Chapitre 1 : Héritage.

Je… je vais mourir ? Pensa Izuku, alors que sa conscience s'effaçait sous l'attaque du monstre de boue. Je veux pas… Quelqu'un…à…l'aide…

Une plaque d'égout s'envola, et un homme musclé en sorti.

"Tout va bien." Dit L'homme. "Parce que je suis là."

All…Might… ?


"Hé…! Hé…!"

Izuku ouvra doucement les yeux lorsqu'il senti un léger martèlement sur sa joue.

"Dieu merci." S'exclama All Might en voyant le garçon se réveiller. "Bien, tu as l'air en forme. Je te demande pardon de t'avoir mêlé à ça. D'habitude je suis beaucoup plus prudent…"

J'y crois pas c'est All Might, LE All Might. Je… Je dois lui demander un autographe. Pensa Izuku.

Soudain une jeune femme apparu, semblant venir du ciel. "Je t'ai enfin trouvé Izuku." Dit la jeune femme d'un ton neutre.

"Je vois qu'un de tes proches est là donc je vais y aller, à une prochaine fois." Dit All Might en sautant au loin, avant qu'Izuku ne puisse réagir.

"Attendez, je… trop tard." Soupira Izuku.

Il tourna alors son regard vers la femme qu'il ne connaissait pas. Elle devait avoir dans les 18 ans, ses cheveux était blanc à la racine, mais se dégradait en violet aux pointes. Ses yeux étaient bleus mais fendu à la verticale comme les chats. Elle portait une tenue dans le genre Lolita gothique dans des tons rose et blanc, et elle portait des barrettes en forme de corne, ou alors ça venais de son Alter.

"Suis-moi." Dit la femme en se retournant et en commencent à avancer.

"Attendez, qui êtes-vous ?"

La femme s'arrêta puis se tourna vers Izuku en penchant la tête comme un chien. "Je ne me suis pas présenté ?"

"Non."

"Oh… Je suis Kanna. Kanna Kamui. C'est ton père qui m'envoie."

"QUOI MON PÈRE !?" Cria Izuku sous le choc. Son père étant parti sans un mot, du jour au lendemain. "Tu veux dire Hisashi ?"

Kanna pencha sa tête dans l'autre sens. "Hisashi… ? Ah c'est vrai. Il m'avait prévenu qu'il avait un autre nom ici. Bref, suis-moi. Il faut que je te parle de ton héritage." Elle tendit la main, et un vortex apparu. "Alors tu viens ?"

Voyant qu'Izuku était plus choqué qu'autre chose, elle le prit par le col de sa veste, et le balança à travers le portail.

Izuku atterri durement sur un planché en bois, dans un appartement spacieux.

"Où suis-je ?"

"Dans mon appartement." Dit Kanna en sortant du portail. Qui disparut derrière elle. "Tu es dans la ville de Koshigaya au nord de Tokyo."

"Mais c'est à plus de trois heures de train de Musutafu ! ! !"

"Assis-toi." Dit calmement Kanna. "Nous avons beaucoup à parler, donc autant nous mettre à l'aise."

Izuku fit ce que Kanna demandait, pendant que cette dernière préparait du thé.

"On va commencer simple." Dit Kanna en donnant sa tasse à Izuku. "Que sais-tu de Fafnir ?"

"Fafnir ?"

"Ton père." Expliqua Kanna.

"Pas grand-chose apparemment, car je ne savais pas qu'il portait un faux nom."

"Il a utilisé un nom d'emprunt afin de protéger sa compagne de ses ennemis."

"Quels ennemis ?"

"J'expliquerai plus tard. Pour l'instant, dis-moi tout ce que tu sais."

"Comme je l'ai dit, pas grand-chose. Je sais que son Alter lui permet de cracher du feu, et qu'il est parti il y a des années pour un poste à l'étranger. Il ne nous a jamais contacté depuis, mais maman reçoit une somme d'argent tous les mois. Je ne connais même pas son anniversaire."

Kanna prit une gorgé de son thé. "Je vois, c'est bien Fafnir de tout garder pour lui. Izuku, si je suis venu te chercher c'est parce que ton père a estimé que tu es en âge pour t'entrainer à utiliser tes pouvoirs."

"Ça va être difficile. Je suis sans Alter !" Dit Izuku en baissant la tête.

"Je ne te parle pas d'Alters, mais des pouvoirs que ton père a scellé à ta naissance, pour te protéger."

"Qu…quoi ?"

"Ça va être long." Soupira Kanna. "Izuku, je veux que tu m'écoutes sans m'interrompre. Compris ?"

Izuku acquiesça.

"Izuku, ton père et moi somme des dragons. Je ne te parle pas d'un Alter qui nous donne l'apparence de dragons, mais de vrais dragons qui peuvent prendre une forme humaine."

Izuku voulus lui poser un tas de question, mais alors qu'il ouvrait la bouche, Kanna lui lança un regard qui lui promettait la mort s'il disait un seul mot.

"Nous autres dragons avons emménagés il y a presque un siècle dans cette ville. Ça a commencé avec Tohru, qui suite à une blessure a fuit dans cette dimension, et fut sauvé par ma mère adoptive. Puis par moi. J'avais fait une blague pour attirer l'attention de mon père, et… et bien, disons que ça a trop bien attiré son attention et il m'a envoyé ici en guise de punition, et j'ai fini par vivre avec Tohru et sa compagne. De fil en aiguille maman et moi on s'est rapproché, et elle était plus une mère pour moi que mes propres parents, pour finir par m'adopter officiellement. Entre temps, d'autres dragons nous on rejoint. Lucoa et Fafnir, qui sont venue suite à l'invitation de Tohru, et Elma qui était venu en tant qu'ennemie de Tohru, mais qui pour finir est devenu notre ami. Mais toutes les bonnes choses ont une fin."

Kanna eu un air triste en finissant sa tasse.

"Les Dragons peuvent se reproduire avec les humains, ont peut même lancer des sorts pour changer temporairement le sexe de notre partenaire, et ainsi concevoir des enfants si à la base on est du même sexe. Est-ce que tu connais l'héroïne Ryukyu ?"

Izuku resta silencieux mais approuva de la tête.

"Il s'agit de mon arrière petite fille."

Cette fois Izuku ne sut tenir sa langue. "QUOI !? Comment c'est possible, vous avez l'air de n'avoir pas plus de 20 ans ?"

Kanna soupira encore une fois, avant de se relever. "Suis-moi. Que je te montre la malédiction des dragons."

Elle se dirigea vers une porte qu'elle ouvrit doucement.

À peine la porte ouverte, Izuku entendit un bruit qui n'annonçait rien de bon. Le bip régulier d'un moniteur cardiaque.

Izuku vie alors un lit d'hôpital. Dessus il y avait une femme très âgée au vu de ses nombreuses rides, mais ces dernières l'informaient qu'elle avait beaucoup souri au cours de sa longue vie.

Izuku fut choqué quand Kanna embrassa la vielle femme sur les lèvres, qui restait désespérément endormi.

"C'est ma femme." Expliqua Kanna dans un murmure, afin de ne pas réveiller la femme. "Elle s'appelle Riko. Riko Kamui, anciennement Saikawa."

"Je ne comprend pas." Avoua Izuku. "N'est-elle pas trop âgé pour être votre femme ?"

"C'est la malédiction des dragons, notre espérance de vie est très élevée. Ce qui fait que nous somme condamné à voir ceux qui nous sont proche dépérir et mourir. J'ai rencontré Riko à l'école primaire, quand elle avait huit ans. On était camarades de classe. En tout cas la malédiction, même si ce n'en est pas vraiment une, n'est applicable qu'aux vrais dragons. Pour les métis comme toi ou Ryuko, le vrai nom de Ryukyu, c'est un peu au tirage au sort, tout comme leur niveau de pouvoir."

Kanna se leva et fit sortir Izuku de la pièce, afin qu'ils se réinstallent à la table du salon.

"J'ignore pour ta durée de vie, mais Fafnir m'a dit que ton niveau de pouvoir à ta naissance était du même niveau qu'un dragon pure souche. C'est d'ailleurs pour quoi il les a scellés, ton corps n'étant pas près à tant de pouvoir."

"Est-ce que je vais pouvoir le voir… Je veux dire mon père ?"

"Peu de chance. Mais pas impossible." Répondit franchement Kanna. "Il y a vingt-cinq ans il y eu un terrible accident. Le système de barrière d'un passage à niveau ne s'est pas déclenché. À par Riko, Ryuko, et moi qui n'étions pas présent, toute ma famille et ma belle famille est morte quand le train à percuté le bus dans lequel ils se trouvaient. Ma mère adoptive et le meilleur ami de ton père étaient aussi présent, et il n'y eu qu'un seul survivant, Tohru, et c'est uniquement parce qu'elle est un dragon. Elle n'a pas supporté la perte de maman, et elle est repartie dans notre monde d'origine. Elma la suivie peu après, car à part maman, qui était une ami proche, elle n'avait pas d'attache dans ce monde. Fafnir était aussi parti, s'en voulant de ne pas être là pour empêcher la catastrophe. Mais il revenait de temps en temps pour honorer la tombe de son ami, c'est comme-ça qu'il a rencontré ta mère. Les seuls à être resté, c'est moi car j'ai toujours ma Riko, et j'ai élevé Ryuko à la mort de ses parents, et Lucoa qui est actuellement marié à Shouta. Un humain pratiquant la magie, et qui est devenue immortel."

Voyant que Kanna avait fini, Izuku s'inclina. "Mes condoléances pour vos pertes."

Kanna eu un faible sourire. "Merci, mais comme je te l'ai dit, c'était il y a plus de vingt ans, j'ai fait mon deuil depuis."

"En ce qui concerne mon père, vous avez dit qu'il n'est pas là à cause de ses ennemis ?"

Kanna hocha positivement de la tête. "Dans notre monde d'origine il y a trois factions de dragons, l'harmonie, le chaos, et les neutres. Lucoa est neutre, Elma est de la faction harmonie, et Tohru, Fafnir et moi somme dans la dernière, le chaos. Ryukyu étant plus humaines que dragon elle n'entre dans aucune faction, quant à toi en tant que demi-sang, ce serra à toi de voir suivant si tu veux vivre comme un dragon ou un humain. Si tu veux vivre comme un humain, tu ne serras pas concerné, sinon tu devras choisir entre chaos ou neutre. Ton père étant du chaos, tu ne peux pas faire parti de la faction harmonie. De toute façon ce ne sont que des noms, et depuis que nous sommes ici nous n'avons jamais provoqué de Chaos… en tout cas, pas exprès. Pour en revenir aux factions, avec trois dragons du chaos, dont deux des plus puissants, parti dans ce monde, l'équilibre a été rompu, et Fafnir essaye de réparer les pots cassés afin qu'il n'y ait pas d'apocalypse ou pire."

"Qu'est-ce qui peut être pire que l'apocalypse ?" Cria Izuku terrifié.

"Tu ne veux pas le savoir." Répondit Kanna avec un froncement de sourcil, avant de se calmer. "Sinon, j'ai crue comprendre que tu voulais être un héro ?"

"Comment vous savez ça ?"

"Ce n'est pas parce qu'il n'est pas là, que ton père ne te surveille pas. Actuellement il est en train de lancer une malédiction pour provoquer des hémorroïdes à un certain Ka-chan. Il aimerait faire bien plus, mais il sait que ça te ferait de la peine s'il en faisait trop."

Izuku pâlit.

"Quoi qu'il en soit, tu veux aller à UA, et pour ça nous avons dix mois pour t'entrainer à utiliser tes pouvoirs de dragon. Je sais bien que ce n'est pas un Alter, mais c'est tout ce que je peux faire. Le veux-tu ?"

"Tu… tu veux dire que je pourrais être un héro ?" Demanda Izuku dont les larmes commençaient à perler.

"Si ce qu'a dit ton père sur ton niveau de pouvoir est vrai, alors tu le pourras sans problème."

Izuku fondit alors en larmes, quand il vit que son souhait le plus cher était enfin à sa portée.

"Alors, tu veux que je débloque tes pouvoirs ?"

"S'il vous plaît." Réussi à dire Izuku entre deux sanglots.

"Bien." Kanna se releva et attrapa le bras d'Izuku. "Mais avant il nous faut voir quelqu'un."

"Qui ça ?"

"Ta mère bien sûr. Débloquer tes pouvoirs ne sera pas sans conséquences. Tu vas changer physiquement pour être en accord avec tes pouvoirs. Rien de radical mais ça ce verra."

"Qu'est-ce qui va m'arriver ?"

"Trois fois rien. Tu vas gagner en hauteur, en muscles, tes sens seront plus développés, et il est possible que tes yeux changes. Pour ton espérance de vie, je ne serais pas en mesure de te le dire avant que tes pouvoirs ne soient déverrouillés.


Inko, la mère d'Izuku, était actuellement allongée sur le canapé du salon, avec une poche de glace sur la tête. Toutes ces révélations l'avait fait s'évanouir à plusieurs reprise, si bien qu'à la fin, elle avait décidé de rester allongée, c'était plus pratique que de toujours la rattraper.

"Donc si j'ai bien compris, Hisashi s'appelle en fait Fafnir et est un dragon. Et Izuku aussi, et vous voulez débrider ses pouvoirs pour qu'il puisse rentrer à UA ?"

"À par que Izuku est un 'demi' dragon, vous avez tous juste."

"M…Maman, qu'est-ce que tu en pense ?" Demanda Izuku avec crainte.

"Mon chérie, il y a dix ans je n'ai pas su te soutenir. Je ne ferais pas la même erreur cette fois. Grace à ces pouvoirs, tu pourras enfin réaliser ton rêve. Quelque soit ton choix, je te soutiendrais, mais je ne prendrais pas cette décision à ta place."

"Merci maman… Allons-y." Dit Izuku avec un regard déterminé à l'attention de Kanna.