Severus Rogue et les Cousins Black

par seekeronthepath (sur Archive Of Our Own)

traduit de l'anglais par Matteic


Résumé :

Severus Rogue est un professeur, déterminé à éduquer et protéger ses élèves de Potions et ses Serpentard. Cela serait beaucoup plus facile s'il ne devait pas AUSSI éviter une guerre, mentir à son employeur, et éviter un loup-garou.

Troisième tome d'une série en divergence du canon, centrée sur Rogue, avec comme concept de base la participation d'adultes compétents.


Chapitre 1 : Candidatures

- Remus. Lupin.

Dumbledore, avec le plus grand calme, regarda Severus arpenter la pièce. « Il connaît extrêmement bien le sujet. »

- Il est un exemple de ce foutu sujet, » feula Severus.

- Mais au moins, il est compétent, » fit remarquer Minerva, parcourant la pile de candidatures, les sourcils froncés. « Je ne vais pas m'opposer au fait de séparer la Défense en deux matières, mais cela demande une certaine rigueur académique de la part des professeurs – et la rigueur académique n'est pas ce que je vois chez la plupart de ces personnes. »

Pomona s'éclaircit la gorge. « Je crois qu'il me manque certains éléments, ici, » dit-elle. « D'après ce que je vois, il est qualifié et expérimenté, même si l'enseignement qu'il a donné était uniquement en tutorat privé. Qu'est-ce qui me manque ? »

Severus leva les mains au ciel. « C'est un putain de - ! »

Minerva l'arrêta avec un regard sévère. « Remus a croisé le chemin de Fenrir Greyback quand il avait quatre ans, » dit-elle avec tact. « Son père a été… extrêmement surpris quand Albus l'a contacté pour lui promettre des études à Poudlard. »

- Ça aurait été fichtrement dommage s'il ne l'avait pas fait ! » s'exclama Filius. « C'était un excellent élève, curieux, appliqué… »

Severus retroussa la lèvre supérieure. « Ah, oui, » dit-il d'une voix froide. « En effet, les années d'école de M. Lupin n'ont comme seule particularité que ses succès académiques. »

Pomona croisa les bras et attendit.

- Remus est devenu ami avec James Potter, Peter Pettigrow et Sirius Black dès le début de leur première année, » expliqua Albus, avec une expression clairement nostalgique. « Ils étaient un groupe extraordinaire, intelligents et créatifs. »

- Un gang de loubards sans foi ni loi, » grogna Severus. « Et je ne dis pas ça uniquement parce que j'étais leur cible favorite. Perturbateurs, arrogants, bourrés de préjugés, ils n'avaient aucune considération pour la sécurité des autres… »

- Allons, Severus, Remus était bien plus retenu que ses camarades, » dit Albus. « Et ne tolérons-nous pas les jumeaux Weasley ? »

Severus se tourna vivement vers lui. « Est-ce qu'il a essayé une fois de les retenir ? » feula-t-il. « Lui donner un badge de préfet était une insulte à la position, et les a simplement poussés à se sentir autorisés à faire tout ce qu'ils voulaient. Et dites ce que vous voulez à propos des jumeaux Weasley, que je ne tolère pas plus que ça, mais au moins eux n'ont pas cherché à découvrir comment rendre les vêtements de quelqu'un transparents. »

- C'était des enfants, » insista Albus.

- Ils étaient assez grands pour faillir me tuer !

- Oh, bon sang, » les interrompit Pomona, se levant. « Albus, nous ne pouvons pas vous empêcher de l'embaucher, mais par Merlin, tenez compte du point de vue de Severus. Minerva, Filius, vous voulez bien m'expliquer le problème ? »

Filius fronça les sourcils. « Je ne m'occupais pas beaucoup de leur conduite, » reconnut-il. « Tout ce que je peux dire est que les accusations de Severus sont globalement fondées en ce qui concerne le groupe, mais il est tout à fait possible que les valeurs morales de Lupin aient changé maintenant qu'il est adulte, en particulier suite à la guerre. Le caractère de quelqu'un pendant ses années d'école est une chose, mais je ne pense pas que le moindre d'entre nous souhaiterait être jugé à partir de ses actions à l'âge de quinze ans. » Il soupira. « En ce qui concerne la matière en elle-même, et ses capacités d'enseignant, j'approuve son embauche, mais je pense que je vais réserver mon jugement pour ce qui est de ses convictions. Minerva ? »

Elle poussa un grand soupir. « Severus, » dit-elle doucement, « je suis profondément désolée que des étudiants qui étaient sous ma responsabilité vous aient fait tant de mal. Ils étaient hors de contrôle, et je le reconnais. Pomona, l'incident auquel Severus fait référence est un moment où il a été attiré d'une certaine manière jusqu'au lieu où Remus subissait les pleines lunes. Ce qui, je le note, est accablant pour le comportement de Potter, Black et Pettigrow, mais Lupin ignorait ce plan et a été horrifié après. Cela en dit long sur les mesures de sécurité prises à cette époque, mais pas sur le personnage de Lupin. Je vais ajouter que Lupin a toujours été extrêmement sérieux vis à vis des lunes, et que l'incident mentionné est la seule fois, à ma connaissance, où quelqu'un a été en danger. Pendant la guerre, il était tout aussi soigneux. Je vais dire ensuite que je pense que le danger est gérable, et Lupin est probablement quelqu'un de plus honnête de Lockhart. Mais je ne sais pas si je peux le recommander sans hésitation, même si je voudrais pouvoir le faire. »

Pomona parcourut à nouveau les documents envoyés par Lupin, faisant claquer sa langue. « Si nous avions une autre option, je la prendrais, » dit-elle. « Mais nous avons besoin de quelqu'un qui peut aider à créer un nouveau programme pour les années un à quatre, tout en co-enseignant l'ancien programme des années cinq à sept, et nos autres options sont un examinateur du Ministère âgé de quatre-vingt-treize ans et un magizoologiste qui vient de finir sa formation. Il semble être le meilleur du lot, franchement. »

Severus serra les dents. Ça allait être Lupin, alors. Albus allait l'embaucher, et il ne pourrait rien y faire. Il y allait avoir un putain de loup-garou dans l'école.

o

- Bien, » dit Filius, décidé à son montrer optimiste. « Je ne pense pas qu'il y ait autre chose à dire sur le sujet. Si nous examinions les candidatures pour le professeur de Duel ? »