Preview

Bonjour à tout le monde !

Disclaimer : Les personnages d 'Haikyuu ne m'appartiennent pas .

Toutes les reviews sont les bienvenues pour que je puisse m'améliorer et avoir votre avis bien sur :)

Comme indiqué, il y a du lemon donc si vous êtes une âme sensible, ne lisez pas !

Les codes pour votre lecture : [t/p] = Ton Prénom / [t/n] = Ton nom.


Chapitre 01

Tu faisais partis de la famille royale du royaume d'Amoken. Ton père avait décider de laisser le trône à ton frère. Ton frère s'appelait Tooru. Vous étiez très proche tout les deux et tu essayée de le soutenir du mieux que tu pouvais dans son nouveau rôle pas simple. Pour autant, même si tu ne gouverner pas, étant la princesse du royaume tu avais quand même des responsabilités toi aussi.

Un soir tu étais entrain de dormir dans ta chambre quand tu entendis quelqu'un crier depuis les geôles. Tu pris ton coussin pour le mettre sur ton oreille et ne pas entendre l'homme mais rien n'y fit. Tu décidas de te lever. Tu t'habilla d'une simple robe de chambre et pris un bougeoir en allumant une bougie qui se trouvait déjà dedans. Tu ouvras ta porte doucement. Tu ne voulais pas que ta gouvernante ne te repère. L'homme criait toujours. Tu te dirigeât vers les geôles en descendant les escaliers en pierre massive. Un garde était là et tu t'arrêtas.

« - Princesse ? Que faites vous ici ?

- Je viens voir l'homme qui cri depuis tout à l'heure.

- Vous ne pouvez pas vous approchez de lui. Je vous en prie retourner vous coucher je vais le battre pour qu'il se taise. Tu fronça les sourcils.

- Tu n'aimais vraiment pas les traitements fait au prisonniers. Surtout que souvent ils étaient enfermé pour des méfaits peu grave.

- Laissez moi le voir s'il vous plaît.

- Mais [t/n]-sama ..

- C'est un ordre. Je ne vous demande pas votre avis. Donnez moi les clefs de la cellule s'il vous plaît. »

L'homme te donna les clefs de la cellule en question et s'écarta du passage. Tu te dirigea vers le cachot ou l'homme se trouvait. Tu t'arrêtas devant les grilles en voyant l'état de l'homme devant toi.

Deux chaînes étaient accrochée au mur et lui avait était attaché au poignet pour maintenir ses bras en position de croix. L'homme avait la tête baissé et était torse nu. Son torse était recouvert de blessures et d'entailles. Tu te retournas vers le garde et tu le fusilla du regard.

Tu mis la clef dans la serrure et au cliquetis qu'elle fit, l'homme en cage leva le regard vers toi. Un regard noir te transperça. Tu eu un frisson et n'avait plus tellement envie de rentrer mais tu ne pouvais pas reculer maintenant. Tu décidas donc de rentrer et de fermer la grille derrière toi.

« - Oya oya ? J'aurais au moins quelque chose à me mettre sous la dent se soir on dirait ? Dit-il. Son regard s'étant apaiser.

- On ne vous à pas encore apporté votre repas ?! Dis tu choquer sans relever le sous-entendu.

- Non en effet.

- Put***. Vraiment tous des incapables. C'est pas vrai. Pesta tu en marmonnant.

- Garde !

- O .. Oui [t/n]-sama ? Dit le garde d'un ton inquiet.

- Aller chercher un repas pour cet homme.

- Mais princesse il est ..

- Je ne veux rien savoir ! Vous êtes sourd ou quoi ?! Aller chercher un repas pour cet homme ! Il faut que je me répète ou ça va aller vous pouvez comprendre ce que je dis ?! Tu étais énervée au possible.

- Bien princesse.

Tu t'agenouillas devant l'homme.

- Et ben ! Sacré caractère princesse.

- Ne m'appelez pas princesse s'il vous plaît. C'est ça toute la journée déjà. Vous pouvez au moins mettre le ''-chan'' à mon nom. Bref ce n'est pas la question. Pourquoi vous avez crier tout à l'heure ?

- Je me disais bien qu'une aussi belle femme, la princesse de se royaume en plus, ne descendrais pas dans les geôles sans avoir une bonne raison.

- Arrêtez avec le ''princesse'' et ça ne répond pas à ma question en plus.

- Autoritaire en plus.

- Bon si vous n'avez rien à me dire je m'en vais.

- Non non ! Restez s'il vous plaît. C'est bon je vais vous le dire. J'ai étais accusé à tort pour un vol que je n'ai pas commis.

- Vous avez des preuves de ce que vous dîtes ?

- Les objets que l'on m'a accusé d'avoir voler n'était pas chez moi.

- Alors comment se fait-il que vous êtes ici ?

- Je pense que c'est un coup monté de mon ancienne petit amie qui n'a pas supporté notre séparation et qui a eu la bonne idée de me faire enfermé pour se venger. Comme en prime elle couche avec pleins d'homme elle a du se mettre le chef de police dans la poche j'imagine. Je n'ai pas de preuve de ce que j'avance pour le moment.

- Le garde était revenu avec une assiette et l'avait posé entre l'homme et toi. Puis il sortit de la cellule. Tu souffla.

- Vous voulez peut-être soulagé un peu vos bras non ?

- Oui mais ne lui criez pas dessus le pauvre.

- Je vais faire de mon mieux. Excusez moi ? Garde ?

- Qu'y a-t-il madame ?

- Est-ce que vous pourriez venir détacher se monsieur pour qu'il puisse manger s'il vous plaît ?

- Je pense que dans votre intérêt c'est dangereux princesse.

- Il ne me fera rien. Alors venait soulager ses bras s'il vous plaît.

Le garde s'exécuta. Tu le remercias et il repartit.

- Comment vous pouvez être aussi sur que je ne vous fasse rien ?

- Parce que vous n'êtes pas mauvais dans le fond même si votre regard de tout à l'heure m'a glacée le sang.

- A .. Désolé pour ça .. Mais ça fait trois semaines que je suis enfermé ici et je n'en peux plus je ne sais pas comment faire pour me sortir d'ici.

- Je peux peut-être essayer de vous aider. L'homme avait commençait à manger et lâcha son assiette pour te regarder les yeux écarquiller.

- Vous feriez ça pour quelqu'un que vous ne connaissez pas ?

- Je n'aime pas les traitements fait au prisonnier et si en plus ils sont innocent c'est pire .. D'ailleurs ça ne vous fait pas mal ? Dis tu en voulant approcher ta main de son torse.

- Ne soyez pas entreprenante comme ça. Ça pourrait mal finir. Dit-il un sourire narquois et pervers aux lèvres.

Tu te recula instantanément au sous entendu de ton interlocuteur et rougis violemment.

- Oya oya ? Vous ferais-je de l'effet princesse ?

- Arrêtez avec se ''princesse'' et non pas du tout. Vous ne m'attirez pas du tout. Dis tu le visage tourner sur le côté pour ne pas qu'il te voit.

- Pourtant ce n'est pas ce que dit votre beau visage.

- Je m'en vais. Dis tu en te levant. Bonne nuit à vous. Je vais voir ce que je peux faire pour votre cas.

- Attendez ! Dit-il en t'attrapant le poignet. Merci de vouloir m'aider [t/n]-chan. Je vais vous donnez mon nom pour que vous pussiez faire votre enquête. Je m'appelle Kuroo Testsuro. »

Tu te retournas pour le regarder et acquiesça de la tête. Il te lâcha et tu retournas dans ta chambre. Tu te remise au lit en pensant au beau visage de se Kuroo Testsuro tout en ayant le visage légèrement rougis.