Chapitre 4 : Quatrième journée


Série : Naruto

Auteur : Mydaya

Site : http/nex84.ath.cx/site/accueil.htm

Genre : comique

Disclaimer : Tous les persos de cette fic ne sont pas à moi (heureusement parce que tout ce que je leur fait subir...) Il n'y a pas vraiment de situation spéciale.

— pour les paroles des persos

Réponses aux reviews :

Jalexa Uchiwa : Naaaan, je suis sans pitié, loool ! Sinon ce ne serait pas drôle XD Les faire encore souffrir ? Mah pas longtemps... Juste 7 jours loool XD

Wish : Vi ils ont surtout pas de chance de m'avoir comme auteur XD Et non, il n'y aura pas de couple (moi-même j'ai du mal à ne pas en faire) mais je m'en suis tenue à mon programme et c'est pour que tous puissent s'amuser, aussi bien les yaoistes, les yuristes, que les hétéros : c'est juste une bonne tranche de rigolade ;p

Nadramon : Ah, je suis contente que ça fasse écrouler les gens de rire. Moi-même quand je l'écris, c'est pas triste, lool ! Moi cruelle ? Naaaan ! Juste sadique ;p

Kyotsuki le Schyzophrène : T'inquiète, je fais durer le supplice ;p Mais bon, plus que trois jours quand même... plus peut-être un épilogue, à voir. Je crois que dans ce chapitre il y a un petit passage qu'on pourrait qualifier de NaruSaku, mais bon, la fic reste sans couple quand même, enfin pas plus que dans le manga, quoi.

Invi-chan : Eh bah, t'as du courage de reviewer tous les chapitres (bon okay, il n'y en a pas beaucoup, lool) Donc un grand merci pour avoir pris de ton temps pour ajouter des commentaires !

Cassandra : Ah les tabliers roses sans habits en-dessous, c'est mortel, lool ! Fais attention d'avoir des vêtements water-proof lorsque tu baves, lool ! Eh oui, souffrance est un bien joli mot XD Je suis tout à fait d'accord !

Keikoku : Et oui tu le sentais mal et tu avais parfaitement raison, loool ! Et puis je le dis et je le répète, je ne me sens pas plus que ça sadique, loooooool XD Mais je prends ça pour un compliment ;p

Yaoi no Ongaeshi : Je suis contente que tu t'éclates bien ! Eh oui, déjà dans le manga, au début, Kakashi est sadique pour leur dire de ne pas manger à cause d'un teste tellement horrible que ça leur fera vomir, mais quand fait, il se fout de leur gueule, lool XD Il est génial en bourreau ;p

Tashiya : Je suis heureuse que ça plaise autant ce genre de scénario totalement loufoque et pourtant ! Lool ! Voici donc la suite !

Talia : Comment ça, ça se fait pas de faire un Kakahi sadique ? lool ! Je trouve qu'il correspond totalement au rôle ! Et c'est vrai que moi aussi, je n'arriverais pas à tenir sans manger tellement la nourriture, c'est ma vie ! (en plus des fics, lool) Désolée pour mettre tellement de temps, mais là, je crois que j'ai fait plus rapide que d'habitude, non ? é.è

Djehra : Contente que tu sois morte de rire ;p Voici donc le 4ème jour tant attendu : TADAAAAM !


Sasuke, Naruto et Sakura se réveillèrent en même temps. C'était inhabituel, mais cette fois-ci, ils avaient décidé que, même s'ils commençaient à trouver agréable de se trouver ensemble, Kakashi-sensei devenait insupportable et qu'il fallait y remédier.

Sasuke établit un champ de protection autour d'eux afin que le Jounin ne puisse les entendre, leur permettant d'élaborer un plan en toute tranquillité.

— Sakura, qu'est-ce que tu proposes ? demandèrent les deux garçons.

— Hier, nous avons remarqué qu'égal à égal, ça ne marcherait pas. Même si à trois, on aurait pu dans le temps choper ses maudites clochettes, le rendre hors service n'est pas une mince affaire et certainement pas dans nos cordes à ce niveau-là. Nous devons exploiter ses faiblesses et le prendre à revers. Ce n'est pas très conventionnel, mais si on veut en réchapper vivant, nous n'avons pas le choix.

— Je suis d'accord, acquiesça Sasuke. Tu as un plan ?

— J'ai réfléchi aux faiblesses qu'il pourrait avoir et je n'en ai vu aucune sauf... sa perversité. Il faut exploiter cette faille. Je pourrais faire une diversion, mais je n'ai pas l'esprit assez tordu pour pouvoir le piéger. Pour cela, il nous faut donc un gars. Naruto, tu es désigné d'office.

— Quoi !

— Tu vas devoir faire du charme à Kakashi.

— HEIN ! Ca va pas la tête !

— C'est une question de vie ou de mort, baka, intervint Sasuke. Si jamais le plan foire, c'est nous tous qui sommes foutus, toi également. Imagine que tu sombres dans la folie à cause de cet entraînement à la Kakashi, ils t'interneront dans un asile et tu ne pourras jamais accéder à ton rêve qui est de devenir Hokage à n'importe quel prix.

Naruto prit l'air pincé, mais les yeux presque larmoyants de Sakura et l'air presque inférieur de Sasuke, comme si c'était lui le chef, le fit pencher pour une réponse affirmative. La kunoichi sauta à son cou en le remerciant et Sasuke posa une main reconnaissante sur son épaule. Le blond bomba le torse, content d'avoir autant d'importance, oubliant pendant quelques nano secondes ce qu'il allait devoir endurer dans la journée.

Sasuke détruisit le champ de force et ils se préparèrent rapidement. Naruto utilisa son Sexy no Jutsu et Sakura lui passa de ses vêtements. Bon, ce n'était pas très sexy, mais en tirant un peu sur le vêtement et en remontant ce qu'il fallait, ça donnait un effet avantageux.

— Combien de temps peux-tu garder ce jutsu ? demanda le brun.

— Une heure ou deux, mais pas plus.

— De plus, on ne sait pas ce que Kakashi-sensei nous prépare pour aujourd'hui, rappela-t-il alors. Si sa tâche demande trop de temps, je pratiquerais un clonage basique pour prendre le relais de Naruto. Mais quoi qu'il en soit, que ceux qui sont encore dans leur propre vêtement protègent le travesti.

— Okay, acquiesça Sakura.

Ils sortirent de leur chambre et allèrent frapper à celle de leur professeur. Une tête endormie passa dans l'entrebâillement. Il porte son masque pour dormir ? se demanda l'équipe n°7 avec étonnement. Kakashi-sensei bâilla allègrement puis demanda d'une voix pâteuse :

— Ouais ?

— C'est l'heure de se lever et de travailler ! s'exclama Sakura, de façon narutonéenne.

— Il ne faut pas vous presser pour si peu... Ah les jeunes ! Vous aurez pu en profiter pour vous reposer.

— Ca jamais ! enchaîna-t-elle. Les premiers jours, nous avons été très lents quant à l'élaboration de nos tâches respectives. Nous voulons nous rattraper en anticipant la journée. Si le travail demandé est trop dur ou long, il est mieux pour nous de réussir à le terminer à temps et non de le prolonger sur plusieurs jours. Si tel est le cas, nous pourrons ainsi vous donner pleinement satisfaction !

— Sakura... Tu as réfléchi à toute ta tirade pendant la nuit ? se moqua un Kakashi toujours pas super frais. Bon d'abord, vous allez faire mon petit déjeuner. Bah oui, vous, vous n'avez droit à rien, mais pas moi. Allez et si je vois qu'il manque la moindre miette sur la table et qu'elle a atterri dans vos estomac par hasard, il y aura une punition encore plus grande et plus terrible !

Passé le grondement des derniers mots, Sasuke donna un coup de coude dans les côtes de Naruto qui se cachait jusque là. Le blond regarda le brun qui le regarda en retour. L'excité de service se racla la gorge puis s'avança à la vue de leur professeur. Prenant une voix de fraîche jeune fille innocente, Naruto minauda :

— Kakashi-senseeeeei... Vous n'allez quand même pas... nous faire subir des choses... atroces !

— Na... Naruto ? s'exclama le professeur, fronçant les sourcils. Qu'est-ce que tu fais habillé comme ça ? Ah, tu as utilisé un de tes jutsus pervers, c'est ça ? Si c'est pour draguer Sasuke, je crois que c'est raté, tu m'en vois navré.

— Mais naaaaaan ! se récria la blonde. C'est juste que je trouvais qu'il faisait chaud et que les vêtements de fille, c'était vraiment plus pratique. Et puis ça me va vachement mieux que mes habits amples de garçon, vous ne trouvez pas, senseeeeeei ?

— Euh... si tu veux, Naruto. Chacun ses hobbies, comme on dit. Bon, allez, arrêtez de rêvasser et préparez-moi mon petit déjeuner rapidement. Et attention à ne rien avaler, surtout !

Les trois ninjas hochèrent la tête et allèrent dans la cuisine.

— Qu'est-ce qu'il mange ce vieux croûton ? marmonna la blonde.

— Je ne crois pas que notre stratagème ait marché, constata Sasuke, s'adossant à la porte de frigo. Ce serait très embêtant... Peut-être parce qu'il a dans l'esprit que Naruto est un garçon.

— Quand je serais Hokage, je me vengerais, ragea Naruto.

— Comment lui faire oublier ce détail ? demanda la fille aux cheveux roses.

— Soit l'un de nous à une préparation qui permette aux gens d'oublier un souvenir ou bien on fait en sorte que Naruto le lui fasse oublier de manière forte, résuma le brun.

— Dommage que Hinata Hyuuga ne soit pas là, soupira Sakura. Elle s'y connaît en concoctions.

— Comment ça "fasse oublier de manière forte" ? s'insurgea Naruto. Je ne suis plus du tout d'accord, là ! Même pour mon rêve d'Hokage ! J'attendrais simplement la fin cette fichue semaine, un point c'est tout !

— Mmh..., réfléchit le dernier des Uchiha.

— Vous n'avez encore rien préparé ?

Les trois ninjas sursautèrent avant de se mettre en position de combat, prêt à défendre leur vie. Ce n'était qu'un malheureux réflexe, mais même s'ils constataient que la phrase avait été sortie par leur professeur pervers, ils restèrent à leur place, toujours prêts à se battre.

— Hola, hola ! Je ne suis pas votre ennemi, rangez-moi cette hargne ! Votre ennemi, c'est le temps perdu, à ce que m'en a dit Sakura tout à l'heure. Ou bien la boîte de café qui peut ne pas vouloir s'ouvrir.

— Le café ? s'interrogea Sasuke.

— Oui. Mon petit déjeuner. Vous avez la mémoire courte ou quoi ? C'est Naruto en fille qui vous fait cet effet-là ?

— ERO SENSEI ! s'énerva Naruto, prêt à lui en balancer une, mais vite retenu par Sakura qui lui fit un croche-pied au passage.

— Nous n'avions pas oublié, répondit Sakura, avec une moue adorable. Je... Ne faites pas attention à ces deux abrutis. De toute manière, il n'y a que les personnes plus âgées qui méritent de l'intérêt...

— Ah ? Euh... si tu veux, Sakura. Bon, alors si tu es décidé, je veux bien que tu me prépares du café pour me réveiller. Evidemment, si ça ne te gêne pas devant Sasuke.

— Mais... non, voyons, continua la jeune fille avec un sourire forcé.

Elle se retourna pour trouver le café et son expression changea radicalement alors que son professeur ne pouvait pas la voir. Elle semblait prêt à tuer n'importe qui, qui aurait pu se mettre en travers de son passage. Si quelqu'un avait éternué à ce moment-là, elle en aurait fait de la charpie pour chat. D'ailleurs toutes les mouches qui se trouvaient dans la cuisine semblèrent vouloir s'éloigner comme si leur sixième sens leur indiquait qu'une aura meurtrière avançait à grand pas.

On aurait d'ailleurs presque dit que la jeune fille si sensible et fleur bleue arracha la porte du frigo pour y chercher la poudre de café, isolé. Pendant que le café tournait, leur aimable professeur leur demanda de préparer également des tartines de beurre. Sasuke força Naruto à s'avancer et à s'effectuer. Ce dernier prit le pain avec un sourire enjôleur et le coupa de façon... assez provocante. De même pour beurrer les tranches.

— Tenez, senseeeei !

— Merci Naruto. Sakura, amène-moi mon café, ça ira.

Il est insensible ou quoi ? songèrent Sakura, Naruto et Sasuke. Il nous traite comme des esclaves !

— Ah, c'est délicieux ! sourit Kakashi avec un large sourire. Bon maintenant, vous allez me préparer le déjeuner ! Mais pas n'importe lequel ! J'ai trouvé dans un livre sympathique, entre deux scènes où XXX fait XXX avec XXX tout en XXX, alors que XXX, une recette originale et très compliquée. Sakura, arrête de te boucher les oreilles. Je ne sais absolument pas ce que ça va donner, mais je compte sur vous pour que ça devienne quelque chose de mangeable ! Tout ça sans en prendre une bouchée, bien entendu : le repas sera totalement à moi.

Il nous exploite, constata Sakura. Il se fout de notre gueule, ruminait Sasuke. Je fais tout ça pour rien, s'énervait Naruto. Bref, les idées vengeresses fleurirent encore plus, s'il était possible, dans l'esprit de chacun, sauf de Kakashi, totalement maître de la situation.

Ce dernier leur passa un livre, intitulé comme par hasard Icha Icha Paradise, et ils furent donc obligés de passer outre les images pour moins de 18 ans pour s'intéresser à la recette qu'ils entr'apercevaient sous une jambe ou à côté d'un cou sur les différentes pages. Aucun des ninjas n'avait vu une recette aussi bizarre et en commençant, ils ne surent pas ce que ça allait devenir à la fin. A 13h ils finirent enfin leur préparation, alors qu'ils avaient commencé à i8h du matin. Le résultat était assez bancal et ils n'arrivèrent pas lui trouver un nom, mais la tête de leur professeur leur indiqua que ça devait être délicieux.

Ils furent obligés de le regarder manger avec appétit tout le long. Le repas fini, ils durent ranger tout ce qu'ils avaient déplacé et vu le champ de bataille dans la cuisine, ça ne donnait vraiment pas envie. Soupirant tous les trois, ils s'exécutèrent, Naruto et maintenant Sakura continuèrent leur jeu avec Kakashi qui surveillait, mais celui-ci était soit très idiot pour ne rien voir, soit très intelligent pour ne pas se laisser aller, du point de vue de Sasuke.

A l'étonnement de tous, l'après-midi fut libre et leur professeur leur demanda de s'entraîner comme d'habitude. Tout heureux, ils commencèrent, mais au bout d'une petite demi-heure, même Sasuke se reposait, son ventre criant son désespoir. Allongé sur une chaise longue, le ninja aux cheveux argentés avait décidé qu'il bronzait et regardait sous ses paupières ses pauvres élèves exténués.

A l'heure du dîner, ces derniers n'en purent plus.

— Je... je pense que c'est un test comme la première fois, avança Sasuke, regardant d'un air absent de la bave sortir élégamment de la bouche de Sakura. C'est un travail d'équipe, il nous a dit.

— T'es sûr ? fit Naruto, des cernes grosses comme des paquebots.

— Quand il nous a autorisé à nous entraîner, c'était pour nous faire rendre comte de la situation. Nous ne pouvons pas faire comme d'habitude sans avoir mangé, ni même réfléchir correctement. Pour effectuer un travail, il nous faut un minimum, donc ça implique qu'il faut qu'on mange.

Ils décidèrent donc de manger alors que Kakashi se détournait un instant. Seulement, c'était sans compter son niveau et les trois ninjas furent cloués au mur avec des kunais dont même Sasuke ne put se détacher, n'ayant plus de force. Leur professeur sourit :

— Vous avez perdu ! Comme convenu, c'est l'heure de la punition. Et c'est : interdit de se laver ou de boire plus d'un verre d'eau par repas jusqu'à la fin de la semaine. Bien entendu, vous êtes à nouveau autorisé à participer aux repas à partir de demain !

— QUOI ? fit Sakura, au bord des larmes, puis d'une voix plus mielleuse : Vous... vous n'allez pas faire ça ? Nous allons sentir mauvais et ce n'est pas très agréable... Comment pourrais-je vous... regarder en face après ça ?

— Moi, ça ne me dérangera pas, continua-t-il. Je vais vous libérer et après tous au lit !

Les mines horrifiées des deux demoiselles ne semblèrent faire aucun changement dans son attitude et les jeunes abandonnèrent. Ils allèrent se coucher, le moral au plus bas. Heureusement que l'équipe n°7 n'était pas entrée dans la chambre de Kakashi-sensei où celui-ci était dans un état inconcevable.

— Sales gosses, grommelait-il sans arrêt. Ca a été dur, cette fois-ci. C'est qu'ils deviennent doués...

A suivre...


Mydaya : Alors, content ? Tu as eu ta part de responsabilité, lool !

Kakashi : Oui !

Sakura, Sasuke et Naruto : T-T On veut mourir ! On veut une deathfic !

Mydaya : Tututu ! secoue la tête La mort serait trop douce pour vous. MWHAHAHA !

Sakura : On ne mérite pas ça ! T-T

Naruto : Tu arrêtes et je te prête ma peluche Kyubi pour que tu fasses mumuse !

Mydaya : C'est moins marrant XD Ce chapitre est plus long que les précédents, mais j'espère que vous l'avez autant apprécié que moi, lool ! Reviewez-moi pour que je vois quel effet ça vous a fait !