Welkin → Le Ciel

Auteur : Shivani

Traducteur : Heyli13

Correctrice : Bloody Marie 2

KHR ne m'appartient pas ainsi que la fiction. Cette dernière appartient à Shivani qui m'a accordé les droits de traduction sur cette Fiction. Cette histoire est basée sur des personnages et des situations créées et possédées par Amano Akira, Weekly Shounen Jump et Viz Media. Aucun argent n'est fait dessus et aucune violation des droits d'auteurs ou de marques n'est prévue.

Lien fic d'origine: s/11804762/1/Welkin

Couples: Gen (trace de Tsuna/Daemon)

Avertissement: Allusions de slash, canon massacre, saut dans le temps, vague crack

Chapitres: 12 en tous

Notes de l'Auteur :

0.Cette histoire est complètement écrite et est maintenant en phase de post. Aussi, j'aimerais faire une acclamation à Shadowblayze pour m'avoir patiemment écouté babiller par MP. Acclamer Gotye's Dig Your Own Hole (j'adore cette chanson) dans le chapitre 5 (même si ça peut venir un peu plutôt aussi) Encore pour Shadowblayze pour les MP concernant l'Arc de la Varia, pour les idées et les suggestions par rapport au combats tactiques et la ligne étrange de Lussuria.

1.Les titre honorifiques sont laissés de côté en fonction de qui est impliqué et dans quel pays se trouve Tsuna à un moment donné.

2. J'ai perverti les capacités de l'Anneau Mare du Ciel. Le calendrier que j'utilise a été pris à Hisui (avec des modifications appropriées) donc je n'ai pas eu à en recréer un à partir de zéro. Comme d'habitude, le contenu de l'histoire se promène en titubant tout en réussissant à toucher des points spécifiques que je voulais inclure. Après tout, mon idée dans les grandes lignes est une vague liste de mes pensées.

3.Centré-Tsuna mais pas entièrement le PDV de Tsuna. D'autres personnages obtiennent l'attention où je pense que c'est nécessaire, parce que quelques histoires en on actuellement besoin. Certains personnages sont OOC (à ma connaissance, compte tenu de la façon dont certains d'entre eux agissent dans les chapitres du manga) mais il y a aussi une certaine causalité.

4. J'ai fait quelque chose dans le domaine avec lequel j'ai déjà flirté, mais je ne l'ai pas suivi. Je fais des choses dans cette histoire qui, je m'attends à ce que ça entraîne des plaintes (et que je serais plus qu'heureuse d'ignorer).

5. Je ne sais pas pourquoi, je suis obsédé par la cuisine. Un nom de recette a été récupéré sur Mr Internet.

6. Je semble avoir un biais défini pour un personnage particulier. Soupir. Et les compagnons ne reçoivent pas beaucoup de temps à l'écran. Le chapitre 10 est spécialement nerveux.

PS: Si certains ou certaines savent bien dessiner et qu'ils veulent m'envoyer des fan art pour mettre en couverture de mes trois traduction je suis preneuse ^^ MP moi ou laisser un com et je vous contacterais ;)

Ps : Je suis rendu au chapitre 8 dans la traduction et je n'est pour le moment que 2 chapitres de corrigé dont le 3ème est en court ! Vu qu'ils sont assez long (24 pages pour celui en français et 39 avec l'anglais) sachez que les chapitres sortiront le lundi toute les 3 semaines je pense pour commencer voir 1 fois par mois car ils sont long prenne du temps. Donc vous voilà prévenu et oui vous pourriez me dire 'mais pourquoi tu n'attends pas d'avoir terminé ou d'avoir plus d'avance ?' La réponse est simple ! Cette fiction est géniale et je voulais vous la partager et savoir ce que vous en pensiez ! Tout simplement ^^ bon aller j'arrête le blabla, place au premier chapitre ^^ ciao~

Bonne lecture ~

Chapitre 1: 2005

''Je ne suis pas omniscient !'' Il entendit Byakuran gronder. ''Je ne peux pas dire l'avenir, seulement ce qui s'est passé et à cela mes pouvoirs ont énormément diminué. Merci à vous tous, souvenez-vous en. Ce n'est pas moi qui ait échoué et ait laissé Tsuna se faire tiré dessus- c'était vous.''

Les gardiens devinrent tout rouge ou manifestèrent leur profond sentiment de culpabilité et de honte face à leur incapacité à protéger leur boss et ami.

Il senti une respiration chaude à son oreille et Byakuran murmura silencieusement. ''As-tu déjà pensé à ce que tu voudrais faire si tu pouvais vivre à nouveau? Peut être avec quelques changements? Quels choix ferais-tu?''

''Oui.'' Respira-t-il.

Byakuran acquiesça si légèrement que ça n'arriva presque pas. ''Je vois. Je vais voir.''

Puis tout devint noir.

Quand il se réveilla, il était dans un endroit tout à fait inconnu. La seule chose à noter dans la pièce où il se trouvait était quelque chose qui ressemblait à un sanctuaire, bien qu'il n'y avait pas de photo d'un défunt avec les accompagnements habituels. À la place, il y avait une étagère avec trois clefs dessus. Il vit huit portes, bien qu'une seule d'entre elles étaient en shoji. (porte traditionnelle japonaise constitué de papier de riz) Les sept autres étaient toutes des portes de style occidental. Ce fut à peu près à ce moment là qu'il réalisa que son corps était beaucoup trop petit et que ses mains étaient douces et un peu potelées.

''Que se passe-t-il?'' Murmura-t-il alors qu'il se levait de sa position allongée. Il alla au hasard à la porte en shoji et l'a fit coulisser pour l'ouvrir, ce qui révéla un couloir et il regarda les alentours. Directement en face se trouvait une autre porte de shoji, qu'il ouvrit. Derrière ce trouvait semble-t-il un salon. À un des bouts du couloir se trouvait une porte d'entrée mais c'était fermé. Au bout du couloir se trouvait la cuisine et il jeta un coup d'oeil au frigo révélant seulement des bouteilles d'eau et de jus de fruits. Les placards contenaient diverses choses et le garde-manger avait quelques aliments et une sélection de fruits pour une quelconque raison mais dans l'ensemble la chambre n'était pas occupée pour un séjour longue durée- plus comme une courte visite, vraiment.

À l'étage, se trouvait une bibliothèque, une chambre et une salle de bain avec la douche habituelle, une baignoire et des toilettes séparées. Plus important, il y avait un miroir. Tsuna resta bouche bée alors qu'il regardait son apparence, il avait l'air d'avoir deux ans. Il portait aussi une tétine. ''Qu'est-ce que tu m'as fais, Byakuran!'' Cria-t-il, puis rougit quand il réalisa à quel point il avait l'air idiot. Il n'avait jamais vraiment pensé avant, à quel point les voix des Arcobaleno étaient incongrues. (Reborn était bien sûr une exception). Colonnello avait l'air d'un homme adulte, même en forme chibi.

''Comment diable suis-je devenu le Ciel des Arcobaleno?'' Murmura-t-il. ''Quand en-t-il de Luce ou d'Aria? Et où diable suis-je? Attends la bibliothèque- peut être que quelque chose pourrait m'aider?''

Il sortit de la salle de bain et retourna à la bibliothèque pour commencer à fouiller dans les riches offrandes valables. Malheureusement, la plupart des livres contenaient de l'histoire ou des essais sur le fonctionnement des flammes. Il n'y avait rien en particulier qui pourrait expliquer où il était ou pourquoi il était là. Il avait seulement supposé que ça avait à voir avec son changement de circonstances. Avec un lourd soupir, il retourna à la cuisine pour prendre un jus et une pomme et il se sentit très fatigué, il alla brièvement à la salle de bain, puis prit avantage du lit.

. . .

Reborn détourna les yeux et quitta la pièce alors qu'Aria s'approchait de Luce. Ce n'était pas sa place d'être là durant le transfert et en plus, il perdait quelqu'un dont il se souciait profondément. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas Aria, elle n'était juste pas Luce. De tout les Ciels qu'il avait rencontré, Luce était la plus proche d'être celui qui aurait pu le pousser à accepter l'harmonisation. Mais elle était la boss des Giglio Nero et avait déjà des gardiens. Elle n'avait pas besoin de lui, mais elle l'avait accepté, lui et les autres.

Il fut sortit de ses morbides pensées quand Aria sortit précipitamment dans le hall, ses yeux écarquillés et la bouche sinistre. ''Quoi?'' Dit il d'un air morne, puis le remarqua. ''Où est-elle? Pourquoi tu ne l'a portes pas?''

''Je ne sais pas.'' Murmura-t-elle. ''Ce n'est pas comme si je voulais en être un mais… si ce n'est pas moi, qui?''

Reborn s'éloigna du mur et abaissa son chapeau noir. Cela le vexait parfois qu'il doive toujours lever les yeux pour regarder les gens. ''Bonne question.'' Murmura-t-il. ''Aria… je suis-''

''Non.'' L'interrompit-elle. ''Je sais, mon Oncle. Penses-tu pouvoir le trouver, peu importe qui sais?''

''Je ne suis pas le Meilleur du Monde pour rien.'' Dit-il, même si il savait que ce serait presque impossible de le trouver. Ils pouvaient bien être tous connectés par les tétines mais ils n'étaient pas autrement reliés par de vrai liens, pas comme l'étaient les gardiens d'un Ciel normalement. Luce n'avait jamais vraiment parlé de ses pouvoirs en temps que Ciel des Arcobaleno, peut-être qu'ils n'étaient supposés être partagé. Si le nouveau Ciel décidait de rester hors de vue...

''Il n'était probablement pas préparé pour ça.'' Dit-elle anxieuse. ''Quoi si, ils ont peur? Quel âge a-t-il? Peu importe qui que soit, il pourrait être de l'autre côté du monde.''

Il pouvait la laisser continuer à divaguer sur le mystère mais il pensait qu'elle le faisait comme moyen pour éviter de fondre en larmes et ce n'était clairement pas sain. Il fut sauvé de dire quoi que ce soit par l'apparition de Gamma, alors qu'il s'échappait. 'Qui es-tu?' Se demanda-t-il. 'A quoi ressembles-tu? Es-tu seul? Effrayé? Amer? En colère? Où es-tu? Veux-tu-' Il secoua la tête, il ne pouvait pas se permettre de penser comme ça.

. . .

Quand il se réveilla à nouveau, c'était pour réaliser qu'il n'était pas seul. Un léger bruit sourd à son oreille le fit prudemment ouvrir les yeux et tourna doucement la tête. Recroquevillé sur l'oreiller près de lui, se trouvait une chauve-souris, qui poussa un petit cri quand elle remarqua son attention. Tsuna était abasourdi de réaliser après un moment qu'il pouvait comprendre la petite créature et ça venait juste de lui dire qu'il était son compagnon animal.

'C'est vrai, tout les Arcobaleno que je connaissait en avait un.' Pensa-t-il. 'Et bien, pas Aria ni Yuni à ce que je me souviens. Mais tout les autres en avait. Alors est-ce que ça veut dire…' ''Comment devrais-je t'appeler? Et quel genre de chauve-souris es-tu?''

La chauve-sourit bruissa ses ailes en haussant les épaules, en quelque sorte. ''Je suis un type de chauve-souris frugivore.'' Répondit-il. ''Alors pour le nom, tu peux en choisir un. Ça ne me dérange pas.''

''Fruit…'' après réflexion, il dit. ''Quince?''

La chauve-sourit haussa a nouveau les épaules. ''Ça a l'air bien. Maintenant-''

''Es-tu-'' Tsuna devint silencieux quand la chauve-souris plissa les yeux vers lui en un regard noir.

''Je suis un mâle.'' Dit Quince d'un ton irrité. ''Et c'est grossier d'interrompre les gens. Comme je le disais, tu es un cas spécial. Normalement l'Arcobaleno du Ciel reste dans une certaine lignée mais dans ce cas, la force et la pureté de tes flammes ont été jugées supérieures à celle de l'autre candidat, tu as donc été choisi.''

Checker Face l'avait menacé de faire de lui le prochain Arcobaleno du Ciel à la fin de la Bataille Représentative de l'Arc-en-ciel, alors ce n'était pas une raison extérieure.

''Tu as le choix.'' Continua Quince. ''Tu peux accepter la forme chibi et vivre beaucoup plus longtemps ou tu peux avoir ton âge normal et mourir tôt.''

'Mais je sais déjà comment briser la malédiction.' Pensa-t-il. 'Est-ce vraiment important? Quel âge ai-' ''Okay. Tu ne saurais pas quelle est la date, n'est-pas?''

''Octobre de 2005, ton anniversaire actuellement.''

''Alors j'ai cinq ans… Ce qui veut dire-'' Il se demanda si son compagnon pouvait ou voudrait transmettre des informations à Kawahira, en fait. Pouvait-il se permettre de laisser Quince connaître toute la vérité de sa situation ou…? Il se souvenait aussi que c'était Bermuda qui était convaincu que Checker Face pouvait les espionner à travers les tétines, alors… Ou était-ce les montres? ''La porte d'entrée est verrouillée.''

''Oui. Tu as besoin de temps pour t'ajuster. Tu as aussi besoin d'en apprendre plus sur le faite d'être un Arcobaleno.''

''La bibliothèque n'a pas beaucoup d'intérêt, pas contre.'' Protesta-t-il doucement.

Quince laissa sortir un petit reniflement. ''Mais il y a un endroit ici qui en a un, là ou tu t'es réveillé la première fois.''

Il acquiesça et s'assied, seulement pour réaliser à quel point il avait faim. Cela lui fit se demander si sa mère était paniquée de ne pas être encore rentré chez lui. Après un petit déjeuner de jus ainsi que de fruits- il était amusé de voir combien Quince aimait partager ce repas- il mit de l'ordre et retourna dans la pièce du sanctuaire, faisant plus attention que la dernière fois.

Les sept portes avaient des gravures subtiles dessus et pour la plupart elles s'alignaient par type de flamme. La seule qui le confondait était la septième, qui devrait être celle du Ciel, parce que le symbole était un simple cercle. Vu qu'il était un Ciel, il essaya de l'ouvrir en première et rentra pour voir une série de petits portraits alignés sur les murs. 'Les anciens Arcobaleno du Ciel?' Se demanda-t-il. 'Est-ce un genre de mémorial? Pourquoi Kawahira ferait ça? Je veux dire, je devine qu'il se sent un peu mal d'avoir à sacrifier des gens pour la Tri-ni-set, mais...'

Le portrait le plus récent était celui de Luce mais il pouvait déjà voir une place pour lui, même si l'image en elle-même était flou, comme si ça essayait de se résoudre par elle-même. 'Et pourquoi je suis en forme chibi, de toute façon? Les Ciels ne sont pas supposés vieillir normalement et mourir plus tôt, pour qu'ils puissent tous avoir la chance de se reproduire ou quelque chose? Suis-je capable de changer de forme à volonté?'

Quince vola vers une étagère et tapa sèchement d'une griffe.

Le matériel à retirer, dont Quince avait parlé au sujet du choix mais aussi la réponse à sa question à propos des changements de forme. Si il le voulait vraiment, il pourrait changer mais à chaque fois qu'il le faisait, il raccourcirait sa vie. Son lien avec Quince lui offrait certains avantages. Quince pouvait modifier sa taille, de sorte qu'il pourrait emmener Tsuna à des endroits, comme Fantasma pouvait le faire avec Mammon ou Falco avec Colonnello. Bien sûr, il pouvait voler par lui-même, en assumant qu'il puisse apprendre à émettre des flammes dans ses mains sans un ensemble de gants.

Mais il avait un pouvoir similaire au pouvoir d'écholocalisation de Quince. Être une chauve-souris fruité Égyptienne était la seule raison pour laquelle Quince pouvait le faire mais ça disait qu'il devait faire des sons cliquetés. Tsuna ne le faisait pas mais il voyait en infrarouge, des images fantomatiques, des signatures thermiques. Dans le noir total,ça pouvait devenir un avantage de l'utiliser ou les deux méthodes. Après avoir fait son chemin à travers les documents sur l'étagère, il retourna dans la pièce principal et regarda les autres portes. Elles étaient toutes fermées quand il les vérifia.

''Aucun indices?'' Il se dirigea vers Quince, qui était suspendu à l'une des poutres au plafond.

''Tu arrive à comprendre ça par toi même.''

Il soupira et regarda le temple. 'Trois clefs mais six portes fermées. Hein…' Il attrapa celle la plus à droite et entendit deux léger bruits de verrouillage. Il se tourna vers la porte du Ciel et la retrouva fermée: il réalisa également qu'aucunes poignées n'avaient de serrures. Il essaya la porte sur la gauche, la porte du Soleil et elle s'ouvrit pour lui. 'Pourquoi celle-là?' se demanda-t-il avant d'entrer.

Le plus récent portrait était celui de Reborn. ''Oh, wow.'' chuchota-t-il. ''C'est son vrai nom dessus. Mais je peux trouver chacun d'entre eux une fois que je trouverai comment activer le lien entre eux.'' Il se retourna et retourna au sanctuaire, espérant que le fait de remplacer la clef déverrouillerait la pièce du Ciel à nouveau. Il entendit les deux même clics et était assez sûr que la pièce du Ciel était ouverte pour lui.

Tsuna attrapa un des livres et le relit, juste pour être sûr qu'il le souvenait bien de ce que ça disait. 'C'est nul. Le seul moyen auquel je peux penser pour 'accepter' la flammes des autres est… en me décidant sur mes sentiments pour mes anciens gardiens? J'imagine?' Il repoussa le livre dans l'étagère et soupira. Pour ne pas avoir à penser, il commença à jouer avec les clefs. À chaque fois qu'il en bougeait une, il entendait deux coups.

Les trois clefs en place ouvraient la septième porte, la porte du Ciel. Prendre les trois clefs, cependant, lui accordait un seul clic, ce qui le rendant confus. Quelle autre porte se trouvait là? Après un moment, il se frappa le visage d'une main et soupira, puis alla vérifier la porte d'entrée, elle s'ouvrit facilement. 'Que faire? Que faire?' Se demanda-t-il. 'Je devrais probablement rentrer un peu à la maison.'

Sur cette pensée, il mit les clefs dans ses poches et sortit. Une rapide enquête l'orienta et il était partit. Quand il entra dans sa maison, sa mère était dans la cuisine, fredonnant alors qu'elle préparait le déjeuner. 'A-t-elle même remarqué que j'étais absent?'

''Tsu-kun.'' Piailla-t-elle. ''Va te laver, d'accord? Le déjeuner sera prêt sous peu.''

Il soupira et se dirigea vers sa chambre pour changer de vêtements, puis aller prendre une douche, en prenant soin de transférer les clefs dans la poche de ses nouveaux vêtements. Sa mère ne semblait pas remarquer qu'il était plus jeune alors qu'il montait sur son siège. 'Toujours' Pensa-t-il. ''ça va être utile. Et si j'étais honnête avec moi-même, je n'ai jamais été si gentil avec elle. J'ai pris avantage d'elle même après que Reborn se soit montré et a commencer à me harceler pour être un bon boss de la mafia. Mais ce n'était pas quelque chose que je pouvais expliquer, alors est-ce que je peux faire les choses différemment cette fois?'

Il sourit et remercia sa mère quand elle lui posa son repas devant lui et commença à manger. Quince se mêlait à ses cheveux et même si sa mère le remarqua, elle ne se dérangea pas à le dire. Peut être qu'il pourrait demander à sa mère de lui apprendre à cuisiner? En y repensant, ça le dérangeait que non seulement Kyoko-chan et Haru-chan qui avaient été échangés avec leur elles du futur mais qu'elles avaient finis par être relégués à la cuisine et au nettoyage de la base. Vrai, elles avaient été volontaires mais qu'avaient-elles d'autres à faire de leur temps alors qu'elles étaient essentiellement confinées dans un complexe souterrain?

C'était aussi vrai que lui et les autres étaient trop occupés à s'entraîner pour leurs vies et n'avaient pas le temps de gérer les taches de la vie quotidienne mais il doutait que l'un d'eux ait suffisamment apprécié les efforts des filles. Il y avait beaucoup de choses qu'il n'avait pas convenablement apprécié.

Il donna à sa mère un léger merci distrait à la fin du déjeuner et alla se promener au parc pour réfléchir. Il n'avait été là pas depuis très longtemps, quand il fut approché par un adolescent avec les cheveux blancs et une marque mauve sous un œil. Le garçon s'assied et lui donna un sourire candide, puis lui offrit un sachet de marshmallows. ''Tu en veux un, Tsu-kun?''

''Qu'as-tu fais exactement?'' Demanda-t-il alors qu'il attrapait une poignée.

''Pas moi.'' Protesta Byakuran. ''Après tout, je suis le moi qui appartient à cette dimension. Disons plutôt, qu'a fait mon homologue?''

Tsuna roula des yeux et mit un marshmallow dans sa bouche.

''Cette plaie était fatale et tu semblais être ouvert aux possibilités, alors...''

''Fatale.'' Répéta-t-il. ''Mais le pouvoir de ton Anneau Mare...''

''Était grandement diminué.'' Piailla Byakuran. ''Pas annulé! Alors, il a envoyé ton âme ici, tes souvenirs. Il m'en a aussi envoyé quelques uns et à une autre personne.''

''S'il-te-plaît, dis-moi que ce n'était pas Reborn parce que je ne pense pas que je pourrait tenir son entraînement Spartan à cet âge.''

Byakuran secoua la tête, faisant flotter ses cheveux, distraitement. ''De toute façon, il n'y a aucune raison pour laquelle tu ne pourrais pas commencer à entraîner tes pouvoirs.''

''A cinq ans?''

''Pourquoi pas? Plus tôt tu commences, plus tôt tu pourras te protéger. Ou as-tu oublié à propos de ces assassins qui continue de se montrer? En plus, tu es un Arcobaleno maintenant. Ce serait carrément bête si tu ne commençais pas immédiatement. Ce n'est pas comme si tu devais avoir un anneau pour utiliser tes flammes, même si en avoir un aiderais. Et dans ton cas, la tétine agis comme telle, alors tu vas t'habituer à un état d'esprit différent de toute façon.''

Il acquiesça et mangea un autre marshmallow. ''Hé… Es-ce que tu viens juste visiter ou…? Tu n'as pas une famiglia à hériter en Italie?''

Son nouvel 'ami' ria joyeusement. ''Je peux vivre où je veux, Tsu-kun! C'est des bénéfices d'être ridiculement riche. Si je 'soutiens' pour avoir une seconde base au Japon, bien sûr que j'obtiendrais ce que je veux.''

Il roula des yeux et se demanda pourquoi il l'acceptait si bien. Il était manifestement devenu fou à un certain moment. Soit ça ou le Byakuran de sa dimension avait sauté quelques morceaux durant le transfert.

''Mais non, je n'ai pas déménagé ici. Je suis juste en visite pour un moment.''

Ils étaient à la moitié du sachet quand une autre personne se montra. Tsuna y regarda par deux fois en voyant des cheveux en ananas mais la personne en question était trop vieille pour être Mukuro. Ça voulait dire- ''Oh mon dieu.'' Murmura-t-il.

Byakuran rigola. ''C'est vrai! N'es-tu pas content, Tsu-kun? Tes deux plus grands ennemis sont maintenant tes amis!''

Daemon Spade s'assit et plongea sa main dans le sachet.

''Est-ce que je veux savoir à qui tu as détourné ce corps?'' Demanda sèchement Tsuna.

Daemon lui sourit d'un air satisfait. ''Personne que tu connais. Mais j'ai réfléchis, une fois que ses souvenirs m'ont envahi. Je voulais venir te voir, rester, et peut être inciter un peu de chaos. Après tout, je m'intéresse à qui deviendra le Decimo.''

Il fronça des sourcils. ''Attends une minute. Je ne peux pas être les deux, n'est-ce pas?''

''Hum?'' Byakuran mit un autre marshmallow dans sa bouche.

''Les tétines sont une partie de la Tri-ni-set. Je ne peux pas être un Arcobaleno et aussi porter le poids de l'Anneau du Ciel des Vongola? Je ne dois pas être le Decimo?''

Daemon arqua un sourcil vers lui, puis reporta brièvement son regard sur le côté. ''Je pense que tu souviens de la mauvaise explication. Et as-tu oublié que les fils du Nono sont toujours en vie, pour le moment?''

''Oh, oui.'' Dit-il, se sentant soulagé. Il était dans une dimension alternative, alors c'était entièrement possible que l'un des trois survivraient et il pourrait rester hors de course.

Byakuran ria joyeusement et adressait un regard quelque peu effrayant à sa façon. ''Je pense que nous devrions remplir ton cerveau de savoir.''

Il se recula un instant par réflexe puis réalisa qu'il n'était pas réellement opposé d'apprendre. 'Que se passe-t-il?' Se demanda-t-il.

Deamon renifla. ''Tu n'as pas tes flammes scellées.'' Dit-il d'une voix traînante.

''Punaise, ne lis pas mes pensés!'' Se plaignit-il.

''Je ne le faisait pas. C'était clair comme le jour sur ton visage.'' Protesta Daemon. ''Tu as l'esprit d'un lundi et tes flammes courent librement à travers ton corps où elles n'ont jamais été scellées. As-tu une idée de quel genre de complications peuvent provoquer les flammes scellées d'une personne?''

''Donc tu dis que toutes mes incompétences et mon manque général de cerveau a été causé par le Nono, qui essayait de me tenir hors de la mafia?''

Daemon acquiesça. ''Cela a été fait en une journée, pour les mêmes raisons. Tous ces enfants ont finis par être plus maladroits et écervelés au mieux. Je ne vais même pas parler des pires cas. Pour une raison, la méthode a été expurgée des écrits des Vongola alors que le processus avait été jugé trop préjudiciable envers les sujets. Le Nono a évidemment compris comment le faire par lui-même, ce qui est assez intelligent de sa part.''

''Alors Enma était vraiment comme ça, hein...''

''Oui.'' Dit Daemon. ''Doué de ses flammes mais toujours un aimant pour les intimidateurs. Certes le fait que j'ai brutalement tué ses parents et sa sœur lui a semer la pagaille dans son esprit. Mais je ne l'ai pas fait cette fois. Attend, je ne vais pas le faire cette fois, je veux dire; c'est arrivé en 2009.'' Il jeta un coup d'oeil à Byakuran et dit. ''C'est légèrement confus.''

Byakuran haussa les épaules. ''Être un peu fou, je trouva ça amusant. Mais ça soulève un bon point. Les flammes de Tsu-kun ne peuvent pas être à nouveau scellées par un vieil homme attentionné mais finalement irresponsable.''

'Irresponsable?' Pensa-t-il.

''Oui, irresponsable.'' Dit Daemon. ''Il n'avait aucune idée des potentiels ramifications de son action, mais il l'a quand même fait. C'était une procédure expérimentale et il l'a utilisé sur un membre de sa propre famille, son propre sang. S'est-il même excusé?''

''Et bien maintenant que tu le mentionnes, non.'' Admit-il. ''Et maintenant que j'y pense, j'ai déjà remarqué des différences. Avant c'était comme… quel était le point de prendre la peine d'essayer? Et puis les gamins à l'école se moquait de ma maladresse jusqu'à le brutaliser. Ce n'est pas que je me souviens de tout clairement mais je sais que je n'étais pas brutalisé au départ. Je n'ai jamais fais le lien avec la visite du Nono mais pourquoi l'aurais-je fais?''

Daemon acquiesça. ''Et bien, malheureusement, bien que je sois là depuis des lustres, je n'en sais pas autant sur les Arcobaleno que je le voudrais, alors tu vas devoir comprendre beaucoup de choses personnellement. Mais ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas t'aider en faisant en sorte que tu apprennes les choses normales et même de t'aider avec tes flammes.''

Il mit un autre marshmallow dans sa bouche et réfléchit avec sagesse, si il devait leur parler de la maison dans laquelle il s'était réveillé. Quelque chose lui disait que ce n'était pas la meilleur idée; Kawahira n'apprécierait sûrement pas que quelqu'un d'autre qu'un Arcobaleno ne rentre à l'intérieur, après tout. Les Arcobaleno avaient probablement une sorte de code de conduite, qu'ils ne partageaient jamais avec les étrangers. Et pour tout ce qu'il en savait, ils se rassemblaient de temps en temps et faisaient des drôle de petit rire-piaillement vint de ses cheveux, lui faisant se demander si Quince pouvait lire ses pensées.

Byakuran arrêta à moitié de mâcher et le regarda curieusement, alors Tsuna dit. ''C'est Quince que tu as entendu, mon compagnon.''

''Quince? Pas Quincy?'' Demanda Daemon.

Il secoua la tête. ''C'est une chauve-souris fruitière, alors...''

Byakuran sourit. ''Comme c'est adorable! Et il se cache si bien dans tes cheveux. En parlant de ça, ils sont plus foncés qu'avant non? Tes yeux sont définitivement différents.''

"Hein?"

Daemon renifla légèrement. ''Tu ne t'es même pas regardé dans un miroir?''

''Je l'ai fait.'' Protesta-t-il. ''Mais j'étais plus intéressé à rester bouche bée devant ma taille. Qu'est-il arrivé à mes yeux?''

''Ils sont d'une belle couleur ambre, avec des anneaux plus sombre.'' Dit Byakuran. ''Il n'y a rien de mal avec le brun, je suppose mais maintenant ils correspondent à tes flammes.''

Il acquiesça, avec l'intention de vérifier plus tard. Après un lourd soupir, il dit. ''Comment vous voulez faire pour l'entraînement?''

''Et bien.'' Dit Byakuran. ''Tu es en quelque sorte coincé avec toute cette histoire d'école, alors il faudra que ça soit dans l'après-midi que ça commencera réellement. Pas tous les jours, je penses. Et je ne pourrais pas être là tout le temps, de toute façon, alors je t'ai acheté un téléphone!'' Il tendit la main vers sa poche et en sortit un téléphone portable pour lui remettre.

''Quoi?'' Dit-il, acceptant automatiquement la chose.

''Un téléphone.'' Dit doucement Byakuran. ''Tu l'utilises pour communiquer. Je te donne aussi un compte avec les capitaux de lancement dedans. Tu n'en es peut être pas conscient mais nous les Ciels avons tendance à avoir une intuition et ça veut dire que nous pouvons faire un massacre absolu sur le marché boursier. Alors, je m'attends à ce que tu y arrives pour ça.''

Tsuna cligna des yeux quelques fois. Au moment où il rentra chez lui pour le dîner, son cerveau était rempli de plein de plans et il savait que les semaines à venir et même les mois, seraient… intéressants. Mais au moins ces deux 'amis' ne s'attendaient pas à ce qu'il commence qu'en Novembre, alors il avait le temps pour s'ajuster. Il avait aussi un sentiment lancinant d'avoir oublié quelque chose de très important mais il ne pouvait pas mettre le doigt dessus.

Le lendemain, il retourna à la maison des Arcobaleno et entra dans la salle du sanctuaire. Il regarda l'écran et tripota les trois clefs qu'il avait pris, puis pose un bloc note et un crayon pour qu'il puisse prendre des notes.

Les trois clefs en place ouvraient la septième porte. La sixième porte s'ouvrait quand la clef la plus à droite était enlevée. Celle-ci était déjà écrite et aucune était la combinaison pour la porte d'entrée. Il créa méthodiquement des combinaison et testa les portes jusqu'à ce qu'il sache exactement comment déclencher la serrure qu'il voulait. 'Mais avec lequel je veux me lier en premier?' Se demanda-t-il. Même maintenant Reborn lui faisait un peu peur, même si il pensait que son Reborn ne le blesserait jamais vraiment. L'homme ne le voulait pas mort, juste qu'il soit droit, qu'il soit fier et qu'il commande et… toutes les choses que le Nono lui avait volé.

Il ferma les yeux et soupira. ''Je ne peux pas traiter avec Reborn pour le moment, j'ai besoin de trouver ma confiance à la place d'utiliser Reborn comme mon point d'appui. Alors … je vais aller à l'opposé, donc je vais aller pour ce petit gars.'' Il ria sans humour a sa plaisanterie et déverrouilla la salle su Nuage. Il s'assit à l'intérieur, regardant sans vraiment la voir la photo de Skull et commença à réfléchir sérieusement à Hibari et Skull.

Hibari lui avait toujours fait peur. Il respectait le pouvoir de Kyoya, son effrayante compétence à se battre et sa nature inflexible mais il avait toujours eu peur de lui. Il n'avait jamais vraiment ressenti de réel lien avec Hibari, même quand ils avaient vieillis et qu'il avait réellement pris possession du rôle de Vongola Decimo. Hibari avait fait ce qu'il voulait et si son intérêt arrivait à coïncider avec ceux de Tsuna, alors c'était bon. Tsuna n'avait jamais pensé qu'il pouvait confier une tâche à Hibari si il savait que la tâche ne profitait pas à l'homme ou si ce n'était pas quelque chose qu'Hibari aurai fait de sa propre volonté.

En revanche, Skull semblait être le souffre-douleur des Arcobaleno. Reborn et Colonnello le traitait comme un laquais ou un garçon de course et il avait l'impression qu'ils ressentaient ça avant d'être maudit. Pourquoi? Parce qu'il était en comparaison le plus faible de la bande? Verde n'allait pas souvent à l'offensive, du moins pas personnellement mais peut-être que son cerveau et se prouesses scientifiques compensaient son manque de menace physique manifeste?

Skull et Hibari semblaient être d'exactes opposés. Hibari se fichait de son approbation ou d'avoir des amis et Skull semblait juste vouloir que quelqu'un se soucie de lui. Basé sur ce qu'il savait du rôle d'un Nuage dans une famiglia, la personnalité de Skull était en désaccord avec ses flammes. Par conséquent, tous les utilisateur de flammes ne se comportaient pas d'une manière conforme à la norme.

'C'est bien.' Pensa-t-il, jouant avec sa tétine. 'Mais je ne suis pas sûr que savoir cela m'aide. Je suppose que c'est vrai que j'avais confiance en Hibari-san pour faire le travail mais je n'avais pas confiance que je pouvais lui les assigner et je n'ai jamais vraiment ressenti qu'il avait beaucoup de respect pour moi. Parfois j'avais l'impression que j'étais un autre défi à surmonter pour lui. Pourtant, il m'a entraîné même si il était horriblement brutal pour ça et je suppose qu'il ne voulait pas perdre son temps si il pensait que j'étais sans espoir.'

C'est quand il dut cligner des yeux qu'il réalisa que la tétine avec laquelle il jouait brillait d'une luminosité croissante. ''Est-ce… que?''

Quince fit un autre rire bizarre et dit. ''Ça indique tes progrès. Peu importe à quoi tu pensais, ça a manifestement fonctionné.''

Il acquiesça et retourna à sa relation avec Hibari. Sa version plus âgée l'avait entraîné, alors peut-être qu'il y avait un peu de respect là-dedans, même si il ne l'avait jamais montré d'une manière que Tsuna pouvait facilement comprendre. 'Je n'ai jamais pensé que je pouvais contrôler Hibari, alors au moins j'ai compris ça. Bien sûr si le Nono ne m'avais pas autant blessé, j'aurais peut-être été capable de mieux comprendre ça bien avant.' Pensa-t-il avec une touche d'amertume. 'Plus j'y pense et plus je suis contrarié. Il est directement responsable de mon enfance tourmentée. Ses intentions auraient pu être bonne mais les résultats étaient horribles.'

La luminosité de sa tétine s'estompa légèrement et ça l'incita à se rendre compte qu'il était hors du chemin. 'Nuages' Pensa-t-il. 'Distant, à la dérive, des nuages solitaires. Sauf que les nuages dans le ciel arrivent habituellement en groupes et sont souvent assez pelucheux.' Il rît à la pensée que Hibari soit duveteux, bien qu'il semblait avoir un point faible pour les petits animaux. Peut-être que sa relation avec son Gardien du Nuage ne consistait pas à donner des ordres mais simplement à être capable de croire qu'ils seraient à l'affût des intérêts de leur Ciel et de leur famiglia, contrairement aux apparences extérieures.

La tétine pris une distincte couleur mauve dans un segment, le faisant sortir de ses pensées. Il l'a saisit de ses deux mains et ferma les yeux; presque immédiatement, il eut une idée d'où se trouvait Skull et pouvait réellement le voir. L'Arcobaleno du Nuage s'arrêta soudainement et regarda autour de lui avec des mouvements saccadés, comme si il pouvait savoir qu'il était surveillé sans être capable de pointer une direction.

'Cela pourrait être un moyen d'irriter Reborn à distance.' Pensa-t-il avec amusement.'Même si je m'attend à ce qu'il me le fasse payer plus tard.'

Skull s'élança sur le côté, à couvert et continua à scanner son environnement. Cela permit à Tsuna de voir qu'il était dans un endroit reconnaissable. Venise, si il ne se trompait pas. Il relâcha sa tétine et ouvrit les yeux. ''Aucun sens le transformant en épave paranoïaque.'' Marmonna-t-il.

''Alors tu as trouvé l'Arcobaleno du Nuage?'' Demanda Quince.

''Ouais. Je n'ai aucune idée de comment entrer en contact avec lui, par contre. Ce n'est pas comme si un enfant de cinq ans pouvait monter dans un avion sans être remarqué.'' Dit-il, puis réfléchit. 'Mais alors Lambo-kun n'avait jamais eu l'âge.'

''En considérant que tu a plus l'air d'avoir deux ans...''

Tsuna soupira lourdement. Ça lui vient à l'esprit que Quince l'avait écouté depuis tout ce temps avec Byakuran et Daemon, donc si son compagnon allait le trahir pour Kawahira,il avait déjà toutes les armes dont il avait besoin. Cela étant et se rappelant comment Reborn, Colonnello et Fon avaient été avec leurs compagnons, il décida de simplement croire que Quince n'en était pas capable. ''Et bien, je pense que je pourrais demander de l'aide. Mais je peux aussi expérimenter ça et voir si il y a un moyen d'envoyer un message.''

Il se leva et se dirigea vers la cuisine pour un jus de fruit, et se souvint d'attraper les clefs avant de se promener.

Les jours suivants, il vérifia Skull, attendant l'après-midi pour le faire à cause du décalage horaire. Ce fut utile quand il réalisa qu'il n'avait pas besoin de fermer les yeux; l'image semblait être projeter au mur, il avait juste à tenir dans sa main la tétine. Jeudi, quand il y retourna et se posa pour jeter un coup d'oeil, Skull n'avait pas immédiatement sauté à couvert mais avait sortit un morceau de papier avec un message dessus. ''Pourquoi m'espionnes-tu?'' Lut il en italien.

Tsuna pris un moment pour remercier Reborn pour lui avoir fait rentrer plusieurs langues mais n'avait toujours pas d'idée de comment répondre. En l'occurrence, il garda la vision pendant encore trente secondes pour voir si Skull ajoutait autre chose sur le papier, puis relâcha la tétine avec un sentiment de frustration.

Le samedi, Skull était déjà assis dans un endroit tranquille, ne portant pas son casque et avait un morceau de papier de prêt, alors il avait visiblement comprit la régularité du contact étrange. ''J'ai pris un téléphone jetable.'' Lut il, suivit par un numéro.

Tsuna fronça les sourcils et débattit sur la façon de répondre. Mais si il ne prenait jamais cette chance, comment le saurait-il? Il récupéra le téléphone que Byakuran lui avait donner, composa maladroitement le numéro avec une main et le tint contre son oreille, tout en gardant le lien ouvert.

Skull répondit presque immédiatement. ''Ciao.''

''… Ciao.'' Répondit-il. ''Je suis désolé de t'avoir rendu inconfortable. Je ne connaissais pas d'autre moyen pour...''

''Tu es…?''

''Tu peux m'appeler… Welkin.'' Dit-il. ''L'Arcobaleno du Ciel.''

Skull bougea son téléphone loin de son oreille et le regarda avec étonnement, puis le ramena à son oreille. ''Vraiment?''

''Oui. J'expérimentais pour savoir comment apprendre à vous connaître et, et bien, la seule chose que je puisse faire est de jeter un coup d'oeil. Je ne peux même pas entendre.''

''Qui d'autre as-tu contacté?''

''Personne. Tu es le premier.''

Skull regarda à nouveau son téléphone pendant une seconde. ''Oh. Attends… Quoi- ha oui, elle est partie, je suppose.''

"Luce?"

''Tu l'as connais?''

''J'ai bien peur de ne l'avoir jamais rencontré mais je suis au courant de qui était l'ancien porteur.''

''Est-ce que tu… comprends? Ce qu'il t'arrive?'' Demanda doucement Skull.

''Oui, je comprends. Serais-tu prêt à me parler de temps en temps? Je n'ai pas vraiment beaucoup d'amis.'' Dit-il, faisant face à la vérité de cette déclaration. Il avait Byakuran et Daemon mais ils ne pouvaient pas être avec lui tout le temps ou la plupart du temps et il s'inquiétait honnêtement d'être stable pour se lier aux enfants quand il finirait par aller à l'école.

Si ce n'était pas pour le fait qu'il ne voulait pas inquiéter sa mère et aussi envoyer la moitié des Vongola dans une crise de panique, il devrait fortement envisager de disparaître. Mais sa mère avait déjà été leurrée et essentiellement abandonnée pat Iemitsu, alors il ne pouvait pas se voir faire la même chose, même si il devait mentir à propos des circonstances de son physique ou de parler beaucoup plus vite.

Skull resta silencieux pendant plusieurs battements, puis piailla. ''Bien sûr. Je suis Skull, au fait. Où es-tu en Italie?''

"Italie?"

''...Oui. C'est de là que ton numéro de téléphone est basé.''

''Ah bon? Quelqu'un m'a donné ce téléphone. Je n'ai jamais vraiment regardé quel numéro c'était ou même y avoir pensé. Je ne peux pas vraiment voyager dans ses circonstances, alors peut-être qu'il a fait ça pour tromper les gens sur mon sort?''

Skull se gratta la tête. ''Pourquoi pas ça? Envoie-moi un texto si tu veux parler et si je ne suis pas en plein milieu de quelque chose, je t'appelle. Mais si ça prends un moment, je te renverrait un rapide message pour te le faire savoir.''

''Cela a l'air bien. C'est un bon moyen de se connaître l'un, l'autre. Et espérons-le, à un moment nous pourrons nous rencontrer.''

Il put voir Skull acquiescer avant que le Nuage ne dise. ''Tu as dis… que tu ne pouvais pas vraiment voyager pour le moment. Est-ce que ça veut dire que tu es, heu, petit?''

''Ouais. Je n'ai pas l'air plus âgé que toi. Et il y a d'autre circonstances qui m'entourent qui rendent cela difficile pour moi de partir pendant un moment.''

L'expression de Skull se tordit brièvement. ''Es-tu conscient de-? Je veux dire, si je dis Omertà...''

''Alors je devrais dire que les Vindice sont responsables de nous la faire respecter.'' Répondit-il facilement.

Skull souffla et acquiesça. ''Okay.''

''Qu'est-ce que tu faisais avant?'' Demanda-t-il.

''Je travaillais comme cascadeur.'' Répondit Skull, confirmant ses souvenirs de ce que le Nuage avait été dans son monde d'origine. ''Mais maintenant j'ai été pris dans tout ça. Et toi?''

''Apparemment juste une personne ordinaire mais je suis né dans une famille et garde un secret. Pour ma protection, bien sûr.''

Les sourcils de Skull se levèrent à son ton. ''Donc tu n'as jamais- okay. C'est plutôt cool, en fait. Aucun de nous était… je fais toujours des cascades quand je le peux mais ce n'est pas facile d'avoir des jobs dans cette condition. Je suis surtout obligé de faire d'autres choses.''

Tsuna acquiesça à cela, Skull semblait vraiment désespéré à ce sujet. ''Je suis désolé que ta vie t'ait été volée.'' Dit-il, puis sortit immédiatement. ''J'ai remarqué que tu portais beaucoup un casque de moto. As-tu été capable dans avoir une à ta taille ou…?''

Skull sourit. ''Ouais. Il a fallu faire quelque chose mais j'en ai une. Mais j'ai d'autres moyens de me déplacer, aussi. J'ai un dirigeable vraiment cool!''

Il se souvenait vaguement de quelque chose à propos de ça. ''Ton propre dirigeable? Wow. Alors tu peux voler n'importe où et tu n'as pas à t'inquiéter à te faufiler dans un avion ou prétendre être un enfant et d'avoir une hôtesse qui roule constamment et qui t'appelle chéri ou quelque chose d'aussi ennuyeux?''

''Ouaip! Et il y a une pièce pour les quartiers de vie et une place pour ma moto et pour mon compagnon animal.''

''Une maison volante. Ça doit vraiment être quelque chose. Être capable de juste s'éloigner de tout le monde quand tu le veux. Mais les contrôleurs aériens ne te causent pas de problèmes?''

''Et bien… j'ai tendance à l'utiliser au-dessus de l'océan et de rester hors des chemins réguliers des vols. Mais ouais, je peux juste dériver quand j'en ai besoin, en assumant que je me souviennes d'avoir un stock de nourriture. J'aime ça. Quel genre de compagnon as-tu?''

Tsuna rît doucement. ''C'est amusant, parce que j'avais vraiment peur d'elles avant. J'ai une chauve-souris fruitière. Il est vraiment mignon et ça me fait demander pourquoi elles me faisaient peur en premier lieu. Le regarder manger me fait rire, parce qu'il semble vraiment en tirer tellement de plaisir.''

''Est-ce qu'il a des pouvoirs cool?''

''Apparemment il peut changer de taille pour qu'il puisse me faire voler si il le veut mais je pense que je pourrais voler par moi-même.'' Peut-être que si il commençait assez tôt il pourrait répliquer ce qu'il faisait avant, juste sans les gants. ''Qu'en est-il du tien?''

''J'ai un poulpe.'' Dit Skull gaiement. ''Il est vraiment cool. Il sait ce que je veux qu'il fasse en regardant mes mains.''

''Un poulpe? Ça veut dire que si tu portais le bon équipement et il pourrait t'emmener faire de la plongée? Peut-il changer de taille, aussi? Parce que je penses que ce serait gênant de l'avoir avec toi en ville ou quelque chose du genre.''

''Ouaip! Il est super mignon quand il est petit. Nous aimons-'' Skull fut arrêté par un piaillement.

''… c'est mon alarme. Je dois y aller maintenant.''

''Oh, okay. Je t'enverrai un message bientôt et j'espère que nous pourrons parler de nouveau.'' Dit-il, quelque peu désappointé qu'ils n'aient pas pu parler plus longtemps.

''J'espère que tu le feras! Ciao!''

Quand Skull raccrocha, il relâcha le lien et rangea son téléphone.

. . .

Skull se relaxa alors qu'il sentait la sensation d'être observé disparaître. Welkin avait dit qu'il ne pouvait rien entendre mais… ''Non.'' Marmonna-t-il. ''Je vais accepter ce qu'il a dit, à première vue. Il semblait vraiment gentil. Je suis un peu agacé de moi-même pour avoir mis cette alarme maintenant. Mais nous pourrons reparler plus tard.'' Il regarda son téléphone. ''Peut-être que je pourrais lui envoyer des messages occasionnels, juste pour dire bonjour? Même si nous ne parlons pas tout de suite?''

Il rangea son téléphone et se hâta vers sa moto, mis son casque et s'élança vers le dirigeable. Après avoir garé sa moto et enlevé son casque, il se promena dans la petite cuisine et se prit une collation, donnant un petit geste à Oodako, qui barbotait dans l'évier. ''J'ai parler au nouveau Ciel.'' Dit-il à son compagnon. ''Il a dit qu'il m'avait contacté le premier. Je me demande pourquoi moi et pas un des autres.''

''Pourquoi pas toi?'' Demanda Oodako.

Skull renifla. ''Tu sais pourquoi.''

''Non, je ne sais pas. Alors, si Reborn et Colonnello ne sont pas si gentils juste parce que tu ne viens pas d'un milieu mafieux? Pourquoi un nouveau Ciel serait-il forcément comme eux?Tu ne peux pas juger tout le monde par ses deux là.''

''Je sais…''

''Alors ne penses pas, crois.'' Dit fermement Oodako, retournant une tentacule dans sa direction pour une accentuation. ''Donne à ce nouveau Ciel, une chance.''

Il acquiesça, essayant d'être optimiste. C'était dur. Il était un Nuage mais il n'était pas comme un Nuage normal, alors il y avait un petit problème de se soucier des autres et voulait être aimé. Peut-être que Welkin était aussi gentil qu'il en avait l'air. Et peut-être qu'il voulait juste un ami, aussi. ''Il a dit qu'il n'était pas en Italie, qu'il n'avait même pas réalisé que le téléphone qu'il utilisait avait un numéro Italien. Je me demande où il est. Et il est petit!''

Oodako s'accrocha au bord de l'évier. ''Petit? Comme toi? Pourquoi voudrait-?''

Skull secoua la tête. ''Et bien, Luce avait pris la forme chibi après que Aria ait été assez âgé. Ça semble étrange qu'il soit petit au début.'' Il haleta soudainement. ''Est-ce que ça veut dire qu'il est beaucoup plus jeune que la normale? Et si ce n'était pas un adulte quand c'est arrivé?''

''Avait-il l'air d'être un enfant?''

''Mm, pas vraiment mais parfois oui. Sa voix était jeune, comme celle de Reborn mais sans le chuintement mais il ne m'est pas apparu comme étant jeune, pas vraiment. Il semblait trop mature et compétent pour un simple enfant.''

Oodako se réinstalla. '' C'est possible, je suppose. Si il était vraiment le meilleur choix, je doute que Checker Face ait ergoté sur quelque chose comme l'âge. Si il était assez vieux pour être conscient et capable de comprendre sa situation.

Skull soupira. ''Il est probablement plus vieux que je ne le penses et plus jeune que je le voudrais. Et bien, il veux parler régulièrement, donc je devrais pouvoir être capable de le connaître. Et peut-être que je serais invité à lui rendre visite. Il a dit qu'il était né dans une famille mafieuse mais qu'il était caché.''

''Alors ses parents veulent le tenir éloigné de ça ou étaient inquiets pour sa sécurité.''

''Je pense. Il avait l'air amer quand il l'a dit, alors je pense que ça lui a été caché et qu'il l'a découvert.''

''Donc peut-être que seul un de ses parents est un mafieux et reste loin de lui et de son autre parent dans un effort pour les protéger. L'autre parent ne le sait probablement pas non plus et peut-être jamais. Mais, ça amène un autre point.'' Dit Oodako. ''Si il sent- assumons que c'est son père. Si le père sent que sa famille a besoin de protéger sa famille, il n'est probablement pas un mafieux de bas rang. Ou si il l'est, il en est un d'une famille pas très gentille qui utilise tes proches contre toi.''

''Comme la Triade?''

Oodako haussa les épaules en quelque sorte. ''Peut-être pas tout à fait formalisé mais… je penche plus pour le fait que le parent de ce Ciel est quelqu'un de haut rang. Mais c'est juste un jeu de devinette à ce stade. Pour tout ce que nous savons, il pourrait être un Estraneo et son père l'a peut-être caché lui et sa mère pour de bonnes raisons.''

Skull frissonna.

. . .

Au cours de la semaine, il passa toutes ses matinées avec sa mère, l'amenant à lui apprendre à cuisiner mais les après-midis, il passait son temps dans des pièces sombres à la maison commémorative, travaillant avec Quince pour se diriger par écholocalisation. Il se mettait un bandeau sur les yeux et ensuite il laissait Quince le guider à travers la pièce sombre. Par lui-même, sans bandeau sur les yeux, il s'appuyait sur l'infra-vision à la place. Quelques objets perdaient plus vite de la chaleur que d'autre et tout avait une résolution de formes et de perspective. Là encore, si il était coincé dans un endroit sombre, il n'aurait pas à trébucher et à se prendre les murs aussi longtemps que Quince était là pour aider ou que ses yeux ne soient pas couverts.

Il expérimenta aussi en essayant de produire des flammes dans ses mains mais seulement à la maison commémorative, pour qu'il puisse à nouveau voler. Peut-être qu'être un Arcobaleno lui donnerait la chance de mieux gérer ses flammes durs et douces. Donc il n'aurait pas besoin de ses lentilles de contact à nouveaux. Il ne comptait pas attaquer des gens avec un X-Burner bientôt, mais si il pouvait le faire sans à avoir attendre si longtemps que Spanner revienne de nouveau avec ses objets...

Le Samedi, il s'installa en espérant pouvoir parler à nouveau à Skull et lui envoya un message lui demandant si il était libre. C'était difficile de gérer avec un téléphone d'une qualité archaïque- il était trop habitué à une version beaucoup avancée, après tout. Son téléphone sonna environ trente secondes plus tard, donc il répondit.

"Ciao."

''Ciao! Alors j'ai réfléchi.'' Dit Skull. ''Tu parle très bien l'Italien mais tu n'es pas en Italie. Combien de langue connais-tu?''

''Quatre. As-tu passé une bonne semaine?''

''… C'était bien. Rien de vraiment excitant n'est arrivé. Oodako et moi sommes allés pêcher et on a collecté beaucoup de fruits de mer à stocker sur le dirigeable.''

''Le nom est Japonais.'' Commenta-t-il sans réfléchir. 'Et il est très littérale.'

''Ouaip. Il porte le nom de celui dans ce film Godzilla, mais il est beaucoup plus cool. Qu'as-tu fais cette semaine?''

''J'ai décidé d'apprendre à cuisiner. J'aime manger mais je ne pense pas avoir toujours été reconnaissant envers ceux qui ont cuisinés pour moi dans le passé, alors… ouais. Si j'apprends à cuisiner pour moi et pour les autres, un moyen de dire merci.''

''Je peux voir ça.'' Répondit Skull. ''Et c'est une bonne façon de regarder les choses.''

''J'ai aussi appris à travailler avec mon compagnon. Quince est plutôt patient. Je pensais faire un mannequin ou quelque chose dans le genre pour que je puisse m'entraîner. Être de cette taille fiche tout en l'air. Je veux dire, je devrais savoir comment me défendre, non? Tout le monde ne va pas être gentil avec moi.''

''C'est probablement vrai.'' Dit doucement Skull. ''Certaines personnes considèrent les Ciels comme des être royaux mais certaines personnes les voient comme un bon moyen d'avoir une famille sous le pouce. As-tu- as-tu des gardiens?''

''Non, aucun.'' Admit-il, assumant que Skull voulait dire autre que des Flammes de Ciel. ''Je ne savais pas si j'étais supposé en trouver ou si, um...''

''Si les autres Arcobaleno serviraient comme tel?''

''Je n'aime pas le mot servir.'' Dit-il immédiatement. ''Mais je comprends ce que tu veux dire. Mais peu importe, un ciel ne semble pas vivre longtemps, alors est-ce vraiment juste de s'harmoniser avec des gens seulement pour...''

Skull ne dit rien pendant un long moment. ''Mais, tu es toujours en vie. Cela ne te blesse-t-'il pas si tu ne fais pas de liens?''

''Je crée des liens, ou j'essaie.'' Répondit-il. ''Je n'essaie pas forcement de faire en sorte que quelqu'un se sente responsable de moi.'' Il savait que ce n'était pas la fin du monde si un gardien mourrait, le Nono l'avait traversé plus d'une fois lui même. Mais ça faisait toujours mal quand ça arrivait. Et pour les non-Ciel de perdre leur Ciel? Il avait du mal à comprendre comment cela affectait- avaient affectés- ses gardiens de son ancienne vie. S'étaient-ils effondrés? Allaient-ils bien? Était-ce comme si quelqu'un leur serraient douloureusement le cœur? Est-ce que Reborn les avait torturé pour avoir échoué?

''C'est une route à double sens, Welkin.'' Dit Skull. ''Les deux côtés doivent prendre leur décisions. Tu ne peux pas forcer quelqu'un à s'harmoniser. Vous devez tout les deux le vouloir, même si tu ne le réalises pas.''

''Est-ce une question trop personnelle de te demander si tu es harmonisé avec un Ciel?''

''Je ne le suis pas mais je n'ai trouvé personne avec qui je suis à l'aise. Je ne viens pas de la mafia, alors ce concept m'est étranger. Et les Ciels sont rares, de toute façon. Ce n'est pas comme si nous avions tous une chance.''

''Oh.'' Est-ce que Reborn était comme ça aussi? Il semble que le seul Arcobaleno qu'il connaisse qui avait un boss était Mammon et il ne savait même pas si l'harmonisation était impliqué. Et cela le fit essayer de se souvenir exactement de quand l'Affaire du Berceau s'est produite. Daemon ou Byakuran le sauraient probablement.

''Hey tu vas bien?''

''Hein? Je suis désolé, je me suis perdu dans mes pensées pendant une minute. Est-ce que les autres Arcobaleno ont un Ciel?''

''Et bien, Mammon en a un, en quelque sorte mais je ne suis pas sûr que ça soit un vrai lien. Il ne te donnera même pas l'heure à moins que tu ne débourses beaucoup d'argent, alors lui demander une question comme ça serait sûrement cher. Je ne pense pas que les autres en ont, cependant.''

''Je me demande pourquoi.'' Songea-t-il. ''Peut être que les personnes choisies pour être un Arcobaleno sont aussi basés sur leurs chances de vouloir s'harmoniser?''

''… Je n'en ai aucune idée.'' Dit Skull.

Tsuna eut l'impression distincte que Skull voulait dire quelque chose d'autre mais ne voulait pas pousser la question si tôt. ''Fais-tu partie d'une famille?''

''Non, je travaille en free-lance. Comme ça je peux choisir quels jobs je prends.''

''Ça fait sens.'' Répondit-il, se demandant quand est-ce que Skull a commencé à travailler comme stratège pour la Carcassa Famiglia. Peut-être qu'ici ça n'arrivera jamais. ''Je préfère être capable de choisir. Je peux essayer de me cacher du grand monde de la mafia mais je ne sais pas si ça fonctionnera. Je préfère avoir des amis avec qui passer du temps et confier des choses sur tout ce que je soupçonne qui se passe dans une famille moyenne.''

''En sais-tu beaucoup sur celle dans laquelle tu es née?'' Demanda Skull.

''Ouais, malheureusement. Je ne dis pas qu'ils ont mauvaise réputation ou quelque chose, mais… j'ai des raisons pour ne pas être entièrement à l'aise avec elle.''

''Et ils ne savent pas que tu le sais.''

''Oui. Je suis supposé ne rien savoir. Je pense qu'ils espèrent que je n'ai pas de flammes actives. Si jamais ils le découvrent, et bien...''

''Tu sais, je suis un peu confus sur ce point.'' Dit doucement Skull. ''Comment est-ce que personne n'a pu remarquer à quel point tu es petit?''

''Hum… je suppose que je ne faisais pas assez attention aux indices que je laissais par inadvertance, hum. Peux-tu me promettre de garder le secret?''

''Je le promets.'' Dit immédiatement Skull.

''Hum… j'ai seulement cinq ans et ma mère est assez inconsciente.''

''Quoi!?'' Il hurla dans son oreille. ''Cinq ans!?''

''Aie.'' Dit-il plaintivement.

''Pardon, pardon. Je ne voulais pas être bruyant. Oodako et moi se demandions si tu étais plus jeune que la normale mais je ne m'attendais pas à ce que ça soit vrai. Tu as l'air trop mature pour avoir cinq ans. Je suppose que tu es vraiment intelligent.''

'Je ne sais pas pour ça.' Pensa-t-il. 'Mais peut-être que maintenant que mes flammes n'ont jamais été scellées…' ''Peut-être?'' Répondit-il. C'était trop facile de tromper sa mère et trop facile d'oublier qu'il avait rétrécit et avait un corps plus petit que son âge. C'était surprenant qu'il y ai pensé, mais peut-être qu'une partie du processus impliqué facilitait la tâche de ceux qui étaient maudits. ''Ou peut-être que le fait d'être un Arcobaleno à fait quelque chose à mon esprit.''

''Je suppose que c'est possible. Mais tout de même cinq ans. Wow. Je vois ce que tu veux dire sur le fait de ne pas être capable de voyager facilement. Mais tu as dis que tu avais au moins un ami là-bas?''

''Deux mais ils sont assez nouveaux et ne sont pas ici tout le temps. Je penses que maintenant que tu le sais, tu pourrais venir me rendre visite, si ça n'amène pas la suspicion sur la région. Je veux dire, est-ce que les gens gardent une trace d'où tu es? Tu doit être assez bien connu, non?''

Il y eu une longue pause et Tsuna souhaita presque espionner à travers le lien juste pour voir quelle expression avait Skull.

''Il y a plusieurs choses que je peux faire pour me déguiser.'' Dit finalement Skull. ''Je n'ai pas besoin d'avoir le dirigeable avec moi, même si ça signifierait ne pas avoir ma maison là-bas.''

''Oh, et bien ça ne dérangerait pas ma mère que tu restes. Elle serait heureuse que j'ai un ami en visite.'' Il aurait tout aussi bien pu tout briser. Si tout lui explosait à la figure, et bien, être connu comme Ciel des Arcobaleno signifiait que le Nono n'oserait pas sceller ses flammes. Bien sûr, si c'était connu, ça pourrait le renvoyer dans la course pour être le Decimo à nouveau, en raison de sa singularité évidente ou quelque chose comme ça.

''Des vacances, ça sonne bien.'' Dit gaiement Skull. ''Dans quel pays es-tu?''

"Japon."

"…Japon?"

"Oui."

''Okay.'' Piailla Skull. ''C'est le japon.''

Ils raccrochèrent après que Skull ait mémorisé l'emplacement. Son nouvel ami commencerait à faire des plans et ils pourraient les voir la semaine suivante. Ou il allait bientôt recevoir une visite urgente du Nono mais il n'espérait pas.

. . .

Skull appuya sur le bouton raccrocher et regarda Oodako. L'haut-parleur était une chose merveilleuse. ''Wow.''

"Cinq ans?"

''Cinq ans. Il a cinq ans! Et même si il semble comprendre, il semble qu'il ne sache pas tout.'' Sa bouche était tordu, mécontent. ''Peux-tu imaginer ne pas être particulièrement pressé d'avoir des gardiens? Je veux dire, je ne peux pas dire que je sais ou que je comprends comment l'esprit d'un Ciel fonctionne, mais… Il a cinq ans, il est quasiment seul mais il ne veut pas que des gens soient responsables de lui? Quelle genre d'enfance a-t-il?''

''Il a dit que sa mère était inconsciente. Ça veut dire que tout peux arriver dans sa vie et elle pourrait ne pas le remarquer. Tu devras toujours faire attention, par contre, parce que nous ne savons pas à quel point l'estimation de Welkin est exacte. Il a cinq ans, alors il pourrait rater certains détails.''

''Et bien, je peux utiliser une couleur semi-permanente.'' Dit Skull. ''Et ne pas m'embêter à mettre du maquillage. Et je peux enlever mes piercings pendant un moment. Je fais les bonnes choses et la plupart des gens ne réaliseront jamais que je suis autre chose qu'un enfant.''

''Vrai.'' Dit agréablement Oodako. ''Nous pouvons aussi probablement exclure quelque chose comme les Estraneo mais ça dépend de ce qu'il a trouvé pour l'aider à être de la mafia.''

Skull acquiesça. ''C'est vrai. Nous n'avons aucune idée de ce qu'il a trouvé ou à quel point il est profondément dedans. Il pourrait avoir une fausse idée de ce qu'est sa famille. Si c'est quelque chose comme les Estraneo, je voudrais croire que son père n'est pas assez stupide pour laisser des références à ça, même si il est assez stupide pour laisser quelque chose que Welkin pourrait trouver.''

''Et bien, d'une façon ou d'une autre, il est très intelligent. Il dit qu'il connaît déjà quatre langues. À moins que sa mère l'ai élevé intentionnellement à plusieurs langues, ça me dit que le garçon s'ennuie et qu'il passe probablement beaucoup de temps à apprendre par lui-même. Les enfants vraiment intelligents ont souvent des problèmes avec leurs pairs et partent dans leurs propres petits mondes.''

Skull fredonna pensivement. ''Laisse-moi prendre un bloc-notes, ensuite nous pourrons commencer à faire une liste de préparations.''

. . .

Byakuran et Daemon se montrèrent le Mardi alors qu'il était sur le chemin de la maison commémorative, alors il changea ses plans et alla passer du temps avec eux à la place. Ils finirent dans une maison à la périphérie de la ville, que Byakuran avait apparemment acheté. Une fois, qu'ils furent installés, Byakuran leur remit une clef et puis une paire de bottes.

Tsuna regarda les bottes avec confusion.

''Ce sont des bottes de flammes.'' Dit Byakuran. ''Tu t'en souviens? Je suppose, vu que c'est moi qui t'ait donné ses souvenirs, je pourrai t'en faire. Ça pourrait te prendre un moment pour comprendre comment voler comme tu le faisais avant, alors elles pourront t'être utile pour l'instant.''

"Oh, merci."

Daemon lui remit une chaîne et un fil métallique. ''L'un est pour ta tétine et l'autre est pour aller autour de ta cheville. Ce bracelet de cheville va t'aider à te dissimuler des pensées des gens avec du Brouillard, donc ils ne te poseront pas de questions gênantes.''

''Gênante comme, pourquoi je suis devenu jeune ou gênant comme pourquoi un enfant de deux ans va au collège?''

Daemon sourit. ''Évidemment, ça affectera aussi le Nono et Iemitsu. Mais tu tiras plus d'avantages à repousser le reste du monde.''

Il acquiesça. ''Et le fil est juste comme la Chaîne de Mammon?''

''Précisément. Je suppose que tu aurais pu aller directement vers lui et payer une scandaleuse somme d'argent, que tu n'en aurais pas encore pour qu'il t'en fasse une mais pourquoi s'en soucier? D'ailleurs, comment saurais-tu raisonnablement, qu'il est capable d'en faire en premier lieu?''

Cela lui fit faire une pause. Il n'avait pas encore envisagé d'approcher Mammon mais cela aurait été une tactique qui lui vint à l'esprit. Et cela lui rappela l'Affaire du Berceau à nouveau, alors il demanda.

''Heu, je suis assez sûr que c'est arrivé- que ça va arriver- en 2007.'' Dit Byakuran. ''Pourquoi? Tu as l'intention de t'en mêler?''

''Devrais-je? Devrais-je regarder de l'autre côté? Qu'en est-il de Mukuro? Est-ce que avoir cette connaissance, signifie que je devrais faire quelque chose avec? Ou l'utiliser pour justifier le fait de jouer à Dieu? Actuellement, je viens de réaliser que Mammon pourrait juste me trouver à n'importe quel moment juste en éternuant dans un morceau de papier. Je me demande à combien il me vendrait?''

Daemon ricana et secoua la tête. ''Le bracelet va te protéger contre ça. J'ai considéré beaucoup de possibilités quand je l'élaborait.''

Avec ça en tête, il se tordit pour pouvoir accrocher la chose à sa cheville gauche.

''Ne l'enlèves pas.'' Dit Daemon. ''Les gens qui savent la vérité, comme nous, ne serons pas affectés. Mais la masse le sera et ça empêchera des trucs comme les tours de Mammon.''

''En parlant de…'' Il se mordit la lèvre. ''Je suis rentré en contact avec Skull et il prévoit de venir me voir. Je n'ai pas fait assez attention à ce que j'ai dit, je penses et il a compris que j'étais assez jeune. Il est soit honnête soit il va me vendre et je vais avoir la visite surprise de personnes que je ne veux pas voir.''

Byakuran secoua la tête et présenta un sac de marshmallows à grignoter. ''Skull ne semble pas être de ce type, alors je m'attends à ce que ça ce passe bien. D'ailleurs te connaissant-'' il roula des yeux. ''-tu parviendras à t'harmoniser avec lui en un rien de temps.''

Tsuna soupira.

''De toute façon, l'autre moi t'a donné une seconde vie pour toi, Tsu-kun, pas pour que tu puisse venir ici et régler tous les torts dans cette dimension. Utilises les informations que tu as pour mieux comprendre les gens mais considère peut-être de juste laisser le monde se gérer lui-même. Tu as déjà sauvé les dimensions! Et j'étais un fantastique vilain. Ainsi que Daemon.''

Il soupira à nouveau et tripota l'ourlet de sa chemise.

''De plus, tu ne peux pas faire une croisade d'un seul homme. Sérieusement. Comment comptes-tu aider Mukuro ou Xanxus ou, heu, qui que ce soit? Est-ce que tu comptes te frayer un chemin jusqu'aux Estraneo et parler gentiment avec tous les scientifiques sur la réalisation que leurs expériences sont mauvaises? Kidnapper les enfants? S'asseoir avec Xanxus et lui donner gentiment la nouvelle, le laisser pleurer sur ton épaule et que tout se termine avec des chatons et des arc-en-ciels?''

Tsuna renifla à cette idée de Xanxus, de toutes les personnes, pleurant sur son épaule. ''Quand tu le dit comme ça, ça avait l'air complètement improbable. J'aurais besoin d'une équipe incroyable pour faire quelque chose et contourner les Vindice...''

''Et bien voilà. Alors, parlons argent.''

Quelques heures plus tard, sa tête tournait avec une surchage d'informations et il avait pris des notes copieuses mais il les traitaient mieux qu'il ne l'aurait fait auparavant. Ses deux amis lui avait créés une fausse identité pour qu'il puisse amasser de l'argent et avait montré un ordinateur installé dans la maison qu'il pouvait utiliser. Alors que Byakuran pouvait être exaspérément désinvolte, il avait passé beaucoup de temps à mettre ses choses en places après avoir acquis ces souvenirs afin qu'il puisse aider Tsuna à survivre par lui-même.

Ça lui servirait à se ternir au courant et de faire des virements de comptes à celui que Byakuran avait mit en place, relié à une carte mais aussi longtemps qu'il y consacrait un peu de temps régulièrement, il n'aurait pas à s'inquiéter à nouveau de l'argent. Les revenus trimestriels devraient suffire. Il se demanda combien d'autres Ciels utilisaient cette tactique, ou si la plupart n'avaient simplement pas la perspective singulière de Byakuran et cela ne leur est jamais venu à l'esprit. Cela n'avait certainement pas été le cas auparavant. Là encore, peut-être que ça fonctionnait seulement pour les Ciels avec une intuition vraiment forte, ou une intuition qui penchait vers certaines choses.

Une fois le cours terminé, il regarda Daemon et dit. ''En y repensant, je suis vraiment confus sur la façon dont j'ai pu utiliser l'anneau d'Enma, ou comment tu pouvais utiliser n'importe lequels d'entre eux. Est-ce que ça signifie qu'un anneau n'est pas seulement adapté à une flamme particulière mais que quelqu'un peut en utiliser un pour modifier ses propres propriétés? Est-ce que les anneaux sont vraiment si puissants?''

Daemon acquiesça. ''Mais ça dépend également de l'utilisateur. Quelqu'un avec une faible force de flamme et de pureté ne serait pas capable de le faire. Tu pouvais et je pouvais le faire mais je doute que le boss des Bovino puisse le faire, ou un mafieux aléatoire moyen. Tu pourrais dire que ces personnes qui ont une chance d'être choisie comme Arcobaleno pourraient le gérer.''

Il huma pensivement. ''Qui les fait, déjà? Talbot ne peut pas être le seul, n'est-ce pas?''

''Tu en veux un?'' Demanda Daemon. ''Pourquoi et quel genre?''

''Je ne sais pas ce que j'en ferais.'' Dit-il. ''Mais j'admets que c'était vraiment cool de pouvoir manipuler la gravité. De toute façon, si un anneau peut se transformer en un type d'arme, pourquoi ne pourrais-je pas avoir un anneau qui créé des gantelets de la même manière que l'anneau d'Enma? Je suis reconnaissant que Léon m'ait fait des gants mais ils étaient super gênants, alors qu'un anneau serait beaucoup moins douloureux de l'avoir toujours sur la main.''

''Pas de jeux de mots.'' Dit Byakuran.

Tsuna lui donna un sourire hypocrite.

''Je vais faire quelques recherches.'' Dit Daemon. ''Pendant ce temps, tu dois commencer à te faire de l'argent. Et nous devons élaborer quelques vrais plans pour te bourrer de connaissances. Au moment où tu entrera à l'école, tu devras être capable de tout faire simultanément sans difficulté et de t'ennuyer de l'avis.''

''Ce qui veut dire qu'il aura tout le temps de comploter.'' Dit joyeusement Byakuran. ''En tout cas, j'ai déjà fait quelques recherches et j'ai plein de livres pour que Tsu-kun puisse aller plus loin et rafraîchisse ses connaissances. Le fait d'être sans entraves veut dire que ça va sûrement plus faciliter les choses. Skull peut ou non être en mesure de fournir de l'aide mais vraiment tout se termine avec des problèmes, mise à part, et la prochaine fois que nous nous verrons, nous pourrons passer en revue ce que c'est.''

''C'est logique, même si je penses que vous deux, vous êtes un peu bizarre d'essayer de me faire faire tout ça si tôt.''

''Tu vas t'ennuyer de toute façon, une fois que tu seras en classe.'' Remarqua Daemon. ''Donc tu pourrais tout aussi bien faire des choses intéressantes pendant ce temps, tout en sachant que tu pourras répondre à toutes les questions qui te sont posées.''

'Un peu comme Hayato, je suppose.' Pensa-t-il, se souvenant comment il avait l'habitude de rêvasser pendant les cours, mais il avait toujours la bonne réponse si il était appelé. 'Et bien, j'ai mal fait la première fois, alors je devrais faire un effort cette fois-ci.'

Quelque chose a dû se montrer sur son visage, parce que Byakuran dit. ''Les livres sont dans la bibliothèque!''

. . .

Alors c'était comment ce premier chapitre ? Ça vous a plus ? J'attends avec impatience vos retours ^^ A Samedi pour Cielo, ciao~