おはよう~

Voici ma toute nouvelle fanfiction ! Pour ceux qui lisent « Surtout, ne fréquentes pas ce garçon », ne vous inquiétez pas j'ai déjà fini d'écrire cette histoire dont je continuerai à publier régulièrement la suite :)

Je vous souhaite une bonne lecture et comme d'habitude, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions !


- Disclaimer: les personnages sont tous à M. Kishimito-sama

- Pairing: Naru/Sasu. Les homophobes, merci de passer votre chemin !

- Rating: M/ UA


« Monsieur Uchiha, que pensez-vous de vos détracteurs qui ne sont pas d'accord avec votre politique anti-corruption ?

-Eh bien je les invite à venir me voir directement plutôt que de m'envoyer lâchement des lettres de menaces de façon anonyme.

-Vous n'avez pas peur que votre vie soit en danger ?

-J'ai du personnel très qualifié qui s'occupe de ma sécurité 24H/24… »

Naruto Uzumaki regardait l'écran de télévision avec un intérêt évident tout en buvant sa bière par intermittence. Cela faisait de longues minutes qu'il était installé au comptoir du bar, totalement désintéressé par ce qui l'entourait. Tout ce qui comptait, c'était de suivre de cette interview. Il grogna de frustration lorsque le barman changea de chaine afin de mettre un match de baseball.

« Putain Kiba, pourquoi tu as changé de chaine ?!

-Parce qu'il n'y a que toi qui t'intéresse à la politique.

-Mais je m'en fiche de la politique ! C'est Uchiha qui m'intéresse.

-Depuis quand tu t'intéresses à ce cher premier ministre ?

-Depuis que j'ai appris que j'allais être chargé de sa protection. »

Le barman lui fit des yeux ronds, complètement abasourdi par la révélation du jeune homme. Si quelqu'un lui avait dit que son meilleur ami serait amené à travailler pour l'un des hommes les plus influent du pays, il lui aurait ri au nez. En effet, même si Naruto était garde du corps depuis quelques années, il s'était toujours contenté de travailler pour des personnes sans lien réel avec la sphère politique.

Kiba observa Naruto qui regardait maintenant le match d'un air détaché, bien loin de se soucier de la surprise que sa révélation avait provoqué chez lui. Son meilleur ami était vraiment un bel homme. Des cheveux blonds en batailles, un visage carré aux traits virils et de sublimes yeux bleus, le jeune homme attirait tous les regards de la gente féminine présente dans la salle. Malheureusement pour elles, Naruto préférait les formes beaucoup plus …masculines.

Le barman était presque jaloux du nombre de prétendantes que le blond repoussait chaque soir, lui qui avait n'avait jamais eu beaucoup de succès auprès d'elles. Naruto avait ce charme naturel qui attirait les gens à lui. Le barman avait fini par se faire une raison au fil des années : c'était la vie et il ne pouvait rien faire contre ça.

Il n'avait jamais compris le choix professionnel de son ami. Le connaissant depuis l'école primaire, le blond avait toujours voulu entrer dans l'armée mais celui-ci avait abandonné son rêve lorsqu'il avait rencontré Tenten lors de sa dernière année de lycée. Eperdument amoureux et ne souhaitant pas être éloigné d'elle, Naruto avait entreprit des études de comptabilité. Il fut recruté dans l'une des meilleures entreprise de Tokyo et gagnait très bien ça vie à l'époque. Certes, ce n'était pas un travail qui l'avait passionné mais cela lui avait permis de rentrer à la maison tous les soirs à l'heure du diner. Il avait épousé la jeune femme au bout d'un an de relation mais malheureusement l'idylle n'avait duré qu'un bref instant et ils divorcèrent au bout de trois petites années après que Naruto ait découvert les nombreuses infidélités de Tenten.

Complètement déboussolé et déprimé par son divorce, le blond avait eu un mal fou à s'en remettre jusqu'au jour où il rencontra Sai, un jeune artiste rencontré en boîte de nuit. Lors de cette fameuse soirée alcoolisée, le blond avait découvert le plaisir que pouvait procurer une étreinte charnelle entre deux hommes, ce qui l'avait amené à se poser de sérieuses questions concernant sa sexualité. Il se rendit compte qu'il avait toujours été attiré par les hommes mais qu'il n'avait jamais réussi à se l'avouer. Certes, il était tombé amoureux d'une femme mais c'était plus pour son esprit que pour son corps. Les rapports sexuels entre eux lui avait d'ailleurs toujours semblés ternes, incomplets mais cela ne l'avait pas empêché d'aimer sincèrement son ex-femme.

Après cette introspection des plus bénéfiques, Naruto avait alors enchainé les conquêtes masculines et profitait aujourd'hui pleinement de la vie en ayant des relations qui lui permettaient de vivre sans attaches.

Cependant, Kiba ne pouvait s'empêcher d'être triste pour son ami qui refusait toute relation sérieuse, le cœur encore bien trop meurtri par la trahison de son ex-femme. Lui qui vivait le parfait bonheur avec son épouse Hinata, il voulait tout simplement voir Naruto aussi heureux et épanoui que lui.

Le blond lui fit signe pour se faire servir une autre bière, sortant ainsi le barman de ses pensées. Il prépara sa commande puis lui tendit la bouteille et se décida à le questionner sur son nouveau travail, sa curiosité se faisant bien trop forte pour être contenue.

« Comment se fait-il que le gouvernement se soit adressé à toi ?

-Le mois dernier, j'ai travaillé quelques jours pour ce richissime homme d'affaire, Uchiha Madara qui n'est personne d'autre que l'oncle de ce cher premier ministre. On avait bien sympathisé et il a fini par lui recommander mes services.

-Je vois… Tu commences quand du coup ?

-Demain matin. D'ailleurs vu l'heure qu'il est je ferai peut-être mieux d'y aller.

-Tu as raison. On se recontacte bientôt ?

-Ouais, bonne soirée vieux. »

Le blond fouilla brièvement dans sa poche puis sortit sa monnaie qu'il déposa sur le comptoir. Il mit sa veste, salua quelques habitués d'un geste de la main puis sortit.

Le lendemain matin, Naruto se dirigea d'un pas rapide vers le cabinet du premier ministre, situé en plein cœur de Tokyo. Il arriva après quelques minutes de marche devant le gigantesque bâtiment aux façades grises, l'estomac noué. Il était tellement stressé qu'il n'avait pas réussi à fermer l'œil de la nuit. Même s'il faisait toujours sérieusement son travail, il savait que cette fois ci sa mission serait d'un tout autre niveau car protéger une personnalité politique lui incombait de grandes responsabilités et que cela aurait de lourdes répercussions sur la carrière en cas d'échec. Après avoir resserré sa cravate autour de son cou basané afin de faire la meilleure impression possible, il s'engouffra dans le bâtiment. Après être passé sous un portique de sécurité et après avoir montré sa carte d'identité à l'agent qui se tenait à côté, le blond arriva enfin à l'accueil. La jeune standardiste qui le reçut ne put s'empêcher de rougir lorsque Naruto se présenta à elle avec un grand sourire.

« Bonjour, j'ai rendez-vous avec Monsieur Uchiha au nom de Uzumaki Naruto.

-Un instant s'il-vous-plaît.

La jeune femme décrocha le combiné du téléphone qui était face à elle puis tapa rapidement un numéro. Après quelques tonalités, elle expliqua la situation à son interlocuteur puis raccrocha après avoir obtenu sa réponse. Elle reporta son attention sur Naruto qui attendait patiemment la suite des évènements.

« Monsieur Uchiha va vous recevoir, suivez-moi, je vais vous emmener à son bureau. »

Elle se leva de son siège et se dirigea vers l'ascenseur situé à côté du comptoir, suivi de Naruto. Une fois à l'intérieur, elle passa son badge avant d'appuyer sur le bouton du 28 ème étage. Pendant leur ascension, ils discutèrent de la météo qui se faisait capricieuse en ce mois d'avril puis l'ascenseur s'arrêta au bout de longues secondes. Les portes s'ouvrirent sur deux gardes du corps qui les saluèrent avant de fouiller le blond à la recherche d'une éventuelle arme. Naruto ne fut pas surprit, il allait voir le premier ministre japonais après tout. Une fois la vérification faite, la jeune femme continua son chemin puis s'arrêta devant une des nombreuses portes que comptait le couloir. Après avoir dit au blond de patienter elle frappa à la porte puis rentra en prenant soin de la refermer derrière elle.

Le stress de Naruto monta brutalement en flèche et frotta ses mains devenues moites sur son pantalon de costume. Il sursauta lorsque la porte se rouvrit laissant apparaitre la standardiste.

« Vous pouvez entrer, monsieur Uchiha est prêt à vous recevoir. Bonne journée. »

La jeune femme partit sans se retourner, sûrement pressée de retourner à ses occupations et Naruto se décida à rentrer après avoir pris une grande inspiration.

La porte donna sur une grande pièce lumineuse, éclairée par la lumière du jour qui émanait de la gigantesque baie vitrée située sur le mur du fond. Un énorme bureau aux formes design trônait fièrement au milieu de la pièce et assis à celui-ci se trouvait Sasuke Uchiha, en chair et en os.

« Monsieur Uchiha » déclara le blond en guise de salutations.

Celui-ci le regardait d'un air impassible, attendant silencieusement que Naruto ne s'approche. En se dirigeant vers le bureau, il se mit à détailler malgré lui l'homme en face de lui. Son regard se posa tout d'abord sur les cheveux ébène de son vis-à-vis avant de tomber sur ses yeux de couleurs encres qui le toisaient, le faisant étrangement rougir. Puis, ses yeux se posèrent brièvement sur le grain de beauté qui habillait sa peau pâle, situé juste au-dessus des lèvres charnues du brun qui venaient de se revêtir d'un rictus moqueur. Mince. Il avait dû le regarder avec un peu trop d'intensité mais il n'avait pas pu s'en empêcher, bien trop subjugué par la beauté de son futur patron. Il avait toujours trouvé cet homme beau lorsque celui-ci passait à la télé mais il se rendit compte qu'en réalité il était tout juste magnifique.

Les secondes qui lui parurent des heures s'écoulèrent et il arriva devant le bureau, attendant patiemment que le ministre ne prenne la parole, ce qu'il fit après l'avoir regardé de haut en bas, accentuant les rougeurs Naruto. Le brun lui fit signe de s'assoir tout en déclarant de sa voix grave :

« Monsieur Uzumaki, asseyez-vous.

Il sortit un dossier de son tiroir de bureau puis l'ouvrit. Il se plongea quelques secondes dans les pages face à lui avant de poursuivre :

-Je vois que vous avez d'excellentes références et que mon service de sécurité n'a rien trouvé de préjudiciable vous concernant ainsi que votre entourage. Je vois que vous n'avez jamais travaillé pour des personnalités politiques mais mon oncle vous a personnellement recommandé. Avez-vous une petite-amie en ce moment ?

Le blond fut surpris par cette question mais répondit immédiatement pas la négative. Cela ne le surprenait pas d'avoir fait l'objet d'une enquête par les services de renseignements au vu du statut de son nouvel employeur mais il ne comprenait pas où voulait venir le brun avec cette question. Celui-ci afficha un air satisfait et s'expliqua.

-Bien. Parce qu'à partir d'aujourd'hui vous n'aurez plus le temps pour ça. Depuis que j'ai proposé mon projet de loi anti-corruption au gouvernement, les menaces de mort à mon égard se font de plus en plus nombreuses, j'ai donc besoin d'un personnel compétent et prêt à réagir à tout instant de la journée et de la nuit. Je ne tolérerai aucune erreur de votre part, suis-je assez clair ?

-Oui Monsieur.

-Très bien. J'ai une réunion dans une demi-heure avec quelques-uns de mes collaborateurs et j'aimerais que vous m'accompagniez. J'ai prévenu le chef de la sécurité, Monsieur Hatake Kakashi qui va vous transmettre vos accréditations et votre arme de service. Je vous laisse gérer toutes les questions techniques entre vous. A tout à l'heure ».

Sasuke se replongea dans ses dossiers, signifiant ainsi la fin de leur entrevue. Naruto se leva puis sortit. Un homme grisonnant l'attendait déjà devant la porte et le salua avant de l'emmener dans un local situé au fond du couloir. L'homme marchait avec une telle nonchalance que le blond se demandait comment un tel homme avait fini chef de la sécurité du premier ministre.

Une fois à l'intérieur de la pièce, Kakashi se dirigea vers une armoire grillagée puis déverrouilla les portes après avoir tapé quelques chiffres sur le digicode. Il sortit un pistolet et quelques chargeurs qu'il tendit au blond.

« Voilà ton arme de service que tu devras toujours garder sur toi à partir d'aujourd'hui et voilà ton badge qui te permettra d'accéder à l'ascenseur. Tu vas rester avec moi tout au long de la journée afin de que je puisse te montrer les différentes choses à connaître. J'ai lu ton dossier et je sais que tu es compétent donc tout ça ne devrait pas trop te poser de problèmes. Tu verras, c'est plutôt le caractère de Sasuke qui va être difficile à gérer. »

Naruto fut surprit de constater que le garde du corps utilisait le prénom de son employeur puis il rigola. Ce Kakashi Hatake lui semblait bien sympathique. Ils sortirent du local puis se dirigèrent vers la salle de réunion de l'étage. En discutant avec son responsable, le blond apprit que Sasuke avait plus de 20 agents qui se succédaient 24h/24 et 7j/7 afin de garantir sa sécurité. Le brun avait été la cible d'une attaque il y a deux semaines et c'était pour cela que le cabinet avait décidé de renforcer sa sécurité en virant les agents qui avaient failli et en recrutant du nouveau personnel. Naruto comprit qu'il pourrait dire au revoir à sa carrière à la moindre faute.

Une fois arrivés devant la salle, ils saluèrent leurs collègues qui étaient déjà postés à chaque côté de la porte et Kakashi le présenta. Alors qu'ils étaient sur le point de les relever de leurs fonctions, Sasuke apparut sur le seuil.

« Vous deux vous restez en poste. Kakashi et Uzumaki-san, je veux votre présence à cette réunion.

Puis il se retourna et s'installa au bout de l'immense table qui se tenait au centre de la pièce. Naruto suivit Kakashi, mal à l'aise de se retrouver au milieu de toutes ces personnes influentes. Il sentait quelques regards sur lui mais surtout celui de Sasuke, qui suivait ses moindres faits et geste, le menton posé sur ses deux mains. Les deux gardes du corps se positionnèrent de chaque côté du brun.

Une fois la totalité des personnes installées autour de la table, le premier ministre prit la parole d'une voix calme et assurée, marquant le début de la réunion.

« Bon, comme vous le savez, je dois me rendre dans deux semaines à l'inauguration du nouveau centre d'affaires à Shibuya. J'ai reçu une nouvelle menace de mort hier soir concernant ma venue à cet évènement, c'est pourquoi j'ai fait venir Monsieur Hatake afin que l'on puisse ajuster le plan initial.

-Peut-être faudrait-il annuler votre venue à cet évènement ? Proposa une jeune femme.

-Ou peut-être devrais-je me trouver une nouvelle responsable de communication mademoiselle Haruno ? D'autres suggestions ? dit-il en balayant son regard sur l'assemblée.

La jeune femme se mit à rougir face à la remarque du ministre et les paroles que Kakashi avaient dites à Naruto dans le local prirent tout leur sens : Sasuke Uchiha n'était vraiment pas un homme commode. L'ambiance se fit lourde voire électrique et personne n'osait regarder le brun de peur de croiser ses obsidiennes désarmantes. Devant le soudain manque d'inspiration de son équipe, celui-ci soupira avant de reprendre la parole.

-Je suis censé prononcer le discours d'ouverture donc il est hors de question que j'annule ma venue. Si je le fais, je perds toute crédibilité. Quand j'ai accepté ce poste, je savais très bien à quels risques je m'exposais mais j'ai confiance en vous alors je sais que vous allez très bientôt trouver des solutions qui me permettront d'accomplir les objectifs que je me suis fixé et de rentrer chez moi en un seul morceau.

-Nous pourrions nous arranger pour reculer l'heure de ta venue. Si nous la fixons à 20 h, il y aura beaucoup moins de véhicules sur le périphérique donc ce sera peut-être plus facile d'appréhender les potentielles menaces. Intervint un homme.

-Kakashi ? Qu'en penses-tu de la proposition de Shikamaru ? demanda Sasuke en se retournant vers l'homme grisonnant.

-Cela nous permettrait d'avoir plus de temps pour faire une dernière inspection des lieux en effet.

-Le ministre sembla réfléchir quelques instants avant de déclarer d'un ton impérieux :

-Nous ferons comme cela alors. Mais je ne veux pas que cela apparaisse dans le journal. Laissons les invités arriver à l'heure prévu, comme ça l'équipe de sécurité pourra étudier les comportements de chacun. »

Puis sans demander l'approbation de son assemblée, le brun passa à un autre sujet puis à un autre jusqu'à arriver au milieu de la matinée. Au plus grand soulagement de Naruto, la réunion prit fin et la salle se vida petit à petit. Il posa une nouvelle fois son regard sur Sasuke qui était encore assis, occupé à finir de lire un papier que lui avait transmis Shikamaru Nara, son bras droit. Le blond était impressionné par le charisme dont pouvait faire preuve son employeur. Pendant plusieurs heures, ce dernier avait dirigé la réunion d'une main de fer et avait pris des décisions importantes sans que la moindre trace d'hésitation ne s'affiche sur son visage.

Le brun dut se sentir observé car il leva la tête vers Naruto et plongea ses prunelles d'encre dans les siennes, faisant immédiatement dévier le regard de celui-ci. Il rassembla les feuilles éparpillées sur la table et les rangea dans un dossier avant de se lever. D'une démarche assurée, il se dirigea vers son bureau, suivi de Kakashi et de Naruto. Arrivé devant la porte, le brun s'arrêta.

« Kakashi, je dois déjeuner à l'extérieur ce midi. Tu emmèneras Uzumaki-san avec toi, je veux qu'il soit opérationnel le plus vite possible.

-Bien Monsieur. »

Sasuke entra dans son bureau puis referma sa porte derrière lui sans délicatesse. Kakashi appuya sur son oreillette et appela deux de ses collègues pour les relever afin de pouvoir expliquer à Naruto les différentes procédures à suivre lors d'un déplacement à l'extérieur. Ensemble, ils descendirent au sous-sol afin de préparer la voiture. Alors qu'ils attendaient que le premier ministre fasse son apparition, Naruto décida d'en savoir plus sur son responsable.

« Dites-moi Hatake-san, depuis combien de temps travaillez-vous pour monsieur Uchiha ?

Nous pouvons nous tutoyer et tu peux m'appeler Kakashi, comme tous les autres. J'ai connu Sasuke très jeune. Tu sais, il vient d'une famille de politiciens et a été kidnappé lorsqu'il devait avoir dix ans. Heureusement, la police a été efficace, il a vite été retrouvé et ses agresseurs ont été arrêtés puis emprisonnés. Depuis ce jour, j'ai été engagé par les parents de Monsieur Uchiha, malheureusement décédés aujourd'hui, pour assurer sa protection et je continue encore à veiller sur lui au sein du gouvernement.

-Ça ne te dérange pas de raconter la vie des autres Kakashi ? Intervint une voix.

Ils sursautèrent puis se retournèrent vers Sasuke, accompagné de deux gardes du corps, qui les regardait les bras croisés, un air froissé sur le visage.

-Loin de moi l'idée de vous manquer de respect Monsieur. S'excusa Kakashi tout en s'inclinant respectueusement.

-De toute façon m'a vie a été racontée en long et en large dans tous les journaux mais pour la peine, tu conduis et Uzumaki-san monte à l'arrière avec moi.

-Bien Monsieur. Où allons-nous ?

-Au Konoha. »

Après avoir assisté silencieusement à l'échange entre les deux hommes, Naruto ouvrit la portière arrière de la voiture blindée afin de laisser Sasuke s'installer sur l'un des sièges en cuir blanc. Le blond fit le tour puis s'installa de l'autre côté. Kakashi entra à son tour puis démarra le véhicule.

Une vitre séparait les passagers du côté conducteur et Naruto se sentait mal à l'aise de se retrouver seul avec le brun. Celui-ci tapotait inlassablement sur le clavier de son téléphone et sans quitter son écran des yeux, il demanda :

« Pensez-vous que je devrais annuler ma venue à cette soirée d'inauguration ?

Naruto fut une fois de plus surprit par la question. Pourquoi lui demandait-il son avis ? Peut-être était-ce pour le tester … Il réfléchit sérieusement à la question avant de répondre.

-Non, il est nécessaire de montrer que les menaces ne sont d'aucune utilité. La proposition de Nara-san est bonne je trouve, cela nous permettra de renforcer davantage la sécurité pour qu'il ne vous arrive rien.

-Je vois. Vous serez de service ce jour-là ?

-En effet Monsieur.

-Bien. Je demanderai à Kakashi de vous mettre dans ma protection rapprochée.»

Le reste du trajet se fit dans le plus grand silence. Ils finirent par arriver à destination au bout d'une vingtaine de minutes. Après avoir garé le véhicule devant un hôtel luxueux, le « Konoha », Naruto sortit du véhicule afin d'inspecter les alentours avant de donner le signal à Kakashi qui ouvrit la porte arrière. Sasuke sortit puis ils entrèrent tous les trois dans l'immense hall de l'hôtel.

Une armée de personnel les attendait et les responsables vinrent respectueusement saluer le brun.

« Monsieur Uchiha, quel plaisir de vous voir ! Votre frère vous attends déjà, venez, nous vous avons préparé notre meilleur table ».

Sasuke le remercia poliment de son attention puis le suivit. Ils arrivèrent dans une immense salle de restaurant à la décoration raffinée et de dirigèrent au fond de la pièce, où un homme attendait déjà. Naruto reconnut immédiatement Uchiha Itachi, le frère ainé de Sasuke. Il essaya de se remémorer mentalement ce qu'il avait lu sur lui dans les dossiers qu'on lui avait confié lors de son admission. De mémoire, Itachi était diplomate et déjeunait souvent avec son petit frère. En l'observant l'homme qui saluait son employeur, il se demanda si la beauté était un trait commun à la famille Uchiha. Itachi était la copie conforme de Sasuke, seuls ses cheveux longs attachés en catogan et ses traits un peu plus âgés le démarquaient de son petit frère. L'aîné salua Kakashi puis Naruto et s'installa à table avec Sasuke. Les deux gardes du corps se postèrent dans un coin un peu plus éloigné, pas trop loin pour pouvoir intervenir en cas de menace mais assez près pour entendre toute la conversation malgré eux.

Alors que les deux frères discutaient de banalités en tout genre en attendant leurs plats, Itachi posa soudainement son regard sur Naruto et le dévisagea sans aucune gêne ce qui fit soupirer Sasuke.

« Itachi, on ne dévisage pas les gens comme ça, tu vas le mettre mal à l'aise si tu continues. Déclara le brun d'un air blasé.

-Tu ne m'avais pas dit que tu avais encore une fois changé de garde du corps.

-Je change toujours de garde du corps.

-Oui, enfin celui-là il est pile ton type de mec.

-En effet, mais fermes là un peu grand frère, tu me fatigues. »

L'aîné éclata de rire à la remarque du cadet. Naruto, quant à lui, ne savait plus où se mettre. Non seulement il venait d'apprendre que le premier ministre japonais était homosexuel mais qu'en plus il le trouvait à son goût. Il tenta de contrôler les rougeurs qui avaient élu domicile sur ses joues en sondant les alentours, ce qui fit ricaner Kakashi. Fort heureusement, le déjeuner se passa sans encombre et les deux frères se séparèrent après une chaleureuse accolade une fois le repas terminé.

Kakashi alla récupérer la voiture pendant que le blond veillait sur son employeur dans le hall de l'hôtel. Lorsque la voie fut dégagée, ils entrèrent dans le véhicule et retournèrent au cabinet. Les deux gardes du corps purent manger à leur tour et le reste de la journée passa rapidement et il était plus de 22h00 lorsqu'ils ramenèrent Sasuke chez lui. Avant que le premier ministre ne puisse passer le seuil de la porte, Kakashi passa l'appartement au peigne fin afin de s'assurer qu'aucun micro ni engin explosif n'avait été introduit pendant leur absence. Une fois le signal donné, Sasuke entra chez lui, suivi de Naruto et Kakashi les laissa seuls afin de transmettre de nouvelles règles de sécurité aux vigils de l'immeuble.

Sans se préoccuper de son garde du corps, le brun s'affala d'une manière étrangement élégante sur le canapé du salon. Il desserra sa cravate et ouvrit les premiers boutons de sa chemise dans un soupir de bien-être. Naruto, qui était resté à l'entrée de la pièce, l'observait silencieusement les traits désormais détendus sur le visage du brun avec une certaine envie. Son employeur était vraiment un homme désirable. Un grésillement dans son oreillette le sortit de sa contemplation. Kakashi le prévint qu'ils avaient terminé leur journée et qu'il l'attendait à l'entrée du bâtiment pour le ramener chez lui. Il se rapprocha timidement de Sasuke qui semblait à moitié endormi.

« Monsieur, je vais y aller si vous n'avez plus besoin de moi.

-Vous travaillez demain ? demanda le brun d'une voix fatiguée.

-Je commence ma garde l'après-midi.

-Très bien, vous pouvez rentrer chez vous, passez une bonne soirée Uzumaki-san.

-Monsieur, nous allons passer beaucoup de temps ensemble à partir d'aujourd'hui, vous pourriez peut –être m'appeler par mon prénom ?

Sasuke ouvrit brusquement les yeux et le regarda avec une étrange lueur au fond des yeux. Naruto se sentit soudainement mal à l'aise et demanda s'il n'avait pas commis une erreur mais le sourire au coin qui venait d'étirer les lèvres du brun le rassura.

-C'est d'accord, bonne nuit Naruto.

-Bonne nuit Monsieur ».

Le garde du corps se retourna, le cœur battant à un rythme frénétique puis quitta l'appartement, en se demandant ce que pouvait bien lui réserver demain.