Hey! Je vous avoue qu'on se retrouve pour un chapitre un peu plus court que d'habitude et incomplet, mais je devais publier aujourd'hui, sinon, vous auriez du attendre mercredi :(

Merci à JGuest, Rainetteyuri, Mrxz, PercabethHp, sabco, Amaryllis05 ,senvrillon ,rooxie! Je vous réponds sans fautes mercredi, mon lit m'appelle :(

Merci de votre réactivité sur le dernier chapitre (surtout wattpad avec les 112 votes *_*), ça m'a donné l'envie d'écrire ce chapitre, mais disons qu'il est tard et que je peux terminer la fin de ce chapitre aujourd'hui :( Bref, bonne lecture! Désolée si c'est moins bien que d'hab xD


POV général, Dimanche 22 février, 1h56

-J'aime ta façon d'être, affirma la scientifique, entre deux baisers, avant que Kara ne se recule, mordillant sa lèvre inférieure alors qu'elle la chevauché.

-Je...Je pense que je t'aime Lena...

Au son de ses paroles, les deux femmes se figèrent instantanément. L'alcool semblait s'être estompé à ce même moment, bien que la pièce semble toujours tourner au-dessus d'elles, mais est-ce réellement l'alcool ? Ou étaient -elles ivre d'amour ? Honnêtement, elles n'en avaient toutes d'eux aucune idée... Mais la puissance du moment qu'elles partageaient semblait presque irréaliste, tellement irréaliste que Kara se recula du corps de sa petite amie, déglutissant nerveusement à la vision surprise du visage de Lena.

Oui, elles s'appréciaient et elles l'avaient toutes deux partagées. Oui elles s'aimaient et étaient toutes folles amoureuses l'une de l'autre, mais l'entendre de vive voix avait provoqué chez Lena une sorte de bug surprenant. Elle voulait parler, crier à son tour son amour, quelque chose qu'elle avait toujours voulu, et maintenant que c'était réel, il y avait cette chaleur dans le creux de son estomac, une chaleur qui l'effrayait, une chaleur qui à tout moment pouvait la détruire, le seul sentiment pour lequel elle n'était pas immunisée, et ça serait mentir de dire qu'elle n'était pas terrifiée.

De son côté Kara commençait sérieusement à paniquer. Et si Lena n'était qu'au simple stade du "je t'apprécie" ? Et si ce qu'elles avaient n'était qu'un simple essaie ? Pourquoi devait-elle toujours tout gâcher ? Pourquoi n'avait-elle pas simplement continué à énoncer des choses qui lui plaisait chez Lena ? Peut-être parce qu'elle aimait tout chez la jeune Luthor ? Et que cette réponse était simplement la plus logique ?

-Je...je suis désolée, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise, s'excusa finalement la blonde, allongée sur le dos à côté de Lena qui faisait de même, fixant toujours le plafond, à la réalisation des paroles de sa belle.

-Tu ne l'as pas fait Kara, avoua finalement la jeune Luthor en se redressant, posant sa tête sur sa paume surélevée. Je... Je suis juste surprise, avoua la brune, regrettant ses paroles lorsqu'elle vit la blonde avaler sa salive, une nuance brillante commençant à naître dans ses yeux.

Kara paniqua sur ce moment, et se redressa fermement. Elle se retourna vers sa petite amie, et passa nerveusement sa main dans ses cheveux avant prendre une profonde respiration.

-Je sais que ça ne fait que quelques jours, mais les sentiments que j'ai pour toi grandissent en moi depuis des semaines, et...je...ça fait du bien de tout sortir. Je comprends si tu ne ressens pas la même...

-Kara, la coupa Lena, attirant le bleu brillant des yeux de la sportive dans le vert des siens. Je... Je pense que je t'aime aussi, beaucoup. Je... C'est la première fois que quelqu'un me dit cela, excepté Sam et ma mère biologique. Je...je n'ai tout simplement pas l'habitude...tu sais... De recevoir de l'amour, et je...je suis effrayée, avoua-t-elle finalement, observant le visage de la cadette des Danvers se détendre. Quand on s'est rencontrée, j'ai tout fait pour me convaincre que je n'étais pas attirée par toi, et que je ne te laisserais pas entrer facilement dans ma vie... J'ai même pas fait attention au fait où je tombais petit à petit pour toi. Pendant des semaines, j'ai combattu mes sentiments, j'ai tout fait pour penser à autre chose, mais à chaque fois, tu étais là, dans ma tête, ou même physiquement juste devant moi, lâcha la brune avant de stopper toutes paroles, cachant son visage à l'aide de sa paire de main. Oh mon Dieu, je pense avoir trop bu ...Est-ce que je suis trop sentimental à ce même moment ? Déclara Lena, cassant son monologue alors qu'elle s'asseyait en tailleur, ignorant les yeux brillants de joie de la cadette des Danvers.

-Noon, continues, lâcha Kara avec espoir, s'asseyant correctement à son tour afin d'attraper les mains de sa belle dans une prise serrée et ferme. Elle passa sa langue contre ses lèvres, le geste attirant les orbes de la future femme d'affaires.

-Je... Lena était sans voix. C'était bien la première fois que ses mots touchaient autant une personne, et peut-être même que c'était la première fois qu'elle voyait la blonde avec une telle joie à travers ses prunelles. Elle avait l'impression d'être son monde, d'être sa lumière alors qu'elles ne se connaissaient que depuis quelques mois, et même si ça l'effrayait, la chaleur qui régnait dans le creux de son estomac, elle, lui criait de continuer, une façon peut être de voir l'expression de Kara s'intensifier encore, et encore, jusqu'à ce que la tension déjà palpable entre elles éclatent.

-J'ai toujours pensé que les films étaient une stupide incarnation du romantisme. Les déclarations d'amour souvent gênantes, les baisers sous la pluie, les premiers rendez-vous qui n'ont pas de prix. Je me suis toujours moquée de ça, mais aujourd'hui, quand je te vois devant moi, j'ai envie de faire toutes ses choses stupides pour toi, et rien que savoir que c'est possible, ça me rend heureuse. J'ai souffert pendant des semaines à penser que ce béguin qui s'est transformé en bien plus n'était qu'à sens unique, mais aujourd'hui, je suis incroyablement heureuse, et...je. Je ne me suis jamais senti ainsi dans l'intégralité de ma vie, finit Lena, un sourire se dessinant sur son visage à la vue de la Kara émotive, juste en face d'elle.

Le mélange d'alcool et d'émotion ne faisait clairement pas bon ménage. Cela en était bien trop pour la cadette des Danvers qui ne put refouler sa larme de joie, une larme que Lena essuya du bout de ses doigts avant de poser sa paire de lèvres sur la joue humide de la sportive.

-Sache que tu peux faire tous ses trucs stupides avec moi, déclara Kara en humidifiant une fois de plus sa lèvre inférieure, la chaleur de la main de Lena s'intensifiant contre sa joue.

-Ça reste tes films préférés, répondit la brune, frottant son pouce contre la joue de sa belle, les yeux de celle-ci se fermant.

-Puis-je te demander quelque chose ? S'enquit la blonde, les yeux toujours clos, rassemblant tout son courage.

-Bien sûre que tu peux ma chérie, déclara Lena, observant les orbes bleus s'ancrer à nouveau dans les siens.

-Est-ce que tu voudrais avoir un premier rendez-vous officiel avec moi ? Demanda-t-elle, le bleu azur profondément ancré dans le vert, aussi clair que l'eau d'un lagon, bien qu'assombris par l'émotion du moment.

-Bien sûr trésor, répondit la jeune Luthor, s'approchant de la blonde pour poser un petit baiser sur ses lèvres, les sentant s'étendre au toucher.

-Samedi ? Demanda la sportive avec espoir, observant sa petite amie perdre son sourire.

-Je rends visite à Lillian et Lex ce week-end...avoua la scientifique, déglutissant nerveusement à la pensée de retrouver sa famille. Kara le remarqua et s'avança vers elle, passant une main au niveau de sa nuque pour attirer une nouvelle fois son regard.

-La semaine prochaine ? S'enquit-elle alors, observant la brune hocher énergiquement la tête, signe de son accord.

-Parfait, répondit-elle alors avec un large sourire, attrapant un des deux tee shirt trouvait dans l'armoire de Kara et l'enfilant. La blonde fit de même, et une fois fait, la scientifique fondit dans une étreinte qu'elle attendait depuis bien des heures déjà, embrassant une dernière fois sa petite amie avant de se lancer dans un sommeil réparateur.

POV général, Dimanche 22 février, 8h56

La gueule de bois ...Est-ce vraiment si horrible que la description faite par les gens l'ayant expérimenté ? La tête de Kara martelait, à une puissance presque inimaginable. Elle avait l'impression d'entendre chaque bruit, chaque son, chaque écho qui lui parvenait aux oreilles. Le chant des oiseaux étaient intensifiés par mille, le bruit lointain des voitures également, la pluie qui frappait contre la fenêtre de son appartement, les petits ronflements de streaky et ceux de Lena ? Enfin... c'était plus des petits bruits de respiration mignons...

Les souvenirs de la veille remontaient dans la tête douloureuse de Kara, les flirts innocents, les flirts...un peu plus charnel...Un rougissement se forma instantanément sur ses joues. Elle n'avait rien fait de déplacée d'après ses souvenirs un peu flous, bien qu'elle se souvint de la fin de soirée bien trop merveilleuse à son goût.

La déclaration de Lena l'avait profondément touché, et ça faisait du bien de savoir qu'elle était aimée, et que leur couple n'était pas qu'un essaie qui se terminerait mal par le manque de sentiments, comme elle l'avait fait avec le pauvre Mike...Mais voilà qu'elles étaient définitivement sur la même longueur d'onde, et c'était tout ce qui l'importait pour le moment, bien que son problème de gueule de bois attirait son attention.

Sa bouche et son œsophage étaient secs, son estomac semblait danser une valse, et elle avait une envie très pressante d'utiliser les toilettes, une envie qui la fit se redresser, provoquant un étourdissement soudain, ainsi qu'une nausée puissante qui la fit se pencher sur le côté de son lit, vomissant dans ce qui semblait être un sceau. Les parois internes de son œsophage brûlaient, l'avidité de son estomac régnant désormais dans sa bouche. Décidément, elle avait vraiment trop bu...

Étonnamment, la seule question qu'il lui vint en tête fut...Pourquoi y avait-il un sceau à ses côtés ? Un sceau qui semblait avoir été utile pendant la nuit. Kara fronça les sourcils et observa l'heure. Mais au lieu de tomber sur son téléphone, ses yeux tombèrent sur une boîte de médicament et un grand verre d'eau avec une réserve juste à côté. Les souvenirs de sa nuit étaient flous, malgré sa semi sobriété de fin de soirée. Lena devait certainement en savoir plus sur son état...

Elle essuya sa bouche et se recoucha, gémissant face à la bêtise et au regret de la veille. Pourquoi avait du t'elle écouter Sam et Maggie ? Pourquoi avait-elle enchaîné les verres ? Peut-être parce que Lena avait fait pareil ? Honnêtement, cette partie de soirée était vraiment floue et elle préférait l'oublier, sous peine de se gêner elle-même...

Elle ignora la pensée et pris le médicament avec une quantité d'eau extrêmement élevée, elle ne pourrait définitivement pas se retenir d'aller aux toilettes avec ça. Le liquide soulagea la douleur dans sa gorge, mais son estomac, lui, continuait à tourner, et elle préférait de pas faire le moindre mouvement brusque qui la ferait à nouveau vomir.

Elle sentit une pression s'exercer sur les jambes, lui faisant lever les yeux en direction de Streaky, qui s'avançait doucement vers elle en ronronnant... Le monstre était réveillé. Kara l'observa bailler, se couchant à ses côtés avant de commencer à pétrir des pattes sur la douce couverture qui recouvrait le jeune couple.

-Hey mon petit bébé, lâcha Kara, observant le félin stopper son action avant de s'approcher d'elle, glissant sa tête contre sa main. La cadette des Danvers sourit faiblement, ne voulant pas augmenter la douleur dans sa tête. Le chat miaula en réponse, provoquant les grands yeux de la blonde. Chut, tu vas réveiller Lena, souffla-t-elle en plissant des yeux, retournant ses yeux vers la beauté subjugale à ses côtés. Décidément, est-ce qu'un jour Lena pourrait arrêter d'être aussi parfaite ?

La regarder dormir pouvait devenir un des passes temps favoris de Kara, bien que ça faisait légèrement psychopathe à son goût. Eh bien ...Est-ce que ça l'était vraiment ? Elle ne savait pas réellement comment se comporter avec la brune. Elle ne s'était jamais réellement comportée comme une petite amie avec Mike.

Elle ne l'avait jamais regardé dormir, elle ne lui prenait que rarement la main, les touchers, eux aussi, étaient rare étant donné qu'ils n'étaient pas réellement agréable d'après elle, mais c'était désormais tout l'inverse. Elle ne pouvait pas se passer des baisers de sa belle, de ses touchers, ou même de ses regards, et à cette simple pensée, elle sentit ses joues se bomber, signe qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres.

-Kara, tu n'es pas discrète, souffla Lena entre ses dents, le goût de l'alcool persistant dans sa bouche.

-Quoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? S'enquit la jeune Danvers, une teinte rouge prenant possession de ses joues.

-Tu me regardes, répondit tout simplement Lena, les yeux toujours fermés alors qu'elle était enfouie sous les couvertures.

-Comment le sais-tu ? S'enquit Kara avec surprise. Est-ce que tu as un troisième oeil ou quoi que ce soit que je devrais savoir ? Ajouta la sportive en haussant un sourcil, les yeux de sa belle s'ouvrant finalement, s'adaptant rapidement à la faible luminosité de la pièce, le soleil se frayant un chemin à travers les petites ouvertures du volet.

-C'est un secret, déclara la brune avec un petit sourire, se redressant afin de poser sa main sur la joue de sa belle. Ça va mieux ta tête ? S'enquit la brune, massant les tempes de la sportive du bout des doigts, recueillant un gémissement de satisfaction en réponse.

-Comment sais-tu que j'ai mal à la tête ? S'enquit Kara, les yeux fermés tandis qu'elle appréciait le massage de sa belle.

-Tu ne te souviens pas de cette nuit ? Demanda la jeune Luthor en soulevant son sourcil d'une façon étonnante.

-Je... Non... Je me souviens juste de ta superbe déclaration, après plus rien, avoua la blonde, le rire de Lena lui parvenant aux oreilles.

-Eh bien... Tu as fait fort hier... Enfin, nous avons fait fort, mais mes gênes Irlandais permettent généralement d'éviter ce genre de situation dans laquelle tu te trouves, commença Lena entre ses rires. Disons que cette nuit a été un peu rude entre tes vomissements, tes pleurs, ta tête, et tes ronchonnements, avoua la brune, ses lèvres s'étirant dans un sourire lorsqu'elle vit le visage de Kara se tordre dans le regret.

-Désolée, je ne voulais pas te faire subir tout ça, j'ai...

-Ça va trésor, tout va bien, je dois avouer que tu m'as bien fait rire hier, rétorqua la brune en déposant un baiser sur le front de la future journaliste. Tu devrais te reposer un peu plus, je vais aller faire le déjeuner.

Kara hocha la tête et s'allongea à nouveau, fermant les yeux. Lena s'était occupée d'elle cette nuit...Son coeur gonfla à cette idée, alors que son amour coulait dans ses veines. Cette sensation dans le creux de son estomac était incroyable, si incroyable qu'elle cachait presque la douleur abominable de sa tête...

C'est ainsi qu'elle se rendormit à nouveau, ignorant les cris de frustration de Lena qui même après plusieurs mois et des études avancées dans la technique n'arrivait pas à allumer la cafetière.

POV général, Samedi 7 mars, 00h56

Cela faisait deux semaines que Kara avait réellement commencé les recherches sur la mère de Lena. Au début, ça avait été compliqué. Elle s'était même remise en question quant à la difficulté du métier de journaliste d'investigation. Il fallait avouer qu'elle s'était dans un premier temps jeté dans l'enquête, mais après réflexion, peut-être que qu'étudier la question avant de tenter quoi que ce soit était la meilleure façon de procéder.

Dans un premier temps, elle avait fait des recherches sur la mère de Lena. Il n'y avait aucune photo sur l'internet, uniquement des articles sur la mort de celle-ci par noyade, ainsi que la disparition de l'enfant qu'il avait fini par présumer mort. Les médias parlaient d'une blague qui avait mal tourné suite à la découverte d'un mannequin dans l'étang.

Un homme d'une quarantaine d'année a été interrogé suite à sa tentative d'aide pour la femme, malheureusement défunte à la sortie de l'eau. Il a avoué avoir tenté de la réanimer sans succès. Il dit ne pas avoir aperçu d'enfant et que lorsqu'il était arrivé sur place, la jeune Kieran était déjà sans vie.

Kara en a également appris un peu plus sur la vie de la jeune McGrath. C'était une policière appréciée, douée dans son travail et destinée à un avenir prometteur au sein de la police. Elle était capitaine de sa propre équipe alors qu'elle avait à peine 24 ans à l'époque alors comment une femme aussi appréciée avait pu finir abattu de la sorte ?

Kara n'avait qu'une idée en tête après délibération...

Les Luthor...

Peut-être qu'elle avait tort, et elle le savait, mais on lui avait toujours dit de suivre son instinct, et la meilleure façon de le faire était de suivre cette première piste. Pour cela, elle s'était rendu à l'aéroport, où elle avait pu accéder avec l'aide de Clark aux archives tenue à la main à cette époque.

Elle avait mis quatre jours à parcourir les archives de la date d'arrivée de Lena aux États-Unis, quatre jours pour trouver le moindre indice. Elle avait presque abandonné, pensant ne rien trouver, mais son amour pour Lena l'avait poussé à continuer, jusqu'à ce qu'elle tombe sur un prénom, celui de sa chère et tendre. Elle venait à ce même moment de tomber sur le début de l'existence de Lena Luthor.

À côté de son nom se trouvait celui de l'accompagnant, un certain Sergio Hernández, résident dans l'Illinois. Son travail était d'escorter les enfants de bas âge lors d'un vol en avion, encore fallait-il le retrouver ...Après deux autres jours de recherche, Kara était tombée sur le profil d'un homme qui semblait de près ou de loin être celui en question. Elle avait tenté de le contacter sans résultat, jusqu'à aujourd'hui. Elle se trouvait devant son ordinateur allumé, un mail prioritaire non ouvert, dont l'adresse mail correspondait à celle de l'homme en question. C'est avec la main tremblante qu'elle ouvrit le mail, lisant les premières lignes avec appréhension.

" Bonjour;

Je vous réponds suite à la réception d'un mail de votre part. Je m'appelle bien Sergio Hernández, et j'ai bien travaillé en tant qu'accompagnateur. Je n'ai cependant aucun souvenir de l'enfant que vous m'avez décrit dans le précédent mail. Je suis désolé de ne pas pouvoir aider, peut-être que vous devriez voir avec la compagnie pour laquelle je travaillais à l'époque, mais je doute qu'ils aient plus d'informations à fournir.

Cordialement

Sergio Hernández"

Kara sentit la frustration lui monter. Ses yeux piquaient, et son coeur lui faisait mal. Et si elle n'était pas faite pour ce travail ? Et si justice ne serait jamais rendue ? Les questions s'enchaînaient dans sa tête, et aucune réponse ne semblait envisageable. C'est ainsi qu'elle ferma son PC, prête à s'endormir pour préparer sa longue journée et son future rendez vous avec Lena.

POV Amy, Samedi 7 mars, 10h06

-J'ai du travail pour vous, lâcha Lillian en se redressant sur sa chaise de bureau, fermant les blocs de documents qui se trouvaient face à elle.

-Je vous écoute, répondit Amy en s'asseyant devant plus âgée des Luthor.

-J'ai reçu l'appel d'un ancien employé, celui à qui j'ai demandé de ramener la fille de Lionel après avoir "malencontreusement" tué sa maîtresse. Cet idiot n'a vraisemblablement pas utilisé la carte d'identité que je lui avais fournie sous crainte de "perdre son travail" m'a-t-il dit, commença Lillian, d'un ton de voix plus que sarcastique. Il semblerait que Lena ait parlé de la mort de sa mère à la Danvers, et je ne sais pas qu'elle est moyenne, elle a fini par tomber sur des traces que je n'ai pas pensé à effacer.

Amy déglutit, mordillant sa lèvre inférieure. Elle savait où menait ce genre de conversation avec la Luthor. Elle se redressa alors, affichant un regard impassible, bien que ses dents étaient serrées les unes contre les autres.

-Voulez-vous que je vous la ramène ? S'enquit-elle sans émotion, fixant les yeux gris vert face à elle, alors qu'elle levait un sourcil d'une manière plus que surprenante.

-Non, répondit Lillian, provoquant une sorte de soulagement à Amy. En effet, elle n'avait jamais travaillé seule, et kidnapper l'amie de la "fille" de sa patronne n'était définitivement pas dans ses plans. Je veux que vous gardiez un oeil sur elle. Dites-moi si elle découvre la moindre chose sur nous.

-Bien Madame Luthor, lâcha Amy en se levant, quittant la pièce sans dernier regard, bien que l'ordre reçu était cette fois ci, incroyablement tentante.

POV général, Samedi 7 mars, 18h

C'est d'un pas tremblant que Kara frappa à la porte de Lena. Aujourd'hui était le jour qu'elles avaient instaurées pour leur premier rendez-vous. Elles ne s'étaient pas beaucoup vu dans la semaine entre Kara qui faisait ses recherches sur la mère biologique de Lena et la brune qui avait entamé un marathon de recherche intensive afin de terminer sa thèse avant les vacances d'été, après un peu plus de deux ans.

Tout allait pour le mieux entre les deux femmes. Elles essayaient tout de même de passer le plus de temps possible ensemble, que ce soit chez elles ou à l'université. Même si leurs amis étaient au courant de leurs relations, elles avaient préféré garder cela pour elle... Pas par honte, bien au contraire, tout ce que la jeune Luthor voulait faire était d'embrasser sa belle, de la câliner et de lui tenir la main quand elle le pouvait, mais elle restait une Luthor...

Kara devait être préservée de sa famille, mais aussi des journalistes, bien que Lillian essayait de les tenir à l'écart avec une bonne liasse d'argent. Mais malgré tout cela, elles étaient heureuse depuis trois semaines déjà, et la frontière entre amour et amitié avait été dépassée avec une facilité déconcertante.

Kara bougea nerveusement sur ses deux pieds lorsqu'elle entendit des pas se rapprocher de la porte. Elle manqua presque de tomber suite à la paire d'escarpins qu'elle portait, quelque chose de rare, mais un plus à son look d'aujourd'hui. Elle portait une robe blanche, cintrée à la taille mais fluide sur le reste du corps.

Ses cheveux étaient serrés dans un chignon parfait, quelques mèches s'échappant à l'avant, donnant à son style un ton plus décontracté. Ses escarpins étaient noirs et son manteau était d'un ton rose pâle, se mariant à la perfection avec le blanc de la robe.

Elle eut à peine le temps de prendre une bonne inspiration que la porte s'ouvrit et que son souffle se coupa face à la vue qui s'offrait à elle. Lena avait les cheveux attachés dans une queue plus ou moins haute. Elle portait un costume bleu marine, contrastant avec le blanc de la robe de Kara. Ses escarpins étaient également noirs et elle tenait dans sa main un petit sac, ornant un petit ruban rouge.

-Tu es magnifique, lâcha la brune à la cadette des Danvers bouche bée.

-Je...tu... whaou, merci mais toi...mieux...beaucoup...magnifique...Comme...whouaa...je

-Ai-je de l'effet sur vous miss Danvers? Lâcha la jeune Luthor, provoquant la rougeur habituelle sur les joues de sa petite amie qui cherchait à attraper ses lunettes pourtant absentes. N'obtenant aucune réponse qu'un pincement de lèvre, Lena se pencha vers la blonde, déposant les siennes avec tendresse sur celles de sa petite amie, encore bouche bée par la beauté de sa belle.

Lorsque Lena se recula, elle tendit son pouce vers les lèvres de Kara, et retira la petite trace sur son rouge à lèvres rouge avait laissé, tout cela en sentant le regard intense de la blonde dans sur son visage.

-Tiens, c'est pour toi, déclara Lena en tendant le petit objet qu'elle tenait dans ses mains. Je sais que ton anniversaire n'est que dans deux semaines, mais je voulais vraiment te remercier pour ce premier rendez-vous.

-Lena, tu n'aurais pas dû! Je n'ai rien pour toi, déclara finalement la jeune Danvers en pinçant sa lèvre inférieure, attrapant le petit sac.

-Eh bien, j'ai le droit à des fleurs, des cafés et des salades et en plus tu as organisé notre rendez-vous, je pense que tu en fais assez trésor, déclara la brune en observant un sourire se former sur le visage de sa belle.

Kara finit par baisser les yeux sur le cadeau, tirant avec délicatesse sur le ruban et ouvrant le petit sac afin d'en sortir un écrin assez long. Lorsqu'elle l'ouvrit, ses yeux tombèrent sur une fine chaîne en argent, ornant un saphir d'un bleu si profond qui fit fondre son coeur et intensifiant la chaleur dans le creux de son estomac.

-Il est magnifique, avoua Kara, ses yeux brillants face à la beauté du bijou, un large sourire se frayant sur son visage, signe de sa joie extrême.

-Je suis passée à la bijouterie et il m'a rappelé tes yeux. Je pense qu'il sera magnifique sur ton poignet, avoua la scientifique avec un large sourire.

-Est-ce que tu peux me le mettre ? Lena hocha la tête, attrapant avec délicatesse le bracelet afin de l'enrouler autour du poignet de sa belle, provoquant une vague de frisson en la sportive qui tenta de l'ignorer malgré son intensité, bien que même Lena l'avait remarqué. Une fois fait, la blonde se pencha à nouveau, attrapant sa voisine par les hanches et la rapprochant de son corps, la différence de taille étant visible suite à la présence de talons chez les deux femmes bien que la hauteur n'était pas la même.

-Merci mon amour, déclara Kara, posant ensuite un baiser sur la joue rougie de Lena suite à l'utilisation du mot d'amour, quelque chose pour lequel elle n'était définitivement pas habituée. Kara déposa un autre baiser sur le nez de sa voisine et attrapa sa main. Allons-y, j'ai une petite surprise pour toi, déclara-t-elle avant de tirer la brune à travers les longs couloirs du bâtiment.

POV général, Samedi 7 mars, 18h34

-Kara, si tu m'avais dit que nous allions au bowling, j'aurais mis d'autres chaussures, déclara Lena avec un petit rire, excitée de faire une activité qu'elle n'avait pas faite depuis bien des mois.

-Une surprise est une surprise Lee, et en plus ils en prêtent des chaussures, affirma Kara en descendant du taxi.

-C'est bien parce que je t'aime que je vais accepter de mettre mes pieds là ou d'autre l'ont fait, souffla sérieusement Lena, sentant sa petite amie lui attraper la main afin de la tirer vers le bâtiment. La scientifique entrouvrit ses yeux dans la surprise, observant la douce prise sur ses mains. C'était bien leur première réelle apparition publique, bien que cette partie de la ville était plutôt calme et réputée pour sa tranquillité.

-Chérie ? S'enquit Lena, attirant l'attention de la jeune Danvers. Tu es sûre ? Lâcha t-elle avec un mouvement de tête vers leur main entrelacée.

"Peut-être que c'était instinctif et qu'elle n'a pas fait attention?", se dit Lena en déglutissant nerveusement. Elle s'attendait à ce que la cadette des Danvers lui lâche la main avec quelques excuses, mais se fut bien le contraire.

La future journaliste resserra sa prise, tirant la brune vers elle, et se penchant, afin de déposer sa paire de lèvres rapidement sur celles de la jeune Luthor.

-Je n'ai jamais été aussi sûre de quelque chose dans ma vie, avoua Kara, faisant glisser sa main sur la joue de sa belle, leur front reposant l'un contre l'autre, appréciant le contact chaud qu'elle pouvait s'offrir, réchauffant leur être en cette douce fin d'hiver. Allons-y, notre piste nous attend!


Voilà! Désolée! Je n'ai pas pu finir la date. J'aurais bien publié demain, mais je ne suis pas là, et avec les superbes votes wattpad reçus je ne pouvais pas vous faire attendre mercredi :( Donc le prochain chapitre sera plus long normalement. Je ne sais pas encore ce que je vais faire comme data (à part le bowling) mais on verra bien :)

Prochain chapitre...Eh bien...Disons ce week end ? Je suis désolée de ne pas pouvoir tenir le rythme, mais bon, avec les 8-9 chapitres qui restent je ne pense pas que ça sera dérangeant!

PS: Profitez le drama ne va sans doute pas tarder xD