La punition

Auteur : Ivrian.

Disclaimer : Rien à moi, tout à Joanne K Rowlings ! La pauvre ! Si elle savait tout ce qu'on leur fait à ses persos chéris !

Résum : Et une retenue de plus pour Harry, une ! Toujours donnée par ce bon vieux Rogue, évidemment ! Mais si cette fois-ci, la retenue… dérapait ? Allez, dites la vérit ! Que celle qui n'a jamais rêvé d'un Severus excédé administrant une bonne correction à un Harry un peu trop insolent me jette la première pierre ! Qui a dit que j'étais perverse ? J'vous ai entendu ! Et ben oui, JE LE SUIS !!! Et je le revendique haut et fort !

Pairing : Mon premier SSHP ! Champagne !

Rating : Un NC qui se profile sur un 17 au galop… ! Hum, hum ! On se calme !

Réponses aux rewiews :

Kaorulabelle : Bien sur que j'ose ! Et oui, je suis maman et mariée, lol ! Bises, j'espère que la suite va te plaire !

Lululle : Coucou, toi ! Mais oui, je suis sadique ! Et je laisse pleinement s'exprimer ce côté de ma personnalité avec mes persos ! Y a qu'à voir ce qui leur arrive dans mes fics, niarf !

Clau : Ma petite Clau ! Je sens que je t'ai troublée, cette fois-ci… Alors, je te rassure, cette fic n'est absolument pas à prendre au premier degré, mais plutôt au trente-sixième, lol ! Mais crois-moi, il y a de par le monde des gens qui aiment se faire battre jusqu'au sang (ce qui n'est pas le cas ici) et qui en redemandent ! On appelle ça des déviations sexuelles. C'est un vaste sujet, qui n'a pas cours ici puisque, je le répète, ce n'est absolument pas une fic sérieuse ! voilà, j'espère avoir apaisé tes inquiétudes, lol. Ne me lâche pas, hein ? Promis ?

Artemis : Voilà la suite, c'est aussi la fin. Je voulais faire un truc pas trop long…

Myia Black : Coucou, Myia ! hé oui, beaucoup de perverses, ça fait plaisir de voir que tu fais partie du nombre, lol ! Bises !

Hatori : Maîtresse ? Hum ! Tu me fais plaisir, l ! Pour cette bonne parole, voilà la suite, lol !

ItakoNoAnna : J'espère que la troisième et dernière partie va te faire autant rire, c'est le but !

Soal : Mais la coupure est faîte exprès ! J'adore positivement torturer mes lecteurs ! Je suis entièrement d'accord avec toi, ce cher Harry est maso, y compris et surtout dans le bouquin…

Kashu KashArt : Des menottes roses ? Trop génial ! MdR !!! J'imagine trop Rogue, Harry et les menottes roses ! Ce sera peut-être le sujet d'une prochaine fic, lol !!!

Lyly : Merci beaucoup ! Voilà la suite et fin.

Anya et Xérès : Des phrases collectors ? * Ivrian rougissant franchement * Tu me fais plaisir, l ! C'est vrai que le coup du « vilain garçon », j'ai pas résisté à l'envie de le sortir ! Et pour le fait qu'Harry dise à Sev qu'il n'arrivera jamais à avoir le poste de DCFM, en fait, c'est un coup bas, une manière de frapper « en dessous de la ceinture », lol !

Inuki : Avec le résumé et le rating, tu t'y attendais vraiment pas ? MdR !

Lola 3 : Hé oui ! C'est du trente-sixième degré… faut rigoler, c'est fait pour !

Kero : J'approuve, c'est du pur fantasme, ce cher Sev avec un fouet… Voilà la suite !

Lunenoire : Ben, on continue dans le hot, comme tu vas pouvoir le constater !

Miss Paddy : Tout à fait d'accord ! Vive les cours de torture pour apprentis mangemorts ! Vive les Slash ! Snarry power !

Mag : Tu me flattes ! Vous l'attendez tous ? Le voil !

Black Alex : Alors, et cette attaque cardiaque ? Pour le lavage de cheveux, je te laisse la surprise… * Petit clin d'œil pour toi à la fin de la fic *

Elehyn : COMMENT ? ! QUOI ? ! Elehyn ? La Elehyn de « Ce que veulent les hommes », « Un coup de main, professeur ? » et « Un inconnu dans la nuit » etc ? ! ** Ivrian saute partout comme un kangourou ** J'suis aux anges ! Je suis rewiewée par LA spécialiste es SSHP !!! Et elle aime ce que j'écris ! Bon, j'arrête là, lol ! Si avec ça tu n'as pas compris que j'adore tes fics !!! Gros poutouxes à toi aussi et j'espère une autre rewiew de ta part pour cette dernière partie !

Magnolia : Si j'ai des idées sur le sujet ? * Sourire pervers * Et comment ! Disons que j'ai une imagination… débordante ! Hé oui, tu vois, on peut être maman et écrire des trucs franchement hot ! MdR ! Il n'y a rien d'indiscret : mon bout de chou a eu trois mois le 3 mars.

Neotie : Torride ? Attends de lire la suite, lol !

Kiki : Mais je suis une nana grave ouff ! La suite et fin, maintenant !

Lulu-Cyfair : Que veux-tu ! L'image d'un Severus fâché donnant une bonne fessée à un Riry qui en redemande est positivement… jouissive, lol ! Kisskiss, ma Lulu et à bientôt, j'espère !

Lola Reeds : T'as pas honte d'être aussi sadique ! « Bon amusement pour retaper tout ce que tu as écrit » ! Je t'en ficherai, moi ! Attention, la prochaine fois, je demande à Sev de me prêter son fouet, lol !

Kitty : Quand je te dis qu'on prend des cours pour apprendre à couper au bon moment, lol ! Voilà la suite et fin !

°°°

3

Punissez-moi encore, professeur…

Le fouet fut jeté à terre. Harry déboutonna lentement la robe de sorcier de Rogue, et la retira, l'envoyant sur la chaise la plus proche. Puis il fit de même avec sa chemise noire et la fit glisser le long des épaules, dévoilant un torse ferme et bien dessiné.

Le jeune homme écarquilla un peu les yeux devant cette vue. Il n'aurait jamais cru que son professeur soit aussi bien fait. On était loin du corps sec et maigre qu'il avait imagin !

- Le pantalon, maintenant, Potter, ordonna Severus.

Les mains du gryffondor descendirent sur le ventre plat, avant de se fixer sur la boutonnière du jean. Noir lui aussi.

Certaines choses ne changeront jamais…

Un demi-sourire joua sur les lèvres de l'adolescent, et comme pour le punir de cette nouvelle mais néanmoins timide marque d'insolence, Severus s'empara encore de sa bouche. Il plaqua le jeune homme contre lui, ne lui laissant rien ignorer de son excitation, et promena ses mains sur les fesses musclées.

Harry gémit tout contre la bouche qui le dévorait, et glissa ses doigts à l'intérieur du boxer (toujours noir !) de son professeur.

- Oui… Touche-moi, Harry…

Severus ne put retenir une plainte délicieuse lorsque la main indiscrète du jeune homme se referma sur son sexe tendu. Les doigts fins jouèrent avec la chair fragile et douce, titillant délicieusement le gland déjà humide de plaisir. La bouche du maître des potions se posa sur le cou délicat, mordillant et léchant la peau rosée.

Ses mains empoignèrent plus fermement les fesses de l'adolescent. Celui-ci frottait inconsciemment son sexe tendu contre le membre tout aussi dur de son professeur, à travers l'irritante barrière de tissu. Exacerbant le désir de l'homme.

Le jean tomba à terre. Bientôt suivi du boxer. Deux érections douloureuses se pressaient maintenant l'une contre l'autre. La langue de Severus descendit le long du torse de Harry, avant d'agacer délicieusement les mamelons durcis.

Le jeune homme enfouit ses doigts dans les cheveux noirs de l'homme, les yeux fermés, répétant sans fin son prénom, comme une douce litanie.

La langue mutine continua bientôt son chemin jusqu'à la forêt sombre de l'entrejambe, puis frôla le membre frémissant, faisant tressaillir Harry.

- S'il vous plait… , implora-t-il. S'il vous plait… S'il te plait, Severus…

Un sourire joua sur les lèvres de l'homme alors qu'il savourait cette supplique.

- Dis-moi ce que tu veux…

Il désirait l'entendre de la bouche de l'adolescent. La leçon serait ainsi complète.

- S'il te plait… Prends-la dans ta bouche… S'il te plait !

Harry allait mourir si l'homme continuait encore cette douce torture. Il devait serrer les dents pour s'empêcher de hurler comme un animal. Mais son professeur parut satisfait de sa réponse. Le jeune homme sentit la bouche sensuelle se refermer voluptueusement sur lui, caressant son pénis sur toute sa longueur. La langue experte courrait du prépuce jusqu'aux testicules, dans un mouvement d'infernal va et vient.

Les mains de Severus n'étaient pas en reste. Harry émit un cri étranglé en sentant un doigt s'introduire dans son intimité. Celui-ci bougea lentement à l'intérieur de l'orifice et l'adolescent se mit à onduler des hanches en rythme. Un deuxième doigt, tout aussi joueur, rejoignit bientôt le premier, et le jeune homme ne put s'empêcher de gémir :

- Sev… je vais venir… Oh, Sev !!!

Et Harry se libéra dans la bouche chaude de son professeur, ce dernier avalant le liquide légèrement salé avec une moue gourmande. Il n'en laissa pas échapper la moindre goutte, fixant sur l'adolescent comblé un regard de chat délicieusement repu.

Le gryffondor ne put résister davantage et embrassa ardemment l'homme, goûtant pleinement le mélange de leurs deux saveurs. A son tour, il laissa courir ses lèvres le long du corps masculin, n'en laissant aucune parcelle inexplorée. Et bientôt, sous ce déluge de sensations, ce fut au tour de Severus de soupirer de plaisir.

Ses plaintes sourdes ravivèrent l'excitation du survivant. Il lécha fougueusement le membre gonflé de sève et rendit au centuple à son professeur l'exquise torture que celui-ci lui avait fait subir quelques minutes auparavant.

Les doigts de Severus se crispèrent dans les cheveux en bataille à mesure que l'extase le submergeait. Mais il ne voulait pas encore atteindre l'orgasme. Pas si vite.

- Harry… Je veux… te pénétrer… te prendre… je veux jouir en toi…

Ce fut au tour de l'adolescent de se permettre un petit sourire vainqueur. La voix du terrifiant professeur Rogue avait tremblé. Le maître devenait l'esclave, pris au piège de leur attirance mutuelle.

Ils s'embrassèrent encore, fiévreusement, puis Severus souleva Harry pour le porter sur le bureau. Le jeune homme noua ses jambes autour des hanches de son amant. Leurs lèvres se reprirent avec fougue. Leurs corps en sueur se mêlaient étroitement.

- Maintenant, Sev… Maintenant, s'il te plait…

Severus s'enfonça profondément dans l'intimité du jeune homme, lui laissant le temps de s'habituer à l'intrusion.

Tout d'abord immobile, il ne put se retenir plus longtemps en sentant le gryffondor onduler du bassin avec des soupirs de plaisir.

Il commença à se mouvoir en lui, tout doucement, puis de plus en plus vite, à mesure que le corps du jeune homme répondait à ses sollicitations sensuelles. Son abandon le comblait.

A grands coups de boutoir, il plongea profondément dans la chair soyeuse, frappant de plus en plus violemment la prostate.

- C'est bon ! Putain, c'est tellement bon ! gronda-t-il.

Les sensations étaient tellement intenses que Harry se mit à crier.

- Ooooh… Sev ! Severus… Oh, merlin ! Ne t'arrête pas… non… jamais !!!

Il jouit violemment sur le ventre de son amant, ses chairs se contractant autour du membre dur de celui-ci. Enserré dans cet étroit fourreau, Severus donna encore deux puissants coups de reins, puis s'abandonna à son tour, secoué par un orgasme d'une intensité rarement atteinte.

- Harryyy !!! hurla-t-il au plus fort de l'extase.

Epuisés, haletants, ils s'abattirent l'un sur l'autre. Pendant de longues minutes silencieuses, ils tentèrent de reprendre leur souffle, les doigts de Harry caressant machinalement la chevelure de Severus. Puis le maître des potions souleva le jeune homme et l'emporta dans sa chambre…

*

Le lendemain matin, une main baladeuse se promenant sur son torse tira Severus des bras de Morphée. Il ouvrit les yeux et posa son regard sombre sur le jeune homme étendu nu à ses côtés. Appuyé sur un coude, Harry Potter semblait fort occupé à découvrir du bout des doigts le corps de son professeur.

Severus retint un éclat de rire en voyant son air concentré.

Harry n'avait même pas remarqué que son amant ne dormait plus. Par contre, il constata rapidement que, sous le traitement voluptueux qui lui était infligé, une certaine partie de l'anatomie Roguienne s'était elle aussi réveillée…

- Vous êtes insatiable, Monsieur Potter, fit Severus.

Sa voix traînante fit sursauter le gryffondor. Le regard vert plongea dans le regard d'ébène. Harry eut une moue particulièrement aguichante.

- Que voulez-vous, professeur, les gryffondors ont toujours été gourmands ! Dans tous les domaines…

Severus l'attrapa par la nuque et l'embrassa pour le faire taire.

- Vous parlez trop, Potter.

- Hier, vous m'appeliez Harry et vous me tutoyiez, remarqua le jeune homme, retrouvant toute son espièglerie.

- Hier, je vous apprenais le respect du à vos aînés ! rétorqua son compagnon d'un ton faussement sévère.

- Je crois que je n'ai pas bien retenu cette leçon, répliqua Harry en laissant courir ses lèvres sur la peau de Severus, de plus en plus bas sur son torse.

Le maître des potions poussa un gémissement de plaisir en sentant les longs doigts fins du gryffondor se refermer sur son membre durci.

- Tu n'es qu'un insolent, Harry, trouva-t-il la force d'affirmer avant de rendre les armes.

- Et bien, punissez-moi encore, professeur…

Et la bouche du jeune homme se posa sur celle du Serpentard, pour un baiser langoureux qui ne tarda guère à les entraîner dans un tendre corps à corps.

C'est qu'on y prend vite goût, à ce genre de châtiments corporels…

- Sev ? murmura tout à coup Harry, entre deux baisers. Est-ce qu'un jour, tu me permettras de te laver les cheveux ? C'est un de mes fantasm… Hummfff !

En guise de réponse, Severus venait de le faire basculer sous lui, lui ôtant par là-même toute envie de dire d'autres bêtises…

FIN

°°°

Et une fic de plus de terminée ! Est-ce qu'elle vous a plu ? C'était mon premier SSHP… Puis-je en écrire d'autres ou dois-je aller me pendre ? Qu'en pensez-vous ? Bises à tous et merci pour vos rewiews.