ATTENTION POST-SAISON 4, donc si vous ne voulez pas savoir ce qui se passe durant la quatrième saison, ne lisez pas ce fic.

Droit d'auteur : Gilmore Girls ne m'appartient tout simplement pas!!! Pas de poursuite SVP.

Couple : Luke et Lorelai

Résumé : Lorelai est déprimée après la gaffe de Rory et se réfugie auprès de Luke.

SVP Lire et Commenter

« Oh mon Dieu, mais qu'est-ce que j'ai fait? » Rory pleurait sur le bas de l'escalier. Son erreur était tellement évidente maintenant. Entendre la voix de Lindsey au téléphone lui avait rappelé que Dean avait une femme, qu'il vivait avec quelqu'un et qu'elle l'attendait à la maison pendant qu'il lui faisait l'amour. « Oh mon Dieu! » Ses larmes coulaient de plus belle. Elle ne pouvait pas croire ce qu'elle avait fait. Elle ne l'aimait même pas. Et sa mère! « Oh mon Dieu! » Elle lui avait seulement fait voir la vérité en face et elle lui avait dit qu'elle la détestait. CE SOIR, le soir le plus important de sa vie, où son rêve s'était réalisé. Toute sa vie, elle avait tenté de donner le meilleur pour elle. Et maintenant qu'elle avait ce qu'elle voulait, Rory ruinait ce moment. Comment lui faire face à nouveau? Ce qu'elle avait fait était mal, très mal. Tout ce qu'elle voulait pour l'instant était de rester seule et de réfléchir à ce qu'elle allait faire. À ce moment, elle entendit la porte s'ouvrir et des pas sur le perron.

Lorelai descendit les escaliers et s'assit sur la plus basse marche. Elle ne pouvait pas croire ce qu'avait fait sa fille ce soir. Qu'elle ait fait l'amour était un peu surprenant, mais elle était assez vieille pour prendre cette décision. Qu'elle ait fait l'amour avec Dean l'aurait choqué, car elle savait qu'elle n'était pas amoureuse de lui, mais sans plus. Mais qu'elle couche avec un Dean marié était inconcevable. Comment avait-elle pu changé à ce point en un an? Elle était devenue maintenant une jeune femme confuse qui pleurait devant sa maison parce que qu'elle avait fait, probablement, la plus grosse gaffe de sa vie. Elle voyait aussi devant elle l'enfant faible qu'elle avait élevée, sa petite fille sans défense qui s'était effondrée devant elle. Tout ce qu'elle avait fait était de la blâmer pour les gestes qu'elle avait commis. Ce qu'elle avait fait était mal, très mal, mais voir sa fille comme ça lui brisait le cœur.

« Penses-tu qu'on pourrait se parler sans s'arracher la tête? »

Rory ne répondit pas. La honte qu'elle ressentait à cet instant était tellement grande qu'elle ne pouvait faire face à sa mère. Elle avait raison. Sur toute la ligne. Mais elle était incapable de subir les conséquences de ses actes pour l'instant. Tout ce qu'elle voulait était dormir jusqu'au lendemain et se rendre compte que tout ça n'était qu'un cauchemar. Elle se leva, essuya ses yeux et monta l'escalier en évitant le regard de sa mère. Elle se dirigea vers l'entrée de la maison et dit : « tu devrais retourner à l'auberge ». Elle entra dans la maison.

D'un seul coup, elle le sentit, ce que sa mère avait vécu durant son enfance. La déception et la souffrance agissaient comme un coup de couteau en elle. Toute sa vie, elle avait fait en sorte que Rory n'ait pas à fuir du nid familial, qu'elle se sente bien. Elle avait échouée, elle venait de perdre sa fille. Une boule de souffrance grossit dans son ventre et lui monta à la gorge. Elle se sentait maintenant étouffée, elle manquait d'air. La boule monta encore et des larmes apparues à ses yeux. Elle pleurait légèrement laissant ses larmes couler sur ses joues. Rory avait raison, elle devait retourner à l'auberge. Elle se leva, marcha tranquillement vers la porte de la maison. Elle l'ouvrit, y pénétra et vit Rory qui était couché sur le divan. Elle avança vers elle.

« Je retourne à l'auberge, si tu as besoin de quoi que ce soit appelle, je suis ici en quatrième vitesse ». Ne voyant pas Rory bouger ou répondre d'une quelconque manière, elle se tourna vers la porte et se prépara à sortir. « Maman? » Elle entendit dire. « Oui chérie? »

Rory se leva d'un bond et prit sa mère dans ses bras. « Je m'excuse maman ».

« Veux-tu en parler?

-Non pas tout de suite, je veux juste rester seule ».

Lorelai comprit le message. « Je suis à l'auberge » dit-elle pour masquer ses sanglots. Elle ne voulait pas la quitter, mais elle savait qu'elle devait laisser sa fille seule négocier avec son acte. Elle l'embrassa sur la joue et sortit de la maison.

Le chemin de l'auberge se fit rapidement. Une fois arrivée, elle sortit de son auto et marcha vers l'entrée de l'auberge quand un ronflement attira son attention. Elle se tourna pour voir Luke qui était endormi sur le banc du perron un sourire aux lèvres.

Lorelai avait complètement oublié le reste de la soirée avec ce qui s'était passé avec Rory. Mais soudainement, le souvenir de ses baisers avec Luke lui revenait à l'esprit. Elle se souvenait comment elle avait senti ses lèvres collées contre les siennes. Elle se souvenait de ce qu'elle avait ressenti. Ses souvenirs firent voler des papillons dans son estomac.

Elle sourit du coin des lèvres et s'avança vers lui. Il était toujours assis malgré le fait qu'il dormait profondément. Lorelai remarqua alors comment la lumière du perron faisait refléter ses cheveux. Il paraissait bien sans casquette de base-ball, pensait-elle. Elle eut alors une envie irrésistible de passer sa main dans ces cheveux, ce qu'elle vit. Luke laissa échapper un léger « Mm » pendant que sa caresse se déplaçait sur sa joue. Il semblait être paisible, satisfait, heureux. Elle passa son pouce sur ces lèvres et sentit qu'elles bougeaient.

Lentement, il embrassait son pouce, puis plaça ses lèvres sur la paume de la main de Lorelai. Il ouvrit les yeux pour voir cette femme dont il était tombé amoureux tant d'années auparavant. Il embrassa légèrement sa main à nouveau et la regarda dans les yeux. Elle lui sourit et lui caressa les cheveux encore une fois.

« Salut, dit-elle

-Salut » lui répondit-il. C'est à ce moment qu'il remarqua que ses yeux étaient rougis. Elle avait pleuré. Il n'avait jamais été capable de la voir pleurer. Il se souvenait comment elle s'était effondrée le soir où elle lui avait donné rendez-vous pour lui demander de lui prêter l'argent qu'elle avait besoin pour l'auberge. Tout allait tellement mal pour elle ce soir- là : Rory, l'auberge, ses parents. Il avait peur que ça recommence, il voulait tellement qu'elle soit bien, qu'elle soit heureuse.

« Ça ne va pas? » Demanda-t-il.

Aussitôt, elle tomba dans ses bras et éclata en sanglots. Elle pleurait tout ce qu'elle avait vécu ce soir : son auberge qui fonctionnait bien, mais qui avait toujours trop de personnel, ses parents, qui étaient officiellement séparés et qui ne lui parlaient plus, son ancien petit ami, qui lui donnait du fil à retordre, Luke, qui lui avait clairement démontré ce qu'il ressentait pour elle et Rory, qui avait couché avec un homme marié. Elle pleurait toutes ses émotions, la déception, le bonheur, l'accomplissement, le stress, la crainte, la hâte, la colère, l'amour. Elle le serrait fort dans ses bras et enterra sa tête dans le creux de son épaule.

Luke l'accueillit dans ses bras et tenta de créer pour elle un monde où elle ne pourrait plus être blessée. Il voulait tout faire pour qu'elle soit bien, pour que son malheur disparaisse, pour qu'elle soit enfin heureuse. Il caressa son dos, embrassa le dessus de sa tête et lui dit que tout allait s'arranger.

Elle se sentait bien dans ses bras. Elle y était en sécurité. Rien ne pouvait lui arriver. Quand ses larmes semblaient s'être séchées, elle leva les yeux pour fixer les siens. Elle sourit. Après tout ce qu'elle lui avait fait subir, il était toujours là. Il avait toujours été là, son meilleur ami. Et maintenant? Elle sentit des larmes monter à ses yeux encore. Elle enfouit la tête sur sa poitrine et recommença à sangloter.

« Qu'est-ce qui ne va pas Lorelai?

- Tout!

-Okay » dit-il en caressant ses cheveux. Il savait qu'elle avait eu une dure soirée. Ce n'était pas tous les jours qu'on réalisait son rêve. Il savait aussi que ce stupide Jason qui ne voulait pas quitter l'auberge était un autre élément de stress. 'Qu'il ne lui fasse pas de mal, se dit- il, sinon, je crois que je vais l'étrangler.' Il embrassa son front lorsqu'il entendit des bruits de pas sur le perron.

« Lorelai? Mais qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce qui ne va pas? Dit un
homme qui lui mettait une main sur son épaule.

- Ne me touche pas! Laisse-moi tranquille, Jason.

- Comment veux-tu que je te laisse, Lorelai?

- Va-t-en! Je t'en supplie.

- Non

- Tu l'as entendu! Dit Luke qui lança un regard meurtrier

- Mêle-toi de tes affaires!

- Lorelai, c'est mes affaires, elle te dit de partir, tu pars; elle te
dit qu'elle a rompu, tu la laisses tranquille! »

Il était maintenant debout devant Lorelai, entre elle et Jason. Il mit ses mains sur ses hanches et le fixa de haut. Il était évident que Luke aurait gagné une bataille avec lui, il devait mesurer dix centimètres de plus que lui, mais il ne voulait simplement pas s'abaisser à ce niveau.

« Je t'ai dit plutôt qu'on était toujours ensemble, tu es sourd?

- On a rompu Jason ». C'était autour de Lorelai de se lever. Elle en
avait assez de cet imbécile et il voulait qu'il comprenne le message.
« Va-t-en!

- Je ne peux pas partir, je t'aime Lorelai.

- Non tu ne m'aimes pas. Si tu m'aimais, tu n'aurais pas poursuivi mon
père et brisé le mariage de mes parents. Tu coucherais dans le même lit
que moi, tu laisserais tomber ton travail pendant qu'on est ensemble. Au
lieu de tout ça, tu restes ici pour me taper sur les nerfs le jour le
plus important de ma vie alors que je ne t'ai même pas invité. Tu es
tellement égoïste que tu ne voyais même pas que j'avais d'autre chose à
faire et des invités à m'occuper. Tu dis à qui veut l'entendre, ou pas,
que nous sommes toujours ensembles alors que j'ai dit plusieurs fois que
nous avions rompu. Si tu m'aimais, tu accepterais le fait que je ne veux
plus être avec toi et je suis plus heureuse sans toi. Tu devrais
simplement laisser tomber et aller voir ailleurs. C'est ce que j'ai
fait », dit-elle en prenant la main de Luke.

- Tu m'as trompé!

- Non, je ne t'ai pas trompé, nous avions rompu!

- Ce n'est pas un peu vite

- Ça ce n'est pas de tes affaires, il me semble que j'ai mis les choses
au clair. Va-t-en maintenant, je ne veux plus te voir »

- Ça ne peut pas être plus clair, je m'en vais et ne viens pas pleurer
sur mon épaule quand il te laissera tomber.

- Pas de danger

- Bye. Vous vous méritez l'un l'autre » dit-il avant de tourner les
talons et de partir vers le stationnement.

« Est-ce que c'était une insulte, demanda Luke incrédule

- Je pense que oui, répondit-elle en se tournant vers lui.

- Veux-tu un café.

- Comment refuser?

- Allons au resto » dit-il en prenant sa main et se dirigeant vers son
restaurant.

À suivre...

SVP dites-moi ce que vous en pensez! (Pitié)