Titre : SOS Bishonen en détresse !

Auteur : Mano ou Nahel

Genre : Pour faire simple et en résumé, c'est du délire…. ^^

Base : L'idée primitive est originale, mais elle a nécessité la participation de volontaires désignés d'office dans de nombreuses séries, ou les perso originaux vont ou sont déjà intervenus dans le déroulement de l'histoire. Voici un début de liste non exhaustive pour vous faire une petite idée : POKEMON, HAMTARO, DNA2, STARGATE, COTE OUEST, LE CAMELEON, PLAYER, ……

Disclamers :

Tous les persos que je cite et utilise qui viennent de séries animées, romans, BD, manga, TV, ne m'appartiennent pas mais seront rendu après utilisation jusqu'à l'os à leur véritable propriétaire

Ceux qui sont sorties de mon cerveau pour prendre vie en traitement de texte, m'appartienne et donc je suis libre de leur faire subir toutes les tortures et aventures désastreuse que je peux imaginer…. ^_^

Précisions :                   Cette fic est la deuxième histoire ou intervienne les personnages originaux que j'ai crée. Même si les deux histoire sont indépendante en elle-même, je conseille de lire le premier épisode pour une meilleure compréhension de l'agence ou travaille ce cher Valentin^^

                                      Cette histoire est découpée en 5 chapitres, et pour cette fois les héros originaux vont se rendre dans le monde de PLAYER, LES MAITRE DU JEU  (je me répète…Mais les persos de cette série ne m'appartienne pas  donc je les rends, même si cela me brise le cœur…..= (  )

Bonne lecture !

***************************************************************************

Chapitre 1 : Drôle de Dame

Comme convenu la veille, Valentin se présenta à 9 heure pétante à l'agence. Il s'inspecta à nouveau devant la vitrine du magasin du rez-de-chaussée. Le jeune brun tenait encore une fois à s'assurer que sa tenue ne le trahirait pas en cas de changement inopiné. Il avait troqué son costume contre une tenue plus passe-partout et ce même s'il se changeait en fille : il portait un jean, un t-shirt nettement plus classique que celui que lui avait apporté sa mère la veille.

En entendant des bruits de voix dans le bureau de sa patronne, il s'avança dans le couloir d'un pas plus serein que la première fois et frappa à la porte.

« Entrez »Dit Carole qui était assise à son bureau alors que BK était, comme hier, vautrée dans le canap « Ah ! Valentin, j'aime les gens ponctuels. Nous n'avons pas de client prévu pour le moment donc Rébecca va vous aider à installer votre bureau. »

« Salut Choupinet comment vas-tu et ta mère ?? Et le machin ? »

« Bonjour…Ma mère est aux anges et mon petit frère aussi. Au fait tant que j'y pense, il vous remercie et moi aussi, vu qu'hier j'ai du me farcir l'intégrale de ses cassettes Pokemon pour que ma mère apprenne tout ce qu'il faut savoir sur ce type de bestiole »Répondit le garçon avec le ton le plus ironique qu'il avait dans son répertoire « Vous voulez me donner un bureau ?! »

« Oui, comme cela tu pourras y ranger tes affaires et refouler les curieux » Expliqua BK en se levant « Nous allons t'installer dans la salle d'attente, comme cela… »

« Je ne suis pas là pour jouer les secrétaires ! »

« Nous sommes d'accord là-dessus mais il y a des fois des importuns qui viennent ici se méprenant sur notre agence, imaginant que nous pourrons les satisfaire alors que nous ne sommes pas concernés par leur demande » reprit Carole « Votre présence les refroidira un peu. Et puis de toute façon, il n'y a pas de place ailleurs. »

« Carlie à raison ! Allez viens ! Il faut qu'on aille en réserve et il faut que je te présente Chloé. C'est la fille qui tient le magasin juste en dessous. Elle travaille aussi pour Carlie mais dans un autre domaine, même si cela nous est bien utile. »

« Quelle type de magasin est-ce ? » Demanda Valentin commençant à craindre le pire. « Et c'est quoi ces personnes dont vous ne pouvez pas satisfaire les demandes ? Encore un de vos coup tordu où il risque de m'arriver quelque chose de…. »

« Zen, Choupinet ! Calme-toi, respire » Lui conseilla BK en lui montrant comment faire « Le plus souvent c'est parce qu'on pense que nous sommes une agence matrimoniale ou un truc dans le genre, tu vois ? »

« Je crains le pire. Cela arrive souvent ? »

« Non, pas tant que ça. Quand au magasin, c'est une sorte de librairie spécialisée »

Rébecca lui expliquait tout cela en lui faisant redescendre les escaliers et entrer dans le magasin par une porte de service. Il y avait énormément de choses dans le magasin à tel point qu'il paraissait encombré. En dehors des livres, il y avait un amas d'objets différents en tout genre, mais Valentin ne fut pas long à imaginer qu'ils avaient tous un lien avec soit l'animation soit les séries TV et même d'autre domaines qu'ils n'aurait jamais imaginé trouver dans un tel endroit. En y regardant de plus prêt, cet endroit ressemblait à une caverne aux merveilles pour des fans de ces milieux.

Au milieu du bazar organisé ou non que semblait être le magasin, se tenait une jeune femme, à la longue chevelure brune, de taille moyenne, habillée d'une robe ample et noire retenue à la taille par une ceinture métallique.

Elle ne les avaient semble-t-il pas entendu arriver. Pourtant quand sans le moindre bruit BK tenta de prendre une figurine représentant un genre de prêtre traînant une grosse croix, la femme sans se retourner les invectiva.

« Pas Touche BK ! A moins que tu n'es décidé d'acheter ? »

« Salut Chloé…Je me demande comment tu fais pour avoir l'œil sur tout ce qui se passe ici. Je suis venue pour chercher du matériel en réserve et pour te présenter un nouveau. »

Valentin allait se présenter quand regardant de plus prêt la jeune femme, il eut l'impression de voir ses oreilles bouger au moment où Rébecca prononçait le mot : nouveau.

Chloé se tourna vers lui  doucement. Il eut l'impression d'être disséqué par l'intensité du regard noir qui le détaillait.

« Ah, le jeune qui se mirait dans la vitrine !! J'espère que vous ne lui en ferez pas trop voir de toutes les couleurs. Il serait dommage de casser votre jouet trop rapidement les filles ! »Dit-elle d'une voix lugubre. « Quand à toi, méfie toi, Carlie n'est pas aussi innocente et… »

« Chloé, tu va lui faire peur, si tu continue… » Tenta de l'interrompre BK.

« Il sait où il met les pieds au moins ? »

« Un peu » répondit Valentin se demandant si finalement il avait bien fait de revenir.

« Il est déjà partit en mission et il en est revenue entier »Dit sa partenaire.

« Vraiment et il est revenu vous voir ? Alors c'est fantastique ! Ou êtes vous partie ? Pour aider qui ???? Que vous est-il arriv ? »

« Chloé, on a pas vraiment le temps l ! Mais promis si on a finit d'aménager son bureau et qu'il nous reste du temps on viendra te voir »Temporisa BK en voyant le changement radical de personnalité de sa collègue.

Valentin se demandait s'il allait enfin rencontrer des gens normaux dans l'entourage de ses patronnes, il ne lui fallut pas longtemps pour abandonner cet espoir. Il suivit Rébecca vers l'arrière boutique avec Chloé sur leur talon qui maintenant était tout sourire et conciliante au possible.

« Que cherchez vous exactement ? » leur demandât elle ?

« Un bureau, une chaise, une lampe »Enuméra BK. « Enfin tout ce qui peut se trouver dans un bureau, quoi. »

« Un ordinateur ? »

« Non, de ce côté là il est servi. Tout ce que tu pourras juger utile ! » Continua Rébecca d'un ton pressé.

« Ok »

Chloé ouvrit la porte de la pièce arrière du magasin et s'avança vers une armoire qu'elle ouvrit avec le trousseau qui pendait à sa ceinture.

Valentin se demandait où là-dedans elle allait pouvoir trouver tout ça dans ce bazar, mais il ne voulait pas chercher à comprendre de peur d'attraper une migraine.

Ce fût alors qu'elle se mit à sortir des petites boites en bois et à les leur tendres en ne cessant de les asséner de conseils.

« Hum, voilà pour le bureau, cela devrait faire l'affaire. Là, la lampe…Hum, voilà pour le fauteuil, surtout avant de les ouvrir vous attendez d'être là où vous voulez qu'ils soient ! N'utilisez jamais de produit industriel pour les nettoyer uniquement de la cire naturelle ! Ne les maltraitez pas où ils vous le rendront. Et surtout ne dites jamais le mot tronçonneuse une fois les boites ouvertes ! Si  la lampe se met à chanter changez lui son abat-jour. »

Devant ces recommandations qui n'en finissaient plus et qui n'avait ni queue ni tête, Valentin s'apprêtait à faire une remarque, mais un regard noir de BK lui fit refermer la bouche comme une carpe.

« Heu voilà je pense que vous avez tout ce qu'il vous faut sinon revenez me voir…N'oubliez pas, que de la cire naturelle et ne pas dire tronçonneuse une fois les boites ouvertes ! »

« T'inquiète, je lui redirais aussi souvent qu'il faudra. » La rassura Rébecca avec un large sourire poussant Valentin et les boites vers la porte de sortie avec un empressement qui n'échappa au garçon. « Nous reviendrons si nous avons le temps ! Bonne journée Chlo ! »

« Au revoir » fit Valentin quasi éjecté du magasin par sa partenaire qui soupira de soulagement en refermant la porte de service.

« Ouf ! Je trouve que nous nous en sommes bien sortis. » Dit BK en commençant à monter les escaliers.

« Dites, je croyais toucher le fond de la bizarreries avec vous deux mais je crois qu'elle vous rafle la palme haut la main…. »

« Tout a fait Choupinet. C'est que Chloé, est une exilée volontaire. C'est une longue histoire et je ne suis pas sûr que tu comprennes encore bien comment tout cela a pu commencer alors pour en savoir plus ben….T' attendra un peu ! »

« Je crois que cela doit vraiment être plus que bizarre si vous hésitez à m'en parler. Surtout venant de votre part, vous qui annoncez que régler les problèmes de cœur des héros est une routine comme une autre ?! »

« Ouvre donc la porte ! » Lui ordonna-t-elle mettant fin à la discussion.

Ils avaient à peine franchis le seuil que Carole les appelait car elle venait de recevoir un mail d'un client. Ils posèrent les boites et se rendirent dans son bureau.

« Le Client est Alphonse de Player [O1] Sa demande n'est pas très explicite, mais bon vous en saurez plus sur place. J'ai demandé les autorisations au FBI de cet univers de vous couvrir, les voilà. Il n'a qu'une seule condition, c'est que les envoyés soient deux tops models. »

« Qu'est ce que vous manigancez encore ?» se méfiait Valentin. « Vous voulez que je m'y rende en fille ??? Hors de question ! ».

« T'a pas le choix Choupinet ! » Fit BK en lui sautant au cou déclenchant le changement fatidique. « Allez, dépêche toi ! »

« Une dernière chose. » fit Carlie. « Accroche la mallette à ton poignet avec cela. Je n'ai pas envie que tu te fasses voler l'ordinateur de Dna2 et ne laisse pas Charlie y toucher ! »

« La pilule ! Je ne bouge pas tant que vous ne m'avez pas donné ma pilule ! »

« T'apprend vite ! »Lui dit BK en souriant.

Carole ouvrit un tiroir et lui tendit une boite où il y avait les fameuse pilules qui protégeait des effets néfastes des séries. Il en prit une et l'avala rassuré. Enfin comme elle lui avait demandé il attacha la mallette a son poignet avec les menottes qu'elle lui avait donné. Puis ils se rendirent à la porte pour gagner l'univers de Player, Les Maîtres du jeu.

**************

Votre avis m'intéresse…..Merci…Mano


[O1]Tout le monde connaît ?...non .oui ? Des explications ? 3 repris de justice super arnaqueur qui se payent une conduite au FBI, Résumé succinct…