute petite salle de bain attenante au bureau et entreprend ma transformation. Ma mère me fera un chignon très sage quand elle aura le temps. Je grimace à l'idée car j'aime avoir mes cheveux détachés ou coiffés rapidement dans une queue de cheval. J'enfile mes ballerines plates et sort de la pièce.

Mon père est debout, fouillant dans une de ses armoires et lorsqu'il se retourne, je vois ses yeux briller.
« Ma Béatrice, tu es toujours aussi belle » Il s'approche de moi et m'embrasse sur le front.
« Je t'aime mon papa. »
« Moi aussi ma fille. » Il m'embrasse une nouvelle fois. « Allons rejoindre ta mère. Si nous traînons trop, nous allons être en retard »

Les recrues nouvellement basées à Chicago ne devraient pas tarder à atterrir sur le tarmac. Ma mère discute tranquillement avec Hana, la mère d'Uriah et Zeke tandis que je discute avec mon meilleur ami. Le soleil est encore bien haut dans le ciel mais le vent est assez froid, du coup, je me suis blottie contre Uriah pour trouver un peu de chaleur.
Mon père, le commandant Eaton et le capitaine Mattews, seule femme haut gradée de la base, sont en vive discussion un peu plus en avant de nous.
Une voix dans le haut-parleur nous annonce atterrissage imminent de l'avion et nous demande d'être vigilants.
Ma mère me demande de reculer même s'il n'y a aucuns dangers là ou je me trouve et Hana demande la même chose à son cadet.
Nous voyons ensuite l'avion kaki atterrir au loin puis se diriger doucement vers nous. Je me détache d'Uriah quand la porte s'ouvre et je me met en mode « petite fille parfaite » en vissant mon plus beau sourire sur mon visage.

Les premiers hommes descendent et commencent à serrer les mains des personnes importantes. Je remarque Zeke, discutant avec une autre recrue. Leur discussion semble sérieuse et l'autre homme semble un peu tendu. Cependant, je trouve qu'il a un certain charme et le furtif sourire qu'il fait à Zeke me donne un peu de chaleur sur les joues.
Les deux collègues s'avancent pour saluer les hauts-gradés et je les vois tout les deux se crisper lorsqu'ils serrent la main du commandant. J'ai presque l'impression de déceler du dégoût sur le visage du mystérieux militaire.
Ma mère s'approche de mon père et serre la main à chacun d'entre eux et je fais la même chose... sauf pour Zeke que j'enlace tendrement. Vient ensuite le « mystérieux militaire » et j'avoue qu'il est fort agréable à regarder. Ses yeux bleus sont envoûtants. Il me serre la main poliment en me souriant franchement. Je ne le connais pas mais il m'inspire immédiatement confiance et bienveillance.

« Bien-Bienvenue à Chicago. » Je bafouille un peu.
« Merci beaucoup pour votre accueil. » Me répondit-il en continuant de sourire.

Quand il relâche ma main, je suis presque triste qu'il rompt le contact. Deux personnes passent encore après lui. Une fois les obligations protocolaires finies, je rejoint Uriah et Zeke qui sont entrain de discuter avec « Le Mystérieux ».
J'ai beau être bien plus proche d'Uriah que de Zeke, je suis très contente de le retrouver enfin. J'ai parfois l'impression d'être le 3e enfant Pedrad et ça me plaît car je suis fille unique mais j'ai quand même la chance d'avoir 2 frères à mes côtés !

« Hey Tris ! Content de te revoir, tu es encore plus belle à chaque fois ! » Zeke m'enlace à nouveau.
« Je suis heureuse que tu sois muté sur Chicago. Tu m'as manqué »

Quand nous nous séparons, Zeke passe son bras autour de mes épaules.
« Tris, laisse moi te présenter Quatre, mon collègue de chambre et ami que j'ai rencontré à l'école militaire. »

Je tend ma main vers « Le Mystérieux » qui a maintenant un nom... atypique.
« Les amis de Zeke sont mes amis... » commence-je en souriant.
« Ravie de te rencontrer. Il m'a parlé de toi à de nombreuses reprises et je suis ravi d'enfin mettre un visage sur un nom »
« Tris, on va sortir ce soir, tu te joints à nous ? » proposa Uriah.

« J'aimerais bien mais il y a encore des choses à finaliser pour la cérémonie de demain. Si tout n'est pas parfait, tu sais bien comment Grincheux va réagir. »
Uriah grimace en imaginant la scène.

« Grincheux ? » demanda Quatre, intrigué.
Je regarde autour de moi afin de voir si aucune oreilles indiscrètes traînent.
« Oui, le commandant Eaton. Il est loin d'avoir une bonne réputation ici » répondis-je en haussant les épaules.

Zeke échangea un regard avec son ami et ils semblaient tout les deux très amusés par ce surnom.
« Je sens que je vais me plaire sur cette base ! » Il me fait un sourire franc.

« Du coup, nous nous voyons demain Tris ? » me questionna Zeke.
« Oui, on se fera notre petite fête privée sur le toit. »
« J'aime quand tu as des idées comme ça ! » Il me fait un clin d'œil et m'embrasse sur la joue.
« Passez une bonne soirée les gars. A demain ! »

Le lendemain

La cérémonie doit bientôt commencer. Eaton est venu faire son tour d'inspection et il n'a eu rien à redire sur l'organisation. Ma mère et moi sommes très pointilleuses dans notre installation pour justement éviter ses remarques qui servent juste à blesser les gens. Bien sûr, il n'a pas admit que nous avions bien travaillé. Cela aurait été trop lui demander.

Je vais me changer dans le bureau de mon père. Cette fois, j'ai une robe violette avec des bretelles fines. Comme elle est longue, j'y cache un short moulant afin de pouvoir monter sur le toit plus facilement pendant la soirée. Nous faisons cela lorsqu'il y a des soirées sur la base. Hana ayant été femme de militaire, elle reste impliquée dans la vie de la base via une association regroupant les femmes de soldats. Elle participe donc souvent aux événements sur la base. Cela m'arrange car Uriah et Zeke ne sont pas friands de ce genre de choses et nous nous échappons à un moment donné pour profiter des étoiles et du calme ou pour jouer à des jeux stupides qu'Uriah adore tant et moi aussi...

Sur le retour, je pianote sur mon téléphone portable et soudain, j'entre en collision avec quelque chose.. ou plutôt quelqu'un. Je sens des mains puissantes sur mes bras, ce qui m'empêche de tomber. Je me rend compte que je suis face à Quatre.

« Oh, euh, je suis désolée, je ne regardais pas où j'allais. »
« Tu vas bien ? Pas de bobos ? » Il semble vraiment concerné par mon état de santé.
Je fais mentalement l'état des lieux et non, pas de douleurs.
« Je vais bien, merci de m'avoir rattrapé. Je peux être si distraite parfois. »

Il me sourit.
« Tris, c'est ça ? »
« Ouais. »

Je prend le temps de le regarder, il porte sa tenue d'apparat et on peut dire que ça lui va plutôt bien.

« Ecoute, je me sens un peu gêné mais je pense que je me suis perdu. J'ai dû passer au secrétariat et je ne sais pas comment me rendre dans la salle de réception. »
« Oh, ce bâtiment est un vrai labyrinthe. Mais cela tombe bien, nous allons au même endroit. Tu m'accompagnes ? »

Quatre me sourit franchement et nous nous dirigeons vers la salle de réception. A l'entrée, nous retrouvons Uriah et Zeke. Une musique d'ambiance arrive jusqu'à mes oreilles, la cérémonie ne commence que dans 10 min mais beaucoup de monde est déjà là.

« Tu as fait une belle rencontre sur la route Tris ? »

J'enlace mes deux amis pour les saluer.
«Oui, une rencontre fracassante »

Quatre rigole alors que je lui fais un clin d'œil.
« Hum, t'es beau comme un cœur mon Uriah. » J'ajuste la cravate qu' Uriah porte. Le costume lui va comme un gant mais ce style vestimentaire ne correspond absolument pas à son caractère.

Il m'embrasse sur la joue.
« Pas mal non plus ma Tris. »
« On va vous laisser en amoureux vous deux. Tu viens Quatre, on s'en va. » intervint Zeke, faussement vexé par mon compliment pour son frère.
Je me tourne vers mon ami. C'est la première fois que je le vois dans sa tenue d'apparat et c'est vrai qu'il la porte bien. Il paraît presque plus vieux comme cela et plus sérieux aussi. Il fait un peu plus que ses 20 ans ainsi.

« Vous êtes beaux comme des dieux et vous feriez tourner les têtes de nombreuses filles si la salle n'était pas composé que d'hommes et de femmes en âge d'être vos mères. »
« Merci de nous rappeler que cette soirée va être mortelle. » constata Zeke.

Je vois arriver Grincheux et sa clique, signe qu'il est temps de rentrer dans la salle si nous ne voulons pas nous prendre une remarque désobligeante.
Uriah en arrive à la même conclusion que moi et nous incitons Zeke et Quatre à rentrer avec nous. Nous nous installons au milieu de la salle et laissons Zeke et Quatre aller au 1er rang.
Hana et ma mère nous rejoignent puis la cérémonie commence.

Grincheux nous honore d'un discours à son image : Ennuyeux et terne tournant autour de sa petite personne. Mon père prend ensuite la parole et il est sincèrement content d'accueillir ces nouvelles personnes sur la base. Il y a beaucoup plus de bienveillance dans ses mots et j'espère que les recrues ressentiront cette différence.
Après cela, chacun d'entre eux serrent une nouvelle fois la main de chaque soldats présents. Quatre est dos à moi donc je ne vois pas sa réaction mais celle du commandant Eaton est vraiment bizarre car j'ai l'impression de déceler un sourire presque sournois, sadique.

Ensuite, nous nous levons tous pour nous rendre au buffet. Je rejoins Uriah qui est déjà entrain de s'empiffrer des amuses-bouches présents.
« Hey, Uriah, tu n'es pas tout seul à avoir faim alors laisse-moi un peu de cacahuètes au moins. »
« Dingue comme ce type cérémonie ouvre l'appétit. » Il me tend la chips qu'il allait manger, je la saisis et la met entière dans ma bouche.
« Merci ! »

Hana arrive vers nous, le regard contrarié.
« Ah, Uriah, je savais que je te trouverais au buffet » Son fils lève les yeux au ciel pendant que je retiens mon fou rire. « Je te cherche partout pour faire une photo avec ton frère ! Viens fils ! » Elle brandit fièrement un appareil photo d'un autre temps pour appuyer ses paroles.

Uriah engloutit quelques biscuits apéritifs comme pour faire des provisions et suit sa mère. Je me joint à eux car en général, les photos des frères Pedrad sont assez... épiques !
Ils se dirigent à l'extérieur et y retrouve Zeke qui attend sagement. Quatre est là et tient la coupe de champagne de son ami et collègue.
Le soleil commence à décliner, proposant des couleurs chaudes et magnifiques.

« Ezequiel, Uriah, rapprochez vous pour la photo svp. » Les deux frères se mettent l'un à côté de l'autre, bras dessus, bras dessous. D'abord très sérieux, ils commencent à grimacer quand leur mère appuie sur le déclencheur !
« Ah non les garçons ! Je n'ai pas un de vos téléphones remplit de photos stupides avec des grimaces ! Ne gâchez pas ma pellicule ! » les reprend Hana en faisant tourner la molette de son appareil photo argentique.

Quatre s'approche de moi pendant que la famille Pedrad tente de créer LA photo à poser sur la cheminée.
« Dis moi, ils sont tout le temps comme ça ? »
« Oh là, ils sont sages ! »

« Zeke aimait bien s'amuser à l'école mais je n'avais vu cette facette de mon pote. »

« Il est encore temps de fuir si tu veux » lui répondis-je en lui poussant légèrement son bras avec le mien.
« C'est contagieux ?! » Il semble amusé

« Ouais, un peu. Mais je ne changerais pas mes amis pour rien au monde. »
« Bon, je vais te faire confiance et rester encore un peu alors. Tu n'as pas l'air si atteint qu'eux.»
« Je cache bien mon jeu. » J'essaye de prendre un regard mystérieux mais je suis tellement douée que ça le fait rire. « Demande à Grincheux ce qu'il pense de la fille Prior! Tu ne seras pas déçu du voyage. »

Quatre rigole franchement à ma réponse.
« Crois moi, je ne suis pas du genre à accorder du crédit à une personne que tu nommes si affectueusement Grincheux. Je préfère me faire une opinion sur toi en apprenant à te connaître.»
Il me fait un clin d'œil et avale la dernière gorgée de son champagne. Il a vraiment de magnifiques yeux.

« Trissouneetttteeeee, Quatreeeeuuuuh, venez faire une photo avec nous ! »
Je lève les yeux à ce surnom stupide qu'Uriah s'obstine à vouloir me donner. Ça fait rigoler Quatre en tout cas.

Nous nous rapprochons d'eux. Hana nous demande de nous coller les uns aux autres pour rentrer dans le cadre. Je me met donc entre Uriah et Zeke puis Quatre se met derrière moi. Il fait facilement une tête de plus que moi alors on le voit largement. Il est tellement proche de moi que je sens son parfum et cette proximité me fait monter le rouge aux joues.
J'essaye de garder un visage impassible quand Uriah tente de me chatouiller en me piquant doucement la peau au dessus de la taille. Hana ne dit rien donc elle doit estimer que la photo était suffisamment correcte.

« Allez les jeunes, je vous laisse mais ne traînez pas trop dehors. »
Uriah et Zeke la saluent d'un geste de main et moi d'un sourire. Alors que j'allais m'éloigner un peu des garçons, Uriah me saisit par la taille pour que je me rapproche de lui.
« Bon, maintenant, faisons une vraie photo qui nous ressemble ! » Il sort son portable et active le mode selfie.
« Quatre, je veux ta plus belle grimace ! 1...2...3 » CLIC

Nous rigolons en voyant nos têtes. A ce moment précis, je me dis qu'une nouvelle étape de notre vie va commencer.

Merci d'avoir lu! J'espère que ça vous a plu!

N'hésitez pas à me donner votre avis par une petite review. Je sais déjà où je vais dans les grandes lignes mais rien n'est figé.
J'essayerais de mettre à jour 1 fois par semaine ou toute les 2 semaines.