Titre : Qu'est-ce qu'on est bien chez soi.

Genre : Romance/drama

Pairing : Drago/Harry/Severus

Ratting : R (je pense) et comme j'ai toujours pas compris le principe du nouveau ratting…

Disclimers : Les personnages, les lieux, les décors (bla bla bla) ne sont pas à moi, sauf ceux qui n'apparaissent pas dans l'œuvre de JKR. Seule l'histoire m'appartient.

Résumé : Un emménagement Moldu... Trois sorciers réputés... Quelques Mangemorts... Et un lemon...

Avertissement : C'est un slash (relation entre personne de même sexe, ici deux hommes). C'est un threesome (relation entre 3 personnes). Et il y a un lemon. Vous savez quoi faire si ça ne vous plait pas...

Note :En italique,pensées de Harry.


RARs de Vole :

Mily Black : Sincèrement tu es très touchante, merci :$ je dois t'avouer que j'ai du me retenir de verser des larmes parce que mes parents et ma soeur a côté de moi n'auraient pas compri. Je connais ça... Maintenant que je vis seule ca n'arrive plus lol. Mais une grosse boule ensérré ma gorge, et j'ai encore un peu de mal a m'en remettre. je suis désolée de t'avoir mise ds cet état...
Mais c'est un très beau chapitre, magnifique et plein d'émotions, de sentiments et d'intensité.
merci beaucoup J'ai beaucoup aimé et si il te vient d'autre idées comme celles la surtout ne te prive pas d'autant plus si tu y met autant de profondeur. C'est ce que j'essaie de faire en general, ds les fics de cet acabit en tot cas... Sincèrement tu as l'air d'avoir beaucoup souffert a la mort de ton grand père pour avoir réagit de la sorte j'ai énormément souffert et j'en souffre encore (ct en septembre dernier) d'autant que c'était assez soudain... si seulement j'avais été aussi forte que toi quand mon grand père s'est pendu... je suis dsl pour toi.tu sais, on a chacun notre manière de réagire aux choses.
Si jamais tu veux parler ca sera avec grand plaisir je te donne mon adresse lovday voila et a très bientôt bisous
C'est gentil pour ton e mail, mais il est pas complet... je me ferai un plaisir de discuter avec toi... Merci pour ta review en tout cas, elle m'a fait tres plaisir...

Andegis : Ba déjà désolée pour ton grand père. Merci :) Après sur une note un peu moi triste, j'ai adorée ce OS, j'en suis ravie :) tu ma fait chialé, dsl :$ moi qui suis froide jé pas trop l'habitude arf. mdr, bah tu vois, ca fait pas de mal de tps en tps, si? Bisous a toi et vivement té prochain OS (K) Bisous egalement. J'espere que celui là, sur une note franchement moins triste, va te plaire également. (k)

Sahada : Pourquoi ne peux tu écrire que des choses si belle mais si mélancolique? Un peu de joie dans ce monde ne ferrait pas de mal...Je ne fais pas que ça lol. pour preuve ce prochain OS qui n'est pas du tout sur le mm registre... Les prochains serons plus joyeux encore je pense lol. Bisous et merci Sahada

Vert emeraude : C'est magnifiquement beau mais magnifiquement triste! Mais c'est etrèmemennt bien écrit merci bcp :$:$


ONE SHOT : Qu'est-ce qu'on est bien chez soi.

"Tu peux me rappeler pourquoi on a tenu à faire ça à la Moldue, s'il te plait ?"

"Arrête un peu de râler mon ange. On fait ça à la Moldue parce qu'on s'installe dans un quartier Moldu et que chez les Moldus, un emménagement qui ne dure pas plus de deux minutes n'a rien de commun."

"Bien, alors rappelle moi, s'il te plait, la raison pour laquelle nous nous installons dans un quartier Moldu."

"Car pour notre sécurité, nous devons nous cacher. Et il n'y a rien de tel pour des sorciers qu'un quartier Moldu tranquille pour cela."

"Pourquoi avons-nous besoin de « sécurité », déjà ?"

"- soupir - Moi, parce qu'une armée de Mangemorts pas contents me cherche et que je ne suis pas disposé à me débarrasser d'une centaine de gorilles d'un seul coup et tout seul. Toi, parce que ton papa n'est vraiment pas content que tu m'aies gracieusement aidé à terrasser son Maître. Ah, et aussi parce que tu es avec moi…"

"Et ils te cherchent parce que… ?"

"Parce qu'ils ne sont pas supers joyeux du fait que j'ai tué leur Maître, tu suis un peu ?"

"Ok, tu peux juste me rappeler pourquoi je suis avec toi, conclut-il en lui adressant un grand sourire et un clin d'œil charmeur."

"T'es vraiment trop con… "répondit Harry en lui filant une grosse tape dans le dos.

"C'est pour ça que tu m'aimes, Amour", renchérit Drago, plus que fier de lui.

"Tais-toi et porte andouille", lui sourit-il.

"Ok ça va…"

Harry et Drago avaient décidé, il y a quelques temps d'emménager ensemble, une fois le mage noir tombé. Harry avait vaincu Voldemort deux mois auparavant, deux jours après la fin de leurs ASPICs. Le Seigneur des Ténèbres était arrivé un midi avec ses Mangemorts. Ce qu'il ne savait pas, c'est que Harry, avec l'aide de Dumbledore et Rogue, avait préparé depuis le début de sa sixième année un plan de défense au cas ou une telle situation devait se présenter. Seuls les élèves en lesquels, Harry et les deux professeurs avaient vraiment confiance étaient dans la confidence.

En effet, depuis longtemps déjà, de nombreux Serpentards - et quelques autres - dont les parents étaient Mangemorts, renseignaient sur ce qu'il se passait dans le château. Le professeur Rogue avait établi une liste des élèves « sûrs » dans sa maison. Il n'y avait jamais plus de deux ou trois élèves par année. Ceux de la promotion de Harry étaient Drago Malefoy, Blaise Zabini et Milicent Bulstrode.

Ainsi, lorsque le Lord avait débarqué, le système de défense s'était rapidement mis en place. Les quatrième année devaient s'occuper de mettre les plus jeunes en sécurité, alors que les plus vieux se défendaient au mieux. Les plus forts et les plus proches de Harry avaient été particulièrement entraînés et constituaient sa « garde rapprochée ». Celle-ci était constituée de Drago, Blaise, Hermione, Ron, Neville, Dean , Seamus, Lavande, les jumelles Patil, Ginny et Luna.

Ils étaient chargés de protéger Harry des Mangemorts afin qu'il puisse facilement atteindre le Lord. Après une lutte acharnée et de nombreuses pertes, Harry, aidé par la Magie Ancestrale et l'amour de ses parents et amis, avait vaincu le puissant Mage Noir. Les Mangemorts encore vivants s'étaient échappés et regroupés autour de Malefoy Senior pour venger leur Maître.

Harry et Drago s'étaient rapprochés quand Rogue avait révélé l'appartenance du plus jeune des Malefoy au côté lumineux. Ils passaient beaucoup de temps ensemble à s'entraîner et à élaborer des stratégies de défenses. Puis l'amitié s'était transformée progressivement en amour. Cependant, pour leur sécurité, Drago faisait croire à son père et à tout le monde à l'école (sauf la garde rapprochée et les professeurs) qu'il était toujours le prince des Serpentards et qu'il allait rejoindre les rangs de Voldemort dès la fin de sa septième année.

Dans le même temps, les deux jeunes hommes s'étaient trouvés des affinités avec leur maître des potion qui leur donnait des cours de défense et d'attaque. Ils avaient fini par s'avouer (et lui avouer) qu'ils étaient amoureux de lui. Apprenant cela, il les avait d'abord repoussés, mais avait finalement renoncé à nier. Ils étaient tombés dans les bras les uns des autres et ils formaient le « couple » le plus étrange que Poudlard ait jamais connu.

Après la bataille, Harry, Drago et Severus avaient passé les deux mois d'été à Poudlard. Ils avaient besoin de temps pour apprendre à vivre sans le Lord Noir et sans leurs amis, décédés dans la bataille : Neville, Luna, Dean, Padma et le professeur MacGonnagall… De plus, Harry ayant appris le regroupement de Mangemorts, voulait emménager dans un endroit sûr. C'est pourquoi ils avaient trouvé cet appartement dans ce quartier tranquille en préretraite de Londres. Chacun des amis de Harry et Drago, et tous les professeurs avaient mis en place un système de sécurité invisible, de leur cru, pour protéger le quartier.

Voilà pourquoi les deux jeunes hommes emménagent en ce moment même de la manière la plus Moldue qu'il soit avec leur professeur de potion.

"Putain Harry t'as mis quoi dans ce carton ?"

"T'occupe mon ange."

"Non mais sérieux, t'es sûr qu'on peut pas le faire léviter ?"

"Non, on ne peut pas. C'est aussi ce qui fait tout le charme d'un déménagement."

"Pff, parle pour toi…"

"Arrête de râler mon ange. Regarde plutôt Sev se débattre avec ta commode. C'est assez drôle."

Drago jeta alors un œil à son deuxième amant et dut avouer que le spectacle en plus d'être amusant était plutôt tentant.

Severus, contraint par Harry de porter des vêtements Moldus était vêtu d'un jean moulant et d'un t-shirt blanc assez près du corps. De plus, en ce 29 août, la chaleur le faisait transpirer, collant par la même le t-shirt à son torse musclé. Dans l'effort physique qu'il était obligé de produire, les muscles de son dos roulaient sous le bout de tissus, enflammant les sens des deux amants qui l'observaient.

"Arrête de baver mon ange…"

"Rhô, c'est toi qui voulait que je regarde non ?"

"Oui, m'enfin, c'est pas le moment… et tu risque une déshydratation en bavant ainsi… Surtout sous cette chaleur."

"Oui, bah je prends le risque. Pis je vais l'aider avec ma commode, sinon je crains pour sa sécurité."

"À Sev ?"

"Non, à ma commode…"

"Pff, t'as raison."

Harry regarda son ange blond rejoindre son cœur brun. Il était plutôt content de les avoir forcés à mettre des fringues Moldues. Ça leur allait vraiment très bien. Est-ce qu'ils les reporteraient pour moi si je le leur demandaient gentiment ?

Drago portait un baggy noir et un t-shirt blanc très moulant. Ses longs cheveux étaient attachés sur sa nuque et se balançaient au rythme de ses pas. Sev quant à lui avait laissé pendre ses long cheveux noirs nuit. Harry se surprenait à penser les enlever pour les emmener dans leur nouvelle chambre afin de pratiquer un tout autre sport que le soulèvement de caisse…

"Si tu continues à ne rien faire comme tu t'y appliques très bien à l'heure actuelle, nous en aurons pour trois siècles…" Railla Sev, sortant Harry de sa contemplation.

"Ouais, en fait, j'en ai un peu marre de ce déménagement…"

"Tu n'es pas le seul amour…"

"Oui, je sais, mais que veux-tu faire d'autre devant tout un quartier rempli de Moldus ?"

"Je n'ai pas voulu t'en parler plus tôt car je sais que je me serais fait rembarrer, mais il y a la possibilité « d'endormir » le périmètre quelques secondes. Juste le temps de tout réduire, de mettre dans nos poche et voilà, on « réveille » tout le monde, ni vu ni connu."

"Sev, amour, pourquoi n'en as-tu pas parlé plus tôt ?"

"Je l'ai dit, je sais que Harry aurait catégoriquement refusé, n'est-ce pas ?"

"Évidement que j'aurais refusé."

"Oui, mais maintenant", continua Sev.

"Qu'en dis-tu ?" Demanda Drago en se tournant vers le survivant.

"Et bien c'est plutôt tentant", lâcha-t-il en regardant l'énorme camion plein de cartons. Mais…

Après s'être jeté un coup d'œil entendu, Drago et Severus s'approchèrent de Harry et le prirent dans leurs bras, embrassant son cou, ses lèvres, ses pommettes…

"S'il te plait", suppliaDrago en lui mordillant le lobe.

"Et puis, ça nous laisserait un peu plus de temps pour faire des choses disons… plus intéressantes… "souffle-t-il en effleurant l'intimité de Harry de sa main. "Si tu vois ce que je veux dire…"

"Je crois que je vois ce que tu veux dire" répondit-il en gémissant doucement.

Harry frissonna sous les attouchements de ses amants, puis se mit à réfléchir. Il était déjà dix sept heures et ils étaient très loin d'avoir terminé. Il était fatigué, et il avait très envie de ses deux amants qui s'offraient généreusement à lui. D'un autre côté, il n'aimait pas qu'on lui force la main, surtout aussi bassement. Il s'apprêtait à refuser encore un peu, pour la forme, lorsqu'il fit ses deux amants s'embrasser tendrement, mais on ne peut plus suggestive ment et qu'il sentit une main curieuse s'attarder sur la bosser déformant déjà son pantalon.

"Ok", dit Harry.

Mais voyant leur mines réjouies, il ajouta :

"À une seule condition…"

"Oh !"

"Je veux que vous gardiez ces tenues Moldues, au moins pour ce soir. Vous êtes diablement sexy là dedans."

Sans même un regard, ils répondirent :

"Marché conclut."

Severus sortit alors un flacon de l'une de ses poche, et le fit volontairement tomber un peu plus loin. Puis d'un coup de baguette, il fit disparaître les cartons du camion. Il glissa ensuite à nouveau sa main dans sa poche pour en sortir une autre fiole, qu'il fit tomber au même endroit en disant :

"Finite Incantatem."

Drago et Harry le regardèrent médusés.

"Déjà ?"

"Bah, je vous avais dit que vous auriez du me laisser faire depuis le début…"

Ils prirent alors tous les trois la direction de leur nouvel appartement. Sev déballa les cartons d'un seul coup de baguette et rangea leur logement en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

"Tu es génial, Amour", dit Drago en se coulant dans ses bras.

"Tu m'ôtes les mots de la bouche", poursuivit Harry en rejoignant ses deux amants. "Vous m'aviez parlé de choses « plus intéressantes »", continua-t-il avec un air lubrique.

"Comme une bonne correction", demanda une voix glaciale ironique et facilement reconnaissable dans leur dos.

Ils se retournèrent pour découvrir celui qu'il avait justement identifié comme étant Lucius Malefoy. Plus que méprisant il se tenait dans l'encadrement de la porte.

"Vous m'excuserez, mais je n'ai pas de cadeau pour la crémaillère. Par contre, je suis venu avec quelques amis; j'espère que cela ne vous dérange pas…"

"Je vous avais bien dit que ces sorts de protections ne serviraient à rien", dit Sev à l'intention de ses partenaires.

"Détrompe-toi Severus, mon ami - grimace de dégoût - si ces « protections » n'avaient pas été là, nous aurions attaqué ce matin, et vous seriez déjà morts."

"Mais bien sur, quelle prétention…" rugit Drago.

"Mon fils - nouvelle mimique de dégoût - Je vois que tu es tombé plus bas que je ne le pensais possible ! Des vêtements Moldus, tu es vraiment ridicule… Cependant, je te laisse une chance de revenir dans le droit chemin. Il n'y a pas de PD chez les Malefoy. Si tu reviens maintenant, tu épouseras Pansy et tu seras mon bras droit pour régner sur le monde. Tu me feras de nombreux descendants et tout sera oublié."

Drago éclata de rire.

"Tout cela est très drôle, « cher » géniteur. Je propose un autre marché. Si tu t'en vas maintenant avec tes chiens galeux, j'empêcherai Harry de te réduire en poussière… Pour l'instant."

Lucius explosa de rire à son tour.

"Je vous vois là, en tenue Moldue, tous les trois, désarmés et fatigués de votre journée harassante."

"Désarmés ? Non, non, nos baguettes sont - claquement de doigts - là… dit Harry. Par contre, poursuivit-il, vous - nouveau claquement de doigts - êtes désarmés."

"Croyez-vous être le seul à maîtriser la Magie sans baguette Potter ?"

"Non, Malefoy, je n'aurais pas cette prétention. Mais, même si vous en êtes capable, je doute que vos chiens-chiens le soient tous. Écoutez, je n'ai pas envie de détruire mon appart' aujourd'hui, je n'ai pas encore eut le temps d'en profiter. De plus, deux hommes divins m'ont fait une proposition qu'on ne peut pas refuser. J'entends par là qu'ils m'ont fait une promesse de soirée, comment dire… ? De sexe -appelons un chat un chat… - alors si vous pouviez repasser demain…"

"Est-ce que vous vous foutez de moi ? Croyez-vous que je vais vous laisser souiller mon fils une fois de plus ?"

"En effet, je me fous un peu de vous et c'est très drôle. Votre tête est presque jouissive ainsi… Et je compte bien « souiller » une nouvelle fois votre fils très cher…"

Lucius entama alors le combat à l'aide de sa Magie sans baguette. Seulement voilà, il n'était pas vraiment fort et Harry était très en colère. Celui-ci lança alors un puissant sort de Magie Ancestrale, envoyant promener la cinquantaine de Mangemorts présents. Les plus faibles furent tués sur le coup, les plus fort furent réduis à l'état de légume face à la violence du sort.

Après s'être remis de ses émotions, Harry appela Dumbledore pour qu'il vienne les débarrasser de cette vermine et qu'il s'occupe de faire tourner la nouvelle. Pas qu'il ne voulait pas le faire lui même, mais il savait que Dumbledore se ferait un plaisir et surtout, il avait vraiment envie de passer un peu de temps avec ses amants.

Une fois enfin tranquilles, Drago regarda Harry et lui dit :

"Tu n'y as pas été de main morte…"

"Écoute mon ange, ces mecs m'ont pourris la vie depuis que je suis revenu dans le monde sorcier à l'âge de onze ans. Je pensais qu'une fois leur Maître mort et enterré, j'aurais enfin la paix. Mais non, il faut encore qu'ils viennent nous faire chier le jour de notre emménagement. Je n'ai pas vraiment contrôlé le sort que j'ai lancé, si je dois être honnête. Je voulais juste les assommer. Mais j'avais tellement peur qu'il vous arrive quelque chose, que je n'ai pas pu me contrôler. Cinquante Mangemorts contre trois sorciers, ce n'est pas très égale… Même si vous êtes capable de vous défendre, j'ai eut peur. Je vous aime", termine-t-il en fondant en larme.

"Je t'aime", lui répondit Drago en le prenant dans ses bras.

"Je t'aime, je vous aime", termine Severus, les enlaçant tous les deux. "Que diriez-vous de nous doucher et de nous coucher ?"

"Bonne idée. Harry, vas-y le premier."

Harry acquiesça et se dirigea vers l'énorme sale de bain. Il se déshabilla rapidement et pénétra dans la douche gigantesque prévue pour trois personnes. Le jet de l'eau lui coulant le long du corps eut pour effet de le calmer instantanément. Les yeux fermés, il se laissa aller.

"Tu permets que l'on se douche avec toi ?" Demanda Sev en entrant à son tour dans la douche.

"Bien sur…"

Harry accueilli ses deux amants avec plaisir, Drago l'embrassant déjà. Severus passa ses mains dans son dos dans un massage fort appréciable… Puis, il prit le gel douche et dans de lentes caresses, savonna ses deux partenaires. En quelques secondes, ils se retrouvèrent tous trois maculés de mousse onctueuse. Puis Drago s'empara du shampoing et frotta avec énergie les cheveux de Harry. Celui-ci gémit sous cette multitude de caresses. Sev s'occupa de shampooiner Dray, alors que Harry déjà rincé, s'occupa de son cœur brun.

Quelques minutes plus tard, tous trois sortaient de la douche, enfilant un peignoir. Harry se mit à l'écart et regarda ses amours, pieds nus, dégoulinants sur la moquette de leur chambre. Leurs cheveux mouillés leur tombaient de chaque côté du visage. Sev portait un peignoir noir corbeau alors que celui de Drago était vert Serpentard. Il jeta ensuite un coup d'œil circulaire à la chambre. Un grand, très grand lit, couvert d'un couvre-lit rouge bordeaux, se trouvait au centre de la pièce, circulaire et aux multiples fenêtres. Chacune d'entres elles étaient bordées de lourdes tentures maintenues ouvertes grâce à des cordelettes argentées. Les murs étaient blancs et couverts de quelques tableaux. Un énorme miroir suivait la courbure du mur devant le lit. Leur trois commodes étaient enfoncées dans le mur. Celle de marbre blanc de Drago, celle d'ébène noir de Sev et celle en merisier tendre de Harry.

"Tu viens te coucher, Amour ?"

"J'arrive mon cœur, j'étais en train de me dire que cette chambre est magnifique."

"Tu parles, dit plutôt que tu attendais que l'on réchauffe le lit avant de t'y glisser…" le taquina Severus.

"Mais non, je savourais la vue, crétin…"

Devant la moue de son amant, il ajouta, hilare :

"Mais oui je t'aime mon cœur !"

"Eh ! Et moi ?"

"Je t'aime aussi mon ange", répondit-il en se glissant dans les draps de soie blanche.

Une fois bien installé, il sentit une main coquine lui chatouiller le torse. Il se tourna vers le propriétaire de la main, lui sourit et dit :

"Je vois que tu tiens tes promesses, Sev…"

"Toujours Amour…"

Se faufilant vers eux, Drago souffla :

"Moi aussi…"

Une autre main vint jouer les malicieuses sur le torse de Harry. Puis deux paires de lèvres vinrent se coller contre son cou. Il gémît et ferma les yeux pour apprécier chaque seconde les sensations.

"Ce soir c'est tout pour toi Amour", lui murmura Drago.

"Pourquoi moi ?"

"Parce que tu as débarrassé cette terre des plus dangereux des imbéciles congénitaux qu'il eut jamais existé. Je pense que ça mérite bien une récompense non ? Et en plus, tu m'as enfin débarrassé de mon géniteur."

Quatre mains se mirent alors en action. Severus et Drago embrassèrent à tour de rôle Harry qui se perdait dans ses émotions. Les lèvres de Severus descendirent le long de son torse alors que celles de Drago continuèrent à dévorer son cou et son visage. Severus suçait tour à tour les deux mamelons durcis de Harry. Il continua ensuite sa progression en contournant le dessin de ses abdominaux. Arrivé au bas de son ventre, il contourna son intimité et embrassa les jambes musclées du survivant. Il laissa sa langue arriver à ses pieds qu'il dévora consciencieusement avant de reprendre le chemin dans l'autre sens. Harry ne savait plus très bien comment il s'appelait et se sentait bien incapable de faire le moindre geste pour donner à ses partenaires le même plaisir que celui qu'il ressentait.

Pendant ce temps, Drago avait décidé de prendre la même voie que son aîné et jouait doucement avec les tétons de Harry. Celui-ci gémissait sous les douces tortures de ses deux amants. Alors que Severus remontait doucement, Drago continua son chemin vers la virilité de Harry. Il menaient tous les deux une course lente vers leur futur trophée. Le premier à y arriver fut Severus qui prit alors le sexe durci dans ses mains. Drago y ajouta ses doigts et tous deux se décidèrent à goûter au jeune homme, à tour de rôle et ensemble, Harry sembla apprécier l'initiative. Alors qu'il sentait deux petites langues sur son membre, il ne chercha pas à refouler ses cris. Severus choisit ce moment pour avaler complètement le sexe de Harry. Celui-ci poussa un hurlement de plaisir lorsqu'il sentit son membre s'introduire dans la cavité chaude et humide.

"Oui, Seeev, hum…"

Il attrapa une main de son amant blond, le faisant remonter à sa hauteur. De l'autre, il agrippa les cheveux de son amant brun. De sa langue, il chatouilla les lèvres de Drago, qui consentit à lui ouvrir le passage. Leur langue s'élancèrent dans une danse endiablée alors que Harry sentit une vague de plaisir le submerger. Il se déversa abondamment dans la bouche de son maître des potions préféré, laissant échapper de sa bouche des paroles incompréhensibles. Sev vint se glisser amoureusement dans les bras encore tremblants de Harry pendant que Drago lui présentait trois doigts qu'il s'appliqua à sucer et humidifier avec amour. Puis Drago posa un doigt devant l'entrée de l'anus de son petit ami. Il le pénétra doucement, le préparant ainsi à recevoir son membre. Il mit un second puis un troisième doigt, arrachant à Harry quelques cris de bonheur. Quand Drago le sentit prêt à l'accueillir, il se plaça entre les jambes du survivant et le pénétra avec tout l'amour et toute la douceur qu'il ressentait. Harry, les yeux fermés attrapa le sexe de Sev et le dirigea vers sa bouche. De temps en temps, il le relâchait pour haleter le nom de ses deux amours. Drago, devant la vision qui s'offrait à lui, eut beaucoup de mal à ne pas se déverser immédiatement. Il pouvait voir le tatouage recouvrant la quasi totalité du dos de Severus se mouvoir grâce aux muscles jouant sous sa peau.

Sev quant à lui, ressentait des sensations excises, sentant la bouche de Harry autour de sa virilité et une main de Drago lui caressant lentement le dos. Les trois hommes, dans un dernier cri d'extase s'effondrèrent sur le lit dans un enchevêtrement de jambes, de bras et de cheveux inimaginable. L'espace d'un instant, ils n'étaient plus que trois corps haletants et soufflants, incapables de faire le moindre geste.

Harry reprenant ses esprits se baissa pour rattraper les draps de soie tombés du lit dans leurs ébats. Avant de les en recouvrir, il passa ses doigts sur le tatouage s'étendant sur la totalité du dos de son ancien professeur, puis sur le petit serpent discret dans le bas du dos de son ange blond.

Il remonta enfin les draps sur eux, observant un instant ses deux amours endormis.

"Je vous aime", souffla-t-il dans un dernier soupire.

Il se sentait doucement partir dans les bras de Morphée. Il se sentait heureux. Il allait enfin vivre en paix avec lui même et avec les deux hommes de sa vie. Une dernière pensée s'imposa à son esprit avant de sombrer définitivement dans un sommeil profond, réparateur et bien mérité : Qu'est-ce qu'on est bien chez soi

FIN


Alors, dites moi, qu'est-ce que vous en pensez? C'est la premiere fois que j'écris un threesome et croyez moi, c'est pas forcement facile d'en faire un lemon lol :p Faites moi vos commentaires, bon ou mauvais :)

Bisous

Tatu