Je ne possède aucun des personnages de la série TV ou des films.

Une infiltration dans un serveur berlinois, un transfuge des services secrets allemand, la menace d'une guerre nucléaire en extrême orient... et Ethan sur le point de se jeter dans un four géant... Une fois encore il va falloir réussir l'impossible pour empêcher une catastrophe mondiale.

En espérant que cela vous plaise

Bonne lecture

PS : Au fait j'ai commencé à faire du tri et à remettre de l'ordre dans mes publications en faisant une sorte de table des matières dans mon profil alors n'hésitez pas à y faire un tour ;)


INFILTRATION RISQUEE

Chapitre 11

La camionnette roulait sur une route défoncée pour gagner le point d'extraction. A genoux à côté d'Ethan, Ilsa ouvrit la fermeture de sa combinaison pour observer l'état de sa blessure. La jeune femme fit glisser ses doigts sur la plaie de nouveau ouverte et pressa avec la paume pour stopper son hémorragie tout en demandant à Benji.

- On a une trousse de premiers soins ?

Le gallois tendit la main en direction d'une caisse qu'il ouvrit pendant qu'Ilsa posait de nouveau les yeux sur leur équipier. Sous l'effet de la douleur entraînée par la compression de sa blessure, Ethan se cabra et ses yeux papillonnèrent. Ilsa fut soulagée de le voir reprendre connaissance et glissa une main dans ses cheveux qu'elle caressa doucement.

- Chut, tout va bien… Chut, souffla-t-elle pour le tranquilliser.

Ethan cligna des yeux, grimaça, mais serra les dents pour retenir une plainte de douleur qu'il maîtrisa. Ilsa lui sourit, le laissant doucement reprendre conscience de son environnement tout en continuant à caresser sa joue. Benji, qui avait récupéré la trousse de soin lui tendit, mais ce fut Brandt qui lui prit des mains. Ilsa hocha la tête et, se déplaça pour se mettre à genoux au niveau de la tête d'Ethan qu'elle cala doucement sur elle pendant que Brandt finissait d'écarter sa chemise pour arriver à la plaie. Il tiqua en découvrant l'épaule de son ami baignée de sang. Il fallait vraiment qu'il arrête l'hémorragie, surtout qu'Ethan était bien conscient, mais qu'il ne parlait pas, trop épuisé pour articuler un mot. Brandt lui adressa un sourire d'encouragement et tendit des compresses à Ilsa. Cette dernière les imbiba de solution et épongea doucement le sang sur sa joue. Ethan ferma les yeux pour qu'elle essuie le sang sur sa paupière et elle pressa doucement sur l'arcade sourcilière ouverte. Dans le même temps, Brandt prit de la gaze et s'appliqua à lui faire un pansement compressif. Il n'avait pas le temps de prendre totalement soin de lui, mais il devait limiter les dégâts. Un léger gémissement échappa à Ethan quand il pressa un peu trop fort la plaie et Benji lui prit la main sans dire un mot. Les doigts d'Ethan s'enroulèrent autour des siens pendant que sa vision se faisait de nouveau floue. Il perçut une dernière fois les mains d'Ilsa sur sa joue, celles de Brandt qui pressaient sa blessure et le noir l'emporta une nouvelle fois.

- Ethan ? L'appela Benji en serrant un peu plus fort sa main dont les doigts venaient de se relâcher dans la sienne.

- On arrive au point d'extraction, dit Luther tournant sur la droite et en descendant vers une plage.

Il arrêta la camionnette et se tourna vers l'arrière, observant ses trois amis agenouillés autour d'Ethan

- Comment il va ?

- Faut pas qu'on traîne, il a reperdu connaissance, dit Brandt.

Luther hocha la tête et descendit de la camionnette. Il en fit le tour et ouvrit la porte arrière pour récupérer Ethan que Benji et Brandt firent basculer avec précaution hors du véhicule. Luther ne put réprimer un frisson en le réceptionnant doucement.

- Allez Ethan, ne t'en fais pas, dans moins d'une demi-heure tour sera fini.

Ilsa se positionna sans un mot de l'autre côté et à deux, ils portèrent Ethan pendant que Benji et Brandt se mirent à courir en direction de la plage. Ils contournèrent les rochers, mirent un zodiac à l'eau et attendirent que les autres les rejoignent.

Ils s'installèrent et Luther soutint Ethan qu'il allongea dans ses bras avant de faire glisser sa main sur sa joue qu'il pressa doucement tout en lui murmurant des mots d'encouragement. Brandt mit le moteur en marche et l'embarcation gagna le large, laissant les côtes de Corée du Nord derrière eux.

OooO

Quand Ethan reprit conscience de son environnement, il perçut les intraveineuses sur sa main gauche, le cathéter et il plissa les yeux en la soulevant. Il observa les perfusions et fit glisser ses doigts sur son épaule droite solidement bandée. Il frissonna et porta la main à sa tête encore douloureuse, sursautant quand une voix lui lança.

- Vous avez une solide commotion, ça nous a inquiétés.

Surprit, Ethan tourna la tête et découvrit Sloane qui le regardait fixement. L'ancienne directrice de la CIA avait été promue ministre des armées et de la défense, ce qui faisait d'elle par ricochet, la remplaçante d'Hunley à la tête de l'IMF.

- Où suis-je ?

- A bord d'un sous-marin classe Virginia, quelque part entre la Corée et les eaux américaines.

- Je vois, marmonna Ethan en clignant des yeux. Comment on s'en sort ?

- Le centre de recherche sera inopérant pendant un bon moment et les données allemandes ont toutes été détruites. Je ne sais pas si nous éviterons l'incident diplomatique, mais au moins, nous n'aurons pas à craindre l'envoi d'une bombe nucléaire nord-coréenne pendant un certains temps. Il n'y a que Krueger qui est toujours en fuite, mais nous finirons bien par le localiser. Personne ne peut rester continuellement en dessous des radars, à part vous peut-être.

Ethan sourit légèrement et demanda.

- Mon équipe ?

- Ils se reposent tout le monde va bien… Vous compris si cela vous intéresse, d'ailleurs.

Ethan lui fit un léger sourire et laissa ses yeux se refermer, n'ayant même pas conscience qu'il était en train de s'endormir. Sloane ne tenta pas de le retenir, il était épuisé, ce qui était normal. Elle attendit un peu, observant sa respiration régulière et sortit de la cabine.

Dans le couloir, elle tomba nez à nez avec Luther qui venait aux nouvelles. Il avait du mal à cacher son air inquiet et, une nouvelle fois, elle comprit ce qui faisait la force de l'IMF, le lien entre les membres d'une équipe, un lien auquel elle n'était pas habituée dans ce travail. Pourtant, elle se fendit d'un sourire et dit pour le rassurer quand il s'arrêta devant elle.

- Il va bien, il est juste épuisé. Il s'est rendormi.

Luther hocha la tête et Sloane le salua avant de le laisser rejoindre son ami. Luther entra sans faire de bruit et se rapprocha d'Ethan. Il était livide, mais les moniteurs à côté de lui semblaient indiquer qu'il allait bien. Luther posa la main sur son bras. Un léger frisson parcourut le corps d'Ethan qui ouvrit les yeux. Son ami lui adressa un sourire contrit.

- Excuse-moi, je ne voulais pas te réveiller.

- Je ne dormais pas réellement, répondit doucement Ethan.

- Besoin de morphine en plus ? Lui demanda Luther qui le connaissait bien.

Ethan était du genre à souffrir en silence pour ne pas se sentir vulnérable.

- Non, ça va… ce… C'est Krueger… il est toujours en cavale.

- T'en fais pas, on le retrouvera…

- J'espère… Ce type est dangereux et contrarié… S'il jamais il voulait se venger, vous êtes en danger et…

- Chut ! Ethan. Ne pense pas à ça. On va le trouver et on le coincera, pour le moment ferme les yeux et repose-toi, je reste là.

Ethan aurait voulu protester, mais Luther avait raison. Il ferma donc doucement les yeux et se laissa aller, s'endormant en sentant la main de Luther glisser le long de son bras avant de lui serrer la main.