Chapitre 11

Départ

Océanne ne pouvait pas rester avec eux, les démons supérieurs auraient tôt fait de la reprendre. Depuis des jours, ils n'étaient pas sortis de l'église, et Nanami était passée quelques fois prendre de leur nouvelles. Après 3 jours pourtant, quelqu'un vint cogner. Mizuno alla ouvrir la porte de l'église et vit un homme aux cheveux argent avec les yeux bleus et une énorme boucle d'oreille ronde.

-Je voudrais parler a Ios, dit l'homme.

Mizuno hésita, puis le conduisit dans le salon où étaient Sword, Ios et Océanne. Cette dernière dormait entre les deux, appuyée contre l'épaule d'Ios. Celui-ci fit de grands yeux en voyant l'homme.

-Shekil ! Qu'est-ce que tu fais ici !

Shekil jetta un regard mauvais à Sword, avant de remarquer la petite démone qui dormait.

-Pfff...Tiens donc... Tu a une petite amie maintenant Ios ?

-Ne dis pas n'importe quoi Shekil, et dis-moi ce qui t'ammène ici, fit Ios d'un ton sérieux.

Shekil fit apparaître une épée presque identique à celle dans le fourreau qu'il avait sur son dos.

-Elle a été crée tout spécialement pour toi Ios, afin que tu tus...ce démon, dit-il d'un ton haineux.

Ios resta un moment silencieux.

-C'est un ordre de notre seigneur. Même si celà implique tuer Sôma Amano. Ce démon doit mourir.

-Pour le moment, le problème, ce n'est pas Sword, fit Ios lentement. Shekil...Puis-je te faire confiance ?

-Tu sais bien que oui, fit Shekil avec agaçement.

Ios lui raconta pour l'arme fatale...sans dire qu'elle dormait en ce même moment contre son épaule.

-Il faut absolument la détruire alors ! s'écria Shekil.

-Tu fais ça pis je te tus, grogna Sword.

-On sait bien ! Tu aimerais bien la posséder afin de tous nous détruire ! s'exclama Shekil.

Sword sourit froidement.

-Je ne dirai pas que cette idée ne m'a pas traverser l'esprit. Mais avant d'être une arme, n'est-elle pas un être vivant ?

-Une démone ! On se fiche bien des démons ! Autant que vous vous foutez des anges !

-Shekil !fit Ios.

Il se calma.

-Tu m'a demander si tu pouvais me faire confiance... Tu veux que j'avertisse notre seigneur, et que l'on aille tuer cette démone ?

-Non Shekil. Je veux que tu l'emmène au paradis, en sécurité, loin des démons.

-Quoi ? Mais t'es rendu fou ma parole ! Si les démons supérieurs peuvent la controler et qu'ils savent qu'elle est avec nous, ils vont la forcer a chanter et elle va tous nous tuer !

-Elle peut résister. Elle nous l'a montrer car elle ne voulait pas me faire du mal. Et vous pouvez trouver un moyen pour qu'elle puisse chanter et parler sans qu'elle ne tus personne ! Je t'en pris Shekil... Si les démons ont réussit quelque chose avec elle, c'est bien de la rendre pure et innocente. C'est encore une gamine...

-Grrrrmmm...Où est cette démone...fit Shekil.

Il n'arrivait pas à y croire ! Ios, son ancien maître, voulait mettre tout le paradis en danger pour une démone ! Il avait perdu l'esprit.

-Océanne... Réveille toi... fit Sword en la secouant légèrement.

Elle bougea et se retourna... Pour saisir le bras de Sword et se rendormir.Shekil ouvrit de grands yeux. Ios était vraiment fou s'il laissait la démone la plus dangereuse de l'enfer dormir contre son épaule ! Et encore plus s'il la laissait en contact avec Sword, ce fou qui essayait de tuer Ios depuis des centaines d'années ! Après un moment, la démone ouvrit les yeux. Elle sourit a Sword et Ios puis fit un signe à la fille qui l'avait laissé entré, une exorciste à ce qu'il avait pu comprendre. Puis elle le vit, et ses yeux s'ouvrirent d'horreur. Elle s'aggripa au démon de toutes ses forces, et il grimaça lorsque les ongles se plantèrent dans son bras.

-Tu me fais mal... fit-il.

-Ne t'en fais pas, fit Ios gentiment. C'est mon ami, il ne te feras rien. J'ai promis de ne pas te faire de mal, non ? Lui non plus ne t'en feras pas.

-Ios...Tu ne veux pas vraiment que je l'emmène ? demanda Shekil, désemparé.

-Oui. Je t'en pris Shekil...

Shekil s'avança pour regarder la démone dans les yeux, et fut surprit par leur éclat bleu.

-...Je verrai ce que je peux faire, mais je ne me mettrai pas en disgrâce devant les autres pour elle.

-Je te demande seulement de l'emmener au paradis. Si les anges ne veulent pas d'elle, laisse la revenir. On veilleras sur elle.

Shekil poussa un soupir. C'était bien parce qu'il avait du respect pour Ios ! Ce dernier se tourna vers Océanne.

-Océanne...Tu vas partir avec Shekil. Les anges vont essayer de rendre ta voix moins dangereuse, d'accord ?

Elle hocha la tête, mais des larmes coulaient sur ses joues. Elle se mit a sanglotter sur Ios, qui la serra doucement.

-T'en fais pas. On se reverras bientôt.

Elle hocha la tête, avant de le lacher. Puis, lentement, elle se tourna vers Sword. C'était le plus dur. Elle ne pouvait pas lui dire adieu. Il la serra dans ses bras, puis la força a se lever. Tremblante, elle se dirrigea vers Mizuno, qui la serra dans ses bras.

-Je dirai à Nanami que tu aurais aimer l'embrasser avant de partir, mais que ta famille est venue précipitament, dit-elle avec émotion.

Océanne hocha la tête. Puis elle se tourna vers Shekil et s'approcha, tête basse. Ils sortirent dehors. C'était le moment de vérité. Shekil fit apparaître ses ailes, puis Océanne. Encore quelques secondes. Comme elle ne semblait pas ce décider, Shekil la saisit par le bras pour s'envoler.

-Au revoir Océanne ! fit Ios.

-Écoute moi bien Shekil ! s'écria Sword. Si tu lui fais le moindre mal, tu vas le regretter, crois-moi !

Shekil le regarda mauvaisement. Sword reporta son attention sur la petite démone qui le regardait, les larmes aux yeux. Ses lèvres bougeaient. Sword put y lire:

Je t'aime, grand frère...

FIN