Et voilà la fin du chapitre 2, encore désolée pour le retard

Sodom tombe au sol, tout le coté gauche déchiqueté par le coup de Shiva. Discrètement, Azraël se rapproche et tend une main. Un sceau se déploie sur sa main attirant l'âme du démon, visible seulement à ses yeux. Sa main rayonne un instant puis je reconcentre mon attention sur le combat, espérant au fond de moi que Shiva achève Sword avec autant d'efficacité.

Azraël a un espèce de frisson d'aura que je ne comprends pas : il a l'air presque effrayé. Je ne lui ai jamais vu cet air halluciné qu'il a dans le regard…

« Az… »

« Tais toi… » me coupe Mitzraël violemment.

Cette fois, je suis sûr que quelque chose va de travers. Quelque part, c'est pas plus mal, je pense à autre chose qu'à Ios toutes les trente secondes et… ah, non ! J'AI DIT : je pense à autre chose, genre le bien-être et la santé mentale de mes parents d'adop… non, j'ai rien dit… oubliez…

Mon regard se repose sur le combat qui dégénère en mise à mort d'abruti… Pour une fois que je pense du bien d'un démon : Vive Garland…

Aieuh ! Un coup de coude dans les cotes…

Je lance un regard furibond à Azraël qui me lance un regard noir. Est ce que par hasard il… non, c'est pas un hasard, il lit bien dans mes pensées.

Après nous avoir foudroyé tous les deux du regard, Mitzraël s'éloigne d'un pas décidé du temple derrière lequel on se terrait et après un moment d'hésitation, son compagnon le suit discrètement, sans se laisser voir par les combattants de toute façon trop occupés. Pas le choix, je suit, je compte pas rester là seul.

"C'était vraiment la peine de me frapper ?"

"Va falloir que tu calmes ta jalousie…"

"Azr…"

Le toussotement de Mitzraël n'a pas vraiment l'effet qu'il espérait. L'ange de la mort se retourne avec un air boudeur, tapant du pied par terre comme un gamin.

"On rentre…", murmure-t-il, avant de prendre la main de son ange et de déployer ses ailes.


A peine posés, un jeune ange nous bondit presque dessus.

"Mickaël veut vous voir immédiatement…"

Aussitôt, habitués à fréquenter l'ange de la mort, on l'attrape chacun par une manche avant qu'il ne fuit pour éviter l'archange. Comme dirait Mitzraël, ces deux là sont un peu près aussi incompatibles qu'une tonne de nitroglycérine et une petite allumette.

L'autre ange nous regarde perplexe alors qu'Azraël braille tout ce qu'il peut.

"nnnnoooonnn ! pas lui ! veut pas ! il est pas gentil ! il me refile toujours des missions de merde ! C'est un gros sadique en plus !"

"Allons allons…"

Je veux pas savoir d'où il tient que Mickaël est sadique mais pour le reste, on est d'accord. Néanmoins, on traîne notre colis bruyant jusqu'aux appartements de notre supérieur, ignorant la majorité des passants qui nous regardent comme si… enfin, c'est vrai que voir l'ange de la mort, si respecté, en train de crier comme un veau qu'on emmène à l'abattoir, tout de suite, ça fait un choc.

On entre dans le bureau de Mickaël sans frapper à la porte (qu'Azraël a défoncé à coup de pieds pour essayer d'échapper à 'l'ultime punition' comme il dit… euh, crie…).

L'archange nous observe à travers ses paupières closes, pas même surpris du comportement e notre compagnon châtain qui glapit, couine et je ne sais quoi d'autre encore.

"Mes amis, j'ai une mission pour vous…"

A suivre…

Voilà… votre avis ?

Une petite question qui me vient aussi : Votre idée sur les personnages originaux… j'en fait quoi, je les garde pour la suite ou je les vire ?

Azraël : comme elle nous traite l'autre… !