Série : Naruto.
Auteur : Miyuse.
Genre : Ficlet, POV, niais, humour.
Couple : Huhu, vous verrez.
Disclaimer : Ils ne m'appartiennent pas mais c'est pas grave. Une peluche d'eux deux me suffirait largement !
Note : Écrit pour 30baisers (lien dans ma bio).


Conversation à une voix.

S'il y a bien un truc que je n'aime pas, mais alors vraiment pas du tout, ce sont les surprises. Qu'elles soient bonnes ou mauvaises, peu importe, vu qu'au final je suis pris au dépourvu et ne sais pas comment réagir.
Non, vraiment, je déteste.
Insiste pas, tu veux pas savoir.
Bah, après tout, si t'y tiens tant…
Me remercie pas, va. De toute façon, tu me le revaudras.
Hey, y a pas marqué bonne poire sur mon front. Enfin… Je suppose que ça va me faire du bien de pas garder ça pour moi. De mettre des mots sur tous ces sentiments bizarres.
Okay, okay, je t'explique. Mais ne m'interromps plus si tu tiens tellement à savoir.
C'est ça… Et la marmotte, elle met le chocolat dans du papier alu, hein ? Soit !
Ça s'est passé hier. J'étais parti retrouver Shino, Hinata et Kurenai-sensei, comme de coutume, Akamaru sur les épaules. Manque de bol ou coup de chance insensé – je ne le sais toujours pas – il n'y avait personne. J'ai poireauté une dizaine de minutes pour finalement me rappeler qu'il n'y avait pas de missions prévues avant la semaine prochaine.
Je ne suis pas débile. J'te permets pas. Je suis tout au plus un peu distrait.
Toujours est-il que j'ai décidé de me balader dans les rues de Konoha. C'était ça ou rentrer pour faire la vaisselle et d'autres trucs du style. Et bon… Je suis tombé sur le petit blond.
Mais non, pas Ino ! J'aurais dit « la petite blonde », alors. Réfléchis !
Pas grave, t'es pardonné. Bref, j'ai croisé Naruto. Il avait rendez-vous avec Sakura. Pas un rencard amoureux, hein, je t'arrête tout de suite ! Non, juste un truc concernant l'anniversaire de Sasuke ou quelque chose du genre.
Ouais… Enfin, tu sais quoi ?
Dès qu'il m'a vu, ce crétin de blond a souri. Et, va savoir pourquoi, ça m'a fait chaud au cœur.
Mais… Mais non ! Un faible pour lui ; tu m'as bien regardé ? Je t'en foutrai, moi… ! C'est un mec, je te rappelle.
Ça te pose peut-être pas de problèmes, mais moi si.
Allez, tais-toi et laisse-moi continuer !
Hn. Trop aimable… Bon, après, on a causé un peu de tout ; et surtout de rien, en fait. On a beaucoup ri. Tu sais, quand il est de bonne humeur, on – j'ai ! – vraiment l'impression qu'il rayonne. C'est fort troublant. Mais tu ne sais pas le pire.
T'inquiètes, j'y viens.
Après un certain bout de temps, il s'est rappelé qu'il avait rendez-vous. Il a semblé comme déçu de devoir me quitter. C'est avec le recul, que je dis ça. Te méprends pas.
Puis, alors qu'il me quittait et s'éloignait de moi, il s'est soudain arrêté, comme s'il avait oublié quelque chose. Il s'est retourné, m'a regardé. Ensuite, il a commencé à courir dans ma direction ; pour s'étaler trois mètres plus loin, la faute à une racine mal placée. J'ai eu du mal à me retenir de rire, je ne te le cache pas. Je me suis approché et lui ai tendu la main pour l'aider à se relever. Il l'a acceptée et, une fois remis sur pied, j'ai remarqué qu'il saignait, l'imbécile. Je lui ai demandé s'il avait mal. Il m'a juré que non, mais mine de rien, il serrait quand même les dents.
Oh, rassure-toi ! Le sang coulait, oui, mais pas beaucoup. Juste assez pour m'obséder, je dirais. Les fines gouttes rouges perlaient sur sa peau, pourvues de cet éclat si lumineux que leur offrait les quelques rayons de soleil. Alors j'ai pris son bras, l'ai porté à mes lèvres, et ai aspiré le sang.
Je ne sais pas ce qui m'a pris.
Naruto n'était pas gêné. Tout au plus un peu surpris. Il m'a remercié et m'a fait promettre qu'on devrait se revoir bientôt parce qu'il avait beaucoup de choses à me dire.
Tu peux rire ; j'ai hâte d'y être.