Retour sur Terre

Disclaimer : Les personnages de Stargate SG-1 ne m'appartiennent pas. Même si je ne serais pas contre un petit bout de Daniel… S'il est pas disponible, je veux bien un petit bout de Jack, de Jonas ou de Teal'c… Non plus ? Euh… Et le Major Davis, il est dispo ?

Style : Romance - Aventure

Auteur : Cybelia - cybelia_mail@tiscali.fr

Note de l'auteur : Se situe après la fin de la saison 6. Prend en compte les évènements survenus dans les derniers épisodes de la saison. Je ne mets pas de résumé car je ne peux pas en mettre sans gâcher une partie de l'histoire !

Prologue

Un éclair zébra le ciel et la jeune femme sursauta. Elle se recroquevilla un peu plus, tremblant de peur. Elle ferma les yeux pour tenter de se calmer, mais le grondement du tonnerre l'en empêcha. Alors qu'elle perdait espoir, une lumière aveuglante l'enveloppa et elle s'évanouit.

Jack posa son plateau sur la table autour de laquelle Teal'c et Jonas étaient déjà installés.

- Salut ! Alors, quoi de neuf ?

- Je m'ennuie, soupira Jonas.

- Vous n'avez pas des trucs à étudier ?

- Si, j'ai la tablette que le Docteur Jackson a découverte sur Abydos, mais je n'arrive pas à avancer. Si seulement il pouvait me donner un coup de main…

- Mais, il ne peut pas ! S'exclama Jack, un brin énervé. Daniel a sûrement des choses plus importantes à faire en ce moment que de s'occuper de nous !

Jonas et Teal'c échangèrent un regard surpris et se replongèrent dans leur repas.

Lorsque la jeune femme ouvrit les yeux, elle eut un sursaut de recul. Elle se trouvait dans un endroit inconnu, un petit abri en toile avec une seule ouverture vers l'extérieur d'où elle aperçut le ciel chargé de nuages noirs. Un homme la fixait de ses yeux couleur azur, un air bienveillant sur le visage. Il portait une sorte de toge en toile écrue. Il s'avança doucement vers elle, la main tendue en signe d'apaisement.

- N'ayez pas peur, je ne vous veux pas de mal.

- Qui êtes-vous ? Et, où suis-je ?

- Vous êtes en sécurité. Je vous ai trouvée dans les décombres et je vous ai conduite en lieu sûr.

- Vous ne m'avez toujours pas dit qui vous êtes.

- Un ami. Je m'appelle Daniel Jackson.

La jeune femme parut surprise.

- De la Tauri ? Je croyais…

- Que j'étais mort ? Beaucoup de gens le pensent, répondit-il en souriant. Comment vous sentez-vous ?

- Mieux.

- Vous pouvez marcher ?

- Je crois.

La jeune femme se leva lentement et réussit à se mettre debout, mais au moment où elle allait faire un pas, elle s'effondra. Daniel eut juste le temps de la rattraper avant qu'elle ne touche le sol.

- En fait, je me suis trompée.

- Je vais vous aider.

Il se dirigea vers l'ouverture. Une fois dehors, la jeune femme remarqua immédiatement la Porte des Etoiles qui se dressait à quelques mètres d'eux.

- Où m'emmenez-vous ?

- Sur Terre.

- La Porte ne fonctionne plus depuis l'attaque. Le cadran a été détruit.

- Je sais, mais je connais un moyen de la traverser sans avoir besoin du cadran.

Ils arrivèrent à quelques pas de la Porte et Daniel, d'un geste de la main, fit apparaître et jaillir le vortex. La jeune femme sursauta.

- Comment…

- C'est mon secret, répondit-il en lui faisant un clin d'œil.

Ils avancèrent encore et passèrent la Porte.

Au SGC, l'alarme caractéristique d'une arrivée non programmée par la Porte des Etoiles retentit. Jack, Jonas et Teal'c laissèrent leurs plateaux repas et se précipitèrent dans la salle de contrôle. Sam s'y trouvait déjà et les informa :

- On n'a pas reçu de code d'identification.

Le Général Hammond qui arrivait ajouta :

- Il n'y a que SG-15 en mission et ils ne doivent pas rentrer avant trois jours.

Au bout de quelques minutes d'attente, le technicien se tourna vers Hammond :

- Toujours rien, Mon Général.

- Laissez l'iris fermé !

- Vous croyez que ça peut être Anubis ? Demanda Jonas.

- C'est possible et…

Le Général fut interrompu par l'ouverture de l'iris. Il jeta un œil au technicien qui haussa les épaules.

- Je n'ai rien fait.

SG-1 se précipita dans la salle du Stargate, à la suite des soldats armés qui se mirent en position. Soudain, une forme jaillit du vortex. Jonas eut un sursaut et s'élança vers la jeune femme qui venait d'arriver.

- Eolia !

Il s'agenouilla auprès de la nouvelle venue qui s'était évanouie sous le choc de la traversée de la Porte. Jack le rejoignit en faisant signe aux soldats de baisser leurs armes.

- Vous la connaissez ? Demanda t'il à son coéquipier.

- C'est ma sœur.

Le Docteur Frasier apparut suivie de près par un brancard. La jeune femme fut emmenée à l'infirmerie tandis que le Général Hammond interrogeait Jonas.

- Savez-vous comment elle a pu ouvrir l'iris ?

- Je l'ignore, répondit le jeune homme d'une voix inquiète. Je peux aller la rejoindre ?

- Allez-y !

Une fois que Jonas fut sorti, le Général se tourna vers les autres :

- Il vous avait dit qu'il avait une sœur ?

- Non, mais Jonas ne parle pas beaucoup de lui, répondit Sam.

- C'est quand même un comble d'être aussi bavard et de ne jamais parler de soi ! S'exclama Jack en soupirant.

Chapitre 1

Jonas attendait à l'entrée de l'infirmerie que le Docteur Frasier finisse d'examiner la jeune femme qui était toujours inconsciente. Lorsqu'elle eut terminé, Janet s'approcha du jeune homme qui était visiblement très inquiet.

- Comment va t'elle ?

- Elle souffre de malnutrition et de déshydratation, mais à part ça, elle va bien. Je crois qu'elle a surtout besoin de repos. Vous pouvez aller la voir, mais à condition de ne pas la réveiller.

- Merci, Docteur.

Janet sortit et Jonas s'approcha du lit. Il s'assit, prenant la main de sa sœur dans la sienne. En sentant le contact, la jeune femme ouvrit les yeux. Jonas lui sourit, mais elle mit quelques secondes à le reconnaître.

- Jonas ? C'est bien toi ?

- Oui, Eolia. Comment te sens-tu ?

- Fatiguée. Où est Daniel Jackson ?

- Tu le connais ?

- C'est lui qui m'a aidé à traverser la Porte.

- Alors, il faudra que je le remercie. Tu peux me dire ce qui s'est passé ?

Des larmes se mirent à couler sur les joues de la jeune femme.

- Notre cité a été détruite.

- Quoi ? S'exclama Jonas, effaré. Qu'est-il arrivé ?

- Je ne sais pas tout. Apparemment, il y a eu un problème avec une bombe au naquadria. Quelqu'un l'a faite exploser au moment où elle était acheminée vers le désert pour y être détruite. Malheureusement, elle n'était pas assez loin…

- Il y a d'autres survivants ?

- Je ne sais pas. J'étais en train d'étudier au labo quand l'explosion a eu lieu. Je me suis évanouie et il était tard dans la nuit quand je me suis réveillée. Il n'y avait personne et un orage grondait. Je suis allée à la Porte, mais le cadran était détruit, alors j'ai erré dans les rues à la recherche de quelqu'un d'autre… mais, je n'ai vu personne…

- Ca fait combien de temps ?

- Je ne sais plus… Une semaine, peut-être plus… J'ai trouvé de la nourriture et de l'eau dans les décombres d'une maison, mais le ciel était tellement noir en permanence que j'ai perdu le compte des jours. J'ai eu si peur…

- Tu n'as plus rien à craindre, Eolia. Je suis là maintenant.

Jonas se pencha vers sa sœur et la serra dans ses bras.

Après avoir vérifié que l'iris ne présentait aucun disfonctionnement, le Général Hammond se rendit à l'infirmerie accompagné de Jack, Sam et Teal'c. Ils trouvèrent Jonas et leur invitée dans les bras l'un de l'autre. Jack toussota et ils se séparèrent.

- Les amis, je vous présente ma sœur Eolia.

- Depuis quand vous avez une sœur ? l'interrogea Jack.

- Depuis sa naissance, répondit Jonas en souriant, ce qui fit lever un sourcil à Teal'c.

- Eolia, je te présente le Général Hammond, qui dirige cette base, le Colonel Jack O'Neill, le Major Samantha Carter et Teal'c, le Jaffa.

- Je suis honorée de vous rencontrer. J'ai beaucoup entendu parler de vous.

- Pas en bien, je suppose.

Eolia se tourna vers Jack et répondit :

- Effectivement, vous n'avez pas laissé un souvenir très bon lors de vos visites sur notre monde.

- Mademoiselle, pouvez-vous nous dire comment vous avez réussi à ouvrir l'iris qui protège la Porte des Etoiles ?

- Ce n'est pas moi. C'est le Docteur Jackson qui a ouvert la Porte.

- Daniel ? S'exclama Sam, surprise.

- Il était avec moi quand j'ai passé la Porte. Je ne comprends pas pourquoi il n'est pas arrivé ici en même temps que moi…

- Il a la fâcheuse manie de disparaître quand on a besoin de lui, depuis quelques temps, ronchonna Jack.

Les autres l'entendirent, mais ne relevèrent pas. Le Général Hammond demanda alors à Eolia de leur raconter ce qui s'était passé sur Kelowna. Elle répéta ce qu'elle avait expliqué à son frère. Lorsqu'elle eut fini, Jack soupira :

- Je n'y crois pas ! On avait réussi à les convaincre de laisser tomber cette idée de bombe ! Quel gâchis !

Alors que Jonas allait répondre, Janet rentra dans l'infirmerie, assez mécontente.

- Je me doutais que je vous trouverais tous ici ! Allez, tout le monde dehors ! Ma patiente a besoin de repos !

Tous sortirent sauf Jonas, mais Janet l'obligea à suivre les autres, malgré ses protestations. Lorsqu'elle fut seule avec le médecin, Eolia sourit :

- Merci. Mais, je vais bien.

- C'est à moi d'en décider. Reposez-vous.

- A vos ordres !

La jeune femme s'étendit et ferma les yeux. Elle ne tarda pas à s'enfoncer dans un profond sommeil. Janet vérifia que tout était en ordre et sortit. Pendant un instant, un léger souffle d'air souleva les cheveux bruns d'Eolia, puis disparut.

Après avoir quitté l'infirmerie, le Général convoqua tout le monde en salle de réunion.

- A votre avis, Jonas, pourquoi le Docteur Jackson a t'il aidé votre sœur ?

- Je n'en ai aucune idée, Général, mais je lui en serais éternellement reconnaissant.

- Oui, mais où est-il, maintenant ? Demanda Jack d'une voix où perçait l'énervement.

- Colonel, vous devriez nous dire ce qui vous arrive au lieu de vous agiter dès que l'on parle du Docteur Jackson.

Jack regarda le Général d'un air surpris, puis soupira :

- Je crois que je lui en veux de ne pas avoir réussi à empêcher Anubis de détruire Abydos.

Sam se tourna vers lui :

- N'oubliez pas que Skaraa et les autres sont toujours en vie, dans une autre dimension.

- Ouais… En attendant, il n'a pas réussi à tenir sa promesse !

- Je suis désolé, Jack…

Tous sursautèrent en entendant la voix de Daniel et se retournèrent vers le nouvel arrivant qui se tenait sur le pas de la porte.

- Je sais que j'avais promis de les sauver… Les Anciens m'ont empêché de le faire…

Jack se leva d'un bond, furieux. Il pointa un doigt sur la poitrine de son ancien coéquipier, menaçant :

- Vous deviez les sauver ! Vous deviez empêcher Anubis de détruire la planète ! Et, qu'est-ce que vous avez fait ? Vous lui avez offert un moyen de NOUS détruire !

Sam se leva à son tour et posa une main sur le bras de Jack pour tenter de le calmer.

- Mon Colonel, vous devriez laisser Daniel s'expliquer.

- Le Major Carter a raison, Colonel, s'interposa Hammond.

Jack les regarda tour à tour, puis retourna s'asseoir en ruminant.

- Je suis vraiment désolé… J'ai voulu croire qu'Anubis tiendrait sa parole…

- C'est un Goa'uld ! S'emporta à nouveau Jack.

- Je sais. Je pensais que je pourrais tout gérer, mais les Anciens en ont décidé autrement.

- Que s'est-il passé ? Demanda Jonas, intervenant pour la première fois.

- Ils m'ont empêché de stopper Anubis. Je me suis retrouvé devant les plus sages d'entre eux… Ils sont en train de statuer sur mon sort… Ils sont furieux que j'ai osé intervenir dans les affaires des Abydossiens… Je suis en sursis, ils peuvent m'appeler d'un instant à l'autre et… je ne sais pas si je vous reverrais…

Les yeux de Sam s'embuèrent de larmes qu'elle retint à grand peine. Jack eut l'air secoué, mais ne dit rien. Il était encore en colère et ne voulait pas accabler encore plus son ami qui avait sincèrement l'air ennuyé.

- Peuvent-ils vous faire disparaître ? Demanda Teal'c, énonçant ainsi la question que chacun se posait depuis quelques minutes.

- D'après Oma, non. Mais, ils sont capables de me faire régresser… En fait, je ne sais vraiment pas ce qu'ils vont faire de moi…

Un silence pesant s'installa dans la salle de briefing. Au bout de quelques minutes, Daniel le rompit en demandant à Jonas :

- Comment va votre sœur ?

- Bien. Merci de l'avoir sauvée.

- Je suis heureux d'avoir eu le temps de le faire avant que…

- Pourquoi ?

Daniel se tourna vers Jack qui avait lancé ce simple mot.

- Pourquoi vous l'avez sauvée ?

- Je ne peux rien vous dire…

- Et voilà, ça recommence !

- Jack, je ne peux rien dire parce que je ne sais rien ! En fait, Oma m'a dit qu'elle voulait sauver Eolia et, comme je suis déjà en sursis, je lui ai proposé d'y aller à sa place. Mais, elle ne m'a pas donné ses motivations.

- En tous cas, reprit Jonas en se levant et en s'approchant de Daniel, je vous en serait reconnaissant toute ma vie.

Les deux hommes se serrèrent la main en se regardant dans les yeux et Jonas comprit pourquoi Daniel était autant apprécié de tout le personnel du SGC. Soudain, Daniel leva la tête et lança un regard triste à ses amis.

- Oma vient de me prévenir que les Anciens ont finis de prendre leur décision. Je vais devoir partir.

Tous se levèrent. Ils étaient mal à l'aise. Sam ne put se retenir plus longtemps et se jeta dans les bras de son ami. Puis, elle s'éloigna, un peu honteuse d'avoir exposé ainsi ses sentiments. Jack s'avança à son tour et tendit la main à Daniel qui la serra en souriant.

- Je m'excuse de m'être emporté après vous.

- Ce n'est pas grave, Jack. Je suis…

Daniel n'eut pas le temps de terminer sa phrase et disparut dans un éclair blanc. Jack resta quelques minutes sans bouger, trop éberlué pour réagir. Il n'arrivait pas à croire que Daniel était parti encore une fois, et peut-être définitivement. Sam se laissa tomber sur son siège accablée. Teal'c se rassit, l'air maussade. Ce fut le Général Hammond qui tira tout le monde de la torpeur qui s'était abattue sur la salle de briefing.

- Vous devriez aller tous vous reposer.

- Vous avez raison, Mon Général, soupira Jack.

Ils sortirent de la pièce en silence et se séparèrent pour se rendre dans leurs quartiers respectifs.