Disclaimer : Les personnages des livres/films Harry Potter ne m'appartienne pas et sont la propriété de JK Rowling.


Chapitre 1 : Tout bascule.

Il faisait beau en ce mois d'avril à Poudlard. James Potter ne pouvait rêver mieux pour s'entraîner au Quidditch, et il avait intérêt à être au top de sa forme ! Dans 15 jours, c'était le match retour contre les Serpentard et ils avaient perdu à 20 points. Il se souvint de la rage qui l'avait habité ce jour-là, au moment où Rosa attrapait le vif d'or, il se rappela d'avoir crié qu'ils allaient perdre à cause de l'avance des serpents… Trop tard, lorsque sa main se referma sur le vif, l'estomac de James n'avait fait qu'un tour… Les Serpentard étaient tellement heureux que ça l'avait écœuré. Rosa s'était excusée un million de fois car elle était persuadée avoir bien compté le nombre de buts… Malheureusement, le mal était fait. Cette fois-ci, James avait préparé tout un plan d'attaque et comptait bien prendre sa revanche.

En descendant de son balai, il ne pouvait imaginer ce qui l'attendait.

Lily était ravie, encore une répétition qui s'est déroulée sans accroc ! Décidemment ses camarades de chant étaient vraiment des gens exceptionnels !

« Un grand merci d'avoir pris sur votre temps du déjeuner pour répéter, mais si on veut que tout soit parfait pour le concert de fin d'année on doit être au top ! »

Josh leva les mains en signe d'exaspération.

« T'inquiètes Lily, on connaît tous ton côté perfectionniste et tyrannique… »

Cette dernière fit mine d'être offusquée et le frappa sur l'avant-bras qu'il leva en signe d'auto-défense en riant.

Les 5 autres rigolèrent, ils avaient l'habitude de ce genre de taquinerie de la part de Joshua.

Lily les regarda en souriant, elle avait une chance inouïe de pouvoir chanter avec ces personnes qui avaient un cœur gros comme ça.

Il y avait Josh le blagueur, une voix un peu soul et toujours dans la déconne, quelque fois c'était difficile de se concentrer aux répétitions pour lui, mais dès qu'il se mettait à chanter, c'est comme s'il devenait quelqu'un d'autre, complètement habité par la musique. Une voix de rêve à seulement 15 ans !

Il y avait Emily que tout le monde appelait Mimi, comme son surnom l'indique, elle est toute timide, Lily avait eu du mal à l'enrôler mais quand elle l'avait entendu chanter dans la salle commune en pensant que tout le monde était parti, elle ne pouvait pas la laisser passer à côté d'un tel don, une voix cristalline ! Pareil pour elle, la musique était son échappatoire, une famille tyrannique, un frère plus méritant selon ses parents et elle s'effaçait en pensant être une moins que rien. Elle parlait rarement en groupe, mais en tête à tête ça pouvait être une vraie pipelette et Lily avait été très surprise qu'elle se livre autant à elle. Elle était en 6ème année.

Il y avait Blaine, un rockeur des vieilles années grâce à son père qui lui-même était chanteur dans un groupe sorcier à succès : Les Sombrals Vifs. Il pouvait paraitre ronchon et antipathique à première vue, mais au fond c'était un vrai nounours une fois qu'on apprenait à le connaître. Il avait souvent été humilié étant petit par les autres enfants à cause de ses tenues démodées et déchirées, alors il se donnait un air pas commode pour qu'on le laisse tranquille, ce qui marchait bien la plupart du temps. Il entamait déjà sa dernière année à Poudlard et angoissait à l'idée de quitter le château mais essayait de ne pas le montrer.

Il y avait Laura, la diva, comme aimait la surnommé Josh. En effet, elle avait une très belle voix et elle le savait ! Pour elle, tous les solos devraient lui revenir, heureusement que quelque fois les autres lui permettent de redescendre sur Terre. Venant d'une famille riche, elle a pris des cours de chant à son plus jeune âge. Le souci c'est que ses parents ne voient pas d'un bon œil qu'elle préfère le chant à ses études. Elle n'ose pas leur dire qu'elle veut devenir chanteuse plus tard et cela la ronge énormément. Lily avait eu du mal avec elle, pour Laura une chorale ce n'est pas l'idéal quand on veut briller seule, mais finalement après une année de chant en commun, elle avait appris à aimer cette nouvelle famille avec qui tout était devenu plus simple. Elle était également en 6ème année.

Il y avait les jumeaux : Kaylia et Kurtis. Ils étaient inséparables, si l'un allait à gauche l'autre suivait, l'un voulait chanter, l'autre chantait aussi. C'était surtout le rêve de Kaylia mais son frère la soutenait quoiqu'elle fasse. Elle chantait juste mais n'avait pas une voix extraordinaire, elle aimait vraiment ça. Quant à son frère, Lily le soupçonnait de faire du play-back et de chanter comme une casserole mais elle s'en fichait, car il amenait une fraîcheur au groupe et elle voulait vraiment que Kaylia se sente bien. Cette dernière adorait chanter car cela lui rappelait sa mère, décédée deux ans plus tôt lors d'un accident de balai lors d'un match de Quidditch, elle était joueuse professionnelle chez les Canon de Chudley. Son frère comprenait et faisait tout pour qu'elle soit heureuse, et au fond cela lui faisait du bien aussi à lui, ils étaient en 4ème année et étaient les plus jeunes de la troupe.

Lily était la chef de la chorale, elle avait voulu en monter une parce qu'elle avait toujours aimé la musique, elle jouait du piano depuis ses 6 ans et adorait chanter en même temps. Toute la troupe était d'accord pour dire qu'elle avait la voix la plus belle et la plus puissante de la troupe, mais laissait toujours les solos aux autres pour que tout le monde s'y retrouve. Et ça lui allait très bien, elle n'aimait pas trop se mettre en avant. La musique était pour elle un défouloir, car elle était née -moldue, et pour certains sorciers, elle n'était pas la bienvenue et dans le monde moldu elle était un monstre, enfin surtout pour sa sœur. Elle ne savait plus trop qui elle était et qui elle voulait devenir. Mais quand elle chantait, elle oubliait tout ça, vivre entre deux mondes, et elle ne pensait plus qu'aux paroles et aux notes.

Ils ramassèrent leur déchet de pique-nique sommaire qu'ils avaient fait histoire de ne pas avoir l'estomac vide pour la reprise des cours.

Au moment d'arriver à la Grande Salle, une agitation était palpable. Lily s'approcha d'un préfet Serdaigle et lui demanda ce qu'il se passait.

« Quoi ? Vous n'êtes pas au courant ? Tous les Gryffondors ont été pétrifiés ! Apparemment la nourriture du banquet a été empoisonné ! Le directeur est stupéfait et furieux. Il est parti voir les elfes de maison qui s'occupent du repas. »

« Quoi ?! » Lily n'en revenait pas. En effet, elle jeta un œil à sa table habituelle, les élèves étaient figés avec les fourchettes en l'air, un verre au bord des lèvres. Elle reconnu Remus, Peter et Sirius totalement sans vie. Mais il en manquait un à l'appel. Où était donc Potter ?

James sortait de la douche quand il entendit quelqu'un frapper à la porte du dortoir.

« Ah bah ce n'est pas trop tôt, vous vous êtes encore gavés comme des oies j'imagine… » James ouvrit la porte en serviette et fut déçu de voir le professeur McGonagall à la place de ses amis de toujours.

- « Potter, vous devriez vous habiller et venir avec moi. »

« Très bien, donnez-moi deux minutes. » Il referma la porte et réalisa que son professeur avait l'air tellement grave qu'il n'avait même pas chercher à plaisanter ou à savoir ce qu'elle lui voulait. Il s'habilla à la vitesse de la lumière et suivit la sorcière.

Une fois dans le bureau du directeur, ce dernier leur demanda de s'asseoir.

« James, nous avons une mauvaise nouvelle à vous annoncer… »

« Qu'est-ce qu'il se passe professeur ? »

Dumbledore soupira et secoua la tête, ça n'annonçait rien de bon se dit Potter.

« Vous n'étiez pas au banquet ce midi ? » demanda le directeur.

« Non j'étais en train de m'entrainer pour le match, j'avais pris un gros petit déjeuner. Pourquoi ? Ce n'est pas interdit je crois. »

« Non ce n'est pas interdit du tout… Et ça vous a probablement épargné le sort de vos camarades… » répondit Dumbledore pensif.

« De quoi parlez-vous professeur ? Vous me faîtes peur là… »

C'est son professeur de métamorphose qui parla la première.

« Tout les élèves de Gryffondors, excepté vous-même et les élèves de la chorale, ont été pétrifiés par de la nourriture ensorcelée… Je suis désolée Potter. »

« Comment ça pétrifié ? Comment ?! » S'énerva James.

« Nous l'ignorons », le directeur avait l'air abattu, « ce qui fait que nous sommes impuissants pour l'instant pour les ranimer… »

« C'est une blague ?! Vous ne pouvez rien faire ? Mais vous êtes des adultes responsables de nous, et le sort a surement été jeté par des élèves, vous avez bien des idées non ? » James n'en pouvait plus, il se leva sous le coup de la colère.

« Je comprends votre énervement James, mais nous pourrions faire des dégâts bien pire si nous ne savons pas contre quoi nous nous battons… » Tempéra le directeur. James se rassit et mis sa tête entre ses mains.

« Qu'est-ce qu'on va faire ? On ne peut pas continuer à aller en cours ou à jouer au Quidditch comme si de rien n'était ! » Les deux collègues se regardèrent d'un air entendu.

« Les élèves touchés sont à Ste Mangouste en attendant de savoir ce qu'il s'est passé, les familles ont été prévenues… Il n'y a rien de plus à faire, nous ne pouvons pas nous arrêter de vivre pour autant James, même si notre peine est grande… »

« Dîtes-vous que ce n'est pas définitif Potter » Ajouta McGonagall, « nous finirons par trouver la solution et ils reviendront faire leur blague comme si rien ne s'était passé. » Elle finit par un sourire en coin, James se dit alors qu'elle aimait bien qu'ils mettent de l'ambiance dans le château finalement.

« Vous devriez retourner dans votre salle commune Potter. »

« Commune avec qui ? Il n'y a plus que moi… » Répliqua le jeune homme attristé.

« Non il reste les élèves de la chorale, ils n'ont pas assisté au repas non plus. D'ailleurs c'est peut-être le moment de vous rapprocher d'eux… »

« Sans vouloir vous offenser Professeur McGonagall, je ne compte pas aller pousser la chansonnette… »

Les deux adultes cachèrent un sourire. Le professeur Dumbledore reprit : « -Non mais vous vous allez avoir besoin d'eux James… »

James ignorait ce que cela voulait dire, mais il ne tarda pas à comprendre le jour suivant.


Voilà pour le premier chapitre, j'espère que ça vous a plu et donner envie de voir la suite!