Invités des Ténèbres

Intro : pour vous resituer rapidement...

J'ai lancé cette fic dans la section "Dracula" parce que je ferai plus référence au roman de Bram Stoker qu'au film "Van Helsing". Pour ceux qui n'ont pas lu ce livre, il vous reste toujours le film de Coppola, mais il assez éloigné de l'oeuvre originale. Tout ce qu'il y a à savoir pour l'instant, c'est que Dracula est pourchassé d'un bout à l'autre du livre par le docteur Van Helsing, qui finit par le vaincre. Enfin, c'est ce qu'il croit...

"L'Invité de Dracula" est un texte relativement court qui a été rajouté au roman par Bram Stoker. A l'origine, cette nouvelle devait figurer avant l'histoire elle-même, et donc être narrée par Jonathan Harker (le solicitor de Dracula dans le roman) En gros, alors qu'il se promène dans un coin franchement pas très recommandable, la nuit où les forces du Mal se réveillent, Jonathan se fait attaquer par une créature aux allures de loups sanguinaire. Il est sauvé in extremis par une bande militaires envoyés par son aubergiste, qui avait lui même reçu une missive du comte Dracula, chez qui Jonathan est invité, lui enjoignant de protéger le dit invité par tous les moyens possibles... Etrange, comme Dracula tient à la vie de son invité, n'est-ce pas ?

Mais, j'ai imaginé que cette histoire se situe bien des années après et que le narrateur est une personne toute différente... Ce qui sous-entend que Dracula n'a absolument pas été détruit par Van Helsing. Au contraire, il attend sa revanche...

Quant à ma fic "De notre sang", elle est présente dans la section "Van Helsing" du site. Dans cette histoire (censée se passer à la fin du 19ème siècle, ou au tout début du 20ème) le comte craint d'être détruit par un nouveau chasseur de vampires et cherche à perpétuer sa race, en engendrant un enfant. Mais, pour cela, il lui faut une femme, une femme bien vivante. Et pas n'importe laquelle... Heureusement, une prophétie va l'aider à trouver son élue... J'imagine que tous ceux qui sont arrivés ici ont déjà lu "De notre sang", mais si ce n'est pas le cas, je vous conseille vivement de la lire. Ce n'est pas très long et personne ne m'a encore dit que c'était lamentable (ça ne veut pas dire que c'est génial...)

Ce nouveau volet de l'histoire du comte (vue par mes petits yeux très subjectifs et très sentimentaux...) se passe beaucoup plus tard (je dirais à la fin des années 30, juste avant la guerre) Mais n'oubliez pas que le temps ne s'écoule pas de la même façon pour les vampires que pour les mortels...

Dracula et sa petite famille (qui s'est agrandie, soit dit en passant) envisagent de quitter leur Transylvanie chérie pour une contrée plus accueillante. En effet, les premiers bruits de la guerre se font entendre. Et, même pour les vampires, la guerre n'est jamais une bonne chose (sans oublie que cela rappelle de mauvais souvenirs au comte)...

Mais une famille de vampires ne peut pas déménager sans précaution. Dracula décide donc de faire appel à un nouveau solicitor français. Celui-ci est chargé, comme le précédent (Jonathan Harker), de leur trouver une maison en France, afin qu'ils puissent échapper à la menace de la guerre et vivre (ouais, enfin, vivre, pour des vampires...) tranquillement, à l'écart du monde...

Je n'en dis pas plus pour l'instant. Juste une petite précision quant à la nature de nos protagonistes : Marie est bien devenue un vampire par amour pour Dracula (elle en a de la chance !) ; leurs enfants sont des dhampires, c'est-à-dire des semi-vampires (Marie était encore mortelle au moment de leur naissance)

Il n'était pas évident de trouver des informations sur les dhampires... Je me suis inspirée du "Manuel des chasseurs de vampires" de Constantine Gregory (éditions Pré au Clerc), que m'a conseillé Dr Gribouille (merci beaucoup pour toutes tes excellentes idées ! Alors, on en est où dans le film ???) Donc, j'ai un peu arrangé ces créatures à ma sauce... Ils ne sont pas immortels, mais ont une croissance extrêmement ralentie, et, par conséquent, une vie très longue. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils apparaissent sous forme d'enfants alors qu'ils devraient déjà être adultes à cette époque. Ils n'ont pas besoin de sang pour survivre, mais ne rechigne pas à en goûter un peu si on leur en propose (une sorte d'instinct) Ils ne sont pas réactifs aux objets religieux (crucifix, eau bénite) et bénéficient d'une grande résistance exceptionnelles aux armes "classiques", ce qui fait d'eux des créatures plutôt coriaces ! Physiquement, ils ont tout des humains normaux, sauf sous le coup d'émotions fortes, qui les font ressembler nettement plus à des vampires... (cette dernière remarque vient de mon imagination ! D'après mes références, les dhampires sont plutôt anti-vampires et seraient même utilisés pour chasser leurs congénères buveurs de sang ! Mais je voyais les enfants de Dracula se débarrasser de leur papa adoré...)

De même, je ne pouvais pas infliger un sort trop lourd à Marie, qui me parait si douce et si sympathique. Donc, elle ne se nourrit pas de sang humain et a même converti Dracula (malgré lui) au fluide vital des animaux (comme Louis dans "Entretien avec un vampire" qui boit du sang de rat)

Voilà pour les présentations !!

J'espère que vous n'êtes pas trop déçu(e)s de n'avoir rien de plus croustillant à vous mettre sous la dent... Je viens de reprendre les cours et je n'ai vraiment plus beaucoup de temps à consacrer à l'écriture, mais je voulais vous dire que je ne vous oublie pas et que Dracula est toujours dans ma petite tête !!

Je vous promets que la suite viendra un jour !

Et pour finir, un petit sondage : j'avais penser faire déménager Dracula and family à Paris, mais, maintenant, j'hésite avec Reims (ma ville, que je connais nettement mieux que Paris) Qu'est-ce que vous en pensez ?

Merci à tous ceux qui m'ont encouragée pour "De Notre Sang" et à tous les nouveaux lecteurs potentiels !

A bientôt !!

Thaele Ellia