Bonjour !

Désolée pour cette attente, voici un nouveau chapitre de cette histoire. J'espère que vous apprécierez la suite des déboires amoureux de notre chère Hannah ^^

Bonne lecture !


Chapitre 9 - Neuvième leçon

18 mai 2008

Hannah n'avait pas trouvé le temps de parler avec Neville depuis la veille. Heureusement, grâce à Ginger, son humeur s'était améliorée. Le lendemain de la malencontreuse rencontre, Hannah devait dîner chez Susan et Ernie.

Après être passée au supermarché du coin pour acheter une bouteille de vin, Hannah transplana. Ces deux amis avaient décidé de vivre dans un petit village qui se trouvait à une centaine de kilomètres de Londres. Les distances n'avaient pas vraiment d'importance dans le monde sorcier puisqu'avec le transplanage, les sorciers pouvaient aller partout en Grande-Bretagne. Hannah se dirigea vers la maison qu'elle connaissait déjà. La demeure était une résidence secondaire de la famille McMillan et Susan et Ernie y vivraient jusqu'à ce que les parents du jeune homme décident de quitter le manoir familial, certainement dans une dizaine d'années, lorsqu'ils prendraient leur retraite. Néanmoins, Susan avait déjà évoqué qu'ils vivraient peut-être avec ses futurs beaux-parents, certainement lorsque le couple aurait des enfants.

Elle toqua à la porte et celle-ci s'ouvrit sur une Susan souriante. Elle avait passé un tablier à volants au-dessus de ses vêtements. Hannah lui donna sa cape et la bouteille qu'elle avait acheté, puis, prit la direction du salon.

Justin, le meilleur ami d'Ernie, était également présent avec sa femme ainsi que deux autres anciens camarades de Poufsouffle, Wayne Hopkins et Megan Jones. Après avoir salué ses amis, Hannah alla s'asseoir sur le fauteuil que lui proposa Ernie. Ce dernier lui remit un verre de Xerès.

- Alors, comment ça se passe avec Susan ? lui demanda-t-elle.

- Tout va bien, répondit-il avec un grand sourire. Susan venait déjà fréquemment et restait souvent plusieurs jours d'affilée, donc, ce n'est pas un grand changement pour nous deux. Cela ne fait qu'une semaine. Repose-moi la question dans trois mois !

- Je suis contente pour vous !

- Et toi, Hannah ? s'enquit Justin. Susan et Ernie m'ont dit que tu étais maintenant en colocation avec Neville.

- Neville ? Neville Londubat ? s'exclama Megan, une jeune femme aux longs cheveux noirs. Elle avait les yeux écarquillés.

- Oui, c'est bien le Neville que l'on connaît, affirma Hannah.

Elle gardait encore de la rancœur envers son nouveau colocataire et ne put s'empêcher de relater la rencontre de la veille.

- Je vous avoue, j'ai été assez surprise de voir cette fille en petite tenue dans mon salon, s'exclama Hannah, d'un air colérique.

- Ai-je manqué quelque chose ? demanda Susan qui passait une tête de la cuisine.

- Oui, Hannah a rencontré une des maîtresses de Neville hier matin, lança Megan.

- Comment ? s'écria l'hôtesse de maison.

Elle accourut dans le salon avec un plateau de petits fours dans la main qu'elle déposa sur la petite table.

- Il y avait une fille dans l'appartement ?

Hannah relata à nouveau sa rencontre. Susan était effarée.

- Eh ben, il ne perd pas de temps, celui-là ! s'écria-t-elle.

Elle ne savait pas si elle était choquée ou juste impressionnée.

- Je compte en discuter avec lui la prochaine fois que je le verrai, reprit Hannah. Ce n'est pas que je suis contre le fait qu'il couche avec des filles.

Susan lui lança un regard appuyé qu'elle ignora.

- Mais je n'ai pas envie de rencontrer ses conquêtes dans mon salon, continua-t-elle. Et de surcroît, en petite tenue. Je pense que la fille était encore plus choquée que moi.

- Oui, j'imagine, s'exclama Justin. Elle ne s'attendait pas à te voir prendre tranquillement ton petit-déjeuner.

- Non, la pauvre ! compatit Megan.

- En tout cas, il est loin le Neville qu'on a connu à Poudlard, dit Ernie, d'un air médusé. A l'époque, il n'était pas très populaire.

- Mais il a bien changé, renchérit Justin.

- C'est vrai qu'il est plutôt pas mal maintenant, reprit Megan.

Cette dernière était à la droite d'Hannah et vint lui souffler à l'oreille : "Et on en ferait bien son quatre-heure, n'est-ce pas ?". Hannah fit une tête mi-figue mi-raisin. Megan avait bien raison. Hannah évita les regards que lui lançait sa meilleure amie. Cette dernière, fatiguée par les esquives d'Hannah, lui demanda de venir l'aider dans la cuisine.

La blonde se leva en soupirant. Elle était persuadée qu'elle allait se faire passer un savon par Susan. Elle traîna des pieds et arriva dans la grande cuisine de la maison. Susan l'attendait avec sa baguette à la main.

- Tu ne comptes pas m'envoyer un sort ? demanda Hannah, en levant les mains pour l'apaiser.

- Pas du tout ! s'écria Susan. Je dois juste faire cuire cette tarte.

La fameuse tarte était déjà préparée et flottait entre les deux amies. D'un coup de baguette de Susan, le plat commença à cuire sous leurs yeux en moins de dix secondes et de la fumée s'en dégagea. La tarte était prête. La maîtresse de maison la posa ensuite sur la table haute. Elle reposa sa baguette et cette fois, se tourna vers elle, les mains sur les hanches. Son geste avait l'air de dire "Je te l'avais bien dit".

- Que veux-tu que je te dise, Susan ? s'exaspéra Hannah devant le silence de son amie. Que tu avais raison ? Ce n'est pas la peine de me refaire la morale.

Susan se contenta d'observer sa meilleure amie. Elle sentait que Hannah était perturbée. Elle prit enfin la parole au bout de quelques instants.

- Je veux juste que tu fasses attention à toi, dit-elle simplement.

- Ne t'inquiète pas, ça va, répondit Hannah d'une voix légèrement irritée.

Mais son amie plissa les yeux. Néanmoins, elle arrêta de la torturer et lui demanda d'amener la tarte dans le salon.

Les anciens Poufsouffle passèrent une très bonne soirée entre eux.

- As-tu reçu la carte d'invitation de Hermione et de Ginny ? demanda Susan à Hannah.

- Oui, je l'ai reçue il y a deux jours. Je suis étonnée qu'elles m'invitent.

- Pourquoi dis-tu cela ?

- A part lors de la célébration de la Bataille de Poudlard, on ne s'était pas vues depuis de nombreuses années et elles m'invitent à leur baby shower ?

- Malgré les années qui ont passé, tu es toujours leur amie.

- En tout cas, je suis très heureuse de les revoir.

- Moi aussi ! Nous n'avons pas pu beaucoup discuter il y a deux semaines. Et ce sera une bonne occasion d'avoir un peu plus d'informations sur Neville.

Susan avait dit ses mots en haussant les sourcils. Hannah fit un faible sourire. Elle ne savait vraiment que penser des derniers événements. Elle devait en parler avec l'intéressé et au plus vite, sinon, cela allait la tourmenter.

Quand elle rentra chez elle ce soir même, elle fut surprise de voir les lumières de l'appartement allumées. Pourtant, il était tard. Elle retira sa cape qu'elle posa sur le porte-manteau et avança dans le salon. Neville était assis sur le salon et lisait un magazine. Hannah observa ses traits fins. Comment était-elle passée à côté du Gryffondor pendant ses années à Poudlard ? Elle regretta brusquement de ne pas avoir fait un peu plus attention à lui, de ne pas avoir plus discuté avec lui. Neville releva la tête et lui fit un grand sourire. Hannah sentit son cœur battre plus fort dans sa poitrine.

- Salut, lui lança-t-il.

- Salut ! répondit-elle.

Elle s'approcha de lui et vint s'asseoir sur le fauteuil à sa droite.

- Tu as passé une bonne soirée ?

- Oui, je suis allée dîner chez Ernie et Susan.

- Tu les vois souvent, n'est-ce pas ?

- Oui, avec les anciens Poufsouffle, on fait souvent des réunions, soit de notre année, soit avec des années mélangées. Mais Susan est ma meilleure amie, donc, je la vois plus souvent que les autres.

- On fait rarement des réunions d'anciens Gryffondor, dit-il. Je vois déjà Ron et Harry au travail. Et je rencontre souvent Hermione. Ce n'est pas comme si j'avais perdu le contact. En revanche, je vois moins les autres, je n'ai pas beaucoup de temps pour moi.

- Pourtant, ce n'est pas compliqué d'organiser une petite réunion entre anciens élèves.

- Non, c'est vrai ! Quand je vivais avec Dean, on sortait plus souvent entre nous. Mais vu que Ron et Harry sont maintenant mariés et ont des enfants, on n'a moins l'occasion.

- C'est fou qu'ils se soient mariés aussi jeunes ! s'exclama Hannah.

- Oui, mais ils avaient déjà trouvé leur moitié.

Neville lui sourit et voulut reprendre la lecture de son magazine.

- Neville, l'interrompit Hannah. J'aimerais te parler de quelque chose.

- Est-ce parce que j'ai fait traîner mes chaussettes dans le salon ? Je suis vraiment désolé !

- Non… ce n'est pas ça, rit-elle. Bien sûr, évite de laisser tes chaussettes sales dans les pièces communes, si tu peux !

- D'accord ! Encore désolé !

- Non, c'est à propos d'hier matin…

Hannah ne savait pas comment lui dire. Elle ne savait même pas si elle était juste en colère, peinée ou simplement déçue. Sûrement un peu des trois. Elle prit néanmoins un ton neutre.

- Euh… j'ai rencontré la fille que tu as ramené à l'appartement, dit-elle finalement de but en blanc.

Neville resta bouche bée.

- Oui, elle est passée dans le salon pendant que je prenais mon petit-déjeuner pour boire un verre d'eau…

- Ah, je suis vraiment désolé ! dit-il enfin.

- Non, non, c'est juste que j'étais étonnée de la voir. Je veux dire, je ne m'y attendais pas !

- Cela ne se reproduira plus, dit-il rapidement.

- Non, tu… as le droit de ramener quelqu'un si tu le souhaites… c'est juste que… j'aimerais que tes… conquêtes… évitent de se promener comme ça… surtout en petite tenue. Enfin, tu vois ce que je veux dire.

- Oui, je comprends ! Et vraiment, cela ne se reproduira plus comme ça, désolé !

- Merci.

Hannah avait à peine levé la tête pour regarder Neville. Elle avait le cœur serré.

- Je vais aller me coucher, dit-elle brusquement.

Elle se leva en laissant Neville seul dans le salon et s'enferma dans sa chambre. Son cœur avait palpité fort dans sa poitrine pendant toute la discussion. C'était la première fois qu'ils se retrouvaient ensemble depuis qu'il avait emménagé et le seul sujet de conversation était que ses conquêtes ne se promènent plus en toute liberté dans l'appartement. Ce n'était pas fameux. Elle avait envie de briser la glace entre eux, de trouver un sujet qui le ferait s'intéresser à elle mais elle perdait ses moyens dès qu'elle était proche de lui. Elle se jeta à plat ventre sur son lit et se demanda ce qu'elle devait faire. Neville était encore dans le salon. Peut-être pouvait-elle revenir et prétexter qu'elle avait envie de grignoter quelque chose ? Non, c'était bien trop gros comme excuse, elle revenait d'un dîner chez Susan et Ernie. Peut-être pouvait-elle aller chercher un livre dans la bibliothèque ou lui demander en quoi consistait son magazine, en toute innocence ?

Elle pensa à divers scénarios mais les réfuta tous, les trouvant beaucoup trop gros. Au bout d'une dizaine de minutes de réflexion intense, elle se leva néanmoins. Elle ouvrit la porte de sa chambre et se dirigea dans le salon. Malheureusement, toutes les lumières étaient éteintes. Neville était parti se coucher.


Conclusion de la neuvième leçon :

Hannah : Faire plus de soirées avec mes amis Poufsouffle !

*bruit de buzzer, applaudissements des anciens jaunes et noirs, Hannah entend Susan et Megan scander "Poufsouffle un jour, Poufsouffle, toujours"*

Hannah : Trouver des excuses plus rapidement pour aller retrouver Neville !

*bruit de buzzer, huées du public pour le buzzer "Non, mais ç'aurait pu être une bonne réponse" crie Susan*

Hannah (soupirant d'exaspération) : J'ai été trop gentille avec Neville et j'aurais dû lui faire comprendre que ça me saoulait grave qu'il ramène des meufs chez moi !

Son professeur au micro (prenant la voix de Severus Rogue) : Miss Abbott, langage !

Hannah (levant les yeux au ciel) : J'aurais dû lui faire comprendre que "cela m'embêtait qu'il fasse venir des filles chez moi" !

*bruit de trompette triomphante, cris d'approbation du public, "Tu aurais dû lui lancer un maléfice de Chauve-Furie" lance une Ginny remontée*