Disclaimer : les personnages n'appartiennent ni à l'auteur, ni à moi. L'histoire est l'oeuvre de Mouseisi, qui revendique cependant les habitudes alimentaires de Carl et espère bien s'approprier Dracula un de ces jours... Bref, je ne suis que l'humble traductrice et rien n'est à moi !

Oui, vous avez sans doute déjà vu ce premier chapitre se balader par ici il y a quelque temps... L'auteur, Mouseisi (il y a un lien dans mes favoris), avait posté le premier chapitre traduit en français, mais l'a ensuite supprimé car personne ne poursuivait la traduction. Comme j'aime beaucoup cette fic, j'ai demandé à l'auteur de me laisser reprendre la traduction, et la voici ! La fic est terminée en anglais, et j'ai déjà une première mouture manuscrite complète de la traduction, mais le passage sur ordinateur et la correction risquent de me mettre un certain temps... Mais je ferai des efforts pour vous !

L'aimer ne peut être vrai : chapitre 1

Marché conclu

Anna se tenait face au Diable, fixant ses yeux brûlants.

- Tu m'as appelé. Je suis venu. Maintenant, dis-moi ce que tu veux ! grogna le Diable.

- Je veux continuer à vivre. Je veux encore sentir le vent sur ma peau et la pluie sur mes épaules, murmura Anna audacieusement.

- Très bien. J'exaucerai ton voeu. Mais tu devras devenir un vampire. Un enfant de la nuit...

Le Diable semblait en avoir terminé, mais ce n'était pas le cas. Anna l'interrompit :

- OK, marché conclu.

Elle était simplement trop enthousiaste.

- Je n'ai pas terminé ! reprit le Diable en souriant. Tu reviendras en tant que vampire. Aux côtés du Comte Dracula. Il est le premier vampire que j'ai créé et il devra te montrer... certaines choses...

- Non ! s'écria Anna. Je ne peux pas accepter ça !

Mais le Diable la coupa d'une geste menaçant.

- J'ai parlé.

Ce qu'Anna vit ensuite, c'était le château de Dracula devant lequel elle se trouvait, avec le seul et unique Dracula se tenant à ses côtés.


Dracula sourit méchamment à Anna.

- Je savais que vous viendrez à moi, dit-il en riant.

Anna lui lança un regard noir et répliqua sèchement :

- Je ne viens pas à vous ! J'ai été dupée !

Elle était furieuse. Et ce ne fut que pire lorsque Dracula lui offrit sont bras. Elle le refusa et gravit seule le chemin qui menait au château. Dracula eut un sourire suffisant et la suivit.

Ils furent bientôt dans le sombre château (A/N : pas celui de glace) Anna essayer de rester le plus loin possible de Dracula et celui-ci le remarqua.

- Avez-vous… peur de moi ? lui demanda-t-il d'une voix doucereuse.

- Non ! Je vous DETESTE ! siffla Anna.

Elle n'était revenue que pour Van Helsing, mais, maintenant qu'elle était un vampire, un vampire à la merci de Dracula qui plus est, elle ne pourrait plus le revoir…

- Tsss… Nous allons devoir nous arranger pour modifier vos sentiments à mon égard, n'est-ce pas ? dit Dracula.

Ce n'était pas une question. C'était un ordre.

- Ca, c'est ce que vous croyez ! Mais plutôt mourir ! lança Anna.

Dracula s'avança vers elle, prit son menton dans ses mains et la regarda droit dans les yeux.

- Mais, vous êtes déjà morte ! répliqua-t-il en riant.

Bien que sa raison lui intimât de ne pas le faire, Anna repoussa violemment Dracula.

- Ne me touchez pas, espèce de salaud !

Dracula ne sembla pas contrarié le moins du monde. Au contraire, il sourit.

- Mon Dieu, mon Dieu… Nous sommes bien enthousiastes ce soir ! dit-il en riant

Si elle avait encore eu du sang dans les veines, Anna aurait rougi. Il l'exaspérait à un tel point !

- Ne vous approchez pas de moi ! cria-t-elle. Je n'ai jamais voulu que tout cela arrive ! Je ne veux pas que vous m'approchiez !

- Vous m'en voyez désolé, mais je crains que ce soit impossible, murmura-t-il.

- Qu'est-ce que vous voulez dire ?

- Vous allez devenir ma femme, rester à mes côtés pour l'éternité et dormir dans mon cercueil.

Il sourit. Anna voulut protester, mais ses yeux se révulsèrent et elle s'évanouit.


Dracula la rattrapa alors qu'elle tombait. Pourquoi le rejetait-elle ? Lui qui attirait tan de femmes ! Mais il finirait par l'avoir, elle aussi, et bientôt.

Il la mena jusqu'à son cercueil et l'installa à l'intérieur. Il songea à s'y allonger près d'elle, mais repoussa finalement cette idée. Elle deviendrait folle si elle le trouvait à ses côtés quand elle reviendrait à elle. Il ferma la porte en soupirant et se prépara à attendre son réveil.


Il partit lire dans la bibliothèque pour se distraire. Il y était depuis déjà plusieurs heures, mais pour un vampire, cela ne paraissait que quelques secondes, lorsqu'il l'entendit hurler. Il se leva, un sourire aux lèvres, et se dirigea nonchalamment vers la chambre.


En se réveillant, Anna avait compris qu'elle était enfermée dans un cercueil dont le couvercle était clos. Elle était vivante !

Non… Si elle était dans un cercueil… Elle devait être morte !

Elle hurla, terrorisée. Le couvercle s'ouvrit tout à coup et une paire de bras puissants la sortirent du cercueil. Elle enfouit son visage dans la cape, tremblante et secouée de sanglots.

- Je suis là, je suis là. Ca va aller.

Elle connaissait cette voix. Dracula. Ce n'était pas un rêve. C'était la réalité.


A suivre…


Une petite review ? Si vous trouvez que ça en vaut la peine, je vais faire un gros effort et essayer de poster un chapitre par semaine...

A bientôt !!

Thaele Ellia