Personnages, situations, lieux, etc. sont la création de J.R.R Tolkien.

Enjoy. Reviews appréciées.

**************************************************************************** *********************

La pluie ruisselait sur son visage pâle, et y plaquait quelques mèches de jais. La nuit était froide et sans étoiles, morne et inquiétante, mais Elrond la parcourait, furtif éclat d'argent à travers l'obscurité.

Un dúnadan était arrivé quelques heures plutôt à Fondcombe, un éclaireur, parlant d'orques attaquant les Rôdeurs, dont leur chef, et parmi lesquels chevauchaient Elladan et Elrohir, fils d'Elrond. Impulsion, pressentiment, celui-ci s'était lancé à leur rencontre, sans avertissement, sous l'emprise d'un sentiment irréfléchi et impérieux.

Seul, traversant dans la tourmente les landes ; le gué était déjà loin derrière lui, et sa monture noire galopait toujours plus vite ; le vent fouettait son visage ; par moment, un lointain éclair illuminait faiblement les alentours, image brève et blafarde.

***

Elladan et Elrohir avaient pris de l'avance à la prière de Gilraen, transportant dans l'urgence le dernier trésor des Rôdeurs. Les landes filaient sous les sabots de leur monture comme dans un rêve entrecoupé de tonnerre. Les Orques avaient été décimés, mais non sans perte ; toute leur célérité était nécessaire pour amener en sécurité leur précieux fardeau.

Un bruit de sabots, un peu plus loin ; Elladan frémit ; un cavalier isolé ; il fit signe à son frère, et tous deux se retirèrent quelque peu en deçà de la route, se tenant prêts à attaquer quiconque se révélerait une menace. Quelques secondes encore, et le cavalier leur apparut, une ombre plus noire que la nuit, montée sur un cheval couleur encre.

***

Un double bruissement, deux reflets de métal, deux épées dégainées brutalement. Elrond fit volte face, tirant sa propre arme. Le brusque mouvement rejeta le capuchon de sa cape en arrière, dévoilant le temps d'un nouvel éclair un visage noble et beau, deux yeux gris perçants, une chevelure d'ombres.

***

Le crissement de la terre sous les sabots du cheval alors que celui ci s'arrêtait brusquement, le sifflement d'une lame tranchant l'air, le doux chuintement d'un tissu fouetté par le vent.

Un vent de lumière blême ; Elladan et Elrohir reconnurent soudain le visage de leur père, scrutant le leur.

_Adar ?

La silhouette tendue, prête au combat, fine lame elfique en main, se détendit soudain, et l'épée retrouva son fourreau.

_Elladan ?

Elladan s'avança, suivit d'Elrohir. Deux reflets à la rencontre de leur troisième image.

_Arathorn est mort.

Abrupt, violent. Arathorn est mort. Elrond se sentit soudain figé, comme si l'eau qui coulait le long de sa nuque s'était muée en glace. L'ami, le - lointain - parent, mort. Une nouvelle flèche dans son c?ur.

_Une flèche dans l'?il.

Paroles brèves, ton dépourvu d'émotion - il y aurait un temps pour le deuil. Le visage des jumeaux était comme taillé dans la pierre.

_Gilraen ?

Paroles brèves, ton brusqué ; la surprise empêchait à Elrond de maîtriser ses émotions.

_Elle est en route pour Imladris ; elle nous a prié de chevaucher le plus vite possible jusqu'ici, et de nous a confié son.bien le plus précieux ?

Les yeux du seigneur-elfe s'agrandirent. En guise de réponse, Elrohir s'approcha, et, soulevant un petit ballot de tissu niché contre sa poitrine, le plaça dans les bras de son père.

Le regard d'Elrond se posa, étonné, sur le visage, entouré de mèches noires, d'un enfant endormi malgré la tourmente.

_Son héritier.