Note D'Auteur

Coucou chers lecteurs, me revoilà ! Je sais, je sais, je n'ai pas fini aucune de mes deux fics ! Mais ceci ne n'engage à rien ! Je me suis donc essayée à un nouveau genre : le one-shot. Le « reccueil » (si je peux appeler ça comme ça) « Pornographie Rouge » contiendra bcp de one-shots Draco-Hermione qui me passent par la tête. Celui-ci est le premier du genre. Ce sera un peu plus sordide que ce que j'écris d'habitude. J'espère que vous aimerez. Laissez moi vos commentaires. Plein de bisous à vous.

---------

Pornographie Rouge

La Bibliothèque

Il était déjà tard dans le château de Poudlard quand Hermione se faufila à l'intérieur de la bibliothèque. Elle poussa la grande porte en bois sous le regard réprobateur des tableaux tout en essayant de faire le moins de bruit possible. Elle se glissa à travers la petite ouverture qu'elle venait de faire et referma aussitôt la porte derrière elle avec discrétion. Une fois à l'intérieur, elle émit un « ouf » de soulagement et sortit sa baguette murmurant le sort de lumière.

Baguette en avant, elle se dirigea sur la pointe de ses chaussons vers la Réserve. Sortant un petit carnet et un crayon de la poche de sa robe de chambre, elle se mit à parcourir les allées remplies de livres interdits. Elle nota avidement quelques titres dont elle parcourait des doigts les reliures dorées.

Alors qu'elle continuait de noter des détails dans son carnet, elle sentit un bras encercler sa taille et une odeur masculine l'entourer.

- Pas ce soir Malefoy ! asséna t-elle d'une voix monotone et pleine d'habitude.

- Granger, pile la personne que je voulais voir ce soir, déclara t-il d'une voix suffisante.

- Je t'ai dit, pas ce soir, Malefoy !

- Tu sais, je trouve ça étonnant que dans toutes nos parties de jambes en l'air, nous ne l'ayons pas encore fait dans la bibliothèque ! Tu aimes tellement cet endroit Granger !

Elle le sentit faire un des ses petits sourires dont elle avait l'habitude alors qu'elle sentait la pression de son bras sur sa taille s'accentuer de plus en plus.

- Je n'ai pas le temps pour tes sarcasmes ! Va te faire voir Malefoy !

- Tu sais, plus j'entends ces mots de ta bouche, plus je me rends compte qu'ils ne te servent qu'à gagner du temps !

Elle ne répondit rien. Elle savait qu'il avait raison. Il continua sur sa lancée.

- Je sais que tu aimes nos petits jeux presque autant que moi ! Tu adores que je te saute ! Tu le sais et je le sais alors pour ce soir épargne moi, épargne nous ton monologue qui ne servira à rien de toute façon.

Sauter. Voilà en un mot en quoi consistait sa pseudo relation avec Malefoy. Dieu ce qu'elle détestait ce mot. Presque autant qu'elle se détestait elle-même pour le laisser faire toutes ces choses avec elle.

- Je suis sérieuse cette fois Malefoy ! J'en ai marre de tes petits jeux de merde !

- Je connais le refrain. Tu as dis ça hier soir, avant-hier soir et avant avant-hier soir. Mais si je me souviens bien, tu l'as dit aussi il y a un mois mais aussi la première fois où je t'ai sauté, il y a peu près 8 mois, nan ?

Elle ne répondit rien et se contenta de baisser la tête. Elle s'en souvenait très bien. Le début de la déchéance avait commencé ce soir là.

- Tu dis ça tous les soirs où je te fais l'amour. Alors au bout de tout ce temps, tu ferais mieux de te taire et de me laisser te baiser ! Contente toi de crier mon nom !

Il la retourna brusquement et la plaqua contre le rebord de la bibliothèque. Il la fixa dans les yeux et tout ce qu'il vit dans ses grandes prunelles marron fut de la haine. Peut-être d'elle-même, peut-être contre lui. Il passa ses doigts dans ses boucles châtains indisciplinées et posa ses lèvres chaudes sur les siennes en un violent baiser. Ses dents rentrèrent en contact avec les lèvres fragiles d'Hermione et elle sentit le goût du sang l'envahir au moment où il glissait férocement sa langue dans sa bouche.

Un baiser passionné, brûlant, désespéré et sans amour aucun.

- J'ai envie de toi Granger, susurra t-il à son oreille alors qu'il mordillait la peau de son cou, la faisant saigner légèrement.

- Malefoy, on ne peux pas…J'ai mes règles…

Draco se recula doucement un sourire aux lèvres. Voilà donc pourquoi Granger ne voulait rien faire ce soir. Un sourire arrogant sur le visage, il haussa un sourcil et lui empoigna les fesses.

Il la déposa sur la table la plus proche et enleva lui-même son pull. Il lui écarta les jambes un peu brutalement et se positionna entre elles. Il approcha son visage du sien et l'embrassa férocement. Leurs langues se livraient à un combat depuis plusieurs minutes lorsque Hermione sentit que les mains de Draco s'aventuraient vers sa culotte. Elle essaya de le retenir mais elle ne fit que gémir alors qu'il la caressait à travers le tissu de son sous-vêtement.

- Tu es bien humide pour quelqu'un qui ne veut pas s'envoyer en l'air avec moi !

- Malefoy, non, ne fais pas ça…Je…

- Non, Granger, c'est toi qui ne comprends pas ! J'ai envie de toi et je vais te faire l'amour !

- Non, pas pendant mes règles, il va y avoir plein de…

Il la fit taire d'un baiser alors qu'il fit glisser sa petite culotte le long de ses jambes. Hermione ouvrit la bouche et Malefoy y glissa sa langue qu'elle accueillit d'un gémissement. D'un geste rapide, il fit remonter ses mains et lui enleva sa robe de chambre et sa chemise de nuit.

A son grand bonheur, il vit qu'elle ne portait pas de soutien-gorge, laissant à sa vue ses deux seins bien en chair.

Granger n'était pas ce qu'on pouvait appeler une fille canon au premier sens du terme. Elle avait un beau visage et un beau corps, mais pas celui d'un mannequin. Elle avait une poitrine opulente, un ventre un peu rondouillet et quelques kilos en trop sur les fesses. Pourtant, Draco ne pouvait pas s'empêcher d'avoir envie de lui faire l'amour dès qu'il la voyait au détour d'un couloir. Il ne pouvait plus le nier, Granger était un sacré coup et il la trouvait particulièrement attirante.

Sur ces réflexions rapides, il caressa son clitoris d'une main alors que l'autre s'occupait de sa poitrine. Alors qu'il faisait descendre un peu plus sa main vers l'orée de son intimité, il sentit un bout de ficelle. Hermione sursauta et retira la main de Malefoy de sa zone sud.

- Gênée Granger ? On a fait pire !

- Malefoy, c'est dégueulasse…

- Je m'en fiche, j'ai envie de m'enfoncer au plus profond de toi alors laisse moi faire !

Il ne lui laissa même pas le temps de répliquer quoi que ce soit qu'il était déjà en train de tirer sur la ficelle qui le gênait dans son exploration intime d'Hermione. Pas habitué à ce genre de protection, il continua de tirer sur la cordelette alors qu'Hermione gigotait en dessous de lui pour l'empêcher de faire ça.

- Allons Granger, sois un peu coopérative ! Ne m'oblige pas à t'attacher pour que je te retire ce truc !

Hermione sentit que le combat était perdu d'avance. Malefoy tira d'un coup sec et Hermione sentit le tampon sortir de son vagin. Elle sentit aussitôt l'intérieur de ses cuisses s'enduire du liquide poisseux. Elle releva la tête et vit que Malefoy tenait sa protection mensuelle par la ficelle et qu'il avait les mains enduites de sang. Elle sentit son estomac se révulser à cette vue et préféra se rallonger.

Quelques secondes après, elle sentit la main de Malefoy caresser à nouveau son intimité, répandant de plus en plus de sang sur la table en bois et sur ses mains. Quand il y enfonça deux doigts, elle poussa un gémissement bruyant ce qui fit sourire Malefoy.

De son côté Malefoy se débarrassa de son pantalon et de son boxer et se rallongea entre ses cuisses couvertes de sang. Hermione sentit le bout de son érection titiller son entrée alors que Malefoy avait recommencé à caresser son clitoris d'une main experte qui la fit gémir. Un sourire supérieur aux lèvres, il retira sa main de son entrejambe et vit qu'elle était rouge de sang.

Hermione leva les yeux et vit la main de son amant couverte de ses flux menstruels. A ce stade, au lieu d'être dégoûtée, elle fut plutôt excitée d'une façon un peu sordide. Malefoy la prit par les hanches, laissant une traînée de sang sur son chemin, et la retourna pour la mettre sur lui.

Elle se retrouva empalée sur son sexe et elle commença à initier un mouvement de bassin qui fit gémir Malefoy.

Malefoy su que la partie était encore une fois gagnée quand il la vit bouger sensuellement ses hanches sur son sexe. Il porta ses mains à ses seins qu'il caressa fiévreusement, la barbouillant un peu plus de sang. Cette vue excitante le fit gémir encore plus bruyamment au moment où Hermione venait d'atteindre un endroit particulièrement sensible de son anatomie intérieure.

Il la retourna encore une fois et elle se retrouva sous lui. Il commença à faire de puissant va et vient à l'intérieur d'elle alors qu'elle criait son nom telle une litanie sans fin. Il glissa une main entre leurs deux corps luisant de sueur et caressa son bouton de chair et en un dernier et puissant coup de rein, il l'amena à l'orgasme.

Le nirvana déferla en elle par grandes vagues de chaleur et de frisson en même temps. Elle retomba sur lui, haletante et continuant un léger mouvement du bassin, elle sentit Draco se libérer en elle.

Il la sentit lover sa tête dans le creux de son cou alors qu'il était toujours profondément à l'intérieur d'elle. Il respira l'odeur de sang coagulé, de musc et de sueur qui émanait de leurs deux corps et un sourire satisfait se glissa sur son visage arrogant. Il sentit les battements désordonnés de son cœur battre contre son torse alors qu'il entourait son corps fragile de ses bras. Il avait gagné son corps encore une fois, la prochaine fois peut-être son cœur…