Message à dgreyman : Merci beaucoup! Je suis contente que ce style t'ait plus...

Message à katia : Je suis contente que cela t'ait plus, malgré la torture mentale (ou devrais-je dire à cause de?). En tout cas, voilà l'épilogue

Message à Ortie : Merci beaucoup et voilà la suite!

Message à Kyarah : Yep, plus que l'épilogue que voici...

Voilà, on arrive à la fin de l'histoire. Un épilogue, plus court que les autres chapitres, et quelque peu moins réussi selon mon opinion... je ne savais pas trop comment le finir. Enfin, j'espère que cela vous plaira. Merci à tous d'avoir suivi cette histoire, malgré l'interruption de quelques années!


Epilogue

Harry sortit du bureau de Dumbledore le cœur léger. Pendant presque une heure complète, il avait discuté avec ce dernier et le professeur MacGonagall qui, en effet, s'était souvenu de leur au revoir et avait attendu son retour avec son patron. Bien sûr, cela avait fait un choc à Harry de se retrouver à nouveau face aux visages plus vieux, qu'il avait connu avant, mais cela lui donnait l'impression de finalement rentrer à la maison.

Maintenant, il ne lui restait plus qu'à faire ce qu'il s'était promis de faire et c'était d'un pas décidé qu'il se dirigeait vers le bureau de défense contre les forces du mal où, d'après ce que lui avait dit Dumbledore, Remus se trouvait encore.

Quand il arriva devant la porte, celle-ci était ouverte et Harry n'eut aucun mal à voir le professeur plongé dans ses copies. Un sourire serein sur le visage, il s'appuya dans l'encadrement de la porte et observa l'homme, buvant cette vision qui lui avait tant manqué ces dernières années. Il aurait pu rester ainsi pendant des heures, il lui semblait.

Remus sembla finalement se rendre compte qu'il était observé et releva les yeux. Lorsque son regard se posa sur le jeune homme qui se trouvait en face de lui, un immense sourire vint illuminer son visage et il se releva d'un mouvement rapide.

Traversant la salle, Harry le rejoint à mi-parcours et se retrouva pris dans une étreinte qui lui coupa presque le souffle.

«Merlin, Harry, comme tu m'as manqué,» souffla-t-il, sans relâcher le jeune homme de sa grippe.

Harry se retrouva la gorge nouée en entendant la voix de son ancien professeur et ferma les yeux, se laissant aller dans les bras de Remus.

«Toi aussi, Moony. Toi aussi. Je suis content de te revoir,» ajouta-t-il en sortant finalement de l'étreinte.

«Tu as bien changé,» fit remarquer Remus, détaillant son ancien élève des pieds à la tête. «Ca te va bien,» ajouta-t-il.

Harry sourit. Il ne s'était pas attendu à ce que Remus le reconnaisse comme son professeur de première année, trop de temps avait passé. La seule raison pour laquelle Minerva avait pu faire le lien était qu'elle était déjà au courant de toute l'histoire.

«Toi aussi, tu as bien changé depuis la dernière fois que je t'ai vu,» avoua Harry, sans pour autant préciser sa pensée.

Après une année passée à voir les Maraudeurs grandir et à être l'adulte responsable et le confident sur qui on pouvait toujours compter, il se sentait d'humeur taquine. Il se décida à voir si Remus devinerait au bout de certaines remarques ou s'il devrait finir par le lui dire de but en blanc.

Harry vit son ainé froncé les sourcils.

«Qu'est-ce que tu racontes Harry? Je n'ai pas tant changé que cela. Du moins, pas que j'aie remarqué.»

Harry fit la moue.

«Si tu le dis,» répondit-il avec un sourire. «Mais dis-moi, comment ça c'est passé ces dernières années pour toi?»

Remus, reprenant place à son bureau, attendit qu'Harry s'asseye sur celui-ci avant de répondre.

«Plutôt bien. Je me sens bien à ce poste. J'ai aussi encore beaucoup de contact avec tes amis. Il faudra que tu passes les voir, à moins bien sûr que cela ne soit déjà fait?» ajouta-t-il, comme une arrière pensée.

Harry secoua gentiment la tête.

«Nope! Tu es le premier que je suis venus voir!Mais… il y a quelque chose que tu as laissé de côté. Qu'est-ce qu'il se passe, côté cœur?»

Le petit sourire espiègle sur les lèvres d'Harry ne passa pas inaperçu pour Remus mais il était très loin de se douter de la véritable raison qui l'avait mis là. Il pensait juste que celui qu'il considérait comme son neveu souhaitait le taquiner comme lui l'avait souvent fait avant le départ d'Harry pour son tour du monde.

«Je ne vois personne,» répondit-il tout de même. «Donc tu es parfaitement au courant de tout ce qu'il s'est passé dans ma vie sentimentale.»

«Pas même Narcissa Black?» demanda Harry faisant la moue. «Elle n'est plus mariée maintenant.»

Remus manqua de s'étrangler avec sa propre salive. Pourquoi est-ce qu'Harry parlait de Narcissa? Il ne pensait pas qu'il n'ait jamais fait quoi que ce soit qui aurait pu laisser supposer qu'il avait des sentiments envers la jeune femme, ou qu'il n'en ait jamais eu.

«Comment est-ce que tu sais ça toi? Où est-ce que tu étais pour avoir été mis au courant de ce qu'il s'est passé entre Narcissa et moi quand je n'avais que onze ans?»

Si Remus devenait suspicieux, Harry avait envie de voir sa réaction quand il découvrirait le tout, il décida alors de ne pas trop faire traîner le temps de la révélation.

«A Poudlard, bien sûr!»

Remus cligna des yeux. A Poudlard? Comment est-ce que Harry avait pu passer du temps à Poudlard sans qu'il s'en aperçoive. Et, de plus, en quoi est-ce que cela l'aurait aidé à savoir ce qu'il avait vécu avec Narcissa?

«Okay, Harry, tu étais à Poudlard. Admettons. Pourquoi est-ce que je ne t'ai pas vu?» demanda-t-il, entrant dans le jeu du garçon.

Harry se releva et vint se placer derrière Remus, appuyant son menton sur l'épaule de l'homme. C'était étonnant comme il pouvait se sentir à l'aise avec cet homme qu'il n'avait pourtant pas revu – en tout cas la version adulte – depuis quatre ans.

«Bien sûr que tu m'as vu.»

Remus rigola.

«Tu délires complètement Harry, je crois que je m'en souviendrais, quand même!»

Harry sortit une photographie de sa poche et la mit sous les yeux du loup-garou.

«Parlons de renversement des rôles, hein?» rit Harry.

La photographie avait été prise pendant les vacances d'hiver et montrait Harry et Remus ensemble, dans la neige. Harry ne se souvenait plus qui l'avait prise. Est-ce que cela avait été un des deux autres enfants ou bien un passant à qui il avait demandé? Cela n'avait pas vraiment d'importance, par ailleurs.

Remus ouvrit de grands yeux et se retourna brusquement pour faire face à Harry, la mâchoire décrochée. Ses yeux faisaient des allées et retours entre la photographie qu'il tenait maintenant dans ses propres mains et le garçon devant lui.

«C'était toi?» finit-il finalement par articuler.

«Yep!» fit Harry, tout joyeux, avant de passer un bras autour des épaules de Remus. «Maintenant, qu'est-ce que tu dirais qu'on ait se boire une bonne bière-au-beurre à Pré-au-Lard pour parler de tout ce qu'il s'est passé depuis la dernière fois qu'on s'est vu?» proposa-t-il.

«Je dirais… Passe devant!»

Les deux hommes se levèrent et, discutant avec entrain, firent leur chemin en dehors du château, réapprenant à se connaître.