Salut à tous! Me revoilà avec un nouveau chapitre pour cette fic aussi.. Je vous avertis, ils seront très espacés, je m'en excuse.. Je n'ai plus beaucoup de temps..

Edhelwen : Salut! C'pas grâve que tu te fasses attendre.. Jme fais attendre pas mal aussi ;) En effet, la fic commence à ressembler à quelque chose.. (Après 22 chapitres, pas trop tôt!)

Marie-Eve : Oh merci merci! J'espère que tu continueras à suivre ma fic!

Isiriel : LOL! Je sais qu'il arrive tard (tout comme ce chapitre..) mais bon, j'ai pas de temps '' ..

Indigr : Hi! Elanor a un de ses caractères! Comme son auteure pas vrai Ela? ;) LOL JE SAIS QUE JE SUIS LONGUE! Jsuis désolée!! Mais boin, voyons les choses du bon côté.. euh.. Plus on attend, plus on savoure chacun des chapitres D .. Non?


Chapitre sept : Nombreuses Rencontres

Isilwen ouvrit soudainement les yeux. Un horrible cauchemar venait de l'envahir. Elle prit quelques secondes pour bien se réveiller et sortit péniblement du lit pour se diriger vers la salle de bain. Devant le miroir, elle vit la longue plaie sur son front. Cela lui rappela les événements..

Alors qu'elle se perdait des ses pensées, des pas claudiquants se firent entendre derrière elle. Isilwen se retourna vivement et arriva face à Elanor, qui boitillait sur une béquille. Isilwen vit le bandage autour des côtes de son amie, mais celle-ci lui fit signe que tout baignait dans l'huile. Incapable de se retenir plus longtemps, les deux jeunes Hobbites s'étreignirent de toute leurs forces, sans pour autant broyer les côtes d'Elanor..

- Tu sais où sont les garçons? Demanda Isilwen.

- Pas la moindre idée.. J'ai tenté de les chercher mais je ne pouvais sortir sans qu'une Elfe me reconduise à mon lit.

- Je vais y aller avec toi alors!

Au bout de quelques minutes, les deux filles sortirent de leur chambre et s'avancèrent dans le corridor inconnu.

- Où diable sommes nous? S'exclama Elanor.

- J'en sais rien, répondit Isilwen. Mais en tout cas, ce décor ne m'est pas familier du tout.

- N'empêche que la déco est super!

- Chut! Quelqu'un vient!

Isilwen prit Elanor sous les aisselles et la tira derrière une colonne de pierre où elles restèrent sans bruit. Les pas s'approchèrent et les deux filles virent avec stupéfaction qu'il s'agissait d'une dizaine d'Elfes qui marchaient majestueusement vers un large Hall en discutant calmement dans leur dialecte.

- C'est pas vrai, souffla Elanor une fois qu'ils furent passés, ont est chez les Elfes!

- Vraiment? Dit Isilwen en souriant. On doit être à Fondombe, d'après ce que je vois..

Elles déambulèrent dans les corridors, Isilwen soutenant toujours Elanor sur une épaule, lorsque qu'elles entendirent une clochette. Elanor frémit, souriante.

- Je suis pas Elfe, pour sûr, mais ça, je parierait que c'est l'annonce de la bouffe!

Edhelwen, debout depuis le lever du jour, parcourait les corridors à la recherche d'autres Rôdeurs avec qui bavasser. En tournant un coin elle arriva nez à nez (à nez) avec Gandalf et Faramir, apparemment en grande discussion.

- Oui mais à l'Ouest.. Oh! Bonjour Ed!

- Mademoiselle.

- Bonjour Gandalf et euh.. bonjour Faramir. De quoi parliez-vous?

- Du Mordor.. Les yeux de la tour Blanche ont perçus du mouvement à l'Ouest. Le Pays Sombre semble rassembler ses armées.. Le Gondor est puissant mais si le Mordor se vide sur lui, il sera réduit en cendres..

- Une conversation pleine de joie, quoi, conclut Faramir avec un petit sourire.

Edhelwen se força à ne pas regarder le jeune homme. À ce moment, une clochette tinta dans l'air.

- Le dîner est servi, annonça Gandalf.

Tout trois se rendirent à la cuisine, Faramir et Edhel discutant, comme à leur habitude..

Lorsque Rin avait ouvert les yeux ce matin-là, la première chose qu'elle vit fut Légolas. Il était debout, près de la fenêtre et l'observait.

Durant une petite seconde, il lui sembla voir dans ses yeux.. Mais avant qu'elle ne puisse discerner exactement l'émotion qu'elle cueilli dans ses yeux, Légolas se leva.

- J'espère que je ne te gènes pas..

- Non, pas du tout, s'exclama Rin, combien de fois avons nous dormi ensemble, au clair de lune? Tu m'as déjà vu maintes fois et robe de nuit..

- Nous étions enfants, à l'époque, et maintenant tu es.. je veux dire tu..

Il rougit et se détournant.

- Magnifique.. souffla t'il enfin.

Le cœur de l'Elfe manqua un battement.

- Allons bon, se reprit-elle. Je vais me lever et me débarbouiller un peu..

- L'eau du lac est très bonne. On pourrait peut-être allez s'y baigner? À moins que.. Oh! Laisses tomber.. Je.. Oublies ça.. Je.. Je te laisse t'habiller.. Je t'attends dans le couloir..

Et il sortit, les joues teintées. Incrédule, Rin se leva et alla se nettoyer dans la grande bassine d'eau chaude qu'on avait placé dans la salle de bain. Elle rêvassa. Légolas était bien étrange tout d'un coup! Une clochette se fit entendre. Le dîner était servi. Elle se dépêcha de s'habiller d'une belle robe et se rendit à la cuisine avec son ami.

Elerrina quant à elle, avait chercher Aragorn dès les premiers rayons du Soleil. Lorsqu'elle l'aperçut, dans un des jardins, son cœur défailli.

Il était là, debout dans l'aube grandissante, entouré de fleurs et de vignes, tenant dans ses bras.. Arwen.

Les yeux d'Elerrina se remplirent de larmes. Ça lui faisait tant de bien de voir le Rôdeur, et même temps tant de mal de le voir tenir une autre.. Son pied glissa soudain, et elle s'affala de tout son long avec fracas dans le jardin. Aragorn se retourna vivement et son visage se crispa lorsqu'il reconnu la source de ce bruit.

- Elerrina? Qu'est ce que tu fais ici?

- Euh.. Je suis tombée.. répondit-elle d'une toute petite voix encore tremblotante en tentant de se relever.

Aragorn posa un pied sur elle, l'empêchant de se relever. Arwen se tenait plus loin.

- Très drôle. Je veux dire, qu'est que tu fais dans le jardin?

- Bah rien, j'me promenais.. dit innocemment la Rôdeuse. C'est tout! Ajouta t'elle devant le regard suspicieux d'Aragorn.

Il y eu un silence gêné durant lequel Elerrina cru avoir perdu la confiance de son chéri s'il la soupçonnait l'avoir espionné. Mais l'expression de doute sur le visage de son ami se transforma en sourire.

- Allons, quoi ! Ne reste pas par terre, comme ça!

Il lui tendit la main, qu'elle prit avec délices, et il la releva avant de l'épousseter un peu. Arwen s'avança, un petit rictus menaçant à peine perceptible au visage.

- Tiens tiens… Elerrina.. Quelle surprise de te voir dans le coin..

- Allons Ninya melmë (mon amour), je suis certaine qu'Elerrina ne faisait rien de mal.

Elerrina saisit sa chance.

- Non c'est vrai ! Je.. Je venais seulement vous dire que..

Les sourcils d'Aragorn se soulevèrent, attendant la suite.

- Que..

Un tintement se fit entendre. Arwen partit aussitôt.

- .. Que le dîner est servi!

- Ah! S'exclama Aragorn. Allons-y alors! Tu prends mon bras, Elerrina?

- Oh! Avec joie! Répondit celle-ci, le cœur débattant.

Edhelwen fut la première à entrer dans la Salle à Manger. Elle vit la longue table où s'étaient assis des dizaines d'Elfes, silencieux, et prit place parmi eux, tout près de Faramir.

Rin entra avec Legolas, suivis par Isilwen, soutenant toujours Elanor. Les deux Hobbites semblaient très intimidées par tant de grandeur alors que les Elfes eux, étaient à Imladris chez eux.. Peu après Arwen pénétra la Salle, l'air vaguement contrarié.

Enfin, Aragorn entra, Elerrina au bras, et tous prirent place aux dernières places de la Table, une à côtés des autres.

- Hey pss! Ela! Isil!! Par ici!

Les interpellées tournèrent les yeux.

- Merry, Pippin ! s'exclama Elanor, malgré elle, avant de se jeter dans leurs bras avec Isilwen.

- On croyais bien vous avoir perdus! Dit Isilwen.

Les deux garçons les serrèrent bien fort, et les jeunes filles se sentirent aussitôt en sécurité.

- Où sont Frodon et Sam? demanda Isilwen.

- L'Elfe qui l'a emmené ici nous a dit que son père, notre Hôte, l'avait opéré pour ôter un petit bout de lame coincé dans la plaie, Expliqua Merry. Frodon est toujours au lit je crois..

- Et Sam est à son chevet depuis trois jours.. acheva Pippin.

Une autre cloche, dorée cette fois, sonna et l'ont retira les dômes scintillants qui recouvraient les plats, au centre de la table. Toute sorte de viandes, de légumes, de pâtes étranges se découvrirent. Ils se mirent tous à manger avec appétit. Elerrina et Edhelwen entamèrent une discussion enthousiaste sur les gardes de Minas Tirith qui tourna vers la forêt Sylvestre lorsque Rin se joignit à elles et Légolas fit connaissance avec Aragorn et Faramir, de l'autre côté des filles. Les Hobbits, quand à eux, se connaissaient déjà très bien alors la bavardage ne se fit évidemment pas attendre. Petit à petit, les Femmes et l'Elfe se tournèrent vers les étranges et minuscules jeunes filles qui étaient à leurs côtés.

- C'est quoi ces trucs? On dirait des enfants! Glissa Elerrina à Edhelwen.

- Se sont des Hobbits, El. Ils viennent de la Comté. Lui répondit la Rôdeuse, observant distraitement Faramir qui riait d'une blague de Légolas.

- De la Comté ? Jamais entendu parler.. Et toi Rin ?

- La Comté est un petit pays au Nord-Est, dans l'Eriador. Ce n'est pas très loin d'ici..

- Ah bon..

L'Humaine continua de dévisager les Petites Personnes. Ceux-ci ne s'en troublaient guère, étant eux-mêmes fort occupés dans une conversation sur les bottes de carottes. Chacun ses interêts..

Au beau milieu du repas, une des Portes qui s'alignaient autour de la Salle s'ouvrit à toute volée et une petite créature entra, courant à en perdre haleine. Sam Gamegie arriva à hauteurs des Hobbits et s'exclama :

- Msieur Frodon s'est réveillé!


Voilà! Rin et Elerrina/Edhelwen ont fait connaissance! Reste plus qu'à insérer les Hobbites là dedans :P REVIEWS!