Partie 5 : Je meurs heureux.

Je suis le Végéta, mari et père.

Je vis sur terre.

Mon fils est parti, mon autre fils a grandi, il est devenu fort, mais est différent de l'autre.

Peu importe.

Je l'aime bien quand même.

Ma femme...

...Bulma...

La terre est à nouveau en danger.

Carot est mort.

Enfin... il est revenu sur Terre, et on s'est enfin battus pour de bon. Même si pour cela j'ai dû l'effrayer un peu, de même que ma femme.

J'ai été obligé de mettre un terme à notre combat.

S'il avait été tué, il aurait disparu définitivement.

Je me dresse seul face à notr nouvel ennemi.

Le monstre que nous devons affronter a déjà tué Sangohan.

Il ne reste plus que moi pour tous les protéger.

Dieu que je les aime.

C'en devient dangeureusement gimauve.

Peu importe.

Je les aime.

Je concentre mes dernières forces.

Encore une fois, je meurs.

***

Je suis Végéta, guerrier sayien, prince de la planète Végéta, symbole de force au travers de l'univers.

J'ai échoué dans ma mort.

Mon fils et celui de Sangoku ont été absorbés par le monstre.

Sangohan n'était pas mort; son niveau était effroyable, mais lui aussi a été absorbé.

Ma femme... ma femme...

Oh, Bulma...

Bulma a été tuée par ce monstre.

Pardonne moi, même ma mort n'a pas pu te sauver.

On m'a en partie ressuscité.

J'apprends que c'est pour fusionner avec Carot.

Avec mon pire ennemi.

Avec mon meilleur ennemi.

Je soupire.

Si c'est le prix à payer pour sauver les miens...

Je le paierai.

Pour Bulma.

Pour Truncks.

Pour moi.

***

Je suis Végéta, mari aimant, père craint et grand père adoré.

Ma fille a épousé le deuxième fils de Carot.

Notre sang est à présent uni au travers de l'existence de leur enfant.

Je me retiens de casser la gueule au gamin qui m'a volé ma fille.

Ma femme semble heureuse. Je le suis aussi.

La paix règne sur notre planète.

Nos enfant n'auront peut-être pas à mourir comme je l'ai fait.

Peut-être qu'il ne souffriront jamais comme j'ai souffert la perte de ma planète.

Je leur souhaite,même si je déplore l'extinction de ma race.

Même si je donnerais n'importe quoi pour poser à nouveau le pied sur ma planète.

Les combats me manquent, mais je suis heureux.

***

Je suis Végéta, Prince de la planète Végéta, Prince d'un royaume de guerriers, père de deux enfants dont je suis fier comme on est fier de sa plusbelle création.

Mon fils s'est lui aussi marié. Il a eu un fils.

Ma fille en a eu un elle aussi. C'est mon portrait craché; elle l'a appelé Junior.

Je n'ai jamais rien dit, mais je pense qu'ils savent tous combien je les aime.

Les mots n'ont jamais été mon fort; et je m'en suis bien sorti malgrè tout, non ?

Mon nom est Végéta, père et grand-père aimé; veuf.

Bulma...

Ma femme...

Ma femme qui m'aima durant toutes ces années.

Ton absence me tue encore.

Je vais mourir encore une fois, mais j'éspère que ce sera la dernière.

Je meurs enfin heureux.