Les personnages, événements et lieux que vous reconnaîtrez ne m'appartiennent pas. Ils ne sont que des marionnettes pour mon esprit torturé.

Cette fic ne contient pas de violence explicite, du moins pour l'instant. J'ignore encore comment les choses vont évoluer exactement. Alors si vous avez des idées, n'hésitez pas à m'en faire part.

Bonne lecture.

Le Loup à la Lune.


Celui qui est parti

"Moi, Sirius Black, sain de corps et d'esprit ( du moins, d'un point de vue strictement médical ), expose par la présente mes dernières volontés.

A ma tante, Andromeda Tonks, et à sa fille, Nymphadora Tonks, je lègue tous les bijoux de ma mère ainsi que tout ce qui leur plaira de prendre au 12 Square Grimmaurd. Je suis sûr qu'elles en feront un meilleur usage que ma regrettable génitrice.

A mon filleul, Harry James Potter, je lègue la maison familiale du 12 Square Grimmaurd.

Je sais combien il est douloureux de ne se sentir chez soi nulle part, et j'espère que cette maison, aussi vieille et délabrée qu'elle soit, sera toujours pour toi un refuge et une protection si jamais je dois disparaître ( ce qui a dû arriver si tu lis ces lignes ).

Te sachant à l'abri du besoin, et connaissant ta générosité, je ne doute pas un instant que tu accepteras, et même que tu approuveras, ce qui va suivre.

A mon fidèle ami, Rémus John Lupin, je lègue la moitié de la fortune familiale des Black.

Je sais que tu protesteras, mon vieux Lunard, mais je te supplie d'accepter, en mémoire de moi. Considère cela comme le trésor de guerre des Maraudeurs.

J'ai toujours su que si l'un de nous devait survivre, ce serait toi. Je suis trop impulsif pour faire de vieux os. Je regrette seulement de vous laisser seuls une fois de plus, Harry et toi. J'espère que vous trouverez la force de me pardonner et de continuer.

Et enfin, à ma femme … "

Albus Dumbledore interrompit sa lecture.

"Sa quoi ?" s'exclama Rémus.

"Sa femme." répéta Dumbledore.

"Il … il était …" Harry ne put achever sa phrase, Tonks l'interrompit d'un couinement suraigu :

"Marié ! Lui ! "

" Mais, c'est … c'est impossible ! Il me … il nous l'aurait dit ! "

Rémus jetait des regards horrifiés autour de lui, cherchant chez ses compagnons l'assurance qui lui faisait défaut. Mais Harry semblait encore plus perdu que lui et Tonks fixait Dumbledore de ses yeux écarquillés, semblant attendre de lui la Révélation ultime.

Le moment de surprise passé, le directeur de Poudlard reprit sa lecture.

"… à ma femme, Vénus Black, je lègue la moitié de la fortune familiale.

J'imagine la tête que vous ferez tous au moment où vous lirez ces lignes. Et oui, mon vieux Lunard, tu n'es pas le seul à avoir de noirs petits secrets ! Plus sérieusement, j'espère que tu veilleras sur elle quand je ne serai plus là.

Je souhaite également qu'elle réside au 12 Square Grimmaurd autant qu'elle le désirera. Je suis sûr qu'elle plaira beaucoup à Harry. Pour la trouver, il suffit d'utiliser le petit miroir que je t'ai offert à Noël.

Si je ne vous ai jamais parlé d'elle, c'était pour la protéger. Elle a déjà beaucoup souffert dans sa jeune vie, et je ne voulais pas l'exposer au danger que représente Voldemort.

Mais si vous lisez ces lignes, c'est que ce vieux Voldy a gagné une bataille. Et je pense, non, je sais que Vénus peut vous aider à gagner la guerre.

Vous trouverez ci-joint une lettre qui lui est adressée. Rémus, je compte sur toi pour la lui remettre en main propre et pour la prendre sous ton aile au sein de l'Ordre. Elle est forte, mais si jeune.

Voilà. C'étaient mes dernières volontés. Souvenez-vous toujours de moi, mais n'oubliez jamais qu'il faut aller de l'avant.

Je vous aime tous.

Sirius Black. "


Voilà une nouvelle série qui commence. J'espère que vous l'aimerez.

Comme toujours, c'est à vous de juger.