Auteur : Gim'Nain

Bêta lecteur : Mavrok Oeildragon

Titre : Le Seigneur des Joins

Tome 2 Chapitre 7

Disclamer : L'univers et les personnages que je massacre ne m'appartiennent pas, ils sont l'œuvre de notre dieu à tous, j'ai nommé notre très cher Tolkien. Le retard honteux sur chaque chapitre est, par contre, ma propriété.

Note : Hé non je ne suis pas mort…


(Euh il fait tout noir… Ah, c'est bon j'ai trouvé la lumière… ARGH !!! Fichtre c'est quoi cette poussière et toute ces toiles d'araignées ??? Euh salut Aragog, je vois que t'as pris tes quartiers dans ma chambre… comment ?! Tu viens pour jouer dans le tome 3 ?? Euh te me pas en colère, mais j'ai pas fini le tome 2… Tu vas rire, mais j'ai eu autre chose à faire… bon bref… je peux te trouver un petit rôle dans le dernier chapitre du tome 2 si tu veux… quoi tu voudrai un chti encas barbu ?!?… ouais c'est une solution… mais je suis un nain, t'aimeras pas… bon excuse moi mais je vais faire un peu le ménage… bon la poussière est enlevée, j'ai retrouvé ma machine à effet spéciaux… voilà la prise… ah tiens mon clavier n'a pas bougé… les touches marchent toujours… snif… snif… ah voilà l'unique (nique nique)… Je crois que c'est bon… euh… je crois oublier quelque chose… ha ouais Mavrok… oups… bon on va le sortir de l'armoire et voilà on est paré !) ( Le premier qui dit que je sort du placard je lui refait la tronche façon mixer !!! Sale nain-gras, me délaisser pour Harry Potter tsaaaa !)

FLAAAAAAAASSSSSSSSSH SSSSLLLLLLLLLIIIIIIIIMAAAAAAAAAARRRRRKKKK !!!!!! (elle marche)
Bienvenue dans le dernier chapitre du tome 2 du Seigneur des Joins ! (oui je sais, enfin…) Comme à notre bonne vieille (très vieille) (très très vieille) habitude un petit résumé des épisodes précédents (surtout qu'ici ça va pas être du luxe). Alors les Ents sont entrés en guerre à cause des strings en dentelle rose de Saroumane, le Gouffre de Helm s'est vu emplit de 200 nains près (plus près de toi mon Dieu... on dit Prêt !!!! Nom d'un hobbit !!!) à en découdre tout en se soûlant la gueule et pendant ce temps deux hobbits, un immondice et une hallucination ont quitté la Porte Noire pour rejoindre le Mordor pas un petit passage secret.

FFFLLLLAAAAAAAASSSSSSHHH SSSSLLLLLLLALALALALLALALAMMMMMIRRRKKKKK !!!! (elle est en forme) (90-60-90) ( Beuheuheu : Bruit d'un Mavrok déséspèré qui regrette du coup que Gim se soit souvenu de lui...)

Rejoignons Samy et Frippon.

« Quand est-ce qu'on arrive ?! » demanda Fridon d'une voix plaintive et qui arrivait, au bout de la 3056ème fois, à gentiment taper sur le système de tout le groupe, de façon à ce que Gollum avait de plus en plus envie de l'éviscérer, que Nick aurait bien voulu rejoindre son arrière petit neveu atteint de crise de tecktonik aigue plutôt que de supporter le frisé et que Sam lui aurait bien mit un truc dans la bouche pour qu'il se taise… genre… un bâillon ou…(Une pomme ?!?)

« Bientôt mon maître… » lui répondit Gollum pour la 3055ème fois. En effet lors de la 2976ème fois, Gollum n'avait pas répondu, car il avait, par accident, avalé un moustique qui passait par là et que ce dit moustique ne trouva rien de mieux à faire que de s'accrocher désespérément à sa glotte dans un sursaut d'orgueil et d'envie de vivre, et ce afin, dans un espoir d'elfe, de pouvoir jouer un rôle dans ce scénario. (On dirait qu'il a réussi, non mais je rêve, v'la qu'on embauche des moustiques maintenant...j'veux une augmentation...ou une corde...)

Et c'est donc chemin faisant que nos compagnons firent halte pour manger et dormir… et aussi fumer l'unique (nique nique) afin de se démonter la gueule, de voir des oiseaux en uniforme de poulet et de permettre à l'auteur de refaire ces (nique nique) préférés.

Alors que la nuit était tombée (aïe) (Bien fait) et que la lune fut pleine (Sam ! Remonte ton pantalon !!!!!!)… arem… Gollum se farcit un trip de schizophrénie aigue. Avec ces 24 personnalités différentes. A des fins de plus grande compréhension de la part de l'immense public qui nous lit, je mettrais devant chaque ligne un numéro afin qu'on s'y retrouve. A noter que le Gollum que vous connaissez le plus porte le numéros 12 (logique nan ?!)

3 « Je suis d'avis que oui ! »

22 « Pour moi la question n'est pas la bonne… il faut la tourner différemment ! »

7 « Ou plutôt la retourner et la… arem… »

15 «Êtes vous sur de toujours parler de la même chose, cher confère ? »

18 « Cuicui ! Cuicui ! Cuicui ! Cuit Cuit ! »

12(Carton !!!) « Bon alors on le fait ou pas ? Décidez vous car pour ma part je n'ai pas que ça à faire !! »

13 « Cool man… destresse… y'a pas le feu au join… »

5 « Moi je dis… que pour ma part la problématique du sujet, repose sur la causalité de l'effet et par conséquent des possible répercussion que cela aurait sur l'environnement psychiatrique et des suites logiques et illogiques de nombres premiers qui sont, je le rappelle, dans notre cas tous pairs, mais je pense qu'une étude plus approfondie du fondement des anales de la physique nous permettrait de comprendre pourquoi il faut, et ce toujours dans notre cas présent, choisir d'appliquer 42 plutôt que oui ou non ! »

1 à 24 sans le 5 « Bravo ! Clap ! Clap ! Clap ! (Vous avez compris quelque chose ?) »

12 « Donc ok ! Ce soir on dort ! On verra si demain on fait pareil ou pas »

14 « Cool...zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz »

1 « En effet, ou pas… »

FFFLLLLLLLLAAAAAAAAAAAUUUUUUUUUUSSSSSSSSHHHHHHH SSSSSSSLLLLLLLLLLLLUUUUUUUUMMMMMM (belle couleur, hein ?) (blonde)

« LE STRING ROSE C'EST TABOU ! ON EN VIENDRA TOUS A BOUT ! » scandait une troupe d'Ents qui marchaient en direction de l'Isengard et de sa grande tour rose faîte de plastique avec un petit moteur intégrer lui permettant de vibrer… hé oui le premier vibromonmagicien (qui comprendra le jeu de mot pourri… aura vraiment perdu des neurones.) ( Filer moi une chaise, une poutre, et un corde. P.S. Vite !!!!!!)

« Voici la tour rose, cria Pipenbois, à l'ASSAUT !! »

Et la terre se mit à trembler, les fougères se firent piétiner (Cool !!!) (réflexe), les plants poussèrent et les Ents coururent (si si, ça peut courir).

En moins de temps qu'il n'en faut à Merry et Pippin pour fumer un join, tous les Ents étaient déjà entrain de rompre les murs d'Isengard, de massacrer des Uruk Haï, de piller les réserves de bières (ha non y avait pas de nains), de violer Grima, de secouer le vibromonmagicien et de brûler toutes les culottes rose de Saroumane.

Et ce fut donc la fin des haricots, car en effet Saroumane ne cultivait pas que du tabac, il cultivait aussi, dans son petit jardin secret, des haricots et des carottes, qui finirent brûler avec ses culottes et donc les carottes furent cuites pour lui. (Le grrrrand pot-au-feu !!!! Merci au donjon de naheulbeuck)

FFFFFFFFFFLLLLLLLLLLLLLLLLOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUSSSSSSSSSHHHHHHHH BBOOOOOOUMMMMMMMM !!!!! (putain un rocher… mais faîtes gaffe bande de nains bourrés, visez mieux avec vos catapultes !) ( Ouais touchez - le au moin..s)

Le Gouffre de Helm a.k.a Fort le Cor était le témoin d'une bataille sans nom (en effet je sais plus son nom… enfin je peux pas tout savoir, d'ailleurs rien ne prouve que Tolkien lui ait donné un nom… si ? non ? vous voyez vous en savez rien nom plus… euh non plus… j'en pers mon peu de français.)

Plus de 9000 Uruk Haï de la feuille rose était en train de l'assiéger tout en se faisant canarder par des catapultes. Quoi 10000 ?! Non ! Ils sont bien 9000 ! Et pas plus, car un détachement de 1000 Uruk Haï fut envoyé détruire Edoras et devait après rejoindre le Gouffre, mais ils sont morts… quoi vous voulez savoir comment ? Bon ok !

FFFFFFLLLLLLLLLLAAAAAAAASSSSSSSSHHHHHHHHH BBLLLLLLLLLOOOOOOOPPPPP !!!

« Santé ! » cria Gim'Nain en trinquant avec Mavrok et un autre type à l'air assez louche.

Mais permettez moi de vous le présenter. Il se nomme Dalkor Kathar, c'est un noble Valarian et il sait voler (moins bien que moi !!!)… il sait aussi imiter le cri du porc et boire de la bonne bière.

« Donc si j'ai bien compris, résuma Dalkor, Edoras est vide et 1000 Uruk Haï viennent pour la raser… c'est déjà quoi le problème ?! »

« Ma chope est vide, voilà le problème ! C'est que, vois tu, ils risquent, dans leur grande connerie, de tenter, je dis bien tenter et pas tendre, de détruire voire brûler la taverne, notre belle taverne du Gobelin Pendu… » répondit Mavrok, dont la virgule ne faisait pas défaut et dont les corrections faisaient pâlir l'academie française. (Oui l'academie, sans accent…).

« Ha ok, donc on doit les buter. » dit le noble Valarian aux yeux enflammés par la guerre et le courage. (Waou ! C'est beau ça !)

« Oui, ça devrait aller, à 3 contre 1000 ça nous en fait 333,3 périodique par personne. C'est raisonnable. » ajouta le tavernier qui finissait sa chope, abreuvant par la même occasion sa barbe.

« J'ai hâte de faire le 0,3 périodique, il risque d'être marrant celui là » conclut Dalkor, dont l'humour aurait cassé un Brice de Nice en deux.

« Si ça t'en fait trop, je peux prendre ta partie, faudrait pas que tu te fasse blesser. Déjà que tu vole mal... » Lança Mavrok d'un ton cynique (fais toi plaisir Gim) à l'attention du Valarian.

« C'est moi qui vais te blesser si tu continues, mais je n'en aurais même pas besoin, étant donné que tu t'es déjà prit un cristal dans le c... »

« C'est mon pied que tu va prendre dans le fion, ça t'aidera pour le décollage... »

« Je vais te décoller les dents façon Picasso si tu y tient tant !!! »

Et pendant que les deux compères « discutaient », Gim' Nain vidait leurs chopes, la sienne, le tonneau à coté du comptoir et entama grandement sa réserve personnelle. Ce qui dura jusqu'au soleil couchant. (L'orthographe de ce passage en italique a été corrigé par Gim… car… arem…)


Et donc ce fut au dernière lueur du crépuscule, que Mavrok Oeildragon, Dalkor Kathar le Tueur du Crépuscule et Gim'Nain le Tueur de l'Aube firent face à un millier d' Uruk Haï au pied d'Edoras. Le combat qui eu lieu dura exactement 5 minutes 25 secondes et 3 dixièmes, ce qui représenta une moyenne de 1,024592684 Uruk Haï par seconde pour chacun de nos trois guerriers dont la virtuosité et la rage de tuerie fit des tripes de ces immondices de magnifiques guirlandes de Noël. A noter que cela comprend le temps pour monter au contact et dégainer les armes.

« Belle bataille, finit juste assez rapidement pour aller regarder la saison 10 de SG-1 » dit Mavrok dont le sens des valeurs et les brillantes références épataient par délà les océans et encore au délà. (On peut imputer la faute du délà à un reste d'accent vaudois je pense.)

« Tout en se bourrant la gueule à la bière ! » ajouta Gim.

« Ou au plus pur Hydromel » ajouta Dalkor, dont les goûts en boissons alcoolisée valaient le détour.

« Ou les deux !» reprit Gim dont la soif était plus légendaire que son titre.

FFLLLLLLLLLLLAAAAAAASSSSSSSSSHHHHHHHHHHHH SSSSSSSPPPPPPPPPPOOOOOOOOUUUUUUUUTTTTCHHHHHHHHHH (7 Uruk Haï écrasé par un rocher)

Ce n'est donc plus que 5463 Uruk Haï qui se faisaient bombarder par les nains ivres morts, rotant une profonde envie de sang, insultant Legolas, se fichant de la gueule de Gogorn et chantant des chansons paillardes.

Alors que la bataille battait son plein (de bière), que les Uruk Haï n'arrivait pas à entrer dans Fort le Cor, que le mur du Gouffre était aussi imprenable qu'une pépite d'or dans la barbe d'un nain et qu'à ce rythme la bataille allait bientôt être gagnée, un élément perturbateur fit son apparition.

Et PAF Aragog…. Euh non… écoute Gogog, c'est pas que je te veuille pas, mais c'est pas là ta place, donc merci dégage… quoi… tu dis qu'avec tes huit pattes t'écrirait mieux que moi et plus rapidement et que du coup on peut se passer de moi ??? ( Gogog président !!!) Attend… (Gim sort sa hache en mithril biface avec effet mixer intégrer et +8 contre les elfes)… Haaa… quoi….. non rien ??... c'est bien ce qui me semblait avoir entendu.

Bon reprenons, si vous le voulez bien. (NAN !!!)

Et PAF un missile Sol-Sol. En effet au milieu de l'armée de la feuille rose, un drôle d'engin venait de faire son apparition, engin portant le sigle « Made in USA ».

« Mais qu'est-ce que c'est que ce gros truc ? » demanda Gimli.

« Sans doute un cadeau de mon fan club. » répondit vous savez qui.

« Non, sans doute une sorte de bélier. » remarqua Gloïn.

« Moi j'en ai déjà vu des pareils chez Gandalf, mais ils étaient plus petits et on mettait des piles dedans et ça vibrait et… » ajouta Gogorn, que tout le monde regarda bizarrement.

Mais pendant que tout ce beau monde (sauf Lego qu'est moche et Aragorn qu'est sale. Et les nains qui sont barbus et qui puent des pieds) (du coup il ne reste que toi Mavrok ? ben va te faire…)causait, les Uruk Haï s'étaient écartés, et l'engin se mit à vibrer.

« J'avais raison ! » gueula Aragornounet.

Mais l'engin se mit aussi à faire de la fumée, et d'un seul coup se mit en route, à une vitesse très élevée, en direction du mur. Et BBBBBBBBOOOOOOOUUUUUMMMM !!!!!!!! Une partie du mur vola en éclat. Gimli et Gloïn battirent le record du monde de lancer de nain.

Mais une chose terrible se passa…

« Oui, dit Legolas, j'ai été décoiffé…c'est … un vrai CAUCHEMAR !!! »

(Là l'auteur veut aller se pendre… non mais sérieux quoi… d'ailleurs j'ai de la corde pour… arem…) (Prems)

Donc la vraie chose terrible fut la suivante. Les débris de mur, que l'explosion avait projetés, vinrent frapper les fûts de bière, qui se vidèrent dans le caniveau et la bière fut gâchée. Les nains entrèrent donc dans une folie berserk et chargèrent les Uruk Haï comme une seule hache qui ferait 200 mètres de long. A noter que les nains berserk sont quand même assez intelligents pour ne pas frapper leurs amis.

Dans un sursaut d'envie de faire plaisir à son fan club, Legolas attrapa un bouclier Uruk Haï et voulu faire du surf sur les escalier pour rejoindre le combat… mais il ne savait pas faire de surf… et donc se vautra, s'assomma (son cerveau n'a rien… normal !) et on ne l'aperçut plus pendant un moment. Mais Peter Jackson dans sa grande bonté lui permit de se faire doubler par un cascadeur et rectifia la scène au montage… Argh ! Je le hais.

Pendant ce temps du côté de la chaussée, les catapultes ne faisaient plus leur office (Bénissez tous ces Uruk Haï, etc.…) et la porte commença enfin à subir les premiers coup de bélier. Malheureusement elle était en bois, et par conséquent se mit à se fendre à une vitesse inquiétante.

« Mais c'est pas vrai, gueula Théoden, pourquoi ne l'a-t-on pas faîte en pierre ? »

« Ben, hésita un soldat, on avait déjà tout utiliser pour le mur… »

« Bon, il ne nous reste plus qu'une solution si l'on ne veut pas tous mourir dans d'atroce souffrance… » dit Théoden d'un thon solennel… je crois que j'ai mis un h en trop… mais désolé j'adore les haches…

Tous le regardèrent avec l'air de dire « Non il ne va pas oser… c'est inhumain… c'est… »

Tududu… tu tu… tudu... tududutu… (bruit mal fait de touche de natel… hé oui ma machine à effet spéciaux n'est pas un nokia…)

« Oui allô, dit Théoden, pourrais-je Lui parler… comment il est occuper à compter jusqu'à l'infini… et ce en code binaire qu'avec des zéros ? Et c'est la troisième fois cette semaine ? Ah il a fini… bon ok je patiente… sympa la petite musique de coups de pied… Oui, bonjour… c'est pour un problème d'Uruk Haï, oui ils sont entrain de défoncer ma porte...non ma porte...oui … et comment dire… je doute que mes hommes et moi puissions tenir longtemps. Ok à toute suite. » et là Théoden raccrocha, il se retourna et se retrouva nez à nez avec un grand type portant un drôle de chapeau et une barbe mal rasée.

« Bonjour. »(accent américain) dit le drôle de type avec des bottes de cow-boy.

« Euh… bonjour, répondit Théo, vous avez fait vite Monsieur Norris. Je croyais le Texas plus loin que ça. »

« Sache petit qu'il n'y a que deux choses qui puissent aller plus vite que moi. Petit 1, moi-même et petit 2 les conneries de l'auteur de cette fiction. »

Et là, Monsieur Norris, alias Chuck Norris, alias Walker Texas Ranger se tourna vers la porte, au loin une musique s'éleva, une musique Texane avec les paroles suivantes :

In the eyes of a ranger,
The unsuspecting stranger,
Had better know the truth of wrong from right,

Cause the eyes of a ranger are upon you,
Any wrong you do, he's gonna see

When you're in Texas, look behind you,

Cause that's where the rangers gonna be.

Et alors que cette mélopée atteignait sa pleine puissance, Chuck s'avança vers la porte, et d'un seul coup de pied la fit voler en éclat. Il s'en suivit un puissant tir de chevrotine, abattant une centaine d'Uruk Haï par la seule force de son fusil à pompe. Puis s'en suivit un combat que Chuck fit les mains dans le dos, ne tuant ses ennemis qu'à coup de pied. La vitesse à laquelle il tuait ses ennemis était 1,05234 Uruk Haï par seconde (c'est-à-dire plus rapidement que Gim, Mavrok et Dalkor, car rien ne tue mieux qu'un Chuck Norris !).(si DEUX Chuck Norris)(Non Chuck c'est comme Dieu, il est unique !)

De leur côté les nains n'étaient pas en reste, leur fureur s'exprimait de la plus belle façon qui soit, c'est-à-dire en éventrant, massacrant, écrabouillant, éviscérant, démembrant, coupant, sectionnant, abattant, étripant, vidant, vidangeant, découpant, morcelant, tranchant, partageant, fragmentant, aplatissant, brisant, broyant, décimant, pilant et concassant de l'Uruk Haï. Autant vous dire que c'était une boucherie immonde.

Il ne resta bientôt plus qu'un petit groupe de 200 Uruk Haï, qui décidèrent dans un dernier élan de stupidité, de se jeter sur Monsieur Norris. Il les reçu avec son puissant Roundhousekick, ce qui eut pour effet des créer une faille spatiaux temporelle recréant un mini Big-Bang et tuant net les 200 derniers Uruk Haï ainsi que deux fourmis et une coccinelle qui avait fait l'erreur de passer par là.

Puis alors que le soleil se levait, Walker Texas Ranger partit sans un mot d'adieu, car de toute façon Chuck Norris est omniscient et omnipotent, donc toujours un peu là, mais aussi ici et même ailleurs. Et alors que les premières lueurs de l'aube illuminaient le champ de bataille et sa décoration de tripes rouges, un groupe de cavalier surgit de l'est, mener par Gandalf.

Et comme d'habitude, la cavalerie arriva en retard…

FFFFFFRRROOOOOOOOOUUUUUUUUUSSSSSSSSSHHHHHHHHHHHH SSSSSSSSSLLLLLLLLAAAAAAAACCCCCKKKKKKKK !!!!!!! (pas encore fini…)

« Bordel, ras-le-bol de ramasser cette beuh. » dit un type en tenue de camouflage.

« En effet, pourquoi venir ici, au pied du Mordor en cueillir ? » répondit un deuxième type en tenue de camouflage.

« Euh… ben parce que la notre est pourrie… » répondit le premier, qui du coup nous permet de clairement les identifier comme étant deux Gondorien (Bonarien).

« Bon, ok, mais en même temps on va même pas la fumer. C'est tout Faramir qui va se la fumer comme un gros égoïste, et ce juste parce qu'il est notre chef… »

« Ouais et le pire c'est que du coup on ne peut même pas garder un oeil sur le chemin qu'on devrait surveiller. Imagine, pourrait y avoir deux hobbits qui passeraient par là qu'on ne les verrait pas. »

« C'est quoi des hobbits ? »

« Ben des semi-hommes ! »

« C'est quoi des semi-hommes ? »

« Euh… aucune idée, je sais même pas pourquoi je dit tout ça… »

« Toi t'as fumé en cachette… »

« Ouais… mais dit rien à Faramir, sinon il va encore…. »

FFFFFFFFFFFIIIIIIIIIIINNNNNNNNNN


Donc voilà, cette fin brutale est la fin du Tome 2 du Seigneur des Joins. Je tiens à dire que j'ai beaucoup de chance d'avoir eu Chuck Norris et Dalkor Kathar comme Guest Star… à la base ça devait être Winnie l'ourson et Jean Claude Van Dam… bon j'ai du promettre 99 de mes bénéfices sur l'histoire à Chuck… mais bon vu que y'aura pas de bénéfice.

Bon …. Euh pas de RAR… euh… sais plus comment faire et… sorry.

Mais le mot de la fin par …. Par… par…. MAVROK !!!!

Baille. Que d'action ! Bon attention la suite de ce commentaire pourrait choquer des personnes sensibles. Je tiens à féliciter Gim car j'ai eu moins de boulot au niveau de l'orthographe que les années précédentes (comprenez par là que soit il écrit mieux, soit je vois moins les fautes) par contre sa connerie m'étonnera toujours !!!!
Ça m'a fait plaisir de vous revoir chers lecteurs et de recorriger aussi, je me suis jeté quelque fleur, mais j'ai bien le droit non ? Pour tout ce que je subit !!!!
Alors à la prochaine savy ?
(-)