Voilà voilà ! Avec du retard… désolé à tout ceux que je fait attendre mais la j'ai vraiment eu de la peine à écrire ce chap…

Dawn456 : Merci beaucoup, j'espère que la suite te plaira aussi.

Onarluca : un autre ? bin voilà ! et après il y en aura encore lol !

satya : Je sait pas si j'écrit si bien que ça… j'ai une façon super bizar d'écrire… d'abord on tape tous les dialogue et après on fait tout ce qu'il y a entre deux… lol biz

mimie : Very sorry ! je te fait attendre… mais j'espère que tu aimera la suite ! biz

Misspotter95 : vive le slash lol ça m'arrive d'être une peux… beaucoup (lol) sadique avec les persos... mais maisntenant il faut construire lentement… bisous à toi et bonne lecture.

jenni944 : La vitesse supérieur… bin voui maintenant que Rogue sait… tout va changer… bonne lecture bisous

eliza : sorry… bin non pas cette fois… y avait deux jours de congé ici en suisse et j'ai un peux stagné… mais j'espère que le prochain me viendra plus vite… bisous

Severia ROGUE : Merci beaucoup ça me fait plaisir ! J'espère que ce chap te plaira…

Keana : Il s'inquiète mais jusqu'à quel point ? That is the question lol

vega264 : Merci beaucoup quand j'écrit je ne fait pas vraiment attention à ça… mais ça me motive à écrire… biz

Solstice Zam : Et oui j'aime le torturer, qui aime bien… châtie bien… Couver Harry… c'est justement ce que Harry veux éviter, il en a tellement mare… mais on verra s'il y a romance… ils seront de toutes façon attaché l'un à l'autre… C'est justement cette différance qui est intéressant. Harry à besoin de quelqu'un qui puisse le maîtriser et qui se complète à lui… mErci beaucoup pour cette rewiew ça me fait vraiment vraiment plaisir que tu aime et j'espère que la suite te plaira aussi bisous à toi !

Edge : Bah oui… enfin… mais pas tout a fait… lol… bonne lecture bisous !

Vif d'or : Oui c'est aussi mon préféré jusqu'à maintenant… Oui c'est difficile… mais au bout d'un moment la confiance commence à devenir importante et mis à part les éventuelles crises C'est plus facile de l'approcher… patience… Merci et bisous

petite grenouille : bin dans le froid de suisse ça va bien et toi ? Désolé encore une fois… pour mon retard… Mais j'espère que tu aimeras ce chap. bisous

Archangel.gaia : Mais non mais non tataditada… lol encore beaucoup de chap. son a venir… en tout cas jusqu'à ce que ma mémoire ne veuille plus lol merci beaucoup ça me fait toujours plaisir de lire des rewiew comme la tienne. Je ne sait pas moi non plus expliquer les choses que j'écrit mais apparemment j'arrive à les écrire… J'espère que les gens qui t'entours vont mieux, parce que ce n'est facile, ni pour les personne ni pour leur entourage comme tu le dit… C'est le but de toucher les gens… ça n'a rien de voyeurisme… ni de plaisir… mais juste montrer les horreur (qui existe et sont réelle) dans des fictions… En tout cas merci beaucoup et j'espère que la suite te plaira, car romance il y aura… lol bisous

Love Draco Malefoy : Vive le slash doit être ton mot d'ordre alors lol j'espère que la suite te plaira… biz

alinemcb54 : merci beaucoup je suis contente car c'est un peut l'effet que j'attend lol mais bon comme je l'ait dit plus haut : le but de toucher les gens… ça n'a rien de voyeurisme… ni de plaisir… mais juste montrer les horreur (qui existe et sont réelle) dans des fictions… voilà bisous.

°oO Sophie Oo° : bonjour bonjour ! je suis contente que ça te plaise ! Et c'est une complicité grandissante entre eux mais il y aura des obstacles… Merci beaucoup pour ta rewiew bisous

Voilà Je remercie vraiment du fond du cœur BadAngel666 qui corrige mes textes, elle fait un super boulot ! Merci à toi bisous

Et je souhaite également une bonne fête à toutes les mamans (et les papa aussi par ce qu'on fait pas un enfant tout seul…) Bisous maman je t'aime !

Rien ne m'appartient tout est à la grande madame JKR ! Et c'est toujours une fic avec relation entre des hommes, violence,…

SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

Rogue avait pensé pendant ces quelques dernières heures, en regardant le jeune homme dormir. Il ne comprenait pas comment ils avaient pu passer à côté de ça. Il avait déjà connu plusieurs cas chez les serpentards, mais il n'avait pas vraiment eu besoin d'intervenir, les élèves le faisaient entre eux. Lui n'était là que pour guider et éviter des mauvais pas.

Mais là il se retrouvait seul avec un gosse suicidaire qui ne se laissait pas toucher. Pas facile. Il regardait encore et toujours le visage de Harry. Un visage si angélique, si jeune, mais qui avait pourtant déjà vécu beaucoup de choses. Son verre de whisky à la main, il soupira et se leva. Un dernier regard vers l'arrière avant de rentrer dans sa chambre. Il n'arriverait pas à dormir, il le savait. Mais rester a regarder le gosse n'aidait pas non plus…

(Rêve de Harry)

Harry marchait gentiment dans un une étendue d'herbe, parsemée de vallons, il faisait beau, très beau. Pas un nuage à l'horizon. Harry passa à côté d'un arbre. Il se sentait bien, il ne s'était jamais senti si bien. Il marchait tranquillement sur cette étendue si belle. Il senti soudain de l'humidité sur ses mains, et les regarda. Il regarda ses mains, incrédule, elles avaient la couleur du sang, et non seulement sa couleur mais elle coulait doucement de ses mains comme le sang qui sort de ses veines lorsqu'il se coupe les avant bras.

« Tu voit Harry tout ce sang que tu a fait couler ? » Harry releva vivement la tête. Il était seul il y seulement quelques secondes et maintenant il se retrouvait devant son ennemi juré. Voldemort.

Harry prit peur et recula de quelques pas pour s'éloigner de la silhouette squelettique de l'homme.

« Tststs, Harry, Harry. Tu ne peux aller nul part » Sur ces mots il lui attrapa les bras et s'approcha de l'oreille de Harry pour lui murmurer d'une voix froide et amusée.

« Je connaît toutes tes peurs, et même si tu fuis je te hanterai toujours ! »

Harry essayait désespérément de se libérer de l'emprise de Voldemort.

« Tu est un assassin Harry ! » Harry ne pouvait rien faire contre l'homme et se laissa crouler a terre alors que Voldemort le lâchait.

Il releva les yeux, pour regarder ou il était passé, et il le vit le dominer de toute sa hauteur.

« Regarde devant toi Harry tu n'es que ce qu'on te dit Harry » On ? Harry releva les yeux, curieux et vit que le terrain entier était rempli de personnes agonisant et lui criant que tout était de sa faute. Il vit son oncle se détacher de la foule et se rapprocher de lui, à moitié nu et lui prendre les bras.

« Tu n'a ce que tu mérite » Harry hurlait se débattait, mais il ne pouvait rien faire, il était si fatigué. Tout ce qu'il voyait appartenait a ses souvenir mais n'était pas dans le bon contexte, il entendit au loin le rire démoniaque de Voldemort. Son oncle lui donna un coup de pied dans le torse et se fit projeter contre l'arbre.

« S'il vous plait oncle Vernon s'il vous plait »

« S'il vous plait, s'il vous plait… » Rogue regardait le jeune homme à travers l'entrebâillement de la porte, mais ne pouvait pas bouger. Les cris l'avaient sorti de ses pensées et il s'était levé quelques minutes plus tôt.

« S'il vous plait, Ahhhh » Harry se releva si vite qu'il tomba du canapé. Il avait mal, si mal, la cicatrice le brûlait de l'intérieur.

Il réalisait qu'il gémissait assez fortement et ne voulant pas se faire foudroyer par Rogue il se lança le charme de silence qu'il n'avait pu mettre avant de s'endormir.

Le gosse se mettait un charme de silence ? Rogue ne croyait pas ses oreilles. Il devait rêver souvent, c'est sûrement pour ça qu'il ne dormait pas la première fois qu'il a dormi dans son appartement. Il regarda le Jeune homme se tenait la tête de ses mains et se balançait sur le sol, ses lèvres s'étirant en cris inaudible. Il resta un moment encore à la porte puis retourna, confus, se coucher. Il allait trouver une solution…

Harry s'enfermait dans son propre esprit. Il revoyait ces images défiler dans sa tête.

Mais comment cet imbécile de tête de serpent arrive a faire ça ? Harry ne comprenait pas plus pourquoi il faisait ça. Il se coucha en pleurs près du feu et un heure plus tard s'endormit en sanglotant, épuisé.

SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

« Potter ? Potter réveillez vous ! » Il n'osait pas le toucher, il ne voulait pas l'effrayer mais la il ne voyait pas d'autres moyens. Il approcha lentement la main de l'épaule du garçon et la toucha gentiment. L'effet fut immédiat. Harry se releva d'un bon en criant. Harry ne dormait plus depuis quelques heures, mais était encore une fois plongé très profondément dans son esprit.

Il releva la tête et vit un visage familier mais ne pu s'empêcher de reculer contre un mur.

« Calmez-vous ! Vous êtes dans mes appartements… » Harry ne savait plus où se mettre. Le professeur de potions se rapprochait de lui mais s'arrêta en le voyant trembler. Il recula de quelques pas.

« Bon…Bonjour monsieur » Harry se releva maladroitement en se tenant au mur.

« Bonjour… » Froid, distant, comme d'habitude, mais une pointe de curiosité que Harry ne comprenait pas.

« Cette nuit je vous donnerai une potion contre les cauchemars » Rogue le dévisageait encore. Beaucoup trop maigre, beaucoup trop pâle.

« Ça ne fonctionne pas » Rogue leva un sourcil interrogateur mais ne pu pas s'empêcher de lui répondre avec sarcasme.

« Et pourquoi pas ? »

« J'ai déjà essayé... » Et oui il en avait déjà fabriqué, et en avait même pris chez la médicomage de l'école, mais rien n'y fait. Ça n'arrêtait en tout cas pas ses visions, mais il n'a jamais compris pourquoi cela n'arrêtait pas ces cauchemars. Harry venait de prendre conscience que si son professeur lui demandait cela c'est qu'il devait l'avoir vu cette nuit.

« Je m'excuse de vous avoir réveillé… D'habitude je … »

« Vous mettez un charme de silence ? Je vous demanderai de ne plus en mettre ! » Harry baissa la tête, désolé, mais acquiesça. Il regarda a nouveau son professeur, il jouait avec ses mains, il ne savais pas quoi faire d'autre.

« Allez manger ! Quand vous aurez fini. Venez me voir » Rogue s'était détourné et fouillait dans une petite bibliothèque. Il voulait trouver un moyen pour que la potion fonctionne.

Harry partit sans rien dire. Il aurait voulu lui faire confiance. Mais l'homme lui faisait encore peur. Il ne savait pas sur quel pied danser avec lui. Parfois froid et sadique, parfois… froid… mais doux… c'était étrange. Harry pensa tout au long du trajet à l'homme et arriva bien vite dans la grande salle.

« Mais bonjour jeune homme ! On s'est fait du souci pour vous hier. Heureusement que le Pr. Rogue vous a retrouvé ! » Harry regarda la table des professeur et les vit tous tournés vers lui, un air soulagé sur leurs visages. Il était exaspéré. Il ne pouvait faire un pas sans que tout le monde soi au courant et s'inquiète pour lui. Il ne répondit pas au vieil homme et s'assit sans faire attention aux autres professeurs.

« Ah, Severus ! Bien dormi ? » Il releva la tête de son assiette toujours vide et regarda le maître des potions s'asseoir à ses côté. Le Severus en question répondit au directeur avec un 'oui' pas très convainquant. Il se servit a manger et regarda le gosse un moment tout en mangeant. Tout le monde s'était remis à discuter et ne faisait plus attention à Harry.

« Mangez Potter ! » Il ne l'avait pas regardé, mais Harry, lui, n'avait pas manqué de lever les yeux, surpris par l'inquiétude de Rogue.

« Mangez quelques chose ! Sinon c'est moi qui vous fais manger ! » Le ton était polaire, menaçant. D'une voix forte. Harry toujours aussi surpris ne su pas quoi dire. L'attention de tous était de nouveau sur eux et s'il avait pu il se serait mis dans un petit trou.

« Heu… »

« Tout va bien Severus ? » La voix du directeur paressait inquiète. Harry ne pouvant supporter le regard de Rogue toujours si intense, ni le regard de tous les autre, se leva et quitta la table. Il avait besoin d'être seul un moment.

« Tu pars déjà Harry ? » Harry ne se retourna pas. Et partit le plus vite possible en direction de sa chambre.

Arrivé, il se laissa tomber sur le canapé devant le feu. La journée commençait bien, et ce n'était pas encore fini… Après un long soupir il se leva et alla se changer. Quand il voulu partir, il entendit des coups tapés à la fenêtre. Curieux il se rapprocha pour voir qu'il s'agissait d'un beau hibou couleur cendre. Il le laissa entrer et prit le message qu'il lui tendait. Qui pouvait bien lui écrire ? Oh Hermione… Il reconnaissait sa belle écriture en italique.

Salut Harry, ça va ?

Je suis retournée Bulgarie. Il y a vraiment des choses intéressantes ici, je te montrerai quand je reviendrai… Et oui, je pense venir dans deux semaines à Poudlard, juste pour deux jours, parce qu'après je repars avec mes parents. Comme ça on pourra se voir, et sortir un peu. Faire un tour à Pré-au-Lard ou sur le chemin de Traverse… Ce serait bien.

Comment ce passent tes ''vacances'' ? J'ai cru comprendre que tu avais des cours ? Ça doit être intéressant d'avoir des cours avec le professeur Rogue. Bien qu'il ne soit pas très agréable…

J'espère que tu vas bien. Et je me réjouis d'être là dans deux semaines.

Hermione

Harry voulait répondre plus tard, mais quand il vit que le hibou était toujours là, impatient, il fut presque obligé de rédiger une courte réponse. Il était content qu'elle ait écrit, et il lui était reconnaissant de ne pas avoir mentionné l'enterrement.

Salut

Je suis content que tu sois de nouveau en Bulgarie. Je me réjouis de te revoir. Ce serait bien qu'on puisse aller tout les deux au chemin de traverse. Mais je ne pense pas que le directeur le veuille. Mais on verra le temps venu.

Mes vacances ? Et bien ce n'est pas si pénible que ça… Et Rogue… Et bien… Rogue reste Rogue…

Harry

Harry relut sa lettre et se dit qu'il devrait peut-être la réécrire, elle lui paraissait froide. Il haussa les épaules et remit la lettre au hibou qui s'envola avec un hululement mécontent.

Harry sortit de sa chambre en pensant à tout ce que Hermione pouvait bien faire, et en y repensant il se dit que ça devait surtout tourner autour de l'étude. Il rit à cette idée.

Il arriva enfin devant la porte de l'appartement de Rogue et toqua. Un voix forte et froide lui répondit.

« Venez ici Potter ! » Ce n'était pas vraiment la réponse attendue par Harry mais il comprit de suite pourquoi le maître des potions lui avait dit cela. Il y avait au centre du hall une table avec plusieurs assiettes remplies de nourriture. Effrayé Harry le regarda avec de grands yeux mais ne bougea pas.

« Monsieur… pour avant… »

« Je ne veux pas vous entendre ! Venez ici et mangez ! Vous devez absolument reprendre du poids ! » Rogue s'inquiétait pour lui ? Harry n'arrivait pas a se faire à cette idée. Tout ce qu'il savait c'était que si la vue de cette nourriture le rendait déjà malade maintenant, il ne pourrait pas la manger.

« Mais je n'arrive pas à manger monsieur ! » Rogue était exaspéré. La nourriture était vitale surtout pour un jeune homme de son âge. Il s'était précipité dans ses appartements pour faire venir de la nourriture. Et le gosse allait manger, foi de Rogue.

« Oh que si vous allez y arriver ! Mangez ! » Résigné, Harry s'approcha de la table, et s'assit, une moue dégoûtée sur le visage. Il se mit à manger. Après avoir forcé une tartine à rentrer dans son estomac sans retour, il regarda Rogue, les yeux suppliants. Mais le regard noir de Rogue lui ordonna de continuer. Harry continua donc avec du lait et des céréales. Mais à la moitié du bol, il n'y tenait plus. Il se leva et courut dans la salle de bains. Ignorant les cris de son professeur. Il vomit tout le contenu de son estomac sous le regard surprit de Rogue. Il s'essuya la bouche et se releva difficilement.

« Je vous avait dit que je ne pouv… »

« Depuis combien de temps n'avez vous pas mangé un repas complet ? » Rogue venait de comprendre. Ce n'était pas une punition de la part du gosse, parce qu'il avait honte de quelque chose, mais il n'avait sûrement pas pu manger depuis un moment.

« Répondez moi Potter »

« Je ne sais pas monsieur… trois semaine, depuis le début des vacances »

« Je vois… Et qu'avez vous mangé ? » Harry ne voulait pas répondre. Il avait honte. Il aurait pu voler dans l'armoire des Dursley. Mais à quel prix ? Sous le regard menaçant de l'homme Harry céda.

« Je ne… du pain sec… heu de l'eau.. »

« L'eau n'est pas considéré comme très nutritive Potter… Venez avec moi » Les craintes Rogue était confirmée. Le gosse ne pourrait pas manger quelque chose de solide d'ici à une ou deux semaines.

« Oh non monsieur… vous avez bien vu que je ne pouvais pas manger ! »

« Oui et c'est pourquoi vous allez vous asseoir là » Harry aurait bien pu vomir sur place rien qu'a l'idée de devoir manger, mais rien ne serait venu. Il suivit Rogue des yeux. Il le vit ressortir d'une pièce sombre avec un fiole à la main.

« Buvez cette potion de nutrition. Je vous donne la moitié de ce qu'on donne d'habitude. Dans quelques jours, je vous donnerais la potion entière, et ensuite vous pourrez essayer de manger. »

« Merci monsieur » Harry prit la potion. Il regarda le contenu vert avec dégoût, mais fit confiance à Rogue et l'avala d'une traite. La grimace de dégoût se remplaça par de la surprise quand il sentit que la potion avait un doux goût de vanille.

« Je vais remettre de la potion sur vos blessures » Harry se déshabilla sans que Rogue lui le demande. Et s'assit sur le tabouret. Il voulait lui faire confiance. Mais quand il sentit les mains froides se poser sur son dos, il ne pu empêcher les images de venir. Il ne pu empêcher les tremblements.

« Faites moi un peu confiance Potter ! Pourquoi croyez vous que je vais vous faire du mal ? » A contre cœur Rogue essayait de parler avec une voix plus douce qu'à son habitude. Mais le sarcasme ne sortait pas de sa voix.

« Je… pff… je n'aime pas le contact en général… c'est tout… Et pourquoi je vous ferais confiance ? » Harry ne voulait pas dire ça, il aurait voulu dire le contraire. Mais il ne voulait pas de pitié de Rogue. Il regardait Rogue avec des yeux remplis de honte, ce qui laissa le maître des potions perplexe.

« Tournez vous Potter. Je ne vous demande pas une entière confiance. Mais laissez moi au moins vous soignez sans que vous ne soyez pris de panique ! » Harry ne fit aucun mouvement, devait-il s'ouvrir à l'homme ? Juste un peu?

« Je n'ai pas de contrôle là-dessus » Rogue regardait la nuque du gosse en remerciant le ciel qu'il ne pu voir l'expression de surprise sur son visage. Il continua à soigner le jeune homme, et après ce qui sembla durer une heure, il avait fini.

« Il faut que vous en alliez » Harry ne s'attendait pas à une réponse. Mais il était content. C'était une ouverture qu'il n'aurait jamais pensé être possible. Harry se leva sans rien dire et s'approcha de la porte et l'ouvrit.

« A deux heure dans la salle de classe ! » Harry sortit sans se retourner. Il devait réfléchir. Il sortit dans le parc et s'assit sous l'arbre près du lac.

Harry ne savait pas quoi penser de cet homme. Il avait un bon fond finalement. Mais était tout de même sadique. C'était sûrement cela qui lui donnait envie de lui parler. Il n'était pas une de ces mères poules à le couver à longueur de journée et à décider pour lui.

Il passa le reste de la matinée à penser à Rogue et sa manière d'agir avec lui. Quand il vit quel heure il était il se précipita vers les cachots. La porte de la salle de classe était ouverte et il entra sans un mot.

« Comme les dernière fois Potter. Et essayer de ne pas rater cette potion. J'ai corrigé votre texte. C'est… incomplet… » Mais très bien Mais ça Rogue ne l'aurait jamais dit.

« Je n'ai pas trouvé les livres que je voulais »

« Mauvaise excuse… »

Les deux regards ce croisèrent, l'un qui commençait à se remplir de colère, et l'autre, froid avec une pointe de sarcasme. Ils se regardèrent pendant quelques minutes mais Harry baissa les yeux. Le premier. Rogue se retourna, satisfait tandis que Harry s'assit et commença à faire sa potion, réfléchissant à chaque geste deux fois plutôt qu'une. Harry brassa une dernière fois alors que Rogue s'était levé et s'approchait de sa table.

« Et bien vous l'avez enfin finie ! Mais elle n'est pas parfaite ! » Harry ne répondit rien, mais il eut un pincement au cœur.

« On va passer à l'occlumencie. J'espère que vous avez bien fait vos exercices ! » Bien sûr que non qu'il ne les avait pas fait, et Rogue le savait bien. Avec tout ce qui s'était passé ces dernier jours.

« Non monsieur je n'ai pas eu le temps de les faire… Et …Et j'aimerais que vous ne vous serviez pas de votre avantage sur moi pour essayer de voir… » Harry voulait être honnête et ne pas mentir mais ne pu finir sa phrase, de peur de paraître trop demandeur.

« De voir quoi ? »

« Non rien… » Silence, un grand silence pesant était présent dans la pièce.

« De toutes façon il faudra que vous le disiez un jour… » Rogue leva sa baguette vers Harry.

« S'il vous plait » Harry ne voulait pas qu'il voit en le forçant.

« A trois. Un. Deux. Trois ! Legilimens ! »

Une belle étendue d'herbe parsemée de vallons. Oh non ! Pas ce rêve là Harry voulait vider son esprit, mais rien n'y fit, Rogue était en train de tout voir. Harry pensa fortement à un match de quidditch, mais rien. Vernon s'approchait de lui menaçant. Le décor changeait mais pas Vernon. Il se retrouvait dans son ancienne chambre à Privet Drive, un Vernon presque nu s'approchant d'un Harry qui l'était encore plus. Mais le décor changea rapidement et redevint ce qu'il était au début un pré remplit de gens et Voldemort riant.

« Relevez vous Potter ! » Harry était à genoux, se yeux se remplissaient de larmes. Il les essuya et se releva pour faire face à son professeur.

« Expliquez moi » Rogue ne comprenait pas cette vision, était-ce vraiment un souvenir ?

« Un rêve » Ce n'était pas tout a fait un mensonge.

« Juste ça… » La façon avec laquelle le garçon avait dit ça lui mettait un doute dans l'esprit. Il lui cachait quelque chose.

« Faites vos exerces et rédigez moi 2 pages sur la potion que vous avez enfin réussi à faire » Rogue alla s'installer à son bureau.

« Oui monsieur » Harry regarda un moment le maître des potions. Devait-il lui dire ? Non. Il se retourna.

« Au fait ! Venez me voir ce soir à 20h… Pour soigner vos blessures » Harry fit oui de la tête et quitta la pièce pour se rendre à la bibliothèque. Plus vite il s'y mettrait, plus vite il aurait fini. Il se dit qu'il commençait penser comme Hermione. Mais en même temps cela lui faisait passer le temps, et il ne pensait plus à grand chose d'autre. Mais malheureusement ce devoir ne lui prit que trois heures de son temps. Bien qu'il ait rédigé 4 pages et non 2. Il avait fait la moitié avec des vraies explications du pourquoi du comment il avait raté sa potion et les deux autres en expliquant qu'il n'était pas concentré et pourquoi. Il ne savait pas encore s'il allait lui rendre les 4 feuilles. Il y réfléchirait plus tard. Pour l'instant, il retourna dans sa chambre. Il s'écroula sur le canapé, en pleurs. Il ne savait plus quoi faire pour ôter ces images de sa tête ni s'il devait vraiment le dire à Rogue. Il s'enferma dans ses songes, en espérant que quelqu'un le comprenne sans avoir pitié pour lui. Mais une fois ses pensées au bout il se dit que c'était une mauvaise idée, que si quelqu'un savait il aurait honte et les gens s'approcheraient de lui, mais il se feraient tous tuer s'ils s'approchaient. Harry n'entendit pas les coups contre la porte ni le mot de passe donné.

Rogue entra dans la pièce. Il vit le jeune homme sur le canapé pleurant. Une vague de soulagement passa dans son corps. Heureusement il n'avait pas fait une autre bêtise… Il s'était inquiété pour Harry quand 20h30 arriva et qu'il n'était toujours pas là. Rogue s'approcha de Harry, doucement, pour ne pas l'effrayer.

« Potter ? Harry tourna vivement la tête, et vit un grand homme tout vêtu de noir, très près de lui. Il sursauta légèrement.

« Pr… pr… professeur ? »

« Venez avec moi » Sans un mot ils quittèrent la pièce. Harry le suivant. Il regarda sa montre et se donna mentalement des baffes pour ne pas avoir pensé à l'heure. Ils arrivèrent dans l'appartement du professeur.

« Je suis désolé pour mon retard » Pas un mot, rien. Le professeur disparu dans la pièce sombre et revint avec des fioles.

« Asseyez vous ! » Harry se déshabilla et s'assis. Pense à quelque chose de beau ! Un vol sur un balais, une pré d'herbe. Non mauvais… Harry avait peur, et ne pouvait pas s'expliquer pourquoi. Il savait que c'était Rogue et non son oncle, mais les gestes de l'homme lui rappelaient trop ceux de son oncle.

« Arrêtez de trembler. Regardez moi. » Harry remarqua que sa voix était plus grave que d'habitude. Il tourna la tête pour faire face à Rogue qui lui s'était déplacé pour qu'il le voie.

Rogue se disait que si Harry le voyait, il aurait moins peur. Et effectivement, ses tremblements diminuèrent jusqu'à s'arrêter. Rogue ne faisait plus attention au mots écrit sur le dos de Harry, il les connaissait par cœur. Quand il eut fini il se leva et alla prendre un bandage blanc, et s'assis en face de Harry cette fois il tendit une main.

« Donnez moi votre bras. Je vais changer les bandages. »

« Monsieur, je ne veux pas vous déranger… » Harry se leva et voulut s'en aller mais Rogue était plus rapide que lui et se mit sur son chemin.

« Arrêtez Potter ! Qu'est ce que vous voulez hein ? Que je vous confie à Madame Pomfrey ? Mais il n'y a pas de problème ! » La grandeur et le charisme de l'homme impressionnaient Harry qui ne pu s'empêcher de reculer de quelques pas et bredouiller d'une petite voix.

« Non monsieur je ne veux pas… qu'ils sachent… »

« Pourquoi ? » Silence, Harry baissait les yeux. Que devait-il lui dire ? La vérité ?

« Je ne veux pas de leur pitié… » Trop de vérité dans sa voix. Harry attendit la remarque sanglante de son professeur.

« Rasseyez vous ! » Elle ne vint jamais. Harry se rassit sur le tabouret lui tendit son bras. Mais détourna le regard. Il entendit Rogue soupirer. Et une main lui prendre le menton. Il ne pu s'empêcher de faire un bond et d'essayer de se retirer de la prise. Mais Rogue lui tenait son menton et lui tournait la tête pour qu'elle soit en face de son professeur. Rogue lâcha enfin sa prise et le regarda, menaçant, comme toujours, ou peut-être pas ?

« Et pourquoi moi alors ? » Rogue ne comprenait pas pourquoi au monde le gosse le laissait le soigner et lui donnait même certaines indices ou faits, alors qu'il refusait catégoriquement l'aide d'autrui.

« Vous… » Harry hésita. Il repensait à toutes ces années à Poudlard. Rogue n'avait jamais changé, alors que tout le monde autour de lui changeait et le chouchoutait, le voyait comme leur sauveur. Tout le monde voyait le ''Potter'' de légende, Rogue aussi, mais il y avait aussi cette haine qui maintenant un équilibre.

« Vous m'avez toujours traité comme un autre élève… ou presque… » Un silence inquiétant, pensa Harry, il releva la tête pour côtoyer les yeux noir encre de son professeur. Pas de surprise, pas de haine, pas de sarcasme, pas de pitié, juste un regard profond. Rogue ne dit rien et se remit lentement à soigner le bras de son élève.

SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

Voilà voilà… C'est pas mon chap. préféré… mais bon il faut construire gentiment… le prochain je pense le faire un poil plus long et plus passionnant… bisous à toutes et à tous… à la prochaine…