Le premier prix

Merci pour tous vos commentaires, voici la suite ...

Chapitre 12

Amanda observait le ciel menaçant de Vulcain depuis la terrasse, aménagée sur le toit de sa maison. Depuis une heure, les éclairs ne cessaient de tomber au-dessus des montagnes tandis que des tornades de sable se déplaçaient dans le désert de la Forge. Plusieurs tempêtes avaient eu lieu ces derniers mois lui avait rappelé Sarek quelques jours plus tôt. Certes, il n'était pas inhabituel d'en avoir mais pas aussi nombreuses et aussi tôt dans cette saison. Selon plusieurs experts météorologiques, cet été promettait d'être le plus perturbé et le plus chaud depuis une décennie.

Même si elle se trouvait à plus de vingt kilomètres de l'œil du plus gros cyclone, Amanda pouvait sentir le vent brûlant gifler son visage.

Amanda baissa les yeux sur son magnifique jardin. Cette fois, les massifs de roses ne résisteraient pas au vent. Le sable rouge de Vulcain avait envahi les allées et les rares carrés de sa pelouse en étaient presque entièrement recouverts.

Ce sable s'infiltrait partout, y compris dans la maison et il lui faudrait plusieurs jours pour tout balayer. L'eau des bassins, à présent rouge elle aussi, devrait être filtrée et changée.

Mais tout ce travail à venir n'était pas ce qui préoccupait Amanda.

Spock, où es-tu ?

Malgré le voile qui enserrait sa chevelure et protégeait son visage, sa vision était gênée par le sable apporté par la tempête.

La quantité de sable redoubla tandis qu'un bruit caractéristique attira son attention. Le jet de Sarek était en train de se poser à l'arrière de la maison. Amanda descendit précipitamment du toit pour aller au-devant de son époux. Mais celui-ci, à peine sorti de l'appareil, ne lui prêta aucune attention. Sarek titubait et peinait à garder son équilibre tout en portant une main à sa tempe. Amanda sut en cet instant que quelque chose de grave arrivait à son fils. Plusieurs images terrifiantes parvenaient à son esprit malgré le contrôle et le filtrage exercé par Sarek.

Spock court un grand danger…Il est piégé…

Moins d'une minute plus tard, Sarek retrouvait le contrôle et fonçait droit vers le salon pour composer le numéro d'urgence des secours. Quelques mots échangés plus tard, Sarek mettait fin brutalement à la conversation et toujours sans un regard pour Amanda, remontait dans le jet.

Amanda était en panique. Le jet de Sarek fonçait droit sur la tempête, zigzaguant entre les tornades. Que devait-elle faire ? Devait-elle prendre son propre jet et le suivre ? Devait-elle se rendre à l'hôpital et les attendre ?

Non !, hurla Sarek dans sa tête. Ne bougez pas !

oOOOo