Discalmer :Les personnage ne m'appartienne pas mais à J.K Rowling

Un grand merci à Elehyn qui est toujours là pour m'aider

À ma petite clau qui attend cette fic avec impatience

Et je recherche une beta lectrice, qui pourrai corriger mes harchi nombreuses fautes et remanier s'il le faut, le chapitre.

Chapitre 1

Cela faisait deux mois que les cours avaient repris, et Ron, Hermione et Harry se dépêchèrent pour ne pas être en retard pour le cours de potions, car une seule minute de retard était l'assurance de faire perdre des points à gryffondor.

À peine entrèrent-ils dans la classe que le professeur Snape les sépara.

- Monsieur Potter, mettez-vous près de l'étagère et que je ne vous entende pas. Et vous deux, en désignant Hermione et Ron, mettez-vous où vous voulez mais interdiction de vous installer près de Monsieur Potter.

Harry s'en fut s'installer à la place désignée et se retrouva seul, entouré d'un côté de l'étagère contenant les préparations des élèves des autres années et de l'autre des serpentards. Harry présageait que le cours n'allait pas être gai et que les serpentards n'allaient pas rester sans rien faire.

Pour se cours, exceptionnellement, ils devaient tous faire une potion individuelle, et les instructions étaient marquées au tableau. Tout à sa préparation il ne vit pas le professeur Snape s'absenter mais les serpentards oui, malheureusement. Il ne vit donc pas son pire ennemi, Draco Malfoy parler avec les autres serpentards en jetant des coups d'œil dans sa direction.

Quelques minutes plus tard, il arriva se qu'il devait arriver. Les serpentards lancèrent tous quelque chose dans la préparation de Harry et celle-ci commença à bouillir et fumée, présageant l'explosion. Harry voulu faire un pas de côté mais il avait oublié où il se trouvait, et percuta brutalement l'étagère qui tomba, reversant tout son contenu et sa préparation sur lui.

Alerté par le bruit, le professeur Snape se précipita dans la classe et vit Harry étendu sur le sol, inconscient. Il sorti sa baguette et d'un Wingardium leviosa souleva l'étagère qui entravait Harry. Il essaya de le réveiller mais ni parvint pas. Il prit la seule solution qui lui restait. Il immobilisa Harry d'un Mobilicorpus et le transporta à l'infirmerie

Arrivé à destination, le professeur Snape appela l'infirmière, Madame Pomfresh.

Celle-ci, en voyant Harry, se précipita et demanda :

- Que s'est-il passé professeur Snape ?

- Je ne sais pas. Je n'étais pas présent pendant l'accident. La seule chose que je sais c'est que Monsieur Potter a reçu différents mélanges de préparation et que, l'étagère qui était à côté de lui, est tombée sur lui.

- A-t-il repris conscience en votre présence ? reprit-elle.

- Non. Avez-vous besoin de moi madame Pomfresh ? demanda t-il.

- Pas pour l'instant, professeur, mais le cas échéant, je vous appellerais.

- Bien. Dans ce cas, je retourne auprès de mes élèves. Et sur ces dernières paroles, il prit congé de l'infirmière.

Madame Pomfresh essaya divers formules pour faire sortir Harry de son inconscience mais n'y parvint pas. Elle fit donc appelle au professeur Dumbledore qui arriva cinq minutes plus tard.

- Que se passe-t-il Pompom ? demanda Dumbledore.

- C'est Harry professeur. Il a eu un accident pendant le cours de potion. Elle lui raconta alors ce que lui avait raconté le professeur Snape.

Tout à coup, une étrange lueur qui provenait d'Harry, attira leur attention.

Dumbledore et madame Pomfresh s'approchèrent de lui et ce qu'ils virent les chamboula. Sous leurs yeux ébahis, le corps de Harry se mit à se transformer, devenant plus féminin. Tout deux essayèrent par différents sorts d'arrêter le processus mais échouèrent. Harry avait maintenant de longs cheveux noirs de jais qui encadraient un adorable visage d'ange aux lèvres charnues. Il avait perdu sa carrure de joueur de Quidditch si durement acquise.

- Pompom, déshabillez Harry pour que nous puissions voir l'étendue de la transformation, demanda Dumbledore.

Elle sortit sa baguette et d'un geste de la main le déshabilla. Ils virent que le corps de Harry était devenu frêle et délicat. D'une beauté incroyable. De garçon, il ne lui restait que son sexe et le manque de poitrine.

Pomfresh s'approcha de Harry, sortit sa baguette et prononça la formule Contemplatio in anatomia et passa sa baguette au dessus du corps de l'étudiant.

- Oh mon dieu, dit-elle.

- Que se passe-t-il Pompom ? demanda Dumbledore, légèrement inquiet.

- Les changements ne sont pas qu'extérieurs mais aussi intérieurs.

- Que voulez-vous dire?

- Harry a un utérus. Il pourra porter ses propres enfants, c'est inimaginable.

- Vous l'avez dit Pompom, mais ce garçon ne fait jamais rien comme les autres, il a toujours été hors du commun.

- Malheureusement pour lui, les changements sont irréversibles, il faudra qu'il s'habitue à son nouveau corps et je redoute sa réaction à son réveil.

- Ne vous inquiétez pas Pompom je m'en occupe. Empêchez toute visite, même celle de ses meilleurs amis. Harry doit être mis à l'écart jusqu'à son réveil.

- Bien Professeur. Je vais le déplacer dans la pièce du fond. Elle prit sa baguette et d'un geste de la main le transporta dans la dite pièce.

Il ne leur restait plus maintenant qu'à attendre le réveil de Harry.

A suivre