Disclaimer: L'univers de Pirates des Caraïbes et ses personnages ne nous appartiennent pas.

Note des auteurs: Il s'agit de notre première fanfiction, soyez indulgents T_T, il s'agit d'un travail de collaboration et d'une histoire partit d'un délire sordide. On espère que cela vous plaira :) Étant donné que nous ne vivons pas au même endroit la régularité des chapitres en sera donc affectée, sorry T_T

Renarnaque et Loupbarde :)

O0O0O0O0O0O0O0O0O0O

Début du XVIIIème, le jeune pirate Jack Sparrow, acteur du commerce d'esclaves au service de Cutler Beckett, part chercher son employeur retenu à Cadiz par l'armée espagnole. Employeur que Jack avait rencontré auparavant à la place de son capitaine, mort peu de temps avant de pouvoir négocier avec Cutler Beckett.*

L'Espagne n'était pas vraiment la préférence de Jack mais il fallait qu'il aille chercher Beckett. Pourquoi il devait aller le chercher d'ailleurs ? Il ne savait pas, mais pour lui il se devait de le faire. Pour le moment il avait réussi à rentrer dans la ville mais le plus difficile était à venir, il devait trouver où se situait l'autre homme, y rentrer, le délivrer avant de sortir et le tout sans se faire arrêter.

Il sortit de sa réflexion quand il passa à côté d'un énorme bâtiment qui lui paraissait trop officiel pour être un édifice civil. "Commencer par-là serait un bon début", pensa-t-il en se dirigeant vers celui-ci. Il y avait beaucoup de gardes, beaucoup trop pour pouvoir entrer l'air de rien. Une cloche sonna l'heure du changement pour le tour de garde.

- Jackpot, fit-il un sourire en coin avant de se rapprocher encore du bâtiment.

Il suivit les hommes qui entraient dans le bâtiment de manière tout à fait normale. Il entra l'air de rien avant de rapidement se cacher pour repérer tranquillement les lieux. Il y avait un escalier pour monter et un autre pour descendre, les prisonniers devaient forcément être gardés en bas. Il réfléchit un moment, cela voulait donc dire que les objets réquisitionnés étaient là-bas et donc du rhum pour se donner du courage. Il descendit sans plus attendre et chercha avec attention. Il trouva la chose qu'il cherchait plus rapidement que son premier objectif c'est à dire Beckett. Il débouchonna la bouteille et en prit une gorgée en marchant avant de regarder le contenant amoureusement.

-Le rhum, c'est bon ! Pourquoi je suis là déjà ?

- Pour me sortir de là peut être, fit Beckett en se rapprochant de la porte de sa cellule. Vous en avez mis du temps, j'ai failli prendre racine.

- Je peux vous laissez là si vous insistez, puisque vous êtes toujours enfermé, fit-il en fixant sa bouteille.

-Jack arrêtez vos idioties et accélérez le mouvement.

- Je vous fais tant envie que ça, n'est-ce pas ?

-Jack, fit-il lassé.

- N'ayez pas honte de l'avouer, fit-il en allant chercher les clés. Je fais souvent cet effet-là donc pas la peine de se le cacher vous savez, conclut-il en revenant avec un sourire aguicheur.

-Ouvrez cette porte, dit-il en croisant les bras.

-Pour que vous me touchiez ? Nan !

Il le fusilla du regard et Jack en conclut qu'il devait ouvrir la porte. Beckett passa la porte de la cellule, en colère, avant de se préparer à sortir quand des soldats descendirent.

- Que estan haciendo aqui ? (Qu'est-ce que vous faites là ?)* demanda un soldat, alors que Beckett se préparait à parler il fut couper par Jack qui s'avança rapidement.

-Estais perdidos (Vous êtes perdus), fit Jack dans un mauvais espagnol.

- No queremos intrusos en el edificio, deben salir de aqui. (Nous ne voulons pas d'intrus vous devez partir)

- De acuerdo, si vamos intrusos nos warnamos, ( si nous allons des intrus nous nous préviendrons(il a utilisé le mot prévenir en anglais avec une terminaison espagnole)) fit il en s'en allant avec Beckett qui avait gardé un sourire en coin dès l'instant où Jack lui avait coupé la parole.

-No era castellano ¿ Verdad? (Ce n'était pas de l'espagnol n'est-ce pas ?), dit le second soldat avant qu'ils ne se lancent à la poursuite des deux intrus qui s'étaient déjà éclipsés.

Les deux s'empressèrent de sortir du bâtiment dans la plus grande des discrétions avant de se cacher pour préparer la suite.

- Que faisons-nous maintenant ? demanda Beckett

- Je ne sais pas, fit-il en observant les soldats

- Pardon?

- Pas de commentaires, parce que si monsieur n'avait pas fait la jouvencelle en détresse on en serait pas là. Il nous faut un bateau, fit-il en regardant l'autre homme avant de sourire. Autant en voler un, non ?

- Il y a quand même un idiot qui est venu me chercher, fit-il en haussant un sourcil. Et il est hors de question que je vole un navire.

Il y eut un moment de silence où Jack le regarda lassé.

- Bon on commence par quoi, fit le plus âgé avec un air faussement blasé.

- Ravi d'avoir de l'influence sur vous, dit Jack dans un sourire en coin avant de se diriger furtivement vers le port, empêchant l'autre de répliquer.

O0O0O0O0O0O0O

*faits vérifiés sur wikia

* La troisième personne du singulier et la troisième personne du pluriel en espagnol sont des formes de politesse.

O0O0O0O0O0O0O0O

Note des auteurs: n'hésitez pas à laisser une review ça nous fera plaisir :)