Note de l'auteur : Bonjour à tous ! C'est la première fanfiction Shikatema que je publies ! Je me suis a plusieurs reprise demandé ce qu'aurait pu faire le couple après le mairage de Naruto. J'écris quelques petits passages de leur vie et j'avais envie de vous les partager. Je ne sais pas encore combien il y aura de partie. Pour l'instant, j'en suis à 4 parties. J'essayerais de publier une fois par semaine. J'espère que cela vous plaira. Je vous souhaite une bonne lecture.


Premier Baiser


Il était tard, la nuit était tombé depuis plusieurs heures déjà. Shikamaru et Temari marchaient calmement, côte à côte. Les deux se rendaient chez le brun pour passer la nuit. C'était la première fois que Temari allait dormir chez lui. La jeune femme était anxieuse, elle n'était pas habituée à une telle proximité avec un homme. Elle n'avait jamais eu de petit ami avant Shikamaru, et elle ne savait pas comment elle devait se comporter.

Elle était très étonnée que ce soit Shikamaru qui fasse le premier pas ce soir-là. Il lui avait tenu la main une grande partie de la soirée, ils avaient mangés, parlés, et même dansés ensemble. Temari avait été flatté lorsqu'il l'avait présenté à Kurenai et Mirai en temps que sa petite amie. Elle avait passé une agréable soirée.

À la fin de la soirée, Shikamaru lui avait proposé de venir dormir chez lui, car il habitait à quelques minutes seulement du lieu de la fête. Elle avait hésité à accepter pendant quelques instants, mais ses frères l'avaient encouragés. Ces derniers étaient plutôt favorables à cette relation, ce qui rassurait beaucoup la jeune femme.

Shikamaru prit sa clé et déverrouilla sa porte d'entrée, prenant soin de laisser Temari entrer en première. Lui non plus ne savait pas vraiment comment se comporter avec elle. Il avait peur d'aller trop vite au goût de la jeune femme, il ne voulait pas la gêner ou même l'effrayer. C'était Ino qui lui avait conseillé de l'inviter à dormir. Il avait très bien remarqué que Temari avait hésité pendant un temps avant d'accepter sa proposition.

Ils se déchaussèrent tous les deux en silence. Le jeune homme lui fit une visite rapide des lieux. Le couple entra dans la chambre de Shikamaru. Ce dernier retira son haut sans se préoccuper de la jeune femme qui l'observait derrière lui.

« Tu n'aurais pas quelque chose à me prêter pour dormir cette nuit ? » Dit-elle calmement, essayant de ne pas montrer son angoisse.

Le jeune homme s'approcha de son armoire et prit un maillot qu'il donna à Temari. Cette dernière l'observa. Elle n'avait jamais pensé qu'il pouvait être si musclé. Visiblement, elle le sous-estimé beaucoup. Cependant, elle ne comprenait pas pourquoi il ne parlait pas. Regrettait-il de l'avoir invité à dormir chez lui ? Elle prit le haut et sortit de la chambre pour se rendre dans la salle de bain.

Elle se déshabilla lentement, ne laissant que ses sous-vêtements. Elle se regarda dans le miroir juste à côté d'elle. Elle contempla ses nombreuses cicatrices sur son corps en soupirant. Elle n'avait jamais été complexée, mais elle avait peur que ses marques sur son corps dégoûte le jeune homme. Elle se mit à rougir en pensant qu'un jour peut-être, Shikamaru la verrait nue. Temari commença à enfiler le maillot, mais s'arrêta. Généralement, elle ne gardait pas son soutien-gorge pour dormir, cependant, elle ne savait pas si elle devait faire la même chose maintenant.

« Tu te poses trop de question » pensa-t-elle.

Elle retira son sous-vêtement en enfila le maillot. Ce dernier était bien trop grand pour elle. Elle se mit dos au miroir et tourna légèrement la tête pour regarder dedans. Dans son dos, se trouvait l'emblème du clan Nara. Temari fit un petit sourire et se débarbouilla le visage. Après cela, elle retourna dans la chambre du jeune homme.

Shikamaru était dos à elle, juste devant l'unique fenêtre de la pièce. Elle rougit violemment en remarquant qu'il ne portait qu'un caleçon. Elle posa ses affaires sur un meuble et s'assit sur le lit. Temari pivota légèrement et vit ce qu'il avait une cigarette à la main. Il l'écrasa et la mit dans un cendrier qui se trouvait sur l'appui de fenêtre. Shikamaru referma la fenêtre puis se tourna vers la jeune femme.

« Ça te gêne si je dors comme ça ? » Dit-il en s'approchant du lit.

Temari secoua simplement la tête. Elle se maudit intérieurement de ne pas être capable de parler tellement elle était intimidé et anxieuse. Ce n'était pas dans sa nature, mais là, c'était différent. Elle allait passer la nuit avec son petit-ami qui était un caleçon. Son petit-ami. Ça lui faisait vraiment bizarre de se dire cela.

Le jeune homme se glissa dans le draps et Temari fit la même chose. Les deux observaient le plafond en silence. Alors qu'elle se tourna pour se mettre sur le côté, dos à lui, Shikamaru se rapprocha de la jeune femme, collant son torse contre son dos. Elle se laissa faire malgré la gêne qu'elle ressentait au fond d'elle. Elle n'avait jamais été aussi proche avec un homme. Sans le vouloir, il accentua sa gêne en passant un de ses bras autour de sa taille. Il passa l'autre dans sa nuque. Temari dut se redresser sa tête pour le laisser passer son bras. Temari frissonna en sentant le souffle de Shikamaru dans son cou.

Hésitante, elle posa sa main sur celle de Shikamaru qui était posait sur son ventre. Elle fit la même chose avec l'autre main près d'elle. Elle entrelaça leurs doigts en fermant les yeux. Temari se sentait incroyablement bien, tout comme Shikamaru, d'ailleurs.

« Tu penses que je suis la bonne personne pour toi, Shikamaru ? » Questionna Temari, ouvrant les yeux.

« Pourquoi cette question ? » Répondit Shikamaru, ouvrant les yeux également.

« Je ne sais pas, je me pose juste la question. »

« Eh bas tu ne devrais pas te poser ce genre de question… » Fit-il en soupirant.

« Pourquoi tu es si agacé que je te demande ça ? »

« Ne commence pas à être galère comme toutes les autres Temari… »

Comme toutes les autres…

Temari n'était donc pas la seule, il y en avait d'autre. Elle se redressa et tourna la tête vers Shikamaru. Elle sentait les larmes monter à ses yeux. Se pourrait-il que pendant qu'elle était à Suna, il allait voir d'autres femmes ? Elle l'observa. Shikamaru ne semblait pas comprendre la réaction de la jeune femme près de lui. Temari prit le bras du jeune homme et le rapprocha de ce dernier. Elle s'allongea dos à lui, mettant la couette devant son visage. Temari laissa les larmes couler. Elle avait si mal au cœur, elle ne pensait pas que Shikamaru puisse être comme ça. Elle s'était bien fait avoir. Tout ce qu'elle voulait faire, c'était partir loin de lui, mais elle n'en avait pas la force.

Shikamaru la regarda sans rien dire, dans l'incompréhension totale. Pourquoi réagissait-elle comme cela ? Il l'entendit renifler et étouffer un petit gémissement. Il l'avait fait pleurer. Shikamaru soupira, il n'était vraiment pas doué avec les femmes. Le jeune homme s'approcha d'elle, mettant sa main sur sa taille.

« Temari, pourquoi tu pleures. »

« Va voir une autre si je suis galère espèce d'idiot ! » Dit-elle en pleurant.

Shikamaru comprit alors la tristesse de sa petite-amie. Il avait encore était maladroit.

« Temari arrête… Je me suis mal exprimé… »

« Tu as dit clairement qu'il y en avait d'autre ! Alors vas les voir ! » Crie-t-elle.

« Laisse moi parler, s'il te plait. »

« Trouve une excuse… Tu as tout gâché… » Fit-elle en le repoussant.

« Dis pas ça… Il n'y a que toi Temari, je te jure. »

« Tu as dit « comme toutes les autres… » »

« Comme ma mère, comme Ino, comme Kurenai, comme Mirai parfois… Je me suis mal exprimé, pardon. »

Temari était incapable de parler, trop occupé à essayer de se calmer.

« Je suis sincère, Temari. »

« Comment je peux être sur de ça… »

« Crois-tu que je perdrais mon temps à aller voir d'autres femmes ? Je préfère passer mon temps libre avec Mirai quand tu es à Suna. Et en plus, j'ai mis plusieurs semaines à te séduire comme je pouvais, crois moi que s'il y en avait d'autres, je n'aurais même pas essayé avec toi. »

Temari se sentait idiote. Elle avait vraiment cru que Shikamaru puisse aller voir d'autres femmes qu'elle.

« Fais moi confiance. Tu es la bonne personne pour moi, Temari, je le sais. Je ne vois personne d'autre qui pourrait être ma petite amie. Je me moque des autres femmes, crois-moi. »

Temari se tourna lentement faire Shikamaru, honteuse. Ce dernier passa sa main sur la joue de la jeune femme et lui essuya ses larmes.

« Je ne veux pas te voir pleurer, encore moins si c'est de ma faute. Désolé de m'être mal exprimé, je vais faire des efforts à ce niveau-là, promis. »

« C'est moi qui suis désolé, Shikamaru. Je suis idiote, je sais. Désolé de m'être emballé… »

« Tu es la seule Temari. La seule femme avec qui je veux vivre, avec qui je veux me marier et avec qui je veux fonder une famille. Tu sais pourquoi ? »

Temari pouvait voir son visage grâce à la lumière de la lune. Elle le trouvait si beau… Elle secoua légèrement la tête, ne le quittant pas des yeux.

« Parce que je t'aime. »

La jeune femme sentit son cœur battre violemment dans sa poitrine. Il était sincère, elle le savait. Temari approcha son visage et posa ses lèvres sur celles du jeune homme. Le baiser si fit doux au début puis devint plus fougueux par la suite. Tout les deux avaient peur que l'autre lui échappe. Ce baiser était important pour eux, car avec ce baiser, ils officialisaient leur relation. Ils y voyaient plus clair, maintenant. Ils ne voulaient plus se quitter. Temari espérait qu'en plus de lui donner son premier baiser, Shikamaru lui donnerait son dernier baiser.