Kakashi se releva sur des jambes un peu tremblantes qui ne supportaient plus bien son poids. Itami lui jeta un regard inquiet. Il n'était pas en état de se battre contre Obito et encore moins d'utiliser Kamui. Dans son état, Kakashi n'allait guère pouvoir l'épauler.

-Besoin d'un coup de main ?

D'un même mouvement, Kakashi et Itami se tournèrent vers Naruto. Du coin de l'œil, ils pouvaient voir son double continuer d'affronter Madara en compagnie de Gaï et d'Hachibi.

-Volontiers, accepta Itami avec une esquisse de sourire.

Naruto glissa un regard vers Kakashi, qui avait l'air hagard.

-Il faut faire quelque chose pour maître Kakashi, observa-t-il.

-Je vais bien, marmonna l'intéressé.

Pas convaincu, Naruto tourna les yeux vers Itami, qui hocha la tête avec un soupir. Puis quelque chose passa sur le visage de Naruto, qui reprit :

-Je m'en charge. Approche, gamin.

Ses intonations étaient soudain radicalement différentes Kyubi avait pris sa place. Faiblement, Kakashi tendit la main vers Naruto. Le garçon referma la sienne autour de sa paume.

-Attention ! s'écria Itami au même instant.

S'étant tout juste débarrassé du clone d'Itami, Obito venait de faire volte-face et se jetait à présent sur eux. Sans hésiter, Naruto resserra sa prise sur la main de son ancien professeur et, avec une force impressionnante, il le souleva de terre pour le projeter droit sur Obito. Dès que Kakashi l'atteignit, Obito s'empressa de l'aspirer.

-Qu'est-ce que tu fiches ? protesta Itami en bondissant pour éviter Obito.

-Je n'en sais rien ! cria Naruto d'une voix redevenue sienne.

Parfait. Kakashi avait de nouveau disparu et Kyubi pétait les plombs. Et ils n'avaient même pas le temps de s'en occuper pour le moment : Obito était repassé à l'attaque. Itami lui balança son pied dans les côtes et ne fit que passer à travers. Pourtant, un instant plus tard, Obito tituba et cracha un filet de sang.

-Qu…

Non. Elle savait. Faisant bon usage de sa connaissance de la technique d'Obito, Kakashi, enfermé dans le même espace-temps que le torse qui avait disparu pour éviter le coup d'Itami, avait frappé de son côté. Elle songea que, finalement, l'idée de Kyubi n'avait pas été si mauvaise. Saisissant aussitôt l'occasion pendant la fraction de seconde que dura l'hésitation d'Obito, Itami lança immédiatement une attaque Katon en direction de son visage. Obito fit disparaître sa tête et ses épaules, et lui colla son poing dans la figure.

-Que se passe-t-il ? demanda Naruto, qui ne comprenait pas.

-C'est Kakashi, de l'autre côté, expliqua Itami en se frottant la mâchoire.

-Kyubi me dit qu'il lui a donné du chakra.

-Je m'en suis doutée. Cela signifie que Kakashi peut revenir quand il le souhaite.

Comme pour faire écho à ses paroles, Kakashi réapparut soudainement devant eux. Il avait effectivement l'air brusquement requinqué.

-Remercie Kyubi pour moi, lança-t-il à Naruto.

Itami s'apprêtait à dire quelque chose lorsqu'un vacarme l'interrompit. Sous leurs pieds, le sol trembla. Tous, Obito compris, firent volte-face vers l'autre combat qui avait lieu. Kyubi, Naruto, Bee et Hachibi avaient jeté toutes leurs forces contre Madara. Leur dernière attaque, si puissante qu'elle provoquait un mini tremblement de terre, les faisait déjà se réjouir. Cette fois, c'était cuit pour Madara Uchiha. Ils jetèrent un orbe spectaculaire sur la statue, qui sembla disparaître.

-Ils ont réussi ? souffla Kakashi.

-Son chakra a disparu ! constata Itami.

-Alors c'est fini ? demanda Naruto.

Ce fut Obito qui lui répondit, à l'instant précis où la statue réapparaissait, métamorphosée et terrifiante :

-Oh oui. Oui, c'en est fini de ce monde.


Au lieu de se dresser vers le ciel comme une statue, la créature était désormais à quatre pattes sur le sol. Son apparition déclencha une rafale de vent qui souleva des nuages de poussière.

-C'est Dix Queues ! réalisa Kakashi avec horreur.

Elles émergèrent de la poussière, dix queues gigantesques dressées vers le ciel. Puis ils purent distinguer le reste de la créature : ses rangées de dents aiguisées, son unique œil. Madara et Obito allèrent se percher sur son crâne. Hachibi et Kyubi prirent position derrière Itami, Naruto et Kakashi, accompagnés de Bee, Gaï, blessé, et du deuxième exemplaire de Naruto.

-Son chakra avait pourtant disparu, fit remarquer Naruto.

-Il est différent, expliqua Kyubi. Il n'a ni sentiment, ni émotion. On ne peut pas le sentir. Il n'est qu'énergie, celle qui circule à travers le monde, les plantes, le sol, la terre et l'air.

Devant Kyubi, Kakashi jeta un regard à Itami :

-À quoi penses-tu ?

-Je me demande ce qu'ils sont en train de se dire.

Kakashi reporta les yeux devant lui, vers Obito et Madara. Ils se tenaient trop loin pour entendre leurs paroles, mais il était évident qu'ils étaient en train de discuter.

-Ils ont deux options, reprit Kakashi. Soit ils lancent leur Tsukuyomi Infini dès maintenant…

-Soit ils vont d'abord se débarrasser de nous, compléta Itami en hochant la tête.

-Attention ! les avertit Kyubi. Il passe à l'action.

En effet, une attaque de Dix Queues projetait une rafale de rochers dans leur direction. Kyubi tourna vivement la tête vers Hachibi :

-Lance-moi Gaï ! Je le soignerai plus tard ! Et Itami, Kakashi et ce Naruto aussi.

Hachibi balança Gaï sans ménagement à Kyubi, qui le goba dans sa gueule. Plus bas, le second Naruto glissa un bras sous celui d'Itami, saisit Kakashi, et il les entraîna vers Kyubi. Une seconde plus tard, ils étaient enveloppés de la gangue de chakra de Neuf Queues tandis que les rochers s'écrasaient lourdement autour des deux Biju.

-Depuis quand Kyubi est-il devenu le patron ? maugréa Itami en croisant les bras, agacée d'être en situation d'impuissance.

-Ça te pose un problème, petite Itami ? lui lança Kyubi avec ce qui ressemblait à un sourire narquois.

Elle marqua une réponse avant de répondre. Incapable de tout à fait oublier le jour où Kyubi avait été invoqué au-dessus de Konoha. Incapable de tout à fait pardonner. Oui, bien des années s'étaient écoulées depuis, et bien des choses avaient changé. Aujourd'hui, Kyubi était un allié. Et oui, il n'avait pas tout à fait causé ces ravages de son propre chef, mais tout de même. Cette nuit avait coûté sa vie à Minato.

-Non, marmonna-t-elle à mi-voix, évitant le coup d'œil peu convaincu de Kakashi. Dis-nous ton plan.

-Nous allons nous tenir à distance et attendre qu'il attaque, expliqua le renard. En fonction de ça, nous contre-attaquerons aussi près que possible.

-Le voilà ! prévint Hachibi.

En effet, Dix Queues passait justement à l'action. Avec une rapidité surprenante, il frappa de plein fouet les deux Biju, qui ripostèrent aussitôt avec leur orbe des Démons à Queues. Utilisant une technique que les ninjas de Konoha n'avaient encore jamais vu, ils formèrent un barrage d'orbes. Kakashi saisit vivement Itami par le bras et lui glissa quelques mots à l'oreille. Elle secoua furieusement la tête.

-Je ne crois pas que nous ayons le choix, Tam, insista Kakashi.

Elle roula des yeux mais céda :

-Tu arrives toujours à m'embarquer dans ce genre de plans.

Sous son masque, il esquissa un sourire en coin et ses yeux pétillèrent un instant. Mais déjà Jûbi était en train de réattaquer. Kyubi et Hachibi durent se rouler en boule pour se protéger.

-Maintenant ! hurla Kakashi.

Tandis que les deux Biju étaient dissimulés par la fumée et la poussière provoquées par l'attaque de Dix Queues, Kakashi passa à son tour à l'action. Kyubi attrapa Itami, Naruto et Kakashi dans une patte et les lança furieusement dans les airs. Leur vol plané les amena au-dessus de Dix Queues sans être repérés avant qu'il ne soit trop tard. Lorsque les nuages de poussière se dissipèrent, ils étaient déjà sur Jûbi. Et près de Kyubi ne restait qu'un tentacule.

-Kamui !

Utilisant sa technique, Kakashi fit réapparaître Bee et Hachibi pile au-dessus de Dix Queues. Formant son orbe des Démons à Queues, Hachibi se prépara à frapper Jûbi en plein dans l'œil. L'attaque fila vers Dix Queues. Encore quelques centimètres et…

D'une simple pichenette, Jûbi contra l'orbe et la renvoya vers Hachibi. L'attaque frappa Huit Queues dans l'abdomen, le projetant en arrière. Puis Dix Queues se tourna vers Itami, Kakashi et Naruto, toujours suspendus dans les airs. Le sang de Naruto ne fit qu'un tour. Tendant brusquement les mains en avant, il frappa Itami et Kakashi dans le dos, une paume contre chacun des deux gilets. Une seconde plus tard, une queue de Jûbi s'abattit là où ils s'étaient tenus l'instant d'avant. Elle heurta Naruto de plein fouet, et le clone se dissipa dans un nuage de fumée.

Une patte de Kyubi se referma autour de Kakashi et Itami. Serrés entre les doigts de la créature, ils regardèrent Hachibi s'écraser lourdement sur le sol. Mais avant qu'ils n'aient eu le temps d'éprouver du soulagement d'être rattrapés ou de s'inquiéter pour Huit Queues, la patte qui les tenait se dissipa brusquement. Ils filèrent droit vers le sol. Pris par surprise et encore sonné par son combat contre Madara, Gaï s'écrasa sur le dos. Naruto ne put amortir la chute et s'étala sur le ventre. Kakashi et Itami atterrirent plus légèrement et se redressèrent aussitôt.

-C'était plus long que la dernière fois, observa Itami à propos du temps qu'avait tenu Kyubi – et Naruto.

Près d'eux, Hachibi disparut à son tour, grièvement blessé par sa propre attaque. Kakashi et Itami échangèrent un regard sombre. Toujours étalé sur le sol, Gaï était mal en point. Bee valait à peine mieux, et il allait falloir un moment à Naruto pour faire revenir Kyubi. Quant à Kakashi lui-même, son Kamui l'avait drainé d'une bonne partie des forces rendues par Kyubi. Itami coula un autre regard à Naruto. Lui tenait toujours bien debout. Il leur fallait gagner du temps, mais comment lutter contre Jûbi à eux deux ?

-Pas le choix, grogna Itami en retroussant mentalement ses manches.

Dans sa posture, déjà prête à repartir à l'assaut, Kakashi lut de la résolution. Le genre de résolution désespérée qu'il avait déjà vue si souvent. Tout en ramassant Gaï et en glissant son bras sur ses épaules pour le soutenir, Kakashi secoua la tête :

-C'est insensé.

Itami haussa les épaules Naruto composa le mudra du multi-clonage. Têtus comme des mules, ces deux-là. Ils n'étaient pas du même sang pour rien.

-Naruto, diviser ton chakra ne servira à rien, le retint Kakashi. Si nous te perdons… Nous perdons cette guerre.

-Je peux y aller toute seule, suggéra Itami.

-Cela ne changera rien, répondit la voix d'Obito avant que Kakashi n'ait eu le temps de secouer la tête pour l'en dissuader. Quoi qu'il arrive, aucun d'entre vous ne pourra empêcher le Tsukuyomi Infini d'arriver. Et au bout du compte, vous finirez tout comme moi.

-Je ne te ressemblerai jamais ! se récria Naruto. Je te l'ai dit : mon rêve, c'est de devenir Hokage !

-Ne t'en fais pas, rétorqua Obito. Dans ce jutsu, je te ferai Hokage.

Jûbi ouvrit la bouche pour lancer son orbe des Démons à Queues. En désespoir de cause, Itami plaqua les mains par terre pour former un gigantesque mur de terre entre l'attaque et leur petit groupe. Parfaitement consciente que son doton n'arrêterait pas l'orbe de Dix Queues, tout en n'ayant pas d'autre idée.

Puis l'attaque passa à côté d'eux.

-Désolés de vous avoir fait attendre ! cria une voix au-dessus de leur tête.

Levant les yeux, ils virent filer vers le sol tout un groupe de ninjas. Assistée d'Hinata, Ino atterrit à côté d'eux.

-Je n'arrive pas à croire qu'il se soit débarrassé si vite de ma technique, maugréa-t-elle. C'était juste assez pour dévier son attaque.

-Merci pour ça, lui dit Itami, et la jeune fille rosit de plaisir.

Ils étaient maintenant nombreux à les rejoindre : Neji Hyuga, Kiba et Akamaru, Shikamaru et Choji. Puis tant d'autres encore, et lorsque la voix de Shikaku s'éleva sous leur crâne, ils répondirent massivement à l'appel :

-Première compagnie, sur place !

-La deuxième compagnie est là également.

-Troisième compagnie au rapport.

-La quatrième compagnie est arrivée.

-Même chose pour la cinquième.

-L'unité médicale vient d'arriver !

Déjà, Sakura se précipitait vers Kakashi et Gaï pour les soigner. Quelqu'un d'autre prenait en charge Bee. Et en parcourant les ninjas d'un regard circulaire, Itami constata avec satisfaction que l'intégralité de l'armée les avait finalement rejoints.


[A/N: Sans compter l'introduction, c'est le 50ème chapitre de cette histoire ! Il en reste 12, plus un épilogue. Même s'il nous reste encore un peu de chemin à parcourir, je n'en reviens toujours pas d'être allée si loin.]