Je sais que certains d'entre vous vont me dire que je ne suis pas exacte au niveau des années qui s'écoulent dans la saga mais dans ma tête depuis que je suis enfant jusqu'à mes quatorze-quinze ans, ça s'est toujours passé comme ça. Alors, je fais comme si c'était comme ça dans ma fanfic. Respectez ça s'il vous plait.

Ah, et pour tout ceux qui disent qu'Anakin n'aurait pas dû être appelé Maître par les novices, sachez que les novices ont toujours appelé Maître ceux qu'ils considèrent comme leurs supérieurs. De plus, Qui-Gon Jinn n'a jamais eu non plus le rang de Maître Jedi car il n'était pas au Conseil Jedi, ce qui ne l'a pas empêché d'avoir Obi-Wan comme Padawan qui l'appelait également Maître. Juste pour préciser pourquoi Mara l'a appelé «Maître Skywalker» dans le prologue.

Une dernière chose, pour ceux qui reconnaîtront vous-savez-quoi dans les dialogues qui vont suivre, sachez que je n'ai pas retranscris exactement les dialogues en question ne possédant pas les Blu-Ray et les DVD Bonus me permettant d'accéder à des dialogues sous-titrés parfois incompréhensibles tellement les personnages parlent vite. J'ai donc dû m'aider de ce que j'ai trouvé sur le net et cela non sous-titré. Donc, je m'excuse d'avance. Voilà, je crois que c'est tout.

Bonne lecture

18 ans plus tard…

Chapitre 1:Mara Jade et Luke Skywalker

Le mois avait été bon pour la belle contrebandière rousse. Elle avait réussi à ramener pleins d'objets qu'elle allait pouvoir vendre. Certes, les quatre coins de la galaxie étaient parfaits pour se faire de l'argent facile mais Tatooine, en tant que planète isolée et repère de fugitifs, était l'endroit parfait pour vendre du matériel à ceux qui en avaient besoin plus que tout et n'avaient pas les possibilités d'en trouver ailleurs que ce fut pour les bandits faisant des affaires douteuses ou même les gens honnêtes. Oh, Mara Jade était loin d'une profiteuse. Elle faisait payer bien plus cher son matériel au bandit qu'aux gens honnêtes qu'elle croisait. Et ce jour-là, ce serait des personnes ainsi qu'elle croiserait. Cependant, elle avait quitté la zone dangereuse des contrebandiers de Tatooine pour se rendre dans un lieu bien plus calme où personne ne cherchait les bagarres très violentes qui pouvaient très mal se terminer, les embrouilles plus que périlleuses ou les «arrangements bien trop douteux». Non, elle allait dans un endroit plus paisible avec des gens plus tolérants qui, si généralement ils n'aimaient pas les contrebandiers, appréciaient ses services car elle ne leur nuisait jamais et, en général, faisait des échanges honnêtes bien que ce fut avec de la marchandise obtenue de manière, il fallait l'avouer, moins honnête. Mais ça, tout le monde s'en fichait. Tant que Mara pouvait vendre aux autres ce qui leur était utile, avait-on le droit de lui reprocher son mode de vie?

Ce jour-là, elle se rendait à la station Toshi. Cet endroit faisait partie de ceux qu'elle connaissait bien car elle y était passé devant plusieurs fois durant son enfance et plusieurs personnes qu'elle connaissait à ce jour s'y rendaient. Elle y trouverait donc Camie, Laze, Windy et d'autres personnes qui lui achèteraient ses «marchandises». Elle se trouvait sur son speeder et était presque arrivée à destination. Lorsque ce fut le cas, elle entra sans frapper.

«-Salut à tous.

-Tiens, regardez qui voilà, dit Laze, La rafleuse du désert.

-La rafleuse du désert espère que vous avez les poches pleines parce qu'elle a des bonnes affaires à vous proposer. Qui est tenté par un droïde mi-astro-mécano mi-tireur? Il répare votre matériel et vous protège, disons, de manière bien musclée. Il n'a pas de matricule et il peut avoir le nom que vous voulez lui donner. Je le vends moins cher que les Jawas et il attend devant l'entrée. Alors quelqu'un?

-Il…il tire des…demanda Windy

-Des lasers, oui.

-Heu…

-Vite, secouez-vous les gars!

-Ah!»

Un jeune garçon était entré brutalement dans la salle sans se rendre compte qu'il avait bousculé Mara au passage. Quelque chose semblait l'avoir à la fois alarmé et intrigué et il semblait vouloir en parler à l'assemblée présente. Ce jeune garçon, c'était Luke Skywalker, un ami proche de Mara. Mais bien qu'ils furent tels quels, à cet instant précis, elle était agacée par son manque de délicatesse. Certes, quelque chose l'alarmait mais cela n'était pas une raison pour interrompre ses affaires. Avait-t-elle déjà brutalement interrompu son travail, elle?

«-Biggs ! s'exclama Luke

-Luke!

-Oh! Biggs, je ne t'avais pas vu, dit Mara, Wow! Ca faisait longtemps.

-Oui, c'est vrai.

-Oh Mara, dit Luke embarrassé, Je ne t'ai pas…

-Ca va, je viens d'arriver. Et puis, la visite de Biggs est très inattendue.

-C'est vrai. Je ne savais pas que tu étais revenu. Quand es-tu arrivé?

-Je ne pensais pas que tu viendrais travailler ici.

-Et moi, je vois que l'Académie ne t'a pas changé.

Oh, j'ai failli oublier. Il y avait une bataille dehors. Dans l'espace.

-Une quoi? dit Mara un peu effrayée

-Oh Luke, tu sais que…»

Avant qu'il n'ait pu ajouter un mot, Luke entraina Biggs à l'extérieur. Mara, un peu inquiète, décida de les suivre tandis que Laze, qui avait tout juste le temps de prononcer «Mais c'est quoi ce bazar?» les suivit à son tour.

«-La tête brûlée a encore passée trop de temps au soleil, dit Camie au sujet de Luke en suivant le groupe à son tour»

'

«-Ils sont là, dit Luke en pointant le doigt dans le ciel tout en passant ses jumelles à Biggs

-Ce n'est pas une bataille, l'allumé. Ce sont juste des vaisseaux qui attendent du ravitaillement.

-Mais on pouvait voir des tirs y a peu de temps et…Hé !»

Avant que Luke n'ait pu récupérer ses jumelles, Camie s'était précipité afin de les prendre à son tour pour regarder dans le ciel. Cependant, la curiosité qui l'avait piqué fut vite déçue car elle les lança vers Luke dépitée. Celui-ci voulut les attraper agacé et en colère mais elles furent rattrapées par Mara qui s'en servit à son tour. Une fois qu'elle eût regardé, elle les baissa sans rien dire. Cela poussa Luke à parler.

«-Mara, tu as vu quelque chose qui ressemblait à une bataille ?

-Non, dit-t-elle en baissant les yeux, Désolée.

-Oh!

-Ecoute Luke, n'espère pas que la Rébellion se montre ici. Cette planète, c'est le trou du cul de la galaxie. Il ne s'y passe jamais rien.

-Ouais. Et personne ne se battra jamais pour la sauver, ajouta Laze»

Tandis que le groupe repartait à l'intérieur, Mara rendit ses jumelles à Luke. Elle se dit qu'elle allait retourner régler ses affaires et tenter de ne pas trop s'inquiéter au sujet de ce que Luke venait de voir. Après tout, peut-être que Biggs avait raison. Peut-être que Luke s'était trompé.

.

Luke et Biggs s'étaient éloignés de la station et étaient sortis discuter plus loin. Cela faisait tellement longtemps que ce dernier n'était pas revenu que le jeune garçon avait très envie de lui parler de ce qu'il devenait même si, dans le fond, il n'avait pas grand-chose à lui dire. Biggs, quant à lui, semblait être revenu spécialement pour voir Luke car il n'avait pratiquement parlé à personne depuis son arrivée. Cela devait voulait dire quelque chose.

«-J'étais à ça près de rater ces rats womps, dit Luke, Mais je me suis fait choper. Oncle Owen était enragé. Il m'a puni pour le rester de la saison. Tu aurais dû le voir, c'était génial.

-Tu devrais y aller mollo. Il n'y a pas de meilleur pilote que toi de ce côté de Mos Isley. Mais voler en Skyhopper est dangereux.

-Hi!

-Fais attention. Un jour ou l'autre, tu deviendras une tâche noire sur un canyon.

-C'est toi qui dis ça? Tu passes ton temps à voler près de la Flotte Impériale et tu parles comme mon oncle. Les choses sont plus calmes par ici.

-Tu m'as manqué, Luke.

-Ah. Ca a pas été pareil sans toi ici, Biggs. C'était trop calme.

-…

Luke, je ne suis pas revenu ici pour dire bonjour et au revoir.

-…

-Je ne devrais pas t'en parler mais tu es le seul en qui j'ai confiance. Tu vois, je ne vais sans doute jamais revenir et je veux juste dire ça à quelqu'un.

-De quoi tu parles?

-Je me suis fais des amis à l'Académie. Et l'un d'entre eux m'a mené à l'une des principales cellules de l'Alliance.

-La Rébellion?!

-Doucement! Toi et ta grande gueule!

-Je parle doucement, tout doucement. Tu peux à peine m'entendre.

-Mon ami a un ami sur Yavin qui peut nous aider à avoir des contacts.

-Tu es fou! Tu pourrais être attrapé pour seulement essayer de les trouver.

-Je sais que c'est dangereux. Mais si je ne les trouve pas, je ferai ce que je pourrai moi-même. On en a déjà parlé, Luke. Je ne vais pas attendre que l'Empire m'enrôle pendant que la Rébellion s'élargit. Je veux être du côté de ce en quoi je crois.

-Je comprends.

Et moi pendant ce temps-là, je suis coincé ici.

-Un jour, tu quitteras ce trou. Tu entres à l'Académie bientôt, non?

-Pas vraiment. Ma candidature a été reportée.

-Pourquoi?

-Mon oncle a besoin de moi.

-Oh!

-Je suis sérieux. Les Tuskens ont failli détruire le champ, les provisions et volé la réserve d'eau.

-Luke, ton oncle pourrait faire face à une colonie entière de Tuskens juste avec des blasters.

-Je sais. Mais ça ne sera pas assez pour faire tenir la maison. Je ne peux pas les laisser seuls pour l'instant.

-A quoi servira le travail de l'oncle si un jour l'Empire en profite? Ils ont déjà commencé à réquisitionner de la nourriture dans les habitations des systèmes centraux pour leurs recrues. Il pourrait devenir un esclave pour la gloire de l'Empire.

-Oh, ça n'arrivera. Tu l'as dit, il ne se passe jamais rien ici.

-Ca pourrait changer.

-J'aimerais partir.

Tu seras ici longtemps?

-Non. Je pars demain matin.

-…

J'imagine que je te verrai plus.

-Un jour peut-être.

Garde les yeux vers l'horizon.

-…

Mouais.

Je serai à l'Académie la saison prochaine. Qui sait? Je ne serai pas un jouet de l'Empire, j'en suis sûr. Fais attention à toi, vieux. N'oublie jamais que tu as toujours été un de mes meilleurs amis.

-Au revoir Luke.»

.

Luke était reparti sur son speeder. Ne voulant pas rentrer chez lui, il pilotait dans les environs sans vraiment chercher d'endroit où s'arrêter. Il était triste et mélancolique. Savoir que Biggs Darklighter, son grand ami, partait sans doute pour toujours, avait laissé un grand vide en lui. Il était l'une des rares personnes à écouter ce qu'il disait, à le comprendre. Et il était parti.

«-Tu savais bien que ça finirait par arriver.

-Oh!»

Mara avait prit son propre speeder et semblait avoir suivi Luke depuis son départ. Celui-ci, qui aurait aimé un peu de solitude, se mit à grogner et tourna le dos. Mais il finit par réaliser le sens des mots de son amie et tourna la tête vers elle.

«-Alors tu as…

-Oui.

Oh, rassure-toi. J'ai peut-être une réputation de poufiasse pas fiable, j'aime pas l'Empire. Alors dénoncer un Rebelle, c'est contre mes principes.

-Les gens ont tort sur toi, Mara. Tu n'es pas comme les autres contrebandiers, tu…

-Allez, Luke, pas de crise de sentimentalité, d'accord?

-Mara, en parlant de la Rébellion. Toi, tu es libre de faire ce que tu veux. Si tu n'aimes pas l'Empire comme tu dis, pourquoi tu ne vas pas chez les Rebelles?

-…

Je ne pourrai pas te l'expliquer. Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai mes raisons.

Mais je ne veux plus en parler. Si je reviens parfois ici, ce n'est pas seulement pour faire des affaires. Après tout, tu sais bien que je peux en faire n'importe où dans la galaxie.

-Que…

-Aujourd'hui, j'ai quelque chose pour toi.»

A ces mots, Mara sortit une boîte de son speeder. Elle la tendit qui la prit plus curieux qu'autre chose. En effet, il ne savait pas encore si le cadeau de son amie allait lui plaire ou pas alors il préférait ne rien dire. Il fut assez surpris de découvrir des gants noirs. Des gants? Sur Tatooine? Il y faisait si chaud que se couvrir les mains avec d'élégants gants dont la couleur encourageait la chaleur à se répandre dans le corps était la dernière chose à faire.

«-Ils s'adaptent à tous les environnements, dit Mara, Quand ça cogne, ils te protègent de la chaleur. Si tu es dans un endroit où ça caille, ils te protègent du froid. Tu verras, c'est très efficace.

-Mara, ça doit être extrêmement rare et…ils…ils sont…

-Je vois que tu as l'air content. Faut dire que n'importe qu'en plus d'être utiles, ils sont super beaux. Et son ancien proprio les adoraient. Oh!

-Mara! Tu les as…

-Pas volés. Prit à quelqu'un à qui ça ne pouvait plus servir.

-Qui. Un chasseur de primes: Zlo Wessel. Il me coursait alors j'ai dû user de…certains moyens un peu extrêmes pour être tranquille.

-Oh mon dieu, tu l'as…

-J'ai pas tiré en première! J'essayais seulement de rester en vie.

-Ca n'a rien à voir avec ça, Mara. Ta vie, c'est ta vie. C'est juste que l'idée de porter les habits d'un mort est…malaisante.

-Et ça alors?»

A ces mots, Mara montra un médaillon qu'elle portait autour du cou. On pouvait voir ce qui ressemblait à une petite chaîne faite d'une matière que beaucoup auraient dit solide mais jugés comme ordinaire. Mais elle était ornée de ce qui semblait être une jolie pierre précieuse de couleur violette bien qu'elle eût une certaine transparence plus proche du cristal qu'autre chose. Ce mélange rendait le bijou si pur que n'importe qui aurait pu envier la contrebandière ou lui aurait souvent demander pourquoi elle ne le vendrait pas vu la valeur marchande qu'il avait.

«-Tu te souviens du jour où tu me l'as donné?

-Oui. Tu avais reconnu la couleur de la Gemme Corusca à partir de laquelle j'avais sculpté cette pierre.

-Exactement. Et cette gemme, c'était un bijou qu'on a trouvé sur une pilote mourante qui nous supplié d'en prendre soin parce que c'était le dernier cadeau de sa mère. Comment tu crois que je me suis sentie en voyant ça?

-…

Je voulais seulement te faire plaisir parce que tu avais l'air de la trouver jolie.

-C'est vrai. Mais avoir su que ça venait d'un mort m'avait mis mal-à-l'aise. Seulement, je me suis rappelée que tu voulais me faire plaisir.»

A ces mots, Luke resta silencieux. Il ne savait pas comment prendre ces mots. Il baissa les yeux, soupira, ferma les paupières, inspira, ouvrit les yeux et releva la tête. Sans un mot, il prit les gants noirs et les mit.

«-Ils me vont bien, dit-il tandis que la jeune femme se mit à sourire, Merci, Mara.

-Ca me fait plaisir.

Allez à plus tard, j'ai du travail.

-A plus tard.»

Et voilà pour ce chapitre. Je sais, c'est pas grand-chose pour l'instant mais dites-vous bien que c'était plus une présentation de personnages qu'autre chose. Je sais que certains d'entre vous n'aimerons pas trop cette version de Mara Jade mais j'avais besoin d'un cadre pour l'inclure dans la saga. En espérant que ça conviendra à certains.

A bientôt