Voldemort à l'école des sorciers

D'après l'idée d'Epayss :

« Une fic humour/ comique où Voldemort arriverait à devenir le prof de Défense contre les Forces du Mal. Évidemment il faudrait trouver un moyen pour qu'il puisse au moins rentrer et faire quelques cours, avant d'être démasqué, ou remarqué par Harry. durée de la fiction dans l'année indéterminée, et la fin est libre. »

Auteur : Vert

Disclaimer : Aucun personnage ne m'appartient, sauf Albert le blaireau (j'y tiens à celui là !!) et quelques autres. Le reste, personnages, univers et noms, appartient à Mrs Rowling.

(l'art de faire du copier coller entre les fics… Albert ne devrait pas apparaître ici en principe…)

Spoiler : Jusqu'au tome 4.

Attention cette histoire est un délire totale !! Alors accrochez vous car personne ne sera épargné !!

Et au passage

DCFM = Défense Contre les Forces du mal

Les passages « entre guillemets » sont des pensées (de Voldemort)

Jaune n'étant pas disponible pour le moment, laissez un message après le *bip* ! La correction sera mise en ligne plus tard.

Commentaires, remarques, questions, compliments, vous connaissez la chanson ! Review !

Chapitre 1 : Où Voldemort a un plan formidable pour se débarrasser de Harry Potter

        Assis dans un grand fauteuil noir, face à la cheminée, dans le petit salon de son grand manoir de Little Hangleton, Lord Voldemort rumine. Non, il ne se livre pas à l'activité favorite des ruminants qui consiste à remastiquer l'intégrale du contenu de son estomac, non. Il rumine sa dernière rencontre avec Harry Potter, et comment ce gamin a encore une fois échappé à la mort tragique à laquelle il était destiné depuis son plus jeune âge. Et non seulement il n'a pas voulu mourir dans son joli berceau, ce qui lui aurait assuré la gloire en temps que martyr, mais il n'a pas voulu non plus dans le charmant cimetière de Little Hangleton, ce qui aurait permis d'être directement sur place pour l'enterrement.

« Ces gamins, de nos jours, ne comprennent plus rien à rien ! » soupire le seigneur des ténèbres. « Avant, on se battait systématiquement avec des grandes épées lumineuses au dessus d'un gouffre sans fond, et celui qui perdait se jetait dans le vide, non sans avoir découvert une vérité terrifiante. C'était beau, lyrique et dramatique à souhait, et tout le monde adorait ça. Et pas de frais d'enterrements en prime ».

Voldemort soupire. « C'était le bon vieux temps ». Mais un Dark Lord qui se respecte ne pense pas au passé, et s'adapte à l'avenir. Et c'est pourquoi il décide de mettre au point un plan diabolique pour tuer Harry Potter. Et quatre heures plus tard, il se lève de son fauteuil et s'écrie :

- Euréka !

- Maître, tout va bien ? s'enquit un mangemort qui passe par là.

        Il est en effet très rare de voir Voldemort pousser des cris de joie.

- Oui, oui tout va bien. Tiens ! Puisque tu es là, comment ferais-tu pour te déguiser aux yeux de tous ?

        Le mangemort réfléchit un moment.

- Polynectar ?

- Déjà utilisé.

- Métamorphose ?

- Non merci, je n'ai pas envie que ça dure définitivement.

- Enchantement d'illusion ?

- Trop peu fiable.

- Je ne vois pas Maître.

- Va-t-en, tu ne m'es d'aucune utilité.

        Le mangemort ne se fit pas prier et partit à toute vitesse, préférant ne pas mettre Lord Voldemort en colère. Le Lord en question réfléchit quelques minutes et monta discrètement au grenier, où étaient entreposés quelques cartons d'affaires moldues…

        Quelques jours plus tard à Poudlard, peu avant la rentrée des classes, dans le bureau du directeur…

- Je présume que vous venez pour le poste de professeur de DCFM…Madame… comment m'avez-vous dit ?

- Somdestrov, Julie Somdestrov.

- Bien vous permettez que je vous appelle Julie ?

- Oui bien sûr monsieur le directeur.

- Alors appelez moi Albus. Alors voyons voir vos qualifications. Vous avez enseignez à Durmstrang l'année dernière, et vous venez ici sur recommandation de l'ancien directeur monsieur Karkaroff.

- Pardonnez-moi Albus… Ancien directeur ?

- Bien sûr Julie ! Où étiez vous ces derniers mois pour ne pas savoir qu'Igor a disparu dans la nature ?

- J'étais… en congé maternité !

        « Ah bravo ! » songea Voldemort (car c'était lui !) sous son déguisement. « Tu n'aurais pas pu trouver mieux ! Maintenant il va te demander où est le gamin ! »

- Oh ! J'espère que le bébé se porte bien.

        « Bingo ». La pseudo Julie étouffa un sanglot.

- Il n'est malheureusement pas parvenu à terme.

- Oh. Je suis désolé de vous rappeler des mauvais souvenirs. Bien, vu vos états de service assez impressionnants, je vous donne le poste. Cela vous dérange si je vous pose quelques questions ? Pour l'administration ?

- Non, pas du tout, allez-y, répondit Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom qui avait mal à la gorge à force de parler d'une voix aussi aiguë.

- Avez-vous des animaux familiers… assez particuliers ?

- Non.

- Des problèmes médicaux ?

- Non plus.

- Souffrez-vous de maladies relevant du domaine psychiatrique ?

- Non plus. « Mégalomanie, ça compte ? »

- Aimez-vous les glaces au citron ?

- Oui, bien sûr. « S'il m'en offre une je le massacre »

- Cachez-vous un terrible secret qui fait de vous un être mystérieux ?

        « Là va falloir jouer fin… »

- Oui.

- Vous me rassurez, j'ai bien cru que vous étiez quelqu'un de normal. Reconnaissez que ça n'aurait pas été correct !

        Dumbledore rit, et Voldemort l'imita, mais avec moins d'enthousiasme. « Attends un peu de voir mon secret et on verra si c'est normal pour toi !! ». Et il ricana intérieurement.

- Bien, je pense que vous ferez une excellente enseignante Julie. Tout est en règle. Vous n'avez qu'à signer ici (il lui tend une feuille). Voilà ! Venez, je vais vous faire visiter le château et vous montrez vos appartements.

        Quelques heures plus tard, dans les quartiers du nouveau professeur, derrière le tableau d'un gigantesque dragon vert, mot de passe « pirates »…

        Lord Voldemort ne put que soupirer de soulagement lorsqu'il ôtât ses chaussures à talons-aiguille. Une fois assuré que personne ne rentrerait dans la pièce, il se débarrassa de sa perruque blonde qui grattait affreusement son crâne chauve, de ses lentilles de contact bleues qui lui irritaient les yeux (déjà assez rouges comme ça), et de la fausse poitrine en latex. Puis il remplaça le tailleur qu'il portait par une robe sorcière plus confortable. Enfin il élimina grâce à du démaquillant l'épaisse couche de maquillage, un mélange sorcier et moldu pour paraître plus « féminin », qui lui couvrait le visage. Même après ces mesures, il continuait de regarder ses ongles manucurés de rouge avec horreur.

« Quelle idée aussi de se déguiser en femme ! »

« C'est pour tromper l'ennemi ! Personne n'imaginera jamais Lord Voldemort déguisé en femme !»

« Et tous ces trucs moldus ? C'est pour faire plus féminin ? »

« Crétin ! Aucun sorcier digne de ce nom utilise la méthode moldu pour se déguiser. Mon ancêtre Serpentard serait fière de cette ruse.»

« Et c'est tout le respect que tu as pour ton nom… ! Pas très original à ce propos ton nouveau nom… »

« Pour autant que je sache, personne n'a trouvé la première fois alors… »

« Fais attention… Tu commence à te répéter… le premier signe de la décadence… »

« Oh la ferme ! »

        Car en plus d'être une tête de serpent mégalomane, notre cher seigneur des ténèbres ne paye le luxe d'être schizophrène… Comme quoi l'auteur n'est pas au bout de ses peines…

        Lorsque le calme se fait enfin dans le cerveau de Lord Voldemort, le Dark Lord commence à mettre au point un plan d'attaque :

1) Oublier les talons aiguilles et le tailleur, dès maintenant c'est jean-baskets (« Quel look… » « Je ne lis pas Sorcière-hebdo moi… » « Qu'est-ce que tu insinues par là ? »…)

2) Se renseigner sur la mode féminine sorcière (« Lis Sorcière-hebdo »), pas envie de m'habiller en moldu toute ma vie.

3) Trouver un moyen efficace pour mettre le maquillage… quatre heures tous les matins c'est un peu long (« Lis Sorcière Hebdo bis » « La ferme ! »).

4) Prendre quelque chose contre le mal de gorge et fabriquer une potion de changement de voix.

5) Aller voir comment va Bruno dans la Chambre des Secrets… Son aide pourrait m'être utile…

6) Redécorer cette pièce ! Je déteste le rouge et or !

7) Trouver un plan machiavélique pour tuer Harry Potter sans que personne ne sache que c'est moi.

« C'est pas trop tôt, j'ai cru que tu avais oublier pourquoi tu étais là un tube de rouge à lèvres à la main ! »

***

La compagnie Vert'Air est heureuse de vous avoir accueilli à son bord et espère que vous ne doutez plus de la santé mentale de l'auteur (elle est folle !). Elle espère vous revoir bientôt pour de prochaines aventures…

Une référence très évidente et deux un peu moins de films se sont glissées dans cette page … Sauriez-vous les trouver ? et une de mon autre fic aussi…

Que vous aimiez ou détestiez, laissez moi une petite review… Le petit bouton violet marqué « go » juste en dessous !!!