je suis de retour! Héhé... bon, merci beaucoup beaucoup beaucoup aux lecteurs qui ont laissé un review, c'est très gentil de votre part!

Chapitre 6 :

Après un repas bien copieux, Drago donna vaguement un tour de sa demeure à Harry, faisant attention d'éviter les quartiers de son père pour empêcher une rencontre avec le maître des lieux. Drago était toujours incertain que son père n'était pas dérangé par la présence du Griffondor.

Il montra la cuisine et la salle à manger principale à son rival, la volière, la librairie et la salle de séjour, le laboratoire et les vieux donjons des nivaux inférieurs dans lesquels son arrière-arrière-arrière- grand-père avait enfermé et torturé des moldus. Harry était heureux de voir qu'on y trouvait seulement des fantômes, même si on y voyait de suspicieuses traînées de sang sur les murs.

Drago lui avait aussi montré la salle d'astronomie et le terrain de Quidditch principalement inutilisé de l'autre côté de la plaine, les jardins intérieurs et extérieurs de sa mère et la seconde librairie, celle- ci complètement dédiée à la magie noire.

Harry remarqua assez vite que Drago ne lui montrait pas toutes les pièces, mais essaya de l'ignorer. La famille Malefoy avait des secrets, plusieurs qu'il était sûr ne pas vouloir savoir.

Ils retournèrent dans la chambre de Drago vers dix heures et la trouvèrent parfaitement aménagée pour loger les deux sorciers.

Étant trop fatiguées pour prendre une douche ou un bain, les deux jeunes hommes glissèrent dans leur pyjamas puis dans leur lits et se turent rapidement au bruit du vent dehors.

Harry eut du mal à s'endormir, sûr d'avoir entendu des cris où des rires moqueurs, mais il se rassurait en voyant le visage serein de Drago. À un moment, il avait été tenté de verser un peu d'eau sur son visage pour le réveiller mais décida que ce n'était pas une très bonne idée.

Et ensuite, pour la première fois depuis juin, il s'endormit et fut capable de se reposer.

Le jour suivant...

« Avec qui joues-tu au Quidditch? » demanda Harry, regardant dans le vide au bas de la tour qu'ils venaient de monter, voyant très bien le terrain de Quidditch.

Drago ne répondit pas très rapidement, prenant le temps de marcher jusqu'au côté de la tour et de s'accoter sur le rebord avant de prendre la question de Harry en considération.

« Je jouais avec Crabbe et Goyle quand ils venaient, mais ce n'était pas très amusant et donc j'ai demandé à mon père des vrais joueurs, » dit-il. « Et donc il m'a donné une équipe ensorcelée pour mon anniversaire. »

« Une équipe ensorcelée? » répéta Harry.

« Tu est tellement incultivé, Potter. On 'programme' la force et le genre de joueurs que l'on veut puis on joue contre eux, » expliqua le Serpentard, roulant ses yeux. « C'est comme un jeu virtuel dans la réalité. »

« Comme un jeu vidéo dans lequel on joue en vrai, » marmonna Harry.

« Quoi? »

« Oh rien, rien, » dit Harry, souriant.

Il fixa le terrain de Quidditch pour un moment, pensant à l'équipe enchantée.

« On peut l'essayer?" demanda vivement Harry.

« Euh... plus tard, » dit Drago, visiblement mal à l'aise. « La boîte de commande est dans une des pièces de mon père et je ne peux pas aller la lui demander maintenant. »

« Bon, » soupira Harry. « Alors on fait quoi? »

« On peut marcher, » proposa Drago. « Je suis sûr que l'on pourrait apercevoir des créatures magiques proche de la forêt, et en plus, il n'y a rien de très intéressant à faire à l'intérieur maintenant. »

Harry et Drago étaient étalés sur leur dos, fixant le ciel au dessus d'eux, cachés dans la plus belle partie de la prairie, près de l'orée de la forêt, loin du manoir. Drago passa ses mains derrière sa tête et soupira.

« C'est comment, en réalité, vivre avec des moldus? » demanda-t-il à Harry qui avant maintenant les yeux fermés.

« Ils pensent que t'es fou et ne veulent rien à voir avec toi, ils pensent que tout ce que tu fait est soupçonneux, ils te donnent des corvées pour essayer de montrer que c'est eux qui ont le pouvoir mais ils sont en vérité terrifiés que tu te retournes contre eux et donc ils ne sont pas trop durs, mais ils ne te donne pas de vêtements convenables ou la quantité de nourriture que tu veux et ils t'enferment dans ta chambre la plus part du temps, » dit Harry, ses yeux toujours clos. « La meilleur chose à faire est de faire semblant d'avoir du plaisir. Ça les enrage. »

Drago s'appuya sur ses coudes et le regarda.

« Et t'es obligé d'y aller tous les étés, » dit-il, Harry faisant un signe de tête comme réponse. « Et est-ce que tu déteste les moldus? »

Harry ouvrit ses yeux et tourna sa tête, regardant Drago à l'envers, toujours étalé dans l'herbe. Drago ne bougea pas, remarquant pour la première fois la verdeur des yeux de son rival. Il secoua cette pensée étrange hors de sa tête.

« Des fois oui, » répondit Harry, refermant ses yeux. « Et d'autres fois, j'ai seulement pitié d'eux. »

Drago retomba dans l'herbe sans un autre mot.

« Que penses-tu que Granger et Weasley sont entrain de faire? » dit-il finalement, souriant méchamment. « Ensemble? Seuls? Peut être c'est ça la raison de la brièveté de leur lettres... ils étaient occupés. »

Harry sourit, gardant ses yeux clos.

« Ouais, ils finiront sûrement ensemble, » il soupira.

« Donc une autre famille de sang pure jetée par les fenêtres, » marmonna Drago.

« Je n'y ai jamais vraiment pensé... Ron est un sang-pur, » dit Harry. « Mais qu'est-ce que t'as contre les sorciers nés Moldus, de toute façon? »

« Ce que j'ai contre eux? » cria Drago, sautant sur ses pieds. « Tu ne sais donc pas ce qui se passe? »

Harry le fixa, yeux écarquillées, surpris par sa réaction.

« Tu ne sais donc pas ce que Voldemort essaye d'imposer? Pourquoi il se battait? » demanda Drago, le regardant d'un air étonné. « Tu ne sais pas ce que tu as fait en arrêtant le Mage Noir? »

Harry se releva.

« L'évolution de l'humanité a deux côtés, » dit Drago. « Le côté magique et le côté moldu. Au début, ils étaient gardés séparés mais des fous au Ministère décidèrent qu'ils devraient laisser des Moldus apprendre à Poudlard pour les insérés dans le monde magique. Mais ils ne sont pas à leur place! Ils ne sont pas supposés apprendre la magie! Maintenant, une très grande partie des élèves de l'école ont de la parenté Moldue! Être un sorcier était un privilège et maintenant ce n'en ai plus un car le Ministère trouve tout simplement le premier gosse qu'ils pensent devenir un sorcier convenable, lui donnent une baguette et voilà. Un moldu devient un sorcier. Si on continue comme ça, dans quelques centaines d'années, les sang-purs n'existeront plus et donc la magie se dissipera très lentement. C'est pourquoi un sang-pur est toujours plus fort qu'un sang-de-bourbe. Mais ces crétins ne comprennent pas! Ils nous détruisent de l'intérieur, disant que si des Moldus en ont la capacité, ils peuvent devenir sorciers. »

Drago prit une pause mais se remit à parler avant qu'Harry ne l'interrompe.

« Ils ne le voient pas maintenant, » dit-il. « Tout ce qu'il voient est que les Sang-de-Bourbes semblent êtres capables de s'adapter à notre civilisation. Ils ne voient pas qu'à chaque génération qui passe, de moins en moins de sang sorcier est transmis à leur descendants. Le Seigneur des Ténèbres a été le premier à se rendre compte que ce qui arrivait était faux et que le Ministère ne gouvernait pas du tout de la bonne façon. Il s'est rebellé; ils ne voulaient rien écouter. Et donc le Seigneur Voldemort a été forcé d'utiliser une méthode plus forte. Et tout allait bien jusqu'à ce que tu arrives. »

« Mais Voldemort tuait des gens innocents! Il n'était qu'un tueur sanguinaire qui voulait le pouvoir! » hurla Harry, sautant sur ses pieds.

« Il tuait les sorciers qui s'opposaient à lui, » répondit calmement Drago. « Ceux qui avaient trop de sang moldu en eux et ceux qui supportaient trop les Sang-de-Bourbes. Oui, il voulait le pouvoir, mais il voulais aussi un meilleur monde magique. Quelques-uns sont juste trop aveugles pour le voir. »

« Mais... mais... mais Dumbledore! Il sait ce qu'il y a de mieux! » dit Harry.

« Dumbledore est un fou passionné des moldus, et un pure-sang, » répliqua Drago. « C'est pour ça qu'il est si puissant. Il veut 'l'harmonie entre sorciers et moldus'. Mais il est aussi aveugle. Il ne voit pas que sa connerie d'harmonie nous vole notre magie. »

Harry était muet de surprise.

Drago soupira et tapota son épaule.

« Maintenant tu sais la vérité, » dit-il. « Il faudra un peu de temps pour que tu l'accepte, et peut être, un jour, tu comprendras vraiment. Tu choisiras de vivre en voyant les sang-de-bourbes être amis ou ennemis, ou même tout simplement en étant rien. »

Harry ne répondit pas, stupéfait par ce qu'il vendait d'entendre.

« Juste... juste oublie ce que je t'ai dit pour le moment," dit Drago. « Penses-y quand tu seras prêt. »

Harry hocha la tête et se retourna lentement vers son rival.

Drago sourit et Harry remarqua que ce n'était pas un sourire narquois ou moqueur mais un vrai sourire.

« Allez, » dit le Serpentard. « On rentre. »

Harry suivit Drago en silence, décidant qu'il devrait faire ce que son rival avait suggéré et penser à tout cela une fois qu'il serai prêt à comprendre.

Drago resta silencieux lui aussi, pensant secrètement que peut être il avait eu une mauvaise opinion de son rival et que peut être le Griffondor n'était pas... comme il pensait qu'il était.

Ils arrivèrent à la porte plus vite qu'ils ne voulaient et montèrent plusieurs escaliers pour rejoindre le balcon du troisième étage où ils voulaient prendre leur repas.

Malheureusement, ils le trouvèrent occupé par la dernière personne que Drago voulait voir en la présence d'Harry.

« Ah, je me demandais si tu allais venir manger ici, » dit Lucius, regardant son fils et ignorant Harry. « Tu te souviens de Rabastien Lestrange? »

« Oui, bien sûr, » répondit Drago, retrouvant ses couleurs. « Comment allez- vous? »

Mais le Mangemort qu'Harry avait reconnu du Département des Mystères, assit dans la chaise en face de Lucius ne répondit pas, les yeux fixés sur Harry, sa bouche légèrement entrouverte.

« Ah, oui, » dit Lucius. « Harry. »

La bouche de Rabastien s'ouvrit et se referma comme un poisson dans l'eau, ne comprenant pas ce qui se passait. Ses yeux sautèrent de Harry à Drago, puis vers Lucius, attendant une explication logique quelconque qui clarifierait le fait que Harry Potter, l'être que son maître voulait mort, se tenait quelques mètres plus loin.

« Bon... » dit Lucius, ses sourcils se levant plus haut que d'habitude. « Cela vous dérangerait si l'on continuait notre discussion dans mon bureau pour laisser mon fils et son invité manger ici? »

Rabastien secoua vaguement sa tête de haut en bas, fermant sa bouche et se levant de son siège pour suivre l'autre Mangemort. Lucius le laissa passer en avant de lui et se retourna avant de sortir.

« Faites attention, les gars, » dit-il tout simplement, quelque chose de terriblement menaçant dans sa voix.

Ce n'est qu'une fois que ses pas dans le couloir se turent que les deux adolescents décidèrent qu'ils pouvaient respirer en sécurité. Drago rigola inconfortablement.

« Bon, ça c'est allé bien, » dit-il.

« Ouais, » répliqua Harry avec tristesse. « Je serai mort avant la semaine prochaine. »

« Mais non, mais non, » dit Drago. « Te contorsionnant de douleur en étant torturé, peut être. »

« Ha ha, très drôle, » marmonna Harry.

« Hé, tu est celui qui voulais venir donc n'essaie pas de me faire endosser ta responsabilité, » répondit Drago sérieusement.

« Oui, je sais, » soupira Harry.

Les deux s'assirent à la table devant laquelle le père de Drago et l'autre Mangemort était en train de discuter et un repas appétissant leur fut servit.

Tendis qu'ils mangeaient, Drago ne pouvait s'empêcher de se sentir soulagé que son père n'aie pas tout simplement blessé ou même tué Harry. Il se sentait embarrassé d'être préoccupé de la sécurité d'Harry mais en déduisit que sa préoccupation en venait au fait que son rival était devenu sa seule distraction de l'ennui.

De son côté, Harry commençait à apprécier la présence de Drago et avait même remarqué que son rival ne le traitait plus vraiment de la même façon. Et cela lui faisait peur de voir qu'ils devenaient quelque chose très semblable à des amis.

Je sais que le slash avance plutôt lentement mais je veux que cette histoire aie du sens et ne soit pas quelque chose de 'bizarre/obsessif/impossible'. Vous avez peut être remarqué quelques points de vues que Harry et Drago sont en train de développer...

Et pour la théorie de Drago sur les sang-de-bourbes, je sais que ce n'est pas clair mais une explication (de Lucius!) va venir plus tard...