Jeudi 14 Janvier 2016.

"Tony, tu m'écoutes ?"

Le brun serra un cran plus fort sa cravate et boutonnât son veston avant de finalement faire face à la blonde qui lui criait de plus en plus fort dans les oreilles. Après la très longue journée qu'il avait passé il avouait être un peu agacé par ce comportement, mais il se contenta de lui répondre agréablement :

"Oui ?"

"Il faut qu'on te voit avec Steve Rogers ce soir. Même si c'est pour discuter seulement cinq minutes avec lui. Après le drame que vous avez tout deux causé sur les réseaux sociaux je pense que tu me dois bien ça."

"Hors de question" il rétorqua sèchement.

La relation entre Tony Stark et Steve Rogers n'avait jamais été amicale. Du moins, c'est ce qu'ils laissaient sous-entendre. Ils passaient le plus clair de leur temps à s'envoyer des piques à travers les réseaux sociaux en oubliant parfois la politesse avec laquelle ils furent pourtant éduqué. Les deux adultes faisaient beaucoup parler d'eux en ce moment et les médias n'en avaient évidemment pas perdu une miette, ce qui avait valu à Tony une sévère réprimande de la part de son agent, ne souhaitant pas voir la carrière du brun s'effondrer à cause d'une stupide querelle.

"Dans ce cas-là tu m'expliques ton problème avec lui."

"Je n'ai aucune envie d'aller sympathiser avec lui ce soir et encore moins de t'expliquer les raisons pour lesquelles je n'en ai pas envie."

"Tu sais quoi ? Je transforme ma demande en ordre, si je ne te vois au moins quelques minutes avec Rogers ce soir tu risques d'avoir des soucis."

Elle dit avant de quitter la pièce en prenant soin de fermer la porte, isolant le brun face à son miroir. Il n'appréciait pas recevoir d'ordres, mais encore moins qu'on lui mette la pression. Malheureusement, il allait sûrement devoir y être contraint ce soir. Sa situation financière était bien plus qu'abordable, mais ça faisait tout de même plusieurs mois qu'il n'avait plus figuré dans un film. S'il ne voulait pas partir aux oubliettes il allait devoir faire bonne figure devant les caméras. Alors, après avoir poussé un grand soupire, il rouvrit la porte et s'installa dans la voiture, auprès de Pepper qui l'attendait impatiemment. Elle pouvait se montrer énervante (c'est d'ailleurs surement la raison pour laquelle ils eurent rompu) mais la blonde savait exactement comment fonctionnait Tony et elle arrivait toujours à tirer de lui ce qu'elle voulait.

Après une bonne trentaine de minutes dans les bouchons, qui semblaient ne jamais finir, ils arrivèrent à cette grande soirée bras dessus bras dessous. Ils avaient rompu, certes, mais ça ne les empêchait pas de garder une très bonne relation amicale. La soirée avait été organisée par un certain Nick Fury en l'honneur d'une des nombreuses associations qu'il aide. Tout le monde connaissait (pas forcément personnellement, mais au moins de nom) Nick Fury, c'était un peu une légende d'Hollywood. Il était là depuis longtemps et certains jeunes acteurs ont encore la chance de tourner à ses côtés. Tony ne se rendait qu'à ces soirées pour redorer son image, il lui arrivait également de retrouver certains amis de temps à autres.

Alors qu'il observait la population qui lui faisait face, Pepper lui donnât un coup de coude et lui pointa quelque chose avec sa tête. Il fronça les sourcils avant de suivre sa trajectoire et remarqua Rogers, un verre à la main en train de rire aux côtés de Sam Wilson et Bucky Barnes. Il leva les yeux au ciel, la soirée risquait d'être aussi longue que sa journée. Le brun décida donc de se rendre au bar pour commander une boisson alcoolisée. Ce, avant de sentir une main tapoter son épaule et prendre place à sa gauche. Il tourna sa tête intriguée et un énorme sourire s'afficha sur son visage quand il reconnut cet inconnu.

"Rhodey ! Je ne savais pas que tu étais présent ce soir."

"Moi non plus, changement de dernière minute. Ça me fait plaisir de te voir, comment tu vas ?"

Rhodey, surnommé de la sorte par Tony, était son meilleur ami. Ils se connaissaient depuis le lycée et avaient fréquenté la même école de théâtre. Il était un peu comme Pepper : irritant, intelligent et charismatique, il faut croire que c'était le genre de personne que Tony attirait dans son entourage (en excluant cependant évidemment Steve). Le milliardaire attrapa le verre que le barman venait de lui servir et posa une main sur l'épaule de son ami les éloignant un peu du bar.

"Ça va, merci. Et toi ?"

"Bien."

Le regard de Stark fut attiré par la personne qui se trouvait tout juste derrière Rhodey. C'était étrange et il n'avait aucune explication rationnelle pour l'expliquer, mais dès qu'il se retrouvait proche de Steve il avait tendance à le remarquer aussitôt. Comme c'était le cas maintenant. Tony n'avait pas oublié "l'ordre" de Pepper, non, c'était tout le contraire. Ça tournait sans arrêt dans sa tête, il se demandait bien qu'est-ce qu'il pouvait lui dire pour commencer la conversation. Tony fronça les sourcils tout en réfléchissant sous les yeux perplexe de James, qui se tourna pour voir ce que le brun fixait depuis maintenant deux bonnes minutes et laissa échapper un soupire amusé en comprenant.

"Quoi ? Tu cherches encore quelque chose de péjoratif à dire à son sujet ? Je pense que tu as déjà fais le tour."

"En réalité, non. Pepper m'a dit d'aller lui parler mais j'avoue qu'elle me pose une colle. Qu'est-ce que je peux lui dire ?"

"Tu pourrais t'excuser, par exemple ?"

"Pour avoir donné mon avis ? C'est pas mon genre."

Rhodey leva les yeux aux ciels. La négociation avec Tony n'avait jamais été évidente et ça n'était sûrement pas lui qui allait le forcer à aller supplier Steve de le pardonner (parce que oui, tout le monde le savait hormis le principal concerné, c'était la faute de Tony et de sa mauvaise fois). Il se tourna à nouveau et remarqua que le blond était toujours au côté de ses deux acolytes : Barnes et Wilson. Une très bonne idée lui vint alors en tête.

Il se rapprocha d'eux et salua Sam, qui était le seul qu'il connaissait (bien) avant d'enchaîner avec les deux autres. Tony, derrière lui, était très embarrassé. Il avait été pris de court, et... de ça non plus il n'était pas fan. L'expression faciale de Steve changea et devint sérieuse quand il aperçut Tony se rapprocher du groupe. Il lui tendit tout de même sa main, par pure politesse.

"Monsieur Stark."

"Rogers."

Le brun attrapa rapidement sa main et fut étonné par sa dureté. Quant à Rhodey, Sam et Bucky ils observaient la scène, très amusés par son ridicule. Ils criaient beaucoup sur les réseaux sociaux mais c'était une autre histoire lorsqu'ils étaient face à face (tant mieux, d'ailleurs). Ils restèrent là, à se serrer la main pendant une bonne trentaine de seconde et à se regarder comme deux idiots sans ouvrir la bouche. Ils se détachèrent, pour ne pas rendre la situation plus embarrassante et Tony prit place à côté de Rhodey, favorisant sa zone de sécurité à sa sociabilité.

"Vous passez une bonne soirée ?" enchaîna Steve.

"Une très bonne soirée, oui, merci. Et vous ?"

"Également."

Tony fit remonter son verre à sa bouche et avala une gorgée d'alcool suivi attentivement par les yeux de Rogers. Alors, c'était tout ? Ils comptaient agir comme si rien ne s'était passé ? Tony attendait que Steve morde pour pouvoir surenchérir et attaquer, ne souhaitant pas s'attirer de nouveaux problèmes de la part de Pepper, mais le blond ne semblait pas d'humeur à sortir les crocs ce soir. Alors, ils se regardèrent, verre à la main dans un silence gênant. Un peu plus loin, Pepper observait le spectacle et fit comprendre, avec le pouvoir de ses yeux, à Tony qu'elle était fière de lui. Celui-ci soupira et leva les yeux au ciel.

"Je vais chercher à boire avec Sam, tu nous accompagnes Buck ?"

"Je ne crois pas qu'on ait besoin d'être trois pour aller.."

"Il vient" le coupa Wilson.

Et après avoir attrapé le bras de Barnes, les trois mousquetaires s'en allèrent dont deux avec un sourire machiavélique sur les lèvres. Laissant face à face Steve et Tony, muet, ils ne se regardaient pas, même si Steve s'autorisait parfois un rapide coup oeil sur le brun.

"Vous êtes plus bavard sur les réseaux sociaux" tenta t-il finalement.

"Je vous retourne la remarque."

Il haussa les sourcils.

"Je ne fais que vous répondre."

"Et moi m'exprimer."

Énervant. C'est le premier mot qui était venu à l'esprit de Steve lorsqu'il avait pus interagir avec Tony Stark pour la première fois. Et c'était également le sentiment qui s'emparait actuellement de son corps. Il était, de plus, agacé par son répondant et l'air supérieur qu'il dégageait. Pour dire les choses en peu de mots : l'être et la personnalité du brun importunaient au plus haut point Steve. Mais l'énervement lui avait été interdit ce soir, par Peggy, son agent. Il était parfaitement d'accord avec elle sur le fait que se donner en spectacle devant tout le monde avec Tony ne serait pas une bonne idée. Alors, il se contenta d'observer le brun, avec un fort mépris.

"Vous avez toujours réponse à tout, comme ça?"

"Qu'est-ce qui vous fais croire que j'ai réponse à tout?"

"Je ne sais pas. Les paroles semblent vous venir très rapidement à la bouche."

Il sourit, c'était le premier auquel Steve avait eut droit et surement le dernier (pour ce soir en tout cas). Cependant, ce sourire révélait plus de moquerie et de prétention (au reflet de sa personnalité) que de la sincérité. Steve passa outre et arqua un sourcil. L'envie d'une potentielle discussion sérieuse avec le brun avait déserter son esprit aussi vite qu'elle était venue.

"C'est l'image que je renvois, j'imagine."

La soirée se termina sur une note plutôt calme. Steve avait finalement quitté Tony pour rejoindre Natasha et Tony, lui, était retourné avec James, Bucky et Sam qui lui offrirent d'ailleurs pendant un bon quart d'heure la liste des "nombreuses" qualités de Steve. Il avait l'impression que le monde entier lui offrait un homme qu'il ne reconnaissait pas. Mais pas une seconde il ne s'est dit qu'il était sans doute la raison pour laquelle il ne reconnaissait pas cette personne. Bien évidemment que non, ça n'était pas typique d'un Stark. Avoir passé la soirée sans finir saoul l'était par contre, et il en était fier.