Hello tout le monde, ça fait quelque temps que j'ai envie de me lancer dans la traduction de fanfiction en français alors voici mon premier essai. L'auteure Windchimed m'a autorisé à traduire l'ensemble de ses fanfictions. Je débute donc avec Becoming Determinant – Tobia's story qui est le premier Tome de sa trilogie. L'ensemble est en catégorie T. Le premier tome contient 44 chapitres.

J'espère vraiment que vous allez apprécier ses histoires autant que moi. J'ai déjà lu plusieurs fois chaque histoire et je ne m'en lasse pas.


Résumé :

Pendant un long moment, on s'embrasse et j'oublie les autres autour de nous, qu'il y'a une guerre en dehors de ce train, que nous n'avons plus de maison ou de place dans ce monde incertain… le point de vue de Tobias. La fanfiction débute avant « Divergente » jusqu'à « Determinant » la version alternative de l'auteur du troisième tome, avec un grand nombre de scènes tirées du livre (mais pas que...)


Note de l'auteure :

Disclaimer : Je ne possède ni les personnages ni les histoires de la saga divergente tout appartient à Veronica Roth.

A moins que cela soit notifié en début de chapitre, la fanfiction est du point de vue de Tobias. La fanfiction débute avant "Divergente" et couvrira au minimum l'ensemble du premier tome. Les livres de Veronica Roth pris en compte pour cette fanfiction sont :

Divergente

Divergente tome 2 / Insurgent

Quatre raconte la scène des lancés de poignards

Quatre : le transfert

Note personnelle : Je tiens à remercier Windchimed pour m'avoir autorisée à traduire ses fanfictions. Je suis vraiment heureuse de pouvoir vous faire découvrir l'univers qu'elle a créé à partir de la saga de Veronica Roth.


Avant "Divergente" – Rencard désastreux

C'est une catastrophe. Et bien que la situation serait surement la même, le fait Zeke et son rencard sont en train de se peloter de l'autre côté du kiosque n'aide pas vraiment. Ils se sont rencontrés il y'a une heure mais l'alchimie semble avoir prise bien plus vite que pour Carole et moi.

On regarde autour de nous mal à l'aise, essayant d'ignorer les sangsues à coté de nous se dévorant les amygdales. On pourrait penser qu'après avoir passé seize années chez les altruistes, j'aurai excellé à mettre les gens à l'aise sans parler. Mais je n'ai pas vraiment fréquenté les membres de mon ancienne faction. C'était impossible avec mon père exigeant que je reste isolé.

Je me retrouve maintenant à essayer de trouver comment avoir une discussion avec une fille pendant que mon ami qui était supposé me guider m'ignore complétement. Et je ne semble pas m'en sortir au vu de l'expression sur le visage de Carole. En réalité, j'ai plutôt l'impression de l'avoir offensée. Ça expliquerait le mélange d'agacement et de dégout se dégageant d'elle. Je soupire, me demandant dans combien de temps ma fuite ne paraitra grossière et surtout, si je m'en préoccupe réellement.

Une part de moi, se dit que je devrai utiliser ce rendez-vous comme un essai puisque j'aimerai un jour réussir un rencard. Mais en réalité, je ne sais pas s'il y'a quelque chose à apprendre de cette fille. Elle n'est pas vraiment intéressante.

Mon regard parcoure la pièce, allant des couples aux célibataires regroupés près du bar. Je ne me suis surement pas encore habitué à la manière d'être des audacieux car honnêtement, je ne peux pas dire que l'un d'entre eux me semble attirant. Ils ont des tatouages et des piercings sur chaque parcelle de peaux visible et au vu de la quantité de peaux qu'ils exposent cela veut tout dire.

Mon dieu, mais quel coincé.

« Fini ? » Demande Carole, sa bouche décrivant une expression de dégout, me regardant à peine.

« Ouai... » Je réponds, m'éloignant sans un regard en arrière. Ce n'est pas avant que j'arrive au bar que je réalise qu'elle a peut-être suggérer que nous allions autre part ensemble. J'en doute et même si c'était le cas, c'est trop tard.

« Je prendrai une bière », m'adressant à la barmaid pendant que je m'assoie. Elle me la tend au passage, ne prenant pas la peine de s'arrêter pour discuter. Je ne peux pas la blâmer, mon incapacité à sociabiliser doit se lire sur mon visage. Ce sont les mots de Zeke et au vu de sa popularité, il doit être un bon juge.

« J'en déduis que ton rencard s'est mal passé » dit une voix profonde sur ma gauche. Amar m'offre un demi sourire en s'asseyant à côté de moi.

« C'était explosif » Je marmonne.

Le coin de ses lèvres remonte. « Explosif ? du genre qui détruit tout sur son passage ?" Je me contente d'acquiescer.

« Et bien, je n'ai pas eu plus de chance ce soir » dit-il calmement en faisant signe à la barmaid. Elle lui offre un sourire, dépose un verre devant lui et s'arrête pour échanger quelques mots. Super… Même Amar s'en sort mieux avec les femmes et il est gay.

« Ne t'inquiète pas » dit Amar. « Tu finiras par rencontrer quelqu'un. Tout comme moi. Les périodes de sécheresse sont normales. »

« N'a-t-on pas besoin d'une première averse avant une sécheresse ? » Je réponds en haussant un sourcil. Il ricane.

"Ça viendra" dit-il avec ce ton léger qu'il maitrise si bien. « Ça doit être difficile de s'adapter ici en venant des altruistes. »

Je détourne le regard sans répondre. Je n'aime qu'on me rappelle d'où je viens, même si j'étais justement en train de penser la même chose. Je suis un audacieux à présent. C'est important d'agir comme tel, peut importe mes pensées.

« En fait, je suis heureux d'être tombé sur toi ce soir. » Ajoute Amar après un moment. « Il y'a quelque chose dont j'aimerai te parler ». Je tourne alors mon regard vers lui curieusement.

« Il est temps de se préparer pour le prochain groupe d'initiés et Lauren vient de me dire qu'elle ne pourra pas être mon assistante cette année. Serais-tu intéressé par le poste ? »

Ses mots me surprennent. Je n'ai fini mon initiation que sept mois plus tôt. Et bien que j'aie suivi les cours avancés d'Amar depuis, il semble étrange d'imaginer que je sois déjà assez qualifié pour être entraineur ou encore assistant.

Il a dû ressentir mon hésitation car il esquisse un sourire. « Tu ne t'en rends peut-être pas compte, Quatre, mais tu possèdes de manière exceptionnel les compétences attendues pour nos nouveaux membres. » Il prend une gorgée de sa bière avant de poursuivre. « Et au vu de l'aide que tu as apporté à Shauna, il est clair que tu sais comment les transmettre également. »

Je le fixe silencieusement pendant un moment avant de lui demander nerveusement « Comment as-tu su pour Shauna ? » Je suis à peu près sûr que nous avons enfreint quelques règles en restant nous entrainer en dehors des heures comme nous l'avons fait.

Amar ricane avant de répondre, « Je sais tout ce que mes initiés font, particulièrement quand ils enfreignent les règles que j'ai choisi de ne pas appliquer ». Il se rassois avant de poursuivre. « Je n'ai jamais vu l'intérêt de restreindre l'accès aux salles d'entrainement. Je trouve positif quand des initiés veulent se perfectionner. » Il fait une pause pour reprendre une gorgée et poursuit « De plus, je dois admettre que j'étais assez fier de toi quand Shauna a remporté son combat au lieu de se vider son sang sur le sol. »

Je souris légèrement à ce souvenir et Amar se joint à moi. « J'étais certain qu'elle finirait sans faction à l'époque » commente-t-il. « Mais tu l'as transformée… C'est le genre d'aide que je veux pour les prochains initiés » Il me regarde, jaugeant ma réaction, avant de demander « Tu es de la partie ? »

Pendant de longues secondes, mon regard se fixe sur le bar et je pèse le pour et le contre. Ma première impression est que la simple idée semble absurde. C'est sûr que j'aime l'entrainement : le tir, le lancer de couteaux et les séances de punchingball représentent une grande partie de mon temps libre. Mais comment pourrais enseigner comment appartenir à cette faction alors que je ne sais même pas comment faire moi-même ? Malgré tout, je sais bien qu'Amar ne m'aurais jamais proposé ce job s'il ne m'en pensait pas capable.

J'avale une gorgée à mon tour, gagnant du temps pour répondre. Plus j'y pense et plus il devient évident qu'Amar ne recherche pas seulement des compétences. Je repense à nos nombreuses conversations et ses nombreuses allusions au fait que la faction s'éloigne de valeurs sur lesquelles, elle a été fondée. Peut-être qu'il me choisit justement pour mon problème d'adaptation avec le chemin choisit par nos leaders.

Peut-être que son objectif est de revenir à nos valeurs d'origines en les enseignants aux plus jeunes. Me verrait-il alors comme un partenaire potentiel pour mener à bien son projet ? Je ressens soudainement une émotion qu'il m'est rarement arrivé de ressentir, de la Fierté.

Je dirige de nouveau mon regard vers lui, le regardant dans les yeux. « J'en suis. »

Amar sourit et lève son verre pour porter un toast, « Au travail d'équipe ». Je lève mon verre pour trinquer avec lui, et répète « Au travail d'équipe ». Tout ça promet de devenir très intéressant.


J'ai hate de lire vos commentaires pour ce premier chapitre. Vos reviews seront transmises à l'auteure.

A bientôt pour un nouveau chapitre