Prologue : Ils n'avaient pourtant fait que se croiser

15 juillet 2021, coupe du monde de Quidditch

Les évènements de la quatrième année de son fils avait été pénibles, mais nécessaires, après tout. Harry le savait et il se félicitait d'avoir su gérer cette crise et de n'avoir aucun réel pot cassé. Sa relation avec Albus allait mieux ou du moins, elle irait mieux. Il le savait et Ginny le lui avait dit, le temps faisait son travail. Il était heureux de pouvoir partager cette nouvelle coupe du monde de Quidditch avec ses fils, sa fille et sa femme. C'était un moment convivial et nécessaire. Les couleurs de l'Angleterre flottaient au vent et la foule acclamait les deux équipes sur le terrain. Le match allait commencer !

Fou d'excitation, il se tourna vers son Albus pour lui désigner l'attrapeur. Cependant il rencontra une chaise vide. Ginny , à côté de lui, sourit et lui désigna le haut d'une tribune à leur gauche. Harry plissa ses yeux et put voir Albus rire aux éclats en compagnie de son ami Scorpius. Il remarqua alors Drago à ses côté, se faisant discret mais observant leur échange avec un petit sourire. Il dû se sentir observé car il rendit à Harry son regard.

Ils s'observèrent ainsi, dévisageant l'autre. Ce fut un froncement de sourcil du blond qui rompit réellement le contact. Harry reporta son attention vers le match et fut heureux de voir Albus revenir s'assoir à ses côtés. Il lui attrapa l'épaule, désigna un jouer et dit :

« Tu le vois, lui ? C'est notre attrapeur ! »

1 er septembre 2021, Quai 9/ ¾

Drago s'assura que la veste de Scorpius ne comportait aucune saleté, lui époussetant légèrement les épaules. Le jeune homme grimaça devant cet acte et regarda ailleurs, gêné. Son père fit un petit sourire et toussota pour attirer l'attention de son enfant :

« Je te fais honte maintenant ? » demanda-t-il faussement déçu.

« Pas toi, Papa… » S'enquit rapidement Scorpius. Il désigna une tête rousse du menton : « Je… Je ne veux juste pas qu'elle croit que je ne peux pas me débrouiller seul… Que je suis un bon à rien, tu vois ? »

Drago haussa un sourcil discret en reconnaissant Rose Granger Weasley. A ses côtés se tenait son frère, ses parents et les Potter. Ses yeux gris s'attardèrent sur Harry. Il semblait plus vieux que son âge, peut-être même d'une décennie. Des fils blancs parsemaient ses cheveux bruns et quelques rides ornaient son sourire : 41 ans et déjà vieux chnoque, pensa-t-il.

« Ne les fixe pas, enfin Papa ! » le reprit Scorpius, lui agrippant la manche : « Rose sait que je l'aime mais ce n'est pas une raison pour qu'on se fasse griller comme ça ! »

Drago reporta son attention vers son fils et lui offrit un autre petit sourire :

« Si cette Granger Weasley est aussi intelligente qu'on le dit, elle ne te résistera pas éternellement. » fit- il remarquer en réprimant son geste quand il vit une petite peluche sur l'épaule de Scorpius.

« Ah oui, et pourquoi ? » se lamenta le jeune homme : « Elle pourrait avoir qui elle voudrait ! Regarde la ! Elle est géniale ! »

Drago lança un regard faussement critique vers la jeune fille et dit à son fils :

« Certes, si une personne avec autant de qualité que mon fils s'intéresse à elle, je veux bien croire qu'elle soit géniale. » il reporta son attention vers lui et dit simplement : « L'avenir nous dira si la fille de Miss je-sais-tout a meilleur goût en matière d'homme que sa mère. »

Scorpius étouffa un petit rire :

« C'est méchant ce que tu dis. » Il prit sa valise : « Si je me marie avec Rose, Ronald Weasley sera mon beau-père. »

Drago sembla réaliser ce fait au moment où son fils montait dans le wagon. Il lui fit un petit sourire narquois : il narguait carrément son père. Le blond, resté sur le quai, croisa les bras et soupira. Il ne reverrait pas Scorpius avant les vacances d'octobre. Quand le train démarra, il lui fit au revoir de la main et avant même qu'il ait quitté le quai, il se dirigea vers la sortie sorcière.

Dans son chemin, il vit les Potter et les Granger-Weasley faire de grands au-revoir bruyants et décomplexés. Ses yeux s'attardèrent une nouvelle fois sur Harry. Il retira aussi tôt ce qu'il avait pensé, le sourire de son rival lui enlevé au moins cinq ans. Quand il passa devant lui, il sentit le regard vert s'accrocher à lui : l'espace d'un instant ils se dévisagèrent. L'un perdant son sourire et l'autre arquant un sourcil.

Leur échange fut rompu quand le brun quitta le champ visuel de Drago, ne cessant pas son chemin. Il traversa alors le passage et se retrouva dans la gare, direction le ministère.

31 octobre 2021, Ministère de la Magie, fête d'Halloween

La fête battait son plein. Tout le monde avait fait l'effort de venir déguiser : Ron était en troll, Hermione en Belle et Harry en Hercules Poirot ! Il portait un costume deux pièces noires avec un chapeau melon et c'était fait pousser exprès la moustache depuis un long mois, mais personne ne semblait reconnaître son costume. Tout le monde lui disait qu'il aurait pu faire un effort et que ce n'était pas drôle de ne pas avoir joué le jeu. Le survivant les maudissaient tous, eux et leur manque flagrant de culture.

Ginny n'était même pas là pour le soutenir, elle était en déplacement pour son travail dans la Gazette du Sorcier.

C'est donc totalement déçu et bien murgé d'une bonne dizaine de verre dans le nez, qu'il alla s'adosser au mur du fond près de la table du buffet. Alors qu'il allait repartir pour chercher ses deux meilleurs amis, quelque chose attira son attention.

Il s'agissait de Drago Malefoy, manifestement déguisé en Pirate. Il portait un bandeau sur son œil gauche et revêtait une veste de capitaine de la marine anglaise des folles années de la piraterie. Son costume n'était pas très élaboré, mais au moins, les autres semblaient reconnaître le personnage. Harry pensa furtivement que cela lui donnait un air nouveau. Il avait toujours connu Drago Malefoy comme un homme tiré à quatre épingles, habillé à la dernière mode sorcière, il ne l'avait jamais vu porter de jean par exemple. Le voir dans cet uniforme abîmé et avec ce faux crochet le fit rire. C'était plus nerveux que par réel amusement, en réalité. Le blond dût l'entendre car il lui renvoya son regard. Il sembla sceptique quant au costume du survivant et reporta rapidement son attention sur sa collègue du ministère en face de lui, avec qui il était en grande discussion.

Harry se permit alors de penser que Drago avait un je-ne-sais-quoi de perturbant. Ouai, c'était le mot. Perturbant.

La main de Ron se posant sur son épaule l'arracha à ses pensées et l'alcool n'aidant pas, l'instant d'après il oublia à quoi son esprit s'occupait tantôt. Il fit un grand sourire à ses deux meilleurs amis et les invita à retourner près du buffet. La fête ne faisait que commencer ! Mauvais costume ou non !

24 décembre, Starbuck :

Drago entra dans le café faisant face au ministère de la magie. Les moldues appelaient ça un Starbuck. Il avait été obligé d'aller travailler ce matin-là en dépit de la présence de Scorpius au manoir. Pour se faire pardonner, il lui avait proposé de lui rapporter une pâtisserie. Son fils lui avait alors demandé un Muffin aux myrtilles du Starbuck. Le Lord Drago Lucius Malefoy était donc entré dans ce lieu Moldue, il le savait déjà mal famé au vu de la clientèle qu'il voyait sortir de l'enseigne quand il allait au travail.

Alors qu'il se positionnait en bout de file d'attente, il entendit une voix familière. Il chercha autour de lui puis son regard scruta les tables aux alentours, puis il le trouva. Harry, Ginny, James, Albus et Lily Potter étaient tous assis à une table dégustant des chocolats chauds et des pâtisseries made in Starbuck. Drago comprit alors que c'était Albus qui avait dû mettre cette idée de Mufin aux myrtilles dans la tête de son fils.

La file avança un peu et Drago dût changer l'angle de sa position pour pouvoir continuer d'observer les Potter discrètement. Puis il se rendit compte que c'était ridicule et se repositionna normalement. Cependant son regard revint bien vite vers eux et il s'arrêta particulièrement sur Harry. Il le voyait enfourné ce gâteau au chocolat ridiculement trop gros en écoutant gaiement sa fille lui parler. Il mangeait salement. Il avait toujours mangé salement de toute façon. Il se rappela l'époque de Poudlard où Potter et sa clique dînaient bruyamment : toute l'école pouvait voir le contenu de la bouche de Ron Weasley quand il mangeait, c'était infernal. Harry aimait manger et ça se voyait, même aujourd'hui. Il ressemblait à un adolescent à cet instant. Drago se sentit nostalgique de pourdlard, presque nauséeux.

« Monsieur ? »

Drago stoppa son observation et se retrouva nez à nez avec le serveur.

« Oui ? » répliqua-t-il surpris.

« ça sera sur place ou à emporter ? »

« Pardon ? »

« Votre commande, elle sera à consommer sur place ou vous souhaitez l'emporter ? » répéta patiemment le serveur.

« A emporter je vous prie. » répondit le blond.

« Bien, je vous écoute. »

« Je voudrais un Muffin aux myrtilles s'il vous plait. »

« Un Muffin aux myrtilles. Ce sera tout ? »

« Oui. »

« Bien, votre nom ? » demanda le serveur.

« Mon nom ? » répéta le sorcier : « Avant de demander son identité à quelqu'un, on commence par se présenter jeune homme. » ajouta-t-il, un brin vexé.

« C'est pour la commande Monsieur… » Répondit le serveur, mi amusé, mi agacé.

« Votre nom. » insista Drago, se méfiant de l'autre.

« David, le vôtre je vous prie Monsieur ? »

« Drago. » répliqua finalement le blond.

« Bien monsieur, ça fera un total de 4 livres. » Drago le paya « Merci, je vous prie de vous mettre sur le côté, je vous appelle quand votre commande est prête. »

Le sorcier se mit sur le côté et reporta son attention sur les Potter. Cependant, cette fois, Harry le regardait aussi, il lui fit un signe poli de la main, auquel le blond répondit sobrement.

« Drago ! »

Il se retourna vivement et vit le serveur beugler son nom à travers tout le café :

« Je suis là ! Je suis là ! »

Il prit nerveusement sa commande et quitta le café en lançant un dernier coup d'œil aux Potter.

Fallait-il qu'il aime son fils pour aller lui chercher son fichu Muffin dans un endroit comme celui-là…

31 décembre, ministère de la Magie, Soirée du nouvel An.

Harry, Ron et Hermione criaient en cœur le compte à rebours de la nouvelle année. Quand le décompte atteint zéro, ils s'écrièrent :

« Bonne année ! »

Tous les employés du ministère, ou presque, étaient là. La soirée était organisée dans le grand hall, changé en salle de réception pour l'occasion. Chacun venait serrer les mains de ses collègues pour leur souhaiter la bonne année. Et alors qu'il remerciait sa secrétaire pour ses vœux il se retrouva nez à nez avec Drago Malefoy, lui tendant sa main. Il eut comme une sensation de déjà vue. Cela lui revint tout de suite, cette même main, tendue des dizaines d'années au pare avant, lui offrant son amitié. Amitié qu'il avait refusée. Et en se demandant comment aurait été sa vie s'il l'avait acceptée ce jour-là, il lui serra la main :

« Tous mes vœux Potter. » lui dit sobrement le blond.

« A toi aussi Malefoy. » répliqua Harry.

Leurs mains ne se lâchèrent pas tout de suite. Quelque chose semblait les coller entre elles. Drago avait un visage parfaitement neutre et Harry espérait que le sien le soit tout autant. Il sentait une pression énorme sur cette poignée main, quelque chose qu'il ne parvenait pas à expliquer. Les secondes défilaient et leurs mains restaient abominablement serrées. Des picotements parcoururent les doigts d'Harry, la peau touchée par ceux de Drago semblait chauffer. Cette situation était très étrange et le survivant se demanda sérieusement si quelqu'un n'avait pas drogué son verre de champagne. Au bout de la quinzième seconde, Drago retira doucement sa main et fit un sourire poli à son vis-à-vis.

« A bientôt Potter. » lui dit-il avant de s'en aller vers un collègue à lui.

Harry resta un instant interdit. Que venait-il de se passer ? Il était presque persuadé que cela n'avait rien à voir avec l'alcool. Quand il vit ses amis le rejoindre il tenta d'oublier ce sentiment. Ce sentiment qu'il avait déjà eu avant. Que quelque chose clochait. Que quelque chose le perturbait. Drago Malefoy était perturbant.