Reviews: Milonisatys, merci beaucoup. On espère que tu suivras cette fic jusqu'au bout et nous, nous tâcherons de publier plus souvent. Renarnaque et Loupbarde

0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Les derniers pirates s'étaient unis pour vaincre El matador del mar mais tous succombaient sous les tirs du Silent Mary. Le capitaine Salazar observait avec une certaine satisfaction les navires sombrer et les pirates qui mouraient, des générations de pirates. Et il allait enfin y mettre fin. Plusieurs navires entouraient le Silent Mary mais cela n'était pas suffisant pour faire couler les espagnols.

- Visez sous la ligne de flottaison, fit le capitaine Salazar en parcourant la dunette. Vamos ! Vamos !

Pendant ce temps le Wicked Wench tentait difficilement de se frayer un passage entre les boulets et la fumée.

- Restez à vos postes, hurla le capitaine

Malheureusement lui n'y resta pas longtemps puisque un boulet frappa le navire ce qui l'envoya contre la rambarde. Il tomba lourdement au sol mais il ne lâcha pas son précieux compas. Jack monta rapidement les escaliers jusqu'à la dunette pour venir près de son capitaine mourant. « Tout dépend de toi Jack, ce compas t'indiquera ce que tu veux le plus. Ne le trahis jamais », ce furent les dernières paroles qu'il put prononcer après avoir tendu son compas au jeune homme. Il se redressa en observant l'objet avec incompréhension puis les hommes qui l'observaient. Finalement il l'ouvrit et suivit lentement, en tournant sur lui-même, la direction qu'il lui indiquait .

- Le Triangle du Diable, murmura t'il avec un sourire en coin.

Les derniers bateaux sombraient mais des hommes persistaient à survivre en s'accrochant à des débris.

- Ils implorent notre pitié, fit Lesaro à l'attention du capitaine.

- Pitié ? Pas de pitié, fit le capitaine en souriant légèrement avant de croquer dans sa pomme.

Il la jeta en s'éloignant pendant que ses hommes abattaient les derniers pirates qu'il restait. Les mers étaient enfin pures et il commençait à ressentir ce moment de victoire tandis que le Silent Mary voguait triomphante entre les restes.

- Une minute capit án , hurla Jack depuis le nid-de-pie.

Armando se retourna, il reconnaissait cette voix. Il se déplaça au bout de la dunette pour voir le Wicked Wench du côté de leur proue.

- Merveilleuse journée pour naviguer ! Poursuivis Jack en s'agitant fièrement.

Salazar prit sa longue vue pour être sûr de ce qu'il voyait, mais aussi car il craignait de se figurer le jeune homme partout.

- Je croix qu'il ne reste que nous ! Continua le pirate sur un ton de défi !

Apparemment il comptait l'humilier jusqu'au bout, mais cette fois, il ne se laisserait pas faire.

- Rends toi, et je te laisse la vie sauve.

Aux yeux de l'espagnol, c'était juste un petit moineau piaillant pour la dernière fois.

- Allez ! Rends-toi et je te laisse la vie sauve !

L'espagnol éloigna sa longue vue avec colère après avoir vu le jeune homme avant de regarder une nouvelle fois avec frustration.

- Je te laisserai la vie sauve, fit Jack en sautant en tirant une corde qui fit remonter leur Jolly Roger.

L'espagnol observa le drapeau avant de refermer sa longue vue avec une fureur qu'il peinait à contenir. Ce gamin l'avait humilié, manipulé et il revenait une nouvelle fois à la charge comme si cela ne lui avait pas suffit. Ils étaient les derniers pirates et ils devaient mourir, plus d'hésitations. La mort du jeune homme était devenue sa motivation puisqu'elle signifierait la fin de la piraterie. Le Silent Mary se lança à la poursuite du Wicked Wench après que le capitaine espagnol en ait donné l'ordre, il fallait en finir. Jack n'éprouvait aucun remords du qu'il allait se débarrasser de cet homme qu'il avait tenté de séduire. Un de plus un de moins, ce n'était rien pour lui.

- Arrimez un boute au bastingage, ordonna Jack. Parés à virer, continua t'il alors qu'ils se rapprochaient du Triangle. Lancez, hurla t'il après que l'équipage ait suivit ses ordres.

Il vira soudainement de bord dès que les cordages entourèrent la roche, faisant balancer le navire ce qui fit que l'équipage tomba excepté Jack qui tint en équilibre. Malheureusement, le Silent Mary, beaucoup trop grand, poursuivit sa trajectoire vers le Triangle. Armando fut pris de court et fixa la manœuvre du jeune homme avec rage et incompréhension.

- Il vire de bord, dit il en poussant son subordonné qui était au gouvernail pour s'y mettre lui.

Quand les navires se croisèrent, ils se regardèrent attentivement mais avec des émotions différentes. Armando avait sous-estimés ce gamin qui lui avait semblé une cible facile à abattre et maintenant, il payait son orgueil. Le jeune homme l'avait humilié une nouvelle fois, gâchant sa victoire. Jack quant à lui n'exprimait aucuns regrets, il regarda l'espagnol avec un air las en faisant tourner son compas du bout de sa lanière. Il avait sauvé la piraterie, qu'est-ce que c'était à côté de l'affection d'un fichu capitaine espagnol qui cherchait à les détruire ? Puis ils détournèrent le regard pour retourner à ce qu'ils faisaient. Salazar savait que l'issue serait vaine vu les rochers qui se profilaient mais il devait essayer. Il tenta de manœuvrer mais la roche commença à briser la coque dans un bruit affreux. Le navire commençait à exploser mais il persista, ne voulant pas rendre les armes. Ses hommes mouraient sous ses yeux et ce seraient bientôt son tour si la situation ne s'améliorait pas, chose impossible. Les mats chutèrent puis soudain il vit une des vergues venir vers lui, il courra pour l'éviter se jurant qu'il allait se venger du pirate mais elle le frappa à la tête, le faisant passer par-dessus bord. Il était empli de fureur, les mers le craignaient, mais lui, lui tout seul, ce moineau, avait réussi à tout lui prendre. Son cadavre était malmené par les vagues et sombrait petit à petit avec le navire. Il réouvrit les yeux n'ayant qu'un but, se venger.