Disclaimer : les personnages et l'Univers ne m'appartiennent pas mais cette histoire, si.

Titre : A MON BON SOUVENIR.

CHAPITRE 1

Le souvenir caché

Naruto était revenu de son entrainement avec Jiraya, l'un des trois sannin légendaire du village caché de la feuille. Cela faisait deux ans et demi qu'il était parti et aujourd'hui, Iruka Umino l'attendait avec impatience. Le sensei attendait donc devant l'appartement du jeune ninja, accoudé à la balustrade. Il était perdu dans ses pensées. Naruto devait avoir bien grandi et cela rappela à Iruka le jeune garçon plein de vie qu'il avait eu en classe à l'Académie. Il ne put s'empêcher de rire en regardant les toits du village. Le Naruto qu'il avait connu à l'Académie lui manquait et il avait peur aujourd'hui de retrouver un jeune homme transformé. Bien sûre que le Jinchuriki aurait changé. Il n'était pas idiot au point d'imaginer qu'il allait retrouver le Naruto de 13 ans. Bien au contraire, il serait heureux de constater qu'il ait évoluer dans sa formation de ninja et dans sa relation avec autrui. Au fond de lui, Iruka espérait simplement que Naruto soit toujours son petit frère espiègle et heureux.

« - Iruka-Sensei ? que faites-vous ici ? »

Iruka sorti de sa torpeur. Sa voix avait changé. Elle avait mué pour devenir plus grave et moins enfantine. Naruto se trouvait sur la dernière marche de l'escalier tenant son gros sac beige et son sac à dos kaki qui devait peser une tonne chacun. Il avait beaucoup grandi et faisait désormais la même taille que lui. Sa tenu orange avait laissé place à une nouvelle orange et noire.

Iruka se posta juste devant lui et dit « Bienvenu à la maison ! » avec un grand sourire. Naruto se figea quelques instants. Il réfléchit sur l'attitude à adopter mais le naturel revenant au galop, il lâcha ses sacs et se jeta dans les bras de son ancien sensei. Tout deux tombèrent à la renverse. Iruka referma ses bras sur le blond et frotta son dos et l'arrière de la tête.

Peu après ils se relevèrent. Naruto s'excusa de s'être emporté mais Iruka le rassura.

« - Des nouilles ? demanda-t-il en souriant. C'est moi qui t'invite ! »

Le regard de Naruto s'illumina et des étoiles semblèrent danser dans une mer d'un bleu intense. Il accepta la proposition à la condition qu'il prenne une douche avant. Le jeune invita le professeur à entrer dans son appartement. Iruka comprenait bien qu'après un voyage si éprouvant, il veuille se détendre.

« - On peut se rejoindre là bas, si tu préfères ? proposa Iruka pour lui laisser de l'intimité.

- Non, Iruka-sensei. Vous pouvez rester. Je n'en ai pas pour longtemps. »

Iruka hocha positivement la tête. Pendant que le plus jeune prenait une douche salvatrice, le plus vieux prit place dans le canapé. Le soleil commençait à se coucher et les bruits de la ville commencèrent à s'intensifier. Il prit les deux sacs que Naruto avait jeter dans l'entrer et posa le sac à dos sur la table à manger et amena l'autre plein de vêtement dans la buanderie. Cependant, il ne les ouvrit pas. Il avait beau s'être proposé comme tuteur du jeune Shinobi, il n'avait pas à fourrer son nez dans ce qui ne le regardait pas. Il entendit du bruit dans la salle de bain. Naruto n'allait pas tarder. Il décida de faire un tour dans le petit appartement et aperçut les photos sur une étagère. Il les connaissait mais il aimait bien les regarder. Il y en avait peu mais Naruto les chérissait. La première était une photo d'Iruka et de Naruto petit. Il devait avoir à peine 9 ans. Iruka portait un simple tee-shirt de maille sur un débardeur de la même couleur. Il tenait fermement le petit blond dans ses bras et avait posé sa tête sur la sienne pour la photo. C'était Misuki qui avait prit la photo. Ce jour là, ils étaient sorti tous les trois pour pique-niquer et profiter d'une belle journée de printemps. La seconde était une photo prise de sa mère, Kushina et de son père, Minato. C'était Kakashi qui lui avait donné cette photo après que le jeune ninja ait découverte la totalité de son histoire. On pouvait y voir la jeune kunoichi aux longs cheveux rose souriant avec grâce et bienveillance, tenant son ventre légèrement rebondi. Son père quand à lui souriait tout autant avec détermination et un regard de feu. C'était un homme puissant et fier dont le rêve (visiblement transmit à son fils) de devenir Hokage s'était réalisé. C'était une famille heureuse … qu'il ne connu malheureusement pas. Il devait probablement regarder cette photo comme un morceau de son passé qui ne fit jamais parti de son présent et encore moins de son futur. Iruka se senti triste, terriblement triste. Lui aussi était un orphelin mais au moins il avait connu ses parents jusqu'à l'âge de 11 ans. Le plus dur pour lui était que le temps passant, leurs visages s'estompaient. Il avait beau avoir des photos, cela ne réanimait pas leur souvenir dans sa mémoire. La dernière photo était celle de l'équipe 7 avec Sasuke, Sakura et Kakashi. C'était lui qui avait hérité de ces trois là après leurs sortis de l'Académie. Iruka avait eu de nombreuses querelles avec lui au sujet de son enseignement qu'il jugeait trop dangereux pour des enfants de leurs âges. Mais comme le lui avait retorqué le ninja masqué : « Iruka-Sensei, ce ne sont plus tes élèves. A présent, ce sont les miens. » Kakashi savait qu'Iruka était fortement attaché à Naruto et que ses paroles l'avait blessé. Mais les faits étaient les faits. Rien ne changerait.

« - Iruka-Sensei, si vous voulez prendre une douche, vous pouvez y aller. Dit Naruto en sortant de la salle de bain. »

Le jeune homme était nu et sa nudité n'était préservée que par la simple serviette qui entourait ses hanches. Iruka regarda son ancien élève, son kohai et son petit frère boire un verre d'eau. Par tous les dieux réunis qu'il avait changé ! Sa peau était devenue halée à force de s'entrainer sous les rayons du soleil, son corps s'était transformé et était devenu plus massif et musclé.

« - Iruka-Sensei ? redemanda Naruto.

- Excuse-moi, Naruto. Non, ça ira …

- Qu'est-ce que vous avez ? Vous n'avez pas l'air bien. »

Iruka ne pouvait s'empêcher de regarder le ninja. Puis des larmes perlèrent aux coins de ses yeux. Ils les essuya du revers de sa veste. Naruto paniqua et courut partout pour se saisir d'une boite de mouchoir qu'il tendit à Iruka.

« - Tu as tellement changé … renifla Iruka. »

Le visage de Naruto s'adoucit. L'incompréhension disparaissant rapidement. Son cœur se serra. Il se dirigea rapidement dans la buanderie pour mettre un pantalon noir et un tee-shirt blanc arborant le symbole d'Uzushio nommé « Village de la Longévité », le village caché du Pays des Tourbillons. Le village d'origine de sa mère … Puis Naruto enjamba la distance qui le séparait d'Iruka. Il prit ses mains dans les siennes et ses lèvres s'étirèrent dans un immense sourire qui dévoilait toutes ses dents.

« - Mais vous, non. Vous êtes le même Iruka-Sensei qui m'a donné mon bandeau de ninja, le même qui m'a toujours protégé et qui à toujours été ma famille. »

Puisque le moment était aux confidences, alors autant se lancer. Iruka posa une main sur la joue de l'adolescent.

« - Je ne suis plus ton Sensei depuis longtemps. Mais j'ai, je suis et serais toujours ton grand-frère. Alors appelle moi juste Iruka. »

Maintenant c'était à Naruto de pleurer. Il entoura Iruka de ses bras et serra fort. Très fort en sanglotant. Iruka l'enlaça également.

« - Et si nous allions dîner ? lança Iruka pour stopper le torrent de larme de son kohai. Tu dois avoir énormément de chose à me raconter ! »

Naruto se recula et essuya ses yeux.

« - Oui, grand-frère. »

Ils allèrent à leur restaurant préféré : le Ichiraku Ramen ! Depuis, tout petit, ils mangeaient là, tout les deux aussi régulièrement que faire se peut. Ils étaient sans conteste les deux meilleurs clients d'Ichiraku et souvent, ils avaient droit à une portion supplémentaire. Enfin, surtout Naruto. Iruka se contentait simplement d'un bol mais ne refusait jamais une chope de bière ou un verre de sake ! Ils restèrent là au moins trois heures où le jeune genin raconta ses aventures avec Jiraya. Iruka avait énormément de respect pour ce ninja légendaire dont son histoire avait bercé tout son apprentissage. Bien sûre, ils étaient radicalement différent. Jiraya était un ninja de haut niveau, un jonin, dont le point faible (et encore c'était à relativiser !) était le genjutsu, à savoir les jutsu de l'illusion. Mais cette petite faiblesse était contrebalancée par un niveau ultime en taijutsu et en ninjutsu, sans oublier l'invocation des Grandes Grenouilles avec qui ils avaient passé un contrat. Ce n'était pas pour rien qu'on le surnommait « l'Hermite aux crapauds ». Iruka était un excellent élève jusqu'à la mort de ses parents. A partir de là, il devint un vrai pitre comme Naruto cherchant l'attention mais gardant toujours de bons résultats dans tous les domaines d'activité d'un ninja. Pendant longtemps, il resta un simple genin sans véritable volonté que sa situation ne change. Il le resta plus longtemps que ses coéquipiers et il se moquait bien de leurs blagues à ce sujet. Un jour, sous l'impulsion du Sandaime et de ses encouragements, il passa l'examen des chunin et gagna enfin le droit d'exécuter des missions de rangs B. Toute sa vie, il avait travaillé juste ce qu'il fallait pour arriver à ses fins. C'est pourquoi on le considérait comme un excellent élément, même encore aujourd'hui, car il était un ninja sans vraiment de défaut même s'il n'excellait pas forcément dans un domaine spécifique. Et alors que Jiraya parcourait le monde pour écrire ses livres (et traquer Orochirmaru et l'Akatsuki), Iruka avait un jour abandonné l'idée d'exécuter des missions pour s'adonner à la transmission des connaissances comme le fit Hiruzen Sarutobi pour lui en son temps, la volonté de feu comme il disait.

Après avoir manger, Iruka raccompagna Naruto chez lui. Leurs appartements n'étaient pas vraiment éloigné l'un de l'autre et Naruto semblait toujours vouloir parler. L'adolescent était surexcité malgré la fatigue qui pesait dans chacun de ses membres. Ils prirent une rue adjacente pour couper la rue principale bondée et ils tombèrent sur un ninja qu'il ne pensait pas trouver ce jour là.

« - Yo, Naruto ! Iruka-Sensei ! »

Le ninja copieur se trouvait là, accroupit sur un poteau électrique. Il les salua de la main. Son unique œil visible semblait plissé et accompagner un sourire.

« - Kakashi-Sensei ! s'écria le jeune. Je suis content de vous voir !

- Moi aussi, Naruto. Je suis content de te voir. »

Kakashi lança un regard de biais à Iruka qui s'était tu. Les deux ninjas ne se connaissaient pas très bien en dépit du fait qu'ils se croisaient souvent au Bureau des Missions quand Kakashi ramenait les rapports et que c'était à Iruka de les lire et de les valider. Ce n'était pas toujours à lui de le faire, tout dépendait de la difficulté de la mission. Iruka ne s'occupait que des missions de rang D,C et B de part son statut de chunin. C'était un autre shinobi qui avait le grade de jonin, Genma Shiranui, qui avait le devoir de s'occuper des missions de rang A. Quand aux missions de rang S, c'était le Hokage qui s'en chargeait personnellement ou l'un des chefs jonin. Quand Kakashi tendait un rapport à Iruka, ils se contenaient de se saluer cordialement mais tout s'arrêtait là. Mais avec Genma, c'était tout autre chose. Parfois, les deux jonins prenaient même le temps de discuter. Tout un monde les séparait mais Iruka n'en gardait aucune animosité.

« - Kakashi-Sensei, lança Naruto, nous devons bientôt nous entrainer pour que je vous montre mes progrès ! »

Naruto avait prit une posture de défi. Kakashi descendit du poteau avec souplesse et s'avança. Il posa une main sur l'épaule de son ancien élève et le regarda gentiment.

« - Je suis certain que tu as fait des progrès, Naruto. Après demain, à 8h00 au terrain d'entrainement 5. Ça te va ?

- Je vais enfin vous battre, Kakashi-Sensei !

- C'est ce qu'on verra ! »

Kakashi salua rapidement Iruka puis quitta la ruelle en leur faisant un signe de la main. Iruka ne put s'empêcher d'être jaloux de ce ninja qui avait aussi tissé des liens avec son protégé. Ils continuèrent leur route dans un demi-silence qui dérangea un peu le jeune ninja. Une fois devant la porte de l'appartement de Naruto, ce dernier ne put s'empêcher de poser la question qui lui brulait les lèvres.

« - Iruka, pourquoi n'apprécies-tu pas Kakashi-Sensei ? »

Le chunin fut décontenancé par la question. Il frotta sa cicatrice et passa ensuite sa main dans ses cheveux.

« - Ce n'est pas que je ne l'apprécie pas, Naruto. C'est juste que nous ne nous côtoyions très peu dans le travail et en dehors. L'unique fois où nous avons travaillé ensemble, c'était il y a plusieurs années et il dirigeait l'équipe lors de la mission. »

La curiosité de Naruto fut piquée au vif. Il sauta sur son ainé pour en savoir plus mais ce dernier mima une négation de la main.

« - Pas ce soir, Naruto. Une autre fois ! »

Naruto sembla réfléchir un instant puis il sourit à nouveau. Visiblement, le sujet l'irritait un peu. Tant pis, il lui tirerait les vers du nez une autre fois. Il hocha la tête et salua son ainé. La nuit allait être courte car il devait se lever tôt pour s'entrainer afin de mettre toutes les chances de son côté. Ils se séparèrent là et Iruka rentra chez lui. Mais son esprit vagabondait dans ses souvenirs. Cette mission … il n'y avait pas repenser depuis une éternité. C'était l'année de sa dix-septième année. Il venait d'obtenir son rang de chunin et déjà le Sendaime le convoqua un soir dans son bureau. Il avait l'habitude de prendre le thé avec lui car il s'était toujours occupé de lui, se portant garant de ses méfaits de jeune chenapan. Il avait été le parent qu'il était aujourd'hui avec Naruto.

~ FLASH BACK ~

Iruka toqua à la porte du bureau du Sendaime.

« - Tu peux entrer, Iruka. »

La voix forte de Sarutobi s'éleva de l'autre côté signifiant qu'il pouvait entrer. Ce qu'il fit. L'Hokage l'attendait assit à une petite table devant la fenêtre. Le thé venait d'être servit et fumait encore. Iruka ferma la porte et s'inclina.

« - Viens t'assoir, gamin. »

Iruka lui sourit, appréciant ce ton affectueux qu'il prenait avec lui alors qu'il n'avait aucun lien de sang. Il prit place en face de son ainé. Le Sendaime le regardait d'un air sombre et réfléchit mais ne dit rien. Cela laissa Iruka perplexe. Il se saisit de la tasse de porcelaine écru et souffla avant de boire.

« - Maître ? » Le dit-maître leva le nez de sa tasse en lâchant un « Hum ? » grave.

« - Puis-je vous poser une question ? »

Sarutobi sourit de bienveillance et lui répondit en le taquinant.

« - Je t'en prie, Iruka, n'ai-je pas toujours répondu à tes innombrables questions ? »

Iruka passa une main derrière sa tête pour frotter la base de ses cheveux et rigola. Le bout de ses oreilles rougit progressivement et il tourna la tête sur le côté pour cacher sa geine. Sarutobi leva un sourcil interrogateur. Iruka pouvait être un jeune homme très timide mais il ne l'avait que rarement été avec lui sauf quand il abordait des sujets d'ordre personnel.

« - Parle Iruka. L'encouragea le Sendaime.

- Je me demandais juste pourquoi vous vous occupiez autant de moi alors que vous avez déjà une famille … Votre petit-fils Asuma est devenu jonin récemment, vous devez être fier. »

Le visage du jeune homme s'était assombrit. Le cœur de Sarutobi se tordit devant le spectacle que lui infligeait le jeune chunin. Il but une gorgé de thé chaud et attendit quelques secondes avant de répondre.

« - Vois-tu Iruka, je suis très fier de mon petit-fils. J'ai effectivement des enfants et des petits-enfants dont je dois m'occuper. La famille est quelque chose de très importante. Mais ma famille ne se limite pas aux membres qui sont de mon sang. Le Hokage de Konoha est le père et le protecteur de l'ensemble de son village. Tes parents se sont sacrifiés pour le village, la famille. Et tu fais partis de cette famille, Iruka, de ma famille. »

Le Sendaime disait vrai. L'unique différence était que les autres enfants qui avaient perdu un parents, avaient à l'heure actuelle encore un parent vivant même si la douleur n'en était pas moins vive. Iruka quant à lui était le seul à être devenu orphelin de père et de mère. Il était donc le seul qui bénéficiait de l'attention complète du maître. Les yeux du jeune homme s'embrumèrent mais il se retint de pleurer et renâcla bruyamment. Sarutobi sourit. Ce jeune homme était quelqu'un de bien.

« - Maintenant Iruka, je dois t'informer de quelque chose. »

Iruka reprit son sérieux et fixa le maître avec détermination.

« - Je t'ai convoqué pour te confier une mission.

- Une mission ! s'excita Iruka des étoiles dans les yeux.

- Calme toi, Iruka … souffla Sarutobi. »

Le maître était content que le jeune Iruka prenne cela de cette manière. Cette fougue lui manquait …

« - Tu vas partir en mission d'information avec un coéquipier.»

Iruka se figea. Ce n'était pas qu'il n'aimait travailler en groupe mais d'ordinaire, il était celui qui retardait l'équipe et il ne voulait plus être le boulet du groupe. Il déglutit difficilement. Si une seule personne l'accompagnait, elle était forcément plus puissante.

« - Est-ce Hayate ? tenta Iruka. »

Les deux jeunes hommes s'entendait bien. Ils s'étaient liés d'amitié au cours d'une mission et avaient ensuite pris l'habitude de se voir au quotidien et de s'entrainer ensemble. Iruka était quelque de modeste et surtout il savait reconnaitre le talent quand il le voyait et Hayate Gekko était bien plus fort que lui. Sarutobi hocha négativement de la tête.

« - Kakashi, tu peux entrer. »

Iruka regarda en direction de l'autre porte qui se trouvait dans la pièce. La porte s'ouvrit doucement et un autre ninja se présenta. Il s'approcha jusqu'à la table. Il porta la tenue traditionnelle des ninja de Konoha et semblait légèrement plus âgé qu'Iruka. Il devait avoir 25 ans tout au plus. Assez grand et athlétique. Mais ce qui étonna Iruka, c'était le visage du ninja. Ses cheveux étaient argentés et relevés par le bandeau frontal. Les deux tiers de son visage était camouflé par un masque noir. En somme, ce que les gens voyaient de Kakashi Hatake était un unique œil aussi noir que de l'onyx. Iruka sauta sur ses jambes. Il se souvenait ! Il avait entendu parler de ce ninja ! Kakashi Hatake, le ninja copieur, fils de célèbre Croc Blanc !

« - Kakashi, je te présente Iruka Umino. Il va être ton coéquipier pour la mission. »

Le ninja acquiesça en regardant fixement Iruka.

« - Bien, Maître. Dit-il platement de sa voix grave. »

L'entrevu dura exactement trois heures durant lesquelles le Sendaime expliqua la nature de leur mission. En apparence, elle était assez simple : ils devaient se rendre à Taki, le village caché du Pays de la Cascade pour trouver un ninja déserteur du village caché d'Iwa, du Pays de la terre puis de lui dérober les jutsu qu'il avait lui-même dérobé à son village. Le Tsukikage aurait pu lui-même envoyer des ninjas de son pays mais le déserteur s'y attendait et était préparer à les recevoir. En revanche, que ce soit des ninjas d'un autre pays qui les récupère … Cette manœuvre était risquée pour le Pays de la terre dans l'éventualité où ils se feraient duper. Mais la paix était seine et solide entre les Pays du feu et de la terre. De plus, le Kazekage avait donné sa parole. C'était la raison pour laquelle la mission nécessitait précision, discrétion et loyauté.

Ils avaient trois heures pour se préparer, après quoi, ils partiraient tous deux pour le village caché de la cascade. Kakashi était parti sans un mot après avoir donné rendez-vous à Iruka à la porte d'entrée du village. Il ne fallut que peu de temps au jeune Iruka pour rassembler ses affaires il en avait peu. Il se dirigea donc vers le lieu de rendez-vous, une heure après l'entretien, avec son sac. Il sorti une cigarette de son paquet camouflé dans l'une des poches de sa veste et l'alluma. Il fumait occasionnellement en cachette. Il avait déjà une réputation de trouble-fête, il n'allait pas en rajouter. Et puis, il n'était pas vraiment un fumeur au sens premier du terme. L'envie lui prenait quand il stressait. Et le fait de devoir partir en mission avec un coéquipier qu'il ne connaissait que de réputation le mettait légèrement mal à l'aise. Il arriva au point de rendez-vous et s'assit sur l'un des bancs de pierre. Apparemment, le ninja copieur n'était pas encore arrivé. Iruka en profita pour savourer sa cigarette.

« - C'est la première fois que je te vois fumer. »

Iruka sursauta en jetant sa cigarette pour l'écraser. Puis il regarda tout autour de lui sans voir qui que ce soit.

« - Au-dessus. »

Iruka leva les yeux dans les arbres. Kakashi était assis sur une des grosses branches d'un arbre touffu qui ne laissait passer aucun rayon lunaire et regardait attentivement son cadet. Iruka ne put s'empêcher de rougir, prit sur le fait. Il aimait bien que sa petite manie soit secrète et son petit plaisir venait de voler en éclat !

« - Depuis combien de temps es-tu là ? cria Iruka en le pointant du doigt.

- Je dirais depuis un petit moment. »

Il descendit de l'arbre d'un bond et avança jusqu'à Iruka les mains dans les poches. Il avait donc mis moins d'une heure pour se préparer … Son unique œil n'affichait aucune expression. Il jeta un regard sur le cadavre de la cigarette.

« - Tu n'étais pas obligé de la jeter. Ça ne me dérangeait pas. »

Iruka ne put qu'hocher la tête. Kakashi lui tendit ensuite un rouleau dont il prit connaissance. Il s'agissait d'une carte de la région. Le Pays de la Cascade se trouvait tout au nord du Pays du Feu. Le plus long serait de traverser ce dernier.

« - Il va nous falloir environ cinq jours à bonne allure pour y parvenir. Une semaine si les conditions sont mauvaises. De plus le Pays de la Cascade possède un environnement très rocailleux et humide. Je dirais un jour de plus pour arriver à Taki. Enonça Iruka. »

Face à l'absence de réponse, il leva la tête et tomba sur le visage de Kakashi moins impassible qu'avant.

« - Quoi ? grimaça Iruka.

- Tu as de bonne connaissance du terrain. Le Sendaime m'a pourtant dit que tu n'étais jamais allé plus loin que les frontières du Pays du Feu.

- Il a dit vrai. Je ne suis jamais sorti des frontières et je ne suis jamais allé très loin du village. Mais ça ne m'empêche pas de m'informer. Un ninja doit toujours se tenir prêt ! se justifia Iruka. »

Kakashi eut l'air étonné de l'attitude d'Iruka mais d'en dit rien. Ils partirent donc tranquillement, surveillés par la dernière face de l'astre d'argent. La première nuit fut très silencieuse, tout comme le reste du voyage au sein du Pays du Feu dans sa globalité. En chemin, ils tombèrent sur une auberge qui possédait un onsen. Iruka commençait sérieusement à fatiguer alors que Kakashi ne montrait aucun signe de faiblesse. La nuit commençait à tomber et la route était encore longue. Kakashi jeta un rapide coup d'œil sur son coéquipier. Il feignait de ne pas être fatiguer, probablement pour ne pas l'importuner. Mais Kakashi devait se l'avouer, lui aussi commençait à sentir ses muscles se raidir et il avait un onsen juste devant eux … Une pierre, deux coups. Il se tourna vers Iruka.

« - Passons la nuit ici. Commenta Kakashi. »

Iruka acquiesça en le suivant. Le propriétaire était une vieille femme dont la peau ressemblait à du parchemin. Ses cheveux étaient courts et gris. Son corps flottait dans son kimono d'un jade délavé, comme une fleur dans un vase trop grand. Elle fumait la pipe en lisant le journal. Quand elle entendit le tintement de la clochette accrochée à la porte, elle leva les yeux vers ses futurs clients en réajustant ses lunettes.

« - Messieurs …les salua-t-elle.

- Madame. Répondit Kakahi et Iruka.

- Deux chambres pour combien de nuit ? demanda-t-elle en rédigeant une facture.

- Une chambre pour deux et ce sera pour une nuit. Répondit Kakashi en souriant. »

La gérante regarda le ninja argenté en plissant ses petits yeux puis elle se pencha légèrement pour regarder Iruka à son tour. Elle lui tendit une clef.

« - La chambre est au bout du couloir. L'accès aux sources est inclu dans le prix de votre chambre. »

Ils remercièrent la gérante puis s'établirent dans le QG d'une nuit. Ils discutèrent du plan pendant le repas composé de riz au vinaigre et de brochette de volaille. Kakashi commanda du sake pour la durée du repas mais au moment où Iruka allait commander la même chose, son ainé lui coupa la parole et lui commanda un thé.

« - Pour qui tu te prends ?! s'étrangla Iruka. »

Son rôle de chef d'équipe lui attribuait tout droit sur la mission mais pas sur les habitudes personnelles de ses coéquipiers.

« - Quel âge as-tu ? lui demanda le ninja masqué.

- Dix-Neuf ans. Répondit Iruka en bombant le torse. »

Kakashi le regarda d'un œil en colère.

« - Ne mens jamais à un membre de ton équipe ! gronda-t-il. La confiance est la chose la plus importante dans une équipe ninja. Si tu joues avec elle et que les membres d'une même équipe se mentent, la confiance est brisée et la mission est vouée à l'échec. »

Iruka s'était reculé. Jamais personne ne l'avait grondé de cette manière. L'obscurité qui avait remplit la pupille de son homologue lui faisait peur alors qu'il savait pertinemment qu'il ne lui ferait rien. Il émanait de lui comme une aura de violence et meurtrière. Le plus jeune ravala sa stupidité. Pourquoi avait-il menti ?! il devait avoir lu sa fiche avant de partir !

« - J'ai dix-sept ans. »

Le porteur du sharingan se calma en soupirant. Il s'était emporté mais il semblait avoir compris.

« - Tu n'as pas l'âge de boire de l'alcool. »

La discussion s'arrêta là. Peut-être parce qu'il n'y avait plus rien à dire. Le diner se termina donc en silence. Iruka se leva ensuite prétextant un mal de tête pour monter se coucher mais étonnement, ce fut Kakashi qui l'interpella sans aucun ton de reproche.

« - Nous ne restons qu'une nuit. Tu ne vas pas aux sources ? »

Iruka se mit à rougir. Il n'était jamais allé dans un onsen. Et le fait que ce soit ce ninja qui lui demande le gêna davantage. Il était toujours seul c'est pourquoi le fait de passer un moment avec lui le mit mal à l'aise sur le moment. Il réfléchit quelques secondes, pesant le pour et le contre avant de donner son accord. Kakashi se servit un dernier verre de sake en lui disant de partir devant. Iruka ne chercha pas plus loin et alla dans la chambre pour enfiler le kimono marron à bordeur bleu pétrole du onsen.

Une fois dans l'eau chaude, il ne put retenir un gémissement de plaisir après avoir posé sa serviette sur le bord. La chaleur enveloppa ses muscles et les détendit. Il se laissa couler jusqu'à la nuque et attendit son ainé en contemplant la danse immobile des constellations étoilées. Ce dernier n'arriva que vingt minutes plus tard. Comme la nuit se rafraichissait, le onsen dégageait une forte chaleur et donc beaucoup de buée. Aussi quand il pénétra dans l'eau, nu, Iruka ne put s'empêcher de rougir à nouveau en voyant les contours de son corps. Il vivait seul depuis ses onze ans et il n'avait pas l'habitude de voir d'autre personne dépourvue de vêtement, même s'il s'agissait d'un homme qui aurait pu être son frère. Il ne put s'empêcher de jeter des regards pendant qu'il posait sa serviette. Il était beaucoup mieux bâti que lui, aussi svelte mais plus musclé et plus élancé. Ce qui les différenciaient le plus était la couleur de leurs cheveux et celle de leur peau. Tout deux avaient les cheveux détachés. Ceux d'Iruka lui tombaient en dessous des épaules comme une cascade de bois alors que ceux de l'autre ninja ne lui arrivaient qu'aux épaules et entouraient son visage d'une aura argentée. Kakashi avait une peau d'albâtre, du à sa tenue, dont seuls quelque cicatrice plus rose gâchait ce tableau d'une rare beauté. Iruka regarda sa peau tannée par les longues séances d'entrainements au soleil. Quelque chose étonna le jeune homme quand il fut entré dans l'eau. L'argenté avait bien ôté son masque mais il y avait substitué une petite serviette de lin et conservait l'œil gauche fermé. Il portait également un pansement sur le haut du bras droit. Quand s'était-il blessé ? En plus de rougir de façon exagérée, maintenant il n'avait qu'une envie : lui demander pourquoi il camouflait son visage.

Soudain Kakashi se plaça à ses côtés. Le bassin était assez grand pour qu'il ait de l'espace entre eux deux, d'autant qu'ils étaient seul, alors pourquoi prenait-il la peine de venir juste à côté de lui ?! Iruka avait trop chaud. Les vapeurs l'empêchaient de respirer correctement, la dispute du début de soirée lui faisait encore honte et il ne pouvait s'empêcher de reluquer son chef d'équipe qui était à la fois un homme et son ainé, d'une beauté telle qu'il n'en avait jamais vu. Cela faisait trop. Il ne se connaissait pas. Il ne savait rien l'un de l'autre. Tout du moins, Iruka ne connaissait rien de Kakashi. Comment pouvait-il le trouver attirant dans ses conditions ? Bien sûre qu'il avait l'âge d'y penser, et souvent (comme maintenant) c'était contre sa volonté. Iruka maudit intérieurement sa capacité à réagir trop hativement et sa mauvaise gestion de ses sentiments et de ses sensations.

« - Tu ne te sens pas bien ? lui demanda Kakashi.

- Si, si. J'ai juste chaud. Répondit Iruka en sursautant. »

Kakashi porta sa main à son visage et le força à le regarder.

« - Ton visage est rouge. Tu devrais sortir quelques instants pour te rafraichir. Il ne faudrait pas que tu t'évanouisses. »

Sa voix était douce. Cela contrastait avec celle de tout à l'heure. Iruka paniqua quand il sentit toute la chaleur de son corps se diriger vers le bas de son corps. Il se leva précipitamment, se saisit de sa serviette et sorti de l'eau. Il se dirigea ensuite vers la porte sous le regard étonné de son Senpai.

« - Je ne t'ai pas dit de sortir ! s'écria Kakashi étonné.

- Je vais me coucher. Répondit Iruka à la hâte.

- Demain, habille-toi en civile ! lui dit une dernière fois Kakashi. »

Iruka ne répondit pas avant de disparaitre derrière le paravent constitué de bois et de papier. Il retourna en vitesse dans la chambre et se glissa dans son futon après avoir bu un grand verre d'eau glacée. Mais qu'est-ce qui lui était passé par la tête ?! Certes, il ne se gérait pas très bien mais là, c'était la première fois qu'il paniquait de cette façon ! Devant son Senpai en plus ! Devant le grand Kakashi Hakate ! Cette nuit, le jeune Iruka ne put dormir. Ses pensées étant aussi emmêlées qu'une pelote de laine.

Les jours qui suivirent furent semblables aux premiers, à savoir calme et silencieux. Kakashi ne semblait pas avoir remarqué un changement quelconque dans l'attitude de son kohai et Iruka avait des difficultés à le regarder sans repenser à la soirée au onsen. C'était assez étrange de porter des vêtements civils entre ninja. Kakashi portait un élégant kimono de lin crème sur un pantalon noir. Pour camoufler son visage, il avait enroulé un foulard sur son nez, sa bouche et son menton. Quant à Iruka, il portait un pantalon de lin vert tendre et un haut bordeaux sans manche sur un tee-shirt à mailles. Leurs bandeaux frontaux étaient rangés à l'abri de leur sac, laissant leur cheveu détaché. C'est grace à une longue mèche argentée que Kakashi dissimulait son œil pourvu du célèbre sharingan qu'Iruka ne connaissait que de réputation. Le paysage changea progressivement, les forêts verdoyantes du Pays du Feu laissèrent place aux paysages rocailleux du Pays de la Cascade. Quand ils arrivèrent devant l'immense cascade qui était en fait l'entrée du village. Des gardes les arrêtèrent devant les portes de métal que la cascade camouflait.

« - Qu'êtes-vous venus faire à Taki ? Veuillez décliner votre identité !

- Je m'appelle Hirata Mayoshi et mon petit frère Hiroki m'accompagne. Nous sommes venus pour faire affaire avec un artisan local. J'ai un laisser passer. »

Kakashi leur tendit un rouleau scellé d'un tampon. Le garde les regarda attentivement avant de lui rendre le document.

« - Vous ne vous ressemblez pas pour des frères. Fit remarquer le second garde.

- Mon père est mort d'une maladie du cœur quand j'avais cinq ans. Ma mère s'est remariée par la suite et mon petit frère est né de cette union. Enonça Kakashi. »

Cette histoire sembla suffire aux gardes car le premier tapa la porte de son immense lance en criant :

« - C'est bon ! »

Dans un grincement strident, les portes s'ouvrirent sur un village de type féodal grouillant de vie. Les deux ninjas entrèrent dans Taki, la ville cachée derrière une cascade creusée à même la roche. La mission pouvait commencer. Ils se séparèrent pour trouver des informations. Très rapidement, ils firent mouche. Leurs hommes n'étaient pas très discrets et fréquentait un bar à hôtesse. Un ninja en pays étranger était facilement reconnaissable surtout s(il portait son bandeau. Iruka n'ayant pas l'âge de se rendre dans le bar, sa mission consistait à pénétrer dans la chambre que l'homme avait louée et subtiliser les rouleaux pendant que Kakashi l'interpellait. Iruka se trouvait donc en train de crocheter la porte et de fouiller la chambre. Au bout d'un moment, il réussit à mettre la main dessus. Le ninja les avait camouflés sous une latte du plancher. Mais au moment où Iruka s'apprêtait à déguerpir, la porte s'ouvrit sur leur cible.

« - Espèce de petite merde … cracha-t-il en exécutant des signes.

- Kssst … siffla Iruka. »

Son regard dériva sur la fenêtre à cinq pas de lui. Mais le ninja termina son jutsu très rapidement.

« - Doton, les aiguilles de fer ! cria-t-il. »

Iruka eut à peine le temps de courir vers la fenêtre qu'un des kunai de pierre le toucha au niveau de l'épaule, lui paralysant le membre. Il rangea le rouleau en hâte dans son sac et tomba lourdement sur le toit de la maison qui se trouvait en contrebas. Il devait fuir. Des shurikens volèrent dans sa direction. Il réussit cependant à les éviter. Le ninja du pays de la terre le suivit en riant d'un rire grave et sadique.

« - Katon, Jet de flammes incandescentes ! hurla Iruka. »

La cible fut entourée de flemme et se stoppa un instant. Mais Le ninja en face de lui était un jonin et il réapparut quand les langues de feu disparurent. Il était entouré d'une prison aqueuse. Il maitrisait deux éléments ! Ce n'était pas un jonin pour rien. Iruka prit peur quand le jonin leva la main pour l'attaquer à l'aide de son kunai qui semblait empoisonné et se laissa rouler le long du toit. Il devait régir. Pendant sa seconde chute, il exécuta de nouveaux signes. Fuir et se dissimuler était sa seule chance de survie !

« - Doton, camouflage dans la roche. Murmura-t-il. »

Et son corps disparut dans la roche du sol comme absorbé dans des sables mouvants. Il devait absolument retrouver Kakashi.

« - Tu ne peux pas te cacher éternellement … entendit-il dans son dos. »

Il parcourut la ville jusqu'au bar sans le trouver. Mais où était-il parti ?! Il prit alors la décision de trouver un abri. Au coin d'une rue déserte, il sorti la moitié de son corps de la roche pour regarder autour de lui mais la douleur envahit l'ensemble de son dos. Il s'apprêtait à replonger sous la roche.

« - Pas une seconde fois, morveux ! »

L'homme se saisit d'Iruka, l'extirpant de la surface rocheuse et le jeta au sol. Son dos était rouge de sang et sa tunique lui collait à la peau. Iruka le regarda : il avait dégainé un sabre fait d'eau en mouvement. Il s'approcha rapidement et leva son sabre haut au-dessus de sa tête pour fendre l'air et toucher Iruka. Ce dernier ferma les yeux attendant le coup final … qui ne vint pas. Quand il rouvrit les yeux, Kakashi se trouvait entre lui et la lame.

« - ça va aller, Iruka ? dit-il sans le regarder.

Le plus jeune hocha la tête.

« - Recul-toi. Je n'en ai pas pour longtemps. Pakkun, aide-le !»

Cette remarque énerva l'assaillant qui attaqua Kakashi de front. Ils s'affrontèrent au corps à corps mais leur niveau de taijutsu était somme toute équivalent. L'issu du combat semblait incertain dans l'esprit d'Iruka.

« - Viens avec moi. Dit-une voix qu'il ne connaissait pas. »

Iruka tourna le visage à sa droite et aperçut un chien carlin portant un bandeau et une cape bleu timbré d'un visage. Non, ce n'était quand même pas ce chien qui avait parlé …

« - Allez, bouge-toi ! Tu vas gêner Kakashi ! dit l'animal en mordant sa manche et le tirant plus loin. »

Iruka ne chercha pas plus loin et se recula. Plus tard, il apprit qu'il s'agissait de l'un des chiens de sa bande de ninja canin qu'il invoquait souvent pour les filatures.

« - Kakashi est allé au bar mais le gérant lui a dit que le ninja était parti subitement il y avait un petit moment. Tu as du déclencher un piège en crochetant la serrure ou en trouvant la cachette. »

Pakkun fut interrompu car soudain, le ninja du Pays de la Terre exécuta un nouveau jutsu.

« - Suiton, la vague du chaos ! crièrent le ninja et Kakashi au même moment. »

Les deux hommes ouvrirent la bouche d'où un jet d'eau puissant sorti mais ils s'écrasèrent l'un sur l'autre. Le jonin ennemi semblait étonné. Puis progressivement la peur fit place dans les yeux du ninja quand ce dernier regarda attentivement Kakashi.

« - Non, tu es … tu es le ninja copieur ! Kakashi Hatake du village caché de Konoha ! »

Il tomba au sol et essaya de partir en rampant de peur mais Kakashi le rattrapa et l'assomma. Puis après l'avoir attaché solidement, il replaça son foulard de sorte qu'Iruka ne voit ni son œil, ni son visage. Ainsi sa réputation dépassait les frontières … La fin du souvenir était assez floue dans la mémoire d'Iruka. Il se rappelait les premiers soins que Kakashi avait pratiqué sur son corps. Mais il avait perdu beaucoup de sang et le kunai de pierre qui s'était logé dans son épaule lui engourdissait rapidement le corps à mesure que le temps passait. Il se rappelait également que son ainé avait délivrer le ninja aux gardes du village et les avait aidés à scellé sa cellule de sceau pour qu'il ne s'échappe pas en attendant les ninjas du Tsushikage que Kakashi avait prévenu en leur envoyant un aigle invoqué. Tout comme il scella le rouleau dans un coffre enveloppé de chakra qui attendrait les ninjas dans les sous-sols du château. C'était tout. Le retour au village et la fin du voyage n'était qu'un trou noir même si Iruka se souvenait l'avoir fait avec une béquille. Et même si durant les jours qui avaient suivi, il avait essayé de se rappeler. Aucun indice ne lui était parvenu. Il ne refit plus jamais équipe avec Kakashi et ils ne se côtoyèrent pas davantage.

~ FIN DU FLASH BACK ~

Iruka ricana en se remémorant ce souvenir. Cela faisait une éternité qu'il n'y avait pas repensé. Il fut étonné de voir qu'entre ses doigts se trouvait une cigarette à moitié fumée. Inconsciemment, il en avait allumé une. Ça aussi cela faisait longtemps … la dernière remontait à l'examen de chunin qu'avait passé Naruto et son équipe. L'examen durant lequel Orochimaru l'un des trois sannin légendaire avait attaqué le village. L'examen durant lequel Hiruzen Sarutobi, le sandaime s'était sacrifié pour sa famille. Il l'avait fumé en cachette sur le toit de l'école avant de devoir évacuer les enfants de l'Académie. Un vent frais monta et fit voler une mèche de ses cheveux. La fumée qu'il recracha à ce moment là lui revint dans le visage et il toussa. Il écrasa la clope sur la rembarde en métal et rentra chez lui. Demain, il commençait tôt et à force de rêvasser, la nuit était déjà bien entamée. Pourvu qu'il n'ait pas attrapé froid !

A suivre dans le chapitre suivant …