...-ooo000ooo-...

LES CONTRATS DE MARIAGE

Titre d'origine : The Marriage Contracts Redux

Auteur : Clell65619
Toute ma gratitude, pour m'avoir gentiment donné l'autorisation de traduire cette histoire !

Liens : Vous trouverez les liens vers "The Marriage Contracts Redux" et vers Clell65619 sur mon profil. Et sinon, vous trouverez toujours les fics que je traduis dans mes "Favorites Stories".

Pairing : Harry Potter x Daphnée Greengrass - Neville Londubat x Hannah Abbot

Amis : Nymphadora Tonks, Tracey Davis, Hermione Granger

Bashing : Albus Dumbledore, Molly Weasley, Ron Weasley, Ginny Weasley, Remus Lupin

Rating : M pour "Mature"
ATTENTION : CE N'EST DÉFINITIVEMENT PAS UNE LECTURE POUR LES ADOLESCENTS ET POUR LES AUTRES ÂMES SENSIBLES !
Harry Potter est un jeune homme de 17 ans qui s'assume. Il est aussi un vétéran de guerre qui a triomphé de toutes ses épreuves, et qui ne se laissera plus jamais marcher sur les pieds !
Par ailleurs, le monde sorcier anglais est resté au Moyen-Âge pour certains aspects, et à l'ère victorienne pour d'autres aspects. Autant dire que la protection du citoyen n'est franchement pas de la même qualité que pour les Moldus d'Occident !

Disclaimer et commentaires de l'auteur : Je ne possède pas Harry Potter et je ne l'aime pas particulièrement. Je voudrais un contrat de location avec option d'achat pour Hermione Granger. Un contrat à court terme avec Nymphadora Tonks ne serait pas refusé. Un accord à long terme avec Luna Lovegood serait probablement très amusant. Chaque fois que Padma Patil voudra ouvrir des négociations, appelez-moi. Oh, et aussi pour un week-end avec Fleur. Bizarrement, Lavande et la sœur de Padma, Parvati (bien que sa jumelle), ne me font aucun effet...

Disclaimer et commentaires de la traductrice : J'ai découvert par hasard cette petite perle anglaise, et à ma grande surprise, elle n'était toujours pas traduite. Du coup, j'ai décidé de m'y lancer. Faites tous un vœu, c'est ma première fois !
À l'origine, cette histoire a été publiée le 22 mars 2010 en cinq énormes chapitres. Pour des raisons de commodité, j'ai divisé chacun de ces grands chapitres en plusieurs petits chapitres, plus faciles à traiter rapidement. Cette traduction est donc publiée en 25 chapitres, mais regroupés en cinq parties.
Tous mes remerciements à Itack23, pour ses bons conseils de traduction.
Bien entendu, les personnages appartiennent à JK Rowlings, et l'histoire à Clell65619. Seules les fautes de français sont de moi !

...-ooo000ooo-...

LES CONTRATS DE MARIAGE

La guerre est finie. Le côté de la lumière a gagné. Voldemort est bel et bien mort. Il s'agit d'une histoire sur les premiers pas d'Harry Potter vers l'indépendance. Jusqu'à présent, toute sa vie était centrée sur la guerre. Maintenant que la guerre est finie, Harry se concentre pour la première fois sur lui-même.

Partie 1 - Les Survivants
Chapitre 1

30 juillet 1997
Manoir Londubat

« Harry ! Merci d'être venu. »

Harry se releva de l'endroit où il était tombé en sortant de la cheminée, et serra la main de Neville.

« Je déteste voyager par cheminette. Joyeux anniversaire, Neville. Ton message disait que tu devais me parler, que puis-je faire pour mon meilleur ami ? »

« Je pense que c'est plus ce que nous pouvons faire l'un pour l'autre, Harry. » Neville le conduisit au salon. C'était peut-être la pièce la plus formelle qu'Harry ait jamais vue. Quelque chose dans l'attitude de Neville criait "DEVOIR" à Harry. Neville lui fit signe de s'asseoir dans un fauteuil, pendant qu'il s'asseyait lui-même. Sur une table à côté de lui, Neville saisit une pile de parchemins.

« Alors, qu'est-ce qui se passe, Nev ? »

« Nous sommes maintenant officiellement des adultes, Harry. »

« Eh bien, demain pour moi, mais sinon, oui. »

« J'ai eu quelques surprises dans le courrier de ce matin, et Grand-Mère m'a expliqué ce que ça voulait dire pour moi. Je me suis dit que, si je ne le savais pas alors que j'ai grandi avec cette merde, tu n'en aurais pas la moindre idée quand ton tour arrivera demain. »

« Ok, de quoi on parle ? » demanda l'Homme-Qui-Avait-Gagné.

« De ceci. » fit Neville en montrant le tas de parchemins. « Ce sont des propositions de diverses familles, de lignées anciennes et Sang-Pur, pour des contrats de mariage avec leurs filles. »

« Tu plaisantes. »

« J'aurais bien aimé. C'est une coutume Sang-Pur qui remonte aux années 1200. Elle a été abandonnée en cours de route pour la plupart des gens, mais toi et moi sommes à la tête d'Anciennes et Nobles Maisons, donc pour nous cela existe encore. »

« Tu plaisantes. Tu plaisantes. »

« Harry, j'ai reçu 27 offres. Moi. J'étais juste le coéquipier, tu es le putain de héros. Tu vas être assailli. »

« J'ai toujours su que j'aurais dû dire à tout le monde que c'était toi qui avait tué Tom. Je ne vais accepter aucun de ces fichus trucs. »

« Moi non plus. Nous devons juste faire attention de ne pas en accepter un par accident. Et oui, certains sont écrits de manière à te tromper. Grand-Mère en a trouvé deux dans cette pile. »

« Comment Hannah prend-elle tout ça ? »

« Elle n'est pas au courant. Je pense qu'elle va être très énervée quand je le lui dirai. » Neville sourit. « J'espère qu'elle essaiera de me convaincre de les oublier. Elle peut être très persuasive. »

Les deux amis éclatèrent de rire.

« Il y a quelqu'un que nous connaissons ? »

« Harry, mon vieux, tu ne me croirais pas. Je suis évidemment le piège. »

...-ooo000ooo-...

« Merci de m'avoir demandé de passer la nuit, Mme Londubat. »

« C'est toujours agréable d'avoir l'un des amis de Neville. Surtout quand ils veulent en savoir plus sur les anciennes coutumes. » Les yeux de la dame brillèrent.

« Avez-vous déjà envisagé d'enseigner, Mme Londubat ? Vous connaissez certainement l'histoire, et le professeur d'histoire que nous avons, eh bien, il n'est pas l'enseignant le plus animé. »

« Je ne crois pas avoir les compétences pour enseigner, Harry. » Elle sourit et le regard s'effaça. « J'étais désolée quand Neville m'a dit que tu t'étais disputé avec Dumbledore et le clan Weasley. Il me semblait pourtant que ton bonheur futur était assuré. Pourquoi ils ont traité quelqu'un comme ça, je ne le comprendrais jamais. » Son expression s'éclaira. « Néanmoins, il sera intéressant de voir le nombre d'offres que tu recevras, compte tenu de ta notoriété. »

« J'espère aucune. »

« Ha ! Harry, j'en ai eu 27. » Les yeux de Neville dansèrent de rire. « Je parie que tu vas dépasser les trois chiffres(*). »

[(*) Note de la traductrice : Google a traduit la phrase anglaise en : "Je vais donner la chance que tu brises trois chiffres." Phrase d'origine : "I'll give odds that you bust three figures." C'est joliment poétique !]

...-ooo000ooo-...

L'estimation de Neville était quelque peu réductrice. Le décompte final du lendemain matin était de 3.234 contrats de mariage. Après que la grand-mère de Neville ait examiné la pile, car certains l'inquiétaient (elle disait qu'ils ne "sentaient pas bon"), elle appela son frère à l'aide.

Algernon Croaker avait été Langue-de-Plomb pendant presque un siècle, et avait répondu à de nombreux appels pour divers objets mystérieux. C'était la première fois qu'il inspectait des contrats de mariage. Sur les plus de trois mille, neuf avaient des portoloins incorporés, sept avaient des sorts de compulsion incorporés dans le parchemin, ceux-là furent transmis au Département de l'Application de la Loi Magique, et enfin quatre étaient des plaisanteries (toutes des jumeaux Weasley), qui furent désactivés et donnés à Harry à des fins de vengeance.

Les 3.214 contrats restants furent donnés à Harry, avec les instructions suivantes pour être tranquille : ne rien toucher à mains nues, ne rien signer sans qu'Augusta ne le voit au préalable, et passer un bon moment. Harry et Neville s'installèrent pour trier les offres.

Les deux garçons enfilèrent des gants de coton léger et, entre eux, ils établirent rapidement quatre catégories de lettres :
- Intéressant
- Non
- Oh, Diable, NON !
- Mes yeux ! Ils brûlent !

Quand Harry ouvrit sa 9ème lettre, il découvrit soudain le besoin d'une cinquième catégorie.

Euh, non, mais là, c'était une photo intéressante d'une fille étonnamment souple, et cette photo pourrait bien paraître dans le dortoir cette année, et comment se faisait-il que ses jambes derrière sa tête soient comme ça ?

Neville se plaignait que ses offres de contrats ne contenaient aucune photo intéressante, pendant qu'il ajoutait plusieurs photos à la cinquième pile. Il fallut presque toute la journée pour passer à travers la pile de contrats et détruire tous ceux des catégories "Oh, Diable, NON !" et "Mes yeux ! Ils brûlent !". Ils se retrouvèrent avec un gros tas de près de 600 photos, 22 contrats dans la catégorie "Non", et 19 contrats dans la catégorie "Intéressant".

La catégorie "Intéressant" était entièrement composée de leurs camarades de classe actuelles. La catégorie "Non" était principalement composée d'anciennes camarades de classe et de connaissances.

« Je ne sais pas si je devrais rire ou pleurer pour ces filles. » dit Harry en secouant la tête. « Y a-t-il beaucoup de chevauchement avec ta liste ? »

« Je ne sais pas. Laisse-moi regarder. » Neville ramassa la pile restante. « Pansy Parkinson, vérifie. »

« Celle-là, il n'y a aucun risque. » rit Harry.

« Comme tu dis. » acquiesça Neville. « Les jumelles Patil, je vois que j'en ai seulement une pour chacune, tu as une offre des deux ensemble. »

« Attends, les deux ? En même temps ? Est-ce même légal ? »

« Eh bien, oui, ce n'est pas très courant ces jours-ci, mais c'est légal. Daphnée Greengrass - je n'ai rien reçu d'elle, mais tu en as une, ET une photo. Tracey Davis, vérifie. Millicent Bulstrode, vérifie. »

« Après que Lucius ait été tué, Millie s'est éloigné de Drago, et s'est avérée être une personne relativement inoffensive, mais elle n'a pas une chance en enfer. »

« Ouais, elle connaît ses plantes, mais elle est à peu près aussi câline que le frère d'Hagrid. » Neville frissonna un peu. « Tu en as une de Sue Bones, pas moi. Nous en avons tous les deux une de Ginny. »

« Tu te moques de moi. Pourquoi Ginny serait-elle offerte à l'un de nous ? »

« Il y a beaucoup de possibilités, Harry, cela aurait pu être traité avant la chute de Jedusor, ou peut-être que le chef de la famille Weasley n'est pas au courant de votre brouille. »

« Arthur était juste là. »

« Je sais, Harry, mais je crois que le chef de la famille Weasley est le grand-oncle d'Arthur, Amos. Il n'est peut-être pas au courant des problèmes, ou il s'en moque, et il fait cette offre sans attendre ton accord. » Neville haussa les épaules. « Amos Weasley est un contemporain de Dumbledore, qui sait vraiment ce qu'ils pensent ? » Neville déplia la proposition suivante. « Lavande Brown. Je n'en ai pas reçu d'elle. Luna Lovegood, j'en ai une, mais son père demande, comme prix de la fiancée, un trio d'élevage de Ronflaks Cornus, alors je n'ai aucune chance. Hmm. Tu n'as pas obtenu la demande de prix de la fiancée... D'une façon ou d'une autre, je me sens bon marché. »

« Attends, un "trio d'élevage" ? Comment cela pourrait-il fonctionner ? » Les sourcils d'Harry se froncèrent de confusion. « Non, ça ne fait rien, je ne veux pas savoir. La vie avec Luna d'Amour ne serait jamais ennuyeuse. »

« C'est vrai. Romilda Vane ? Tu es un pervers. »

« Est-il trop tard pour mettre celui-ci dans la catégorie "Oh, Diable, NON !" ? »

« Malheureusement, la tradition exige que, puisque tu les connais, tu dois personnellement retourner les offres rejetées aux filles en question. »

« Tu es en train de me dire que je dois aller voir les filles dont les familles ont fait ces offres, et les rejeter personnellement ? »

« Ouais. »

« Alors, la tradition exige que je sois un âne abusif et arrogant ? »

« C'est plutôt bien décrit, ouais. » Neville sourit. « Il suffit de canaliser ton Drago intérieur. Les filles devraient comprendre, je veux dire que c'est... »

Avant que Neville puisse expliquer ce que c'était, le foyer de la cheminée s'alluma en vert. « Neville Londubat ? » demanda une voix de femme depuis la cheminée.

« Oui ? » répondit-il, en traversant le salon jusqu'au foyer.

« Nev, c'est Hannah, je peux venir ? C'est important. »

« Bien sûr Hannah, viens. » Il s'approcha de la cheminée alors que les flammes s'embrasaient à nouveau et qu'Hannah Abbot se précipitait, la rattrapant.

« Neville, quelque chose d'horrible est arrivé. Si j'avais su, je l'aurais arrêté, mais mon père a envoyé un contrat de mariage à Harry Potter, je dois lui parler, s'il-te-plaît, ne te fâche pas, je ne l'ai pas fait, je ne savais rien de tout ça... » C'est alors qu'elle remarqua Harry assis à la table avec un morceau de parchemin orné à la main.

« Je ne savais pas que ton deuxième prénom était Clémentine, Hannah. »

« Harry ? » Elle était plus qu'un peu énervée.

« Que penses-tu de cette perspective, Neville ? »

« Hannah embrasse très bien et peut être très affectueuse. » dit Neville, sachant très bien qu'il paierait cela plus tard.

Harry acquiesça. « C'est important. Oh, Hannah ? Pourrais-tu faire demi-tour pour moi ? »

« Harry, je te jure que je ne savais rien à ce sujet. » Elle vit l'air enjoué du visage d'Harry, soupira et se retourna lentement.

« Eh bien, Nev, tous les enfants seraient bien nourris. »

« Garde-moi loin d'elle, Harry : elle risque de me tuer, telle qu'elle est. »

Alors qu'Hannah finissait son demi-tour, Harry se leva de la table, et s'approcha de la jeune fille. « Une offre des plus attrayantes, Mlle Abbott, mais je dois la décliner respectueusement, car l'acceptation susciterait la colère de Neville. Et même les Seigneurs des Ténèbres et les Mangemorts ne sont pas aussi mauvais, et ne font pas autant peur qu'un Londubat en colère ! »

« N'oublie pas ça, chérie. »

...-ooo000ooo-...