L'univers de Harry Potter appartient à Rowling. Tous les bénéfices sont pour elle !

Bonne lecture.

Luz.


Avant-propos : Cette fic est dédiée à Thaele Ellia, l'un des meilleurs auteurs de fanfic que je connaisse !

Pour une meilleur compréhension, je conseille aux lecteurs de relire le chapitre 28 de 'L'Ordre du Phénix' avant d'entamer la lecture de ce qui suit.


Le Dilemme

3ème Partie : Un Mot.

La cinquième année se déroule comme toutes les autres ... à un détail près.

Oh, je passe toujours la majorité de mon temps libre à la Bibliothèque, loin de Potter et de son insupportable sourire, mais ces longues heures de répis ne sont plus aussi studieuses qu'avant. Avant, je pouvais passer une après-midi entière à étudier sans que rien ni personne ne vienne troubler mon travail, mais maintenant ... maintenant il y a ... lui.

Oui, je sais, j'ai l'air d'une adolescente rongée par ses hormones, mais depuis ce jour à la Bibliothèque, ce regard ... je ne peux m'empêcher de penser à lui. Dans les couloirs, la Grande Salle, en cours, je ne peux m'empêcher de le chercher, de guetter sa longue silhouette noire ...

Seigneur, aidez-moi, je deviens comme Potter !

Heureusement qu'il me reste assez de présence d'esprit et de dignité pour ne pas chercher à l'aborder. Ou peut-être est-ce mon instinct de survie ? Il faut dire que Sévérus Rogue n'est pas vraiment un modèle d'amabilité ... ni de politesse, d'ailleurs. Et je sais de quoi je parle.

Etant les deux meilleurs élèves en Potion de notre année, le Professeur Slughorn nous met souvent en équipe pendant les cours communs Gryffondore-Serpentard. Oh, Sévérus n'est pas ouvertement hostile envers moi ... dans le sens où il ne me jette pas de maléfice à vue comme il le fait avec Black ou Potter - et je dois avouer que le voir tenir tête à Monsieur Parfait est un spectacle des plus réjouissants ! - mais il reste froid et distant.

Jamais un mot plus haut que l'autre, jamais une parole superflue.

C'est vrai que l'absence de sourire est reposante après des heures à supporter les assaults dentaires de Potter, mais un simple 'bonjour' quand j'arrive ou un petit 'merci' quand je lui passe le bocal de cafards serait le bien venu. Je passe des heures entières avec lui, à fabriquer des Potions plus compliquées les unes que les autres, et c'est comme s'il ne m'avait jamais adressé la parole.

Dans un sens, je lui suis reconnaissante de son indifférence. Après tout, l'année des BUSE est importante pour mon avenir et je dois travailler plus que jamais si je veux obtenir un O dans chaque matière. Et puis, je refuse d'être comme toutes ces écervelées qui négligent leurs études pour les garçons. Je vaux mieux que ça.

C'est pour cette raison que je me suis faite une promesse en début d'année : dès la fin des épreuves, moi, Lily Evans, j'irai inviter Sévérus Rogue à fêter la fin des examens aux Trois Balais.

Oh, je sais que j'ai toutes les chances de me faire jeter, mais qui ne tente rien n'a rien, et puis je suis une Gryffondore, non ?

Enfin, c'est plus facile à dire qu'à faire. Surtout quand le moment fatidique approche à grands pas ... mais il n'est pas question de reculer. Je suis une Gryffondore, et les Gryffondores tiennent parole, même si la parole en question semble bien vacillante maintenant que seule la Métamorphose nous sépare de la fin des BUSE !

Enfin, l'épreuve n'aura pas lieu avant demain, alors j'ai encore de longues heures devant moi pour réunir mon courage, inutile de s'inquiéter pour rien. Pour le moment la seule chose à faire c'est de profiter de cette magnifique fin d'après-midi et de se relaxer après des heures passées à disserter sur les Pitiponks, les Vampires et les Loups-garou ...

" Ca va, Servilus ? "

Non, je ne laisserai pas James Potter gâcher mon après-midi ...

" Expelliarmus ! "

Sévérus est assez grand pour s'occuper de ce crétin ...

" Impedimenta ! "

... de ces deux crétins ...

" Alors comment s'est passé ton examen, Servilo ? "

Et puis, qu'est-ce que c'est que ce surnom ridicule qu'ils lui ont trouvé ...

" Chaque fois que je le regardais, son nez touchait le parchemin. Il va y avoir de grosses taches de gras sur toute sa copie, ils ne pourront pas en lire un mot. "

Ah, ah, ah. C'est à se demander lesquels sont les plus pitoyables : Black et Potter pour toujours sortir les mêmes blagues foireuses, où leur armée de Lèches-botte pour en rire encore ?

" Attends ... un peu. Attends ... un peu ! "

" Qu'est-ce qu'il faut attendre ? Qu'est-ce que tu as l'intention de nous faire, Servilo, t'essuyer le nez sur nous ? "

Wow ! C'est la première fois que j'entends Sévérus utiliser un langage aussi fleuri ... Il a vraiment un vocabulaire très ... imagé ...

" Qu'est-ce que c'est que ces grossièretés, lave-toi la bouche. Récurevite ! "

Alors, là, il est allé trop loin !

" Laissez-le TRANQUILLE ! "

C'est pasz vrai, il est obligé de toujours s'ébourrifer les cheveux, comme ça !

" Ca va, Evans? "

Et revoilà son foutu sourire !

" Laisse-le tranquille. Qu'est-ce qu'il t'a fait ? "

" Eh bien voilà, le plus gênant, chez lui, c'est le simple fait qu'il existe, si tu vois ce que je veux dire ... "

" Tu te crois très drôle, mais tu n'es qu'une abominable petite brute arrogante, Potter. Laisse-le tranquille ! "

" C'est d'accord, à condition que tu acceptes de sortir avec moi, Evans. Allez ... Sors avec moi et je ne porterai plus jamais la main sur le vieux Servilo. "

Que je sorte avec lui ... Que moi je sorte avec ... LUI !

" Je ne sortirai jamais avec toi, même si je n'avais plus le choix qu'entre toi et le calmar géant ! "

" Pas de chance, Cornedrue ... Oh ! Attention ! "

Tout se passe si vite ! J'ai à peine le temps d'apercevoir l'entaille sur le joue de Potter que Sévérus est suspendu dans le vide ... au moins j'ai la réponse à l'éternelle question du slip ou du caleçon ... Surtout ne pas rire, Potter pourrait croire que je le trouve drôle ...

" Fais-le descendre ! "

" Mais certainement ! "

" Petrificus Totalus ! "

Mais c'est pas possible, de quoi il se mêle le Blanc-bec ! Ca ne va pas se passer comme ça !

" LAISSEZ-LE TRANQUILLE ! "

Oh, j'adore la manière dont ces deux crétins se sont crispés en voyant ma baguette ...

" Ah, Evans, ne m'oblige pas à te jeter un sort. "

Mais c'est qu'il s'y croit, ce sale ... non, calme-toi, c'est pas le moment ...

" Alors, libère-le du maléfice ! "

" Et voilà. Tu as de la chance qu'Evans ait été là, Servilus. "

" Je n'ai pas besoin de l'aide d'une sale petite Sang-de-Bourbe comme elle ! "

... Sang-de-Bourbe ...

" Très bien. Je ne m'en mêlerai plus, à l'avenir. Et si j'étais toi, je laverais mon caleçon, Servilus. "

... Sang-de-Bourbe ...

" Fais des excuses à Evans ! "

" Je ne veux pas que tu l'obliges à s'excuser ! Tu es aussi mauvais que lui. "

... Sang-de-Bourbe ...

" Quoi ? JAMAIS je ne t'aurais traitée de ... tu-sais-quoi ! "

... Sang-de-Bourbe ...

" Tu te mets les cheveux en bataille parce que tu crois que ça fait bien d'avoir toujours l'air de descencdre de son balai, tu te pavanes avec ce stupide Vif d'or, tu jettes des maléfices à tous ceux que tu n'aimes pas simplement parce que tu sais le faire ... Ca m'étonne que ton balai arrive encore à décoller avec une tête aussi enflée. Tu me fais VOMIR ! "

" Evans ! EVANS ! "

... Sang-de-Bourbe ...

Ils sont tous pareils, Black, Rosier, Avery ... Potter ... Rogue ... Je les hais. Je les hais tous autant qu'ils sont. Je n'ai pas besoin d'eux.

Je suis Lily Evans. La Sang-de-Bourbe.

Et je n'ai besoin de personne.


Notes de l'auteur :

Voilà enfin la troisième partie, j'espère qu'elle t'aura plu, Thaele !

Dans le cas contraire, dis-moi ce qui ne va pas, et je ferai de mon mieux pour corriger, après tout, cette fic est pour toi, il est normal que je fasse tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'elle te plaise !

En tout cas, ce chapitre sera le dernier.

Je ne veux pas décrire toute la scolarité de Lily, ni la manière dont ses sentiments pour James évoluent.

L'idée de cette fic m'est venue d'une chanson de la comédie musicale 'Les Dix Commandements', justement intitulée Le Dilemme, et dans laquelle on peut lire :

" Qui saura me dire lequel des deux je désire, lequel m'attire (...)
Qui me fera choisir (...) entre un regard sans faille et un sourire. "

Quand j'ai lu ces mots, j'ai tout de suite pensé : regard sans faille/Sévérus, sourire/James. Et j'ai pensé que la scène du pire souvenir de Rogue serait la 'solution' idéale à ce dilemme, car c'est là que Lily se détourne de Sévérus et qu'elle dit enfin ce qu'elle pense à James ( et je pense que, sur le long terme, son discours a permis à James de se rendre compte de ses erreurs ).

Bref, je pense être allée au bout de mon idée originelle, et tout chapitre supplémentaire serait, à mon sens, superficiel.

Mais que cela ne vous empêche pas de me dire ce que vous en pensez ! Comme toujours, toute critique est la bienvenue !

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire !

A plus' pour de nouvelles aventures !

Luz.