Fan club... Kakashi !

Par Eleawin

( IleanaN8@aol.com - site : eleawin.site.voila.fr/index.html )

Thème Fan-club -- Kakashi !

Défi dans le cadre de la ML yaoi Naruto

Iruka laissa échapper un gémissement. Basculant soudain en arrière, il captura ses lèvres et l'entraîna dans sa chute, son coeur battant à tout rompre dans sa poitrine. Il l'entendit soupirer et murmurer son nom dans son oreille. Un long frisson le parcourut.

" Kakashi..."

Quittant avec peine ses lèvres douces et tièdes, il entreprit de déposer une multitudes de baisers sur ses joues, sa nuque, descendant sur son épaule, caressant son tatouage, ses hanches, son ventre... Il l'entendit à nouveau soupirer d'aise et s'en réjouit, le coeur palpitant. De nouveau, ses lèvres se posèrent sur les siennes, bouche délicieuse que ce détestable bout de tissu ne cachait plus.

" Kakashi," murmura t-il. " Kakashi... Je t'aime."

Un regard plein de tendresse.

" Je t'aime aussi, Iru --"

" DRIIIIIIINGGG !!! "

Bruit de tissu froissé, grognements, lourde chute suivie d'un BAM retentissant puis d'un chapelet de malédictions, toutes visant un innocent réveil qui ne faisait que son travail.

Iruka se releva lentement, les cheveux en bataille, les joues en feu, se dépêtrant de ses draps entortillés autour de lui. Il balança l'oreiller qu'il serrait encore à l'autre bout de la pièce, frustré. Et deux secondes après, il retombait sur le sol, déprimé.

Ce n'était donc qu'un rêve... Il soupira lourdement. Un simple rêve... Tout ce qu'il y avait de plus fictif, imaginaire, irréel... Tout, sauf la réalité. Et s'il avait pu un jour caressé l'idée que Kakashi voudrait bien de lui, cet espoir s'était bien vite envolé... A cause d'elles.

Abattu, Iruka se rallongea et repensa à tout ce qui s'était passé...

*** Flash black ***

Iruka venait de finir sa classe. Konohamaru s'était particulièrement mal tenu aujourd'hui, et Iruka se sentait épuisé. Il se dirigea vers la cafétéria, un paquet de copies à corriger sous le bras.

Il venait juste de s'installer à une table quand une grande bousculade se fit entendre dans le couloir. Junekei, une Chuunin récemment promue instructeur, fit alors son apparition, l'air complètement retournée.

" Il est trop beau !" s'écria t-elle sur le pas de la porte, sans sembler se rendre compte de tous les regards qui se posaient sur elle. " Je n'en crois pas mes yeux !"

Iruka sourit. Junekei était vraiment toute jeune et encore sujette à ses amourette de passage. Il lui lança un regard plein de sympathie. Il trouvait ça mignon, vraiment... Les autres dans la salle semblaient aussi amusés.

" Et qui est l'heureux élu ?" demanda Kurenai, assise à une table avec Asuma.

Junekei sembla jubiler sur place.

" Hatake Kakashi !"

Le silence qui suivit cette déclaration n'était pas de même nature chez les différentes personnes présentes dans la salle. Iruka sentit un froid glacial l'envahir, le genre de froid qui vous liquéfie sur place et qui vous donne la nausée. Le regard qu'il lança à la jeune fille était tout sauf sympathique, à présent. Kurenai, elle, trouva les goûts de Junekei en matière d'hommes étranges. Elle haussa un sourcil, sceptique. Asuma, lui, n'en avait rien à faire. Cela ne le concernait pas, après tout.

Tous les autres dévisagèrent la Chuunin bouche bée, essayant de décrypter le sens caché de ses paroles. Ce fut finalement Anko qui brisa le silence, avec son tact habituel.

" Tu es complètement frappée, ma pauvre !" lança t-elle, éclatant de rire. " Tu es tombée amoureuse d'un homme qui porte un masque ? Tu ne sais même pas à quoi il ressemble !"

" Tu te trompes !" répliqua l'autre."Je l'ai vu, et je répète ce que je viens de dire : il est beau, beau, beau à en mourir ! "

Et voilà la jeune femme partie dans un grand discours vantant les qualités d'Hatake Kakashi, qu'hier encore elle ne connaissait que de vue, pensa Iruka. Il sentait un sentiment étrange monter en lui à l'entente de cette kunoichi qui parlait de son Kakashi, le sien, à lui.

" Je demande à voir," fit finalement Anko, ses certitudes remises en cause par l'enthousiasme de Junerei.

La Chuunin secoua la tête. " C'est impossible. Par chance, je me trouvais là quand Naruto lui a arraché son masque par inadvertance en voulant échapper à Sasuke. Et il ne voudra jamais ôter son masque."

" Quelle importance ?" rétorqua l'autre. " Je veux voir son visage, et pas besoin de sa permission." Elle eut un léger rire qui donna des frissons à Iruka. " Après tout, je ne suis pas Jounin pour rien ! "

Et digne élève d'Orochimaru, pensa Iruka, la maudissant pour son audace et son sadisme. Au passage, il maudit aussi Naruto qui à cause de sa maladresse -- comment avait-il pu arracher le masque de son maître en fuyant Sasuke ? Quel idiot ! -- avait déclenché tout ce cirque. Et il maudit surtout Junerei d'avoir osé poser ses yeux impurs sur son Kakashi !

Le coeur gros, il regarda Anko, suivie de Jurenei, suivie de Kurenai, suivie de toutes les femmes présentes dans la salle sortir de la cafétéria, à la recherche du pauvre, pauvre Kakashi.

*** Fin du flash back ***

Iruka secoua la tête, chassant ces mauvais souvenirs. Mais il ne put s'empêcher de repenser aux paroles d'Anko qui, peu après avoir réussi à arracher le masque de Kakashi, s'était proclamée chef du fan club de ce dernier. Fan club composé de tous les éléments féminins ( et masculins ) de plus de 16 ans de Konoha !

Non ! Iruka ne se laisserait pas faire ! Il était hors de question que Kakashi soit la proie de ces groupies cinglées ! Il allait tout faire pour que ces dingues s'éloignent de son amour. Et en employant les grands moyens s'il le fallait.

Déterminé, Iruka se leva et prit son petit-déjeuner, pour commencer la journée d'un bon pied.

*****

" Bâtard !"

" Imbécile."

" Crétin !"

" Fin de série."

" Je te hais !"

" Moi aussi."

" Va te faire *** ! "

" NARUTO ! Combien de fois je dois te dire de ne pas insulter Sasuke !? T'es vraiment lourd !"

Fier de son effet, la jeune fille aux cheveux roses se retourna et fit un doux sourire à son Sasuke, espérant rien qu'un micro regard de sa part. Mais niet. Le brun continua à dévisager d'un air froid le blondinet qui continuait à s'agiter en sourdine dans le dos de sa coéquipière. Les yeux de Sasuke s'agrandirent quand Naruto se mit soudain à se lui mimer des injures, qui d'après les mouvements du garçon, étaient tout sauf flatteurs. Depuis quand je suis en dessous ? se demanda le garçon, mystifié. Il n'eut pas le temps de s'interroger davantage car dans un nuage de poussière, leur maître apparut.

" Vous êtes en retard !" hurlèrent Sakura et Naruto en choeur, le doigt pointé sur le coupable.

Mais cette fois, pas d'excuses à dormir debout, pas de blagues au goût douteux.... Kakashi regarda autour de lui, semblant attendre quelque chose.

" Maître Kakashi ?" demanda timidement Sakura, surprise par l'étonnante attitude leur professeur. " Quelque chose ne va pas ?"

" Nous le saurons dans une minute," répondit le Jounin, l'air assez tendu.

Naruto et Sasuke s'échangèrent un regard, toutes traces de disputes envolées. Il y avait quelque chose d'étrange...

Soudain, une bruit de cavalcade se fit entendre, et ils se retournèrent tous comme un seul homme. Kakashi laissa échapper un soupir las, et dans un claquement sec, disparut. Naruto regarda bouche ouverte la horde de kunoichis menées par Anko disparaître à son tour, créant un gigantesque nuage de poussière.

Couverts de poussière, Sakura, Sasuke et Naruto se regardèrent.

" Maître Kakashi aurait-il des problèmes ?" demanda pensivement Sakura.

" Ca me rappelle de mauvais souvenirs," grogna Sasuke.

" Puisqu'on a pas entraînement, allons manger des ramens," conclut Naruto.

***

La deuxième partie bientôt, en attendant laissez moi vos commentaires ;)