Je ne possède aucun des personnages des films

[Suite de "Exfiltration" ] : 10 jours après les évènements de Los Angeles, Ethan obtient le droit de sortir de l'hôpital à condition qu'il se repose. Si ce dernier imaginait passer les prochaines semaines dans une planque de l'IMF, ses discussions avec Ilsa et les étranges visions qu'il a eu lorsqu'il s'est senti mourir vont lui faire prendre une autre direction, mais tout n'est pas fini Conrad est toujours dans la nature et son désir de vengeance est toujours aussi fort.

En espérant que cela vous plaise

Bonne lecture

PS : Au fait j'ai commencé à faire du tri et à remettre de l'ordre dans mes publications en faisant une sorte de table des matières dans mon profil alors n'hésitez pas à y faire un tour ;)


RACINES

Chapitre 8

Le message eut l'effet d'un uppercut au plexus solaire. Il lui coupa la respiration et Luther le vit tellement pâlir qu'il cru qu'il allait s'évanouir.

- Tout va bien ?

Ethan ne lui répondit pas, luttant contre les tremblements qui étaient en train de s'emparer de ses doigts, il traversa la pièce et alluma la télévision. Ses amis comprirent que quelque chose était en train de se passer et se rapprochèrent. Les images qui apparurent sur l'écran firent écho à celles qu'Ethan avait reçues sur son téléphone. C'étaient des images de la ville de Madison dans le Wisconsin. Des images qui montraient le centre commercial avec des ambulances et des forces de police et un bandeau qui titrait : « Attaque terroriste 226 morts dans un centre commercial de Madison (Wisconsin) ».

Un long tremblement s'empara d'Ethan et Ilsa glissa sa main à sa taille en se collant contre son dos.

- C'est Conrad, souffla ce dernier.

- Comment tu peux le savoir ? Demanda Brandt

- Je suis né à Madison… Ma mère travaillait dans ce centre commercial avant que mon père reprenne la ferme et…

Ethan se tut brutalement. Son téléphone venait de vibrer de nouveau. Sans parvenir à totalement maîtriser ses tremblements, il fit glisser l'écran de verrouillage et ouvrit le message, sursautant sans parvenir à se contenir.

- Non !

- Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Brandt.

Ethan se détacha des bras d'Ilsa pour se retourner vers les autres et leur montrer la photo qu'il venait de recevoir. La photo d'un lycée… un lycée qu'il connaissait bien.

- C'est ici ! Conrad a posé une bombe avec la toxine au lycée !

OoooO

Will avait piqué le volant à Luther pour descendre plus vite en ville. Leur 4x4, qui traversa vivement la petite ville pour aller se garer devant le lycée ne passa pas inaperçu. Amy le repéra derrière sa vitre et James le vit passer devant sa station. Si certains furent intrigués, l'ami d'enfance d'Ethan comprit, lui, qu'il se passait quelque chose de grave.

Brandt pila devant le lycée. Ethan détailla les bâtiments, qui n'avaient guère changés et arracha son attelle. Ilsa lui fit les gros yeux, mais il s'en moqua. Si Conrad était dans le coin, il avait besoin d'être libre de ses mouvements, même si la douleur se rappela directement à lui et que le souffle lui manqua un peu trop vite quand il courut à la porte.

Il y avait quelques personnes non loin de la porte et Ethan les observa avant de chercher à repérer un élément suspect. Amy arriva en courant depuis l'épicerie et se planta devant lui.

- Ethan !

Il la regarda rapidement et fit mine de se tourner vers son équipe, mais la rousse le rattrapa par un bras.

- Ethan ! Mais qu'est-ce qui se passe ?

L'agent sénior savait bien qu'il allait devoir lui répondre, mais il savait que cela risquait de provoquer un mouvement de panique. Alors, il commença pour donner des ordres.

- Ok ! Brandt et Ilsa, faites évacuer le lycée.

- Quoi ! S'exclama Amy toujours agrippé à son bras.

- Luther, sors le matériel, il faut savoir si quelqu'un nous observe. Benji, tu viens avec moi, on va fouiller le bâtiment.

- Ethan ! Hurla Amy attirant de nouveau son attention. Mon fils est dans ce lycée, alors dis-mois ce qui se passe !

Ce dernier posa les yeux sur elle et pressa ses mains sur ses épaules.

- Je n'ai pas le temps de t'expliquer, mais tout ira bien. Ne t'en fais pas.

- Ethan !

Mais ce dernier partait déjà en courant et en criant.

- Benji !

Les deux équipiers s'engouffrèrent dans le bâtiment, mais Amy était bien décidée à savoir de quoi il retournait et elle leur emboîta le pas.

.

Une certaine agitation commençait à régner devant le lycée. Surtout que les gens venaient de remarquer qu'on était en train de l'évacuer. Ce n'était pas normal, jamais il ne s'était passé ce genre de choses dans la petite ville. Le shérif local avait surtout à traiter les conflits de voisinage et les petites incivilités du quotidien, alors l'évacuation du lycée, c'était une attraction, surtout qu'il y avait ces deux étrangers aux manettes et qu'ils semblaient pressés. Voir sortir le proviseur totalement livide leur fit comprendre que c'était grave.

Ilsa et Brandt se lancèrent un coup d'œil. A croire que toute la ville s'était donnée le mot, ils allaient devoir être convaincants pour les rassurer.

.

A l'intérieur, Ethan avait emmené Benji dans les sous sol du lycée, là où aboutissait le système de ventilation. Si Conrad voulait être sûr de tuer ces gamins, c'était de là qu'il allait diffuser la toxine. Ils passèrent dans différentes pièces et fouillèrent plusieurs salles de service avant de trouver la bonne.

Les deux amis s'immobilisèrent et se lancèrent un rapide regard avant de pénétrer à l'intérieur. Les longues années sur le terrain leur avaient donné cette faculté à anticiper et à comprendre quand ils se retrouvaient face à ce qu'ils redoutaient. Ils entrèrent au ralenti. Ethan enclencha la lumière et une pâle ampoule donna un teint blafard à la scène. Le système de ventilation ronronnait et là, juste à côté de la grille, un tuyau menait à une capsule sur laquelle se trouvait un minuteur. Ethan retint son souffle pendant que Benji s'agenouilla avec précaution devant le mécanisme.

- Est-ce que c'est… Demanda Ethan sans finir sa phrase.

- Oui, lui répondit Benji en déglutissant, c'est la bombe et je ne sais pas du tout comment faire pour couper le mécanisme.

Il porta la main à son oreille et ajusta ses lunettes.

- Luther ? Tu la vois ?

- Oui, lui répondit son ami qui était dans le 4x4.

Il recevait les images par les lunettes de l'ancien analyste et il voyait parfaitement qu'il restait moins de 12 minutes.

- Je vais te guider.

- On est observé ? Lui demanda Ethan qui regardait son téléphone par intermittence pour vérifier si Conrad ne tentait pas de le joindre.

- Non. Aucun signal, ni voyeur.

- Bien, désamorcez cette bombe.

- Désamorcez ! S'exclama à cet instant une voix qui fit sursauter les deux agents.

Ethan pivota et se retrouva face à Amy. Son ancienne petite amie tremblait en observant le compte à rebours et l'agent de l'IMF se plaça entre elle et le dispositif.

- Mais qu'est-ce que tu fais Ethan ? C'est une bombe ?

- Oui.

- Mais…

- Sors du bâtiment Amy.

- Mais si elle explose et…

- Elle n'explosera pas comme tu l'entends, elle est programmée pour relâcher un gaz dans le système de ventilation du bâtiment. Sors et tu ne risqueras rien, dit-il en la prenant doucement par le bras pour lui donner l'ordre d'obéir.

Ethan sortit dans le couloir pour laisser Benji et Luther se concentrer sur ce qu'ils avaient à faire.

- Mais enfin Ethan, tu savais qu'elle était là ? Parle-moi ! Que se passe-t-il ?

- Je n'ai pas le temps de t'expliquer, sors de là ! Vite !

- Ethan !

L'agent de l'IMF connaissait parfaitement la femme qui lui faisait face et elle n'avait pas changé. Elle était toujours aussi déterminée, il aurait du mal à se faire attendre, mais ce fut également à cet instant qu'il aperçut des silhouettes noires et menaçantes sur sa gauche.

Dans un réflexe, il poussa Amy et leva la main. Il agrippa le canon d'une arme, la retourna en tordant le poignet de celui qui la brandissait et passa un violent coup de poing à la mâchoire du type qu'il repoussa pour sauter sur le deuxième. Il lui coinça le bras au moment où il faisait feu. Le tir toucha le plafond, faisant sursauter Benji.

- Un problème ? Lui demanda Luther, qui avait parfaitement entendu le coup de feu.

- Nous ne sommes pas seuls.

- Ethan ?

- Il gère… et il nous reste 7 minutes.

- Ne t'en fais, on va y arriver.

Dans le couloir, Ethan vrilla le bras du deuxième type et le désarma tout en criant à Amy.

- Sors de là ! Cours !

Cette fois, la jolie rousse ne se le fit pas dire deux fois et courut en direction de la sortie. Ethan plongea, ramassa une arme et la pointa sur l'un des types. Il en toucha un au bras et les deux types partirent en courant. Sauf qu'Ethan n'était pas décidé à les laisser filer. Ils étaient avec Conrad, c'était une chance qu'il ne pouvait pas laisser passer s'il voulait retrouver sa piste. Alors, il s'élança à leur poursuite. Les uns derrière les autres. Ils remontèrent les escaliers.

- Brandt ! Ilsa ! Ils ne doivent pas filer !

En courant, les types déboulèrent dans la cours du lycée, Ethan toujours sur leur talon. Ce dernier brandit son arme et ouvrit le feu, mais son épaule n'était pas assez stable et la douleur lui fit rater ses cibles. Ethan jura, lança son pistolet vide et accéléra.

Déboulant sur la droite, Brandt fonça sur le premier type et tenta de le plaquer, mais ce dernier anticipa et lui passa un violent coup de pied au visage. Ce dernier l'encaissa en glapissant et s'écroula sur le sol. Mais le geste avait ralenti le type et Ethan le plaqua au sol pendant que son ami se redressait.

Un échange musclé opposa les deux hommes et le terroriste frappa Ethan au côté droit. Le coup le priva de son souffle et des points noirs passèrent devant ses yeux, mais son instinct de survie le fit tenir et il le frappa à son tour. Il le repoussa et le type chancela en sortant un poignard de combat de son dos. Ethan tiqua et se mit en position pour le maîtriser.

L'homme était dé jà prêt à l'attaquer quand Brandt se redressa et fonça sur lui. Le terroriste perdit une seconde d'attention et Ethan plongea sur lui. La lame lui entailla un peu le bras, mais il lui brisa le poignet et retourna l'arme contre son adversaire. L'homme hoqueta et s'écroula sur le sol. Ethan jura et chercha le deuxième du regard. Il le vit s'engouffrer dans une voiture et laissa échapper un juron avant de se mettre à courir.

- Luther vous en êtes où ? Luther ?

D'un bond, Ethan passa par-dessus le muret et se retrouva hors du lycée. Sans ralentir, il slaloma et tenta de se mettre sur le chemin de la voiture, mais des coups feu fusèrent. Prestement, il se jeta à plat ventre sur le bitume et la voiture le dépassa.

Ethan se redressa d'un bon et regarda autour de lui. Ce qui se passait au lycée, avait fait le tour de la petite ville. Attirés par le tumulte inhabituel, il y avait des dizaines de curieux. Il croisa le regard intrigué de James et repéra Freddy assit sur une moto. Aussitôt, il se précipita vers lui et le poussa un peu brutalement.

- Je t'emprunte ta moto.

- Quoi ? Hunty, mais qu'est-ce que tu fais ?

Ethan ne perdit pas de temps à lui répondre. D'un mouvement rapide, il mit la moto en marche et démarra sur les chapeaux de roue, pendant que la voix de Luther résonna dans son oreillette.

- On a désamorcé la bombe. Où tu es ?


Défis des Défis Galactiques

Le métier de votre personnage 15 : Agent secret

Ecrire sur un perso dont le prénom commence par E

Mort 13 : Sur le fil d'une épée - dague – lame

Situation 442 : A et B se battent

50 nuances de Angst (5/50)

100 façons de tuer quelqu'un 3/100

Si tu l'oses : 424. Tumulte / Tapage