Disclaimer: Rien ne m'appartient. Tout est à Rowling, Bloomsbury et la Warner.

On va me dire « ohhhhhhh une nouvelle fic! ». Calmons-nous . C'est une exception. Déjà parce que c'est une fic très bizarre sur un couple encore plus bizarre. Non naturel je dirais presque. Et ensuite parce que c'est une mini-fic. C'est pas un one-shot mais presque. Disons que vous allez lire la première partie. Et ensuite y'en a une seconde. Et c'est tout.

Alors j'ai commencé ce texte alors que je rédigeais le prochain chapitre de la Plume et le Sang (que vous aurez très bientôt ainsi que le prochain chapitre d'Orgueil et Sentiments) quand ça m'a prise. J'ai toujours bien aimé cette idée de coller ces deux personnages ensemble. Une petite fic, une toute petite fic sur ces deux là... ça ne pouvait pas me faire de mal non? Alors voilà. Je me suis mise à taper. Pas trop longtemps parce que je savais que le temps pressait et que ma fichu conscience me disait que j'aurais du continuer ce que je faisais avant. Mais l'appel du weird-ship a été le plus fort . Et voilà ce que ça donne au final. Une fic dans lequel je reconnais à peine le ton. Avec tout un tas de personnages qui vagabondent. Avec j'espère une certaine unité.

J'espère que vous aimerez ;). Je sens que ce n'est pas gagné mais peu importe. N'oubliez pas de me laisser une petite review pour dire si vous avez apprécié ou pas, si vous avez trouvé la chose aussi non-naturel et stupéfiante que moi ou même pour dire que vous auriez aimé avoir un chien s'appelant Caramel lol. Du moment que vous me laissiez une review c'est le principal . Si vous ne le faites pas, tant pis. Pas grave. Je mettrais quand même la seconde partie finale .

A plus ;).


La Vérité est ailleurs

Dumbledore avait prévenu. Il y allait avoir du changement. Tout les élèves de Poudlard s'en doutait bien de toute façon. Le futur, les conseils d'orientation , le retour de Vous-savez-qui, tout ça c'était fait pour vous gâcher la vie et vous mettre sous-tension.

Merci bien.

On avait capté le message.

Par exemple dans la salle commune des Gryffondors ça ressemblait presque à un QG militaire. Sérieusement. C'était trop bizarre. Déjà presque tout le monde était au courant pour l'AD maintenant. Lavender Brown avait proposé à Seamus Finnigan de faire pour tous des bracelets tressés avec leurs appartenance à la DA dessus. Il lui avait répondu que c'était pas le moment de faire de la mode.

Pas le moment?

N'importe quoi.

Bon d'accord c'était surtout parce que les bracelets étaient vraiment top tendance et en effet, peut-être que le coup des pièces d'Hermione Granger était plus subtil et que c'était mieux de continuer cette année avec. Mais quand même.

Seamus avait dit à Dean Thomas, petit copain de Ginny Weasley, que c'était Parvati Patil qui avait eu cette idée ridicule des bracelets. Thomas le répéta ensuite à sa petite amie à la table des gryffondors alors que Parvati était là. Cette dernière n'a pas vraiment aimé qu'on se moque d'elle et Cho Chang a dit à Ernie MacMillan que quand elle est passé à côté de la table rouge et or, Parvati avait vraiment l'air énervée jusqu'à ce que Neville Londubat prenne la parole.

Oui parce que Neville a répondu à Dean qu'il aimait bien l'idée des bracelets quand même et qu'il fallait arrêter d'embêter Parvati là-dessus.

Quand on vous dit qu'il y avait du changement.

Parce que les Gryffondors ils se protégeaient tous les uns les autres contre les attaques extérieurs mais entre eux c'était autre chose. Il n'y avait qu'à voir le volume sonore des disputes entre les deux membres de la Dream Team: Hermione Granger et Ronald Weasley. Draco Malfoy se moquait souvent de ça dans les vestiaires de quidditch même si Théodore Nott avait dit à Blaise Zabini qu'il était sur que Weasley et Granger finiraient ensemble et que finalement les filles de chez gryffondors étaient plutôt sympa à regarder.

On racontait même que Finnigan s'était battu avec Harry Potter l'année dernière et que c'était Ron qui les avaient séparés alors qu'ils étaient tout les deux en sang. Neville avait dit à Ernie MacMillan que tout ça c'était des rumeurs stupides mais Eloise Midgen avait juré sur la mémoire de Merlin qu'Harry était d'un naturel violent et qu'elle avait vu du sang sur le dessus de ses mains à plusieurs reprises l'année dernière.

Toujours est-il que Parvati depuis ce jour-là s'installait toujours à côté de Neville lors des repas. Et ça c'était bizarre. Parce que Parvati elle faisait attention avec qui on la voyait. Comme l'avait dit Hannah Abbot à Susan Bones, on ne voyait jamais Parvati traîner avec la Dream Team parce que c'était quand même un peu des loosers.

Et le mieux c'était que ça ne semblait pas affecter Neville. Il avait jeté un regard un peu confus à Parvati la première fois puis avait continué à déjeuner tranquillement.

Londubat, il était bizarre. Potter avait dit à Zacharias Smith que d'eux tous c'était Londubat le plus méritant mais Zacharias ne voyait vraiment pas en quoi. Londubat c'était le looser suprême des sixièmes année de Poudlard. Mis à part Crabbe et Goyle. Mais comme l'avait dit Padma Patil, on était pas certain que Crabbe et Goyle soient vraiment humains. Ils tenaient plus du croisement scientifique.

Et Londubat il était vraiment maladroit. Même si le Professeur Chourave avait affirmé qu'il était son meilleur élève en Botanique juste après Granger. Puis même il avait ce visage un peu lunaire, complètement oublieux du monde extérieur. Il avait toujours l'air dans la lune. Pansy Parkinson avait dit à Milicent Bulstrode qu'il irait bien avec Luna. Et toute l'école était sure que c'était le cas d'ailleurs.

Londubat et Loufoca. Ca c'était normal. Ca semblait être logique.

En plus, Thomas, qui venait de se séparer de Ginny, avait confirmé à Anthony Goldstein que Londubat et Lovegood faisaient maintenant partie de la Dream Team avec aussi Ginny. On voyait toujours les six élèves traîner ensemble en dehors des cours avec des airs de complots inscrits sur le visage.

D'ailleurs, quand le professeur MacGonnagal avait annoncé un nouveau Bal pour Noël (Sir Nicholas trouvait l'idée du Directeur très bonne pour détendre l'atmosphère sinistre qui régnait dans le monde des sorciers), tout le monde savait que la Dream Team irait ensemble.

Trois filles. Trois garçons. Ca allait être rapide. Et même si ça ne s'était pas fait sans beaucoup d'hésitations, de rougeurs subites et de mines apeurés, le résultat était là. Au bal on avait vu Granger et Weasley venir ensemble et Théodore Nott avait acquiescé vers Zabini en souriant et en tendant la main. Potter était accompagné de la petite rousse. Marietta Edgecombe jurait que Malfoy n'était pas spécialement heureux de les voir ensemble mais plus personne ne croyait Edgecombe depuis longtemps. Et Neville lui était entré avec à son bras Luna Lovegood.

Londubat et Loufoca. Ca c'était normal. Ca semblait être logique.

Parvati elle avait du boire un peu trop du Firewisky qu'avait apporté en douce Finnigan parce que selon Lavender Brown, elle n'avait pas cessé de dire du mal de Neville et Luna durant toute la soirée, sans même s'occuper de Wayne Hopkins son cavalier qui était poufsouffle et accessoirement très beau garçon mais totalement vide d'esprit.

« Tu devrais t'occuper de Wayne. Danser avec lui. Tu me rappelles Ron pour le bal des Champions. »

« Wayne s'extasie devant la profondeur du bol de jus de citrouille. Ben qu'il s'y noie! »

« Oh quelqu'un n'est pas de très bonne humeur ce soir. »

« Qu'est-ce que fiche Neville Londubat avec Loufoca? Hein? En plus c'est une serdaigle. Et elle n'a presque pas fait partie de l'AD l'année dernière. »

« Mais si elle était là. Et elle est plutôt sympathique, Ginny a raison là-dessus...»

« T'es dans quel camp! Elle arrive, elle entre dans la Dream Team et en prime elle colle Neville Longbottom, fils unique de deux des plus grands aurores de l'histoire du monde des sorciers! Regarde là! Mais regarde! Elle est tout autour de lui! Je rêve! Et en plus elle porte des boucles d'oreilles en forme de parapluie multicolore! T'as vu comment elle le regarde? »

« Non mais toi oui par contre. »

« Bien sur. C'est le cas parce que c'est totalement évident. »

Padma a assuré à Lavender que la conversation s'était déroulé à peu prêt comme ça et qu'elle n'avait jamais vu sa sœur fulminer à ce point là à propos d'un garçon. Mais qu'elle pensait que c'était une petite crise temporaire parce que tout de suite après elle avait vu Parvati quitter la salle en marmonnant quelque chose à Wayne.

Seulement quelques jours après, Edgecombe avait raconté à Cho Chang qu'elle avait vu Parvati embrasser violemment un Neville paniqué pour lui dire ensuite que s'il parlait de ça à qui que ce soit elle le tuait.

Mais personne ne croyait plus rien de ce qui sortait de la bouche d'Edgecombe.

Et les choses reprirent leurs cours à Poudlard.

Rogue martyrisait ses élèves. Binns les endormait. Vous-savez-qui semait la terreur. La Dream Team échappait tout les 28 du mois à une mort certaine. Et Parvati s'installait toujours à côté de Neville pour prendre ses repas.

Et maintenant, Parvati avait demandé à Neville de l'aider en Botanique. Lavender avait dit à Padma qu'elle commençait à s'inquiéter pour l'esprit mentale de Parvati parce que passer trop de temps avec Neville n'était pas bon pour sa réputation. Et il y avait des rumeurs qui commençait à circuler.

C'est Zacharias Smith qui leur posa la question en premier un jour où ils étaient à la bibliothèque en train d'étudier une plante médicinale. Les ongles peints en rose de Parvati contrastait violemment avec le vert de la plante sur le dessin du livre mais Smith a juré à MacMillan que ça n'avait pas l'air de déranger Neville. En tout cas, la réponse de Neville avait plongé la moitié de l'école dans un gouffre de doutes.

« Parvati et moi on aime bien être tout seuls. C'est juste qu'on est tous seul ensemble. »

Tous seul ensemble.

Franchement c'était stupide.

Et ça, ils commençaient à le faire de plus en plus souvent. Cho Chang avait rétorqué que Parvati faisait ça uniquement pour pouvoir entrer dans la Dream Team et à vrai dire c'était la raison la plus probable. Malfoy affirmait que Neville avait du droguer Weasley et Patil parce qu'il n'y avait pas moyen que deux filles aussi jolies acceptent de rester en sa présence autant de temps. Mais Nott avait parier que Londubat et Patil finiraient ensemble.

Et ça, ça avait calmé tout le monde.

Parce que Théodore Nott avait déjà vu juste pour Granger et Weasley.

Mais Padma n'y croyait pas. Elle disait que c'était quand même sa sœur jumelle et qu'elle la connaissait bien et que par aucun moyen on ne verrait jamais Neville et Parvati ensemble. Même tout seuls.

C'était juste ...bizarre et non-naturel. Personne n'osait plus trop leur demander parce que de toute manière, ils répondaient des choses totalement incompréhensibles.

Eloise Midgen avait raconté à Mimi Geignarde que la dernière fois, Padma Patil avait été en colère parce qu'on ne trouvait plus ni sa sœur, ni Neville. En tout cas la vérité fut faite le jour où Colin Creevey est arrivé à la table des gryffondors, le souffle court et l'air totalement surexcité.

Il a parlé à toute vitesse de sorte qu'au début personne ne l'avait compris et que c'est Pansy Parkinson, qui curieuse s'était approchée (comme la moitié des élèves présents et ce toutes maisons confondus) et avait traduit le baragouinage de Creevey.

Tandis que la Dream Team traînait dehors dans les tribunes de quidditch en attendant Potter et Weasley qui avaient entraînement, Creevey jurait avec preuve à l'appui dans son appareil moldu, qu'il avait vu Parvati se pencher vers Neville, l'embrasser puis partir tranquillement en prenant son sac customisé avec des papillons à paillettes que lui enviait Lavender.

Parvati s'était penché et avait embrasser Neville. Et Luna lisait le Chicaneur. Et Ginny faisait des tresses à Hermione qui jouait aux cartes avec Neville.

Personne n'avait remarqué que les fondations de Poudlard venaient de s'écrouler.

Dean Thomas parla de Quatrième Dimension et Draco Malfoy marmonna quelque chose sur le fait que tout les gryffondors auraient du se retrouver à Sainte Mangouste pour une question de sécurité nationale.

C'était mal avait dit Ernie MacMillan. Il y avait quelque chose de désastreux dans l'idée de voir Neville Londubat et Parvati Patil ensemble. C'était un peu comme si Pansy Parkinson se retrouvait avec Ron Weasley. Pansy devint écarlate et Padma ayant subitement pitié d'elle objecta que l'idée de Ron Weasley avec n'importe quelle fille était de toute manière désastreuse.

Chacun fit comme si de rien n'était mais les rumeurs et spéculations allaient bon train. Entre les paris sur les courses de véracrasses, le temps qu'allait mettre Potter avant de faire un nouveau tour à l'infirmerie et les matchs de quidditch, les élèves avaient de quoi faire mais ils continuaient à surveiller du coin de l'œil les deux gryffondors.

Padma comprit que c'était du sérieux quand en montrant un magazine féminin à Parvati sur le fait que les bon petits amis se devaient d'offrir à leurs copines quelque chose qui brillaient du genre un bijoux et qu'il était temps qu'elle s'en procure un convenable, celle-ci lui avait répondu qu'elle essayait de ne plus être aussi superficielle et matérialiste et qu'elle n'avait pas besoin de petit copain.

Pardon?

Dumbledore avait prévenu mais ça surprenait tout de même. C'était encore pire que le retour de Vous-savez-qui. Au moins Vous-savez-qui avait préparé Poudlard en essayant presque chaque année de revenir. On se doutait bien qu'il allait finir par réussir un peu et de toute façon on avait Potter qui faisait office de bouclier humain. Merci la Prophétie.

Mais Neville et Parvati c'était extravagant, saugrenu, incroyable, farfelu, pittoresque, incohérent et cocasse. Bref, ce n'était pas naturel.

Et pour sur, ils en avaient tout les deux consciences. D'ailleurs quand Finnigan, qui était horriblement jaloux de toute cette situation, avait demandé à Neville s'il avait bien toute sa tête et que Parvati était diabolique, ce dernier a juste rétorqué qu'elle était très sympathique même si un peu flamboyante. Finnigan eut beau expliquer que si Parvati était flamboyante s'était uniquement parce qu'elle était justement entouré des flammes de l'enfer, Neville n'ouvrit plus la bouche à ce propos laissant ses camarades dans le flou le plus total.

La Vérité devait être ailleurs.

Mais alors vraiment ailleurs.